Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Royaume-Uni : des parents accusés de "maltraitance" parce qu’ils refusent de traiter leur fille en garçon

Des parents britanniques craignent de se voir prochainement enlever leur fille de 14 ans alors que les travailleurs sociaux les accusent de maltraitance pour leur refus de la laisser vivre comme un garçon.

 

La jeune fille a bénéficié de l’école à la maison jusqu’à l’an dernier, date à laquelle elle a été scolarisée dans l’établissement public local. C’est là qu’elle a commencé à porter des vêtements de garçon et a demandé à ce qu’on l’appelle du prénom masculin Gary. Elle a également fugué. C’est lorsqu’elle a été reconduite chez ses parents que les services sociaux se sont intéressés à son cas, et ils ont pris le parti de l’adolescente, exigeant que ses parents respectent son désir en la reconnaissant comme transgenre. Ils leur demandent notamment de respecter son changement de prénom.

Les parents, qui bénéficient du soutien du Christian Legal Centre, sont maintenant dans l’attente d’une réunion avec les travailleurs sociaux qui les accusent d’exposer leur enfant au risque du suicide en raison de leur « maltraitance ». Ils s’attendent à des pressions lourdes s’ils se refusent à prendre acte de la « confusion de genre » de la jeune fille, que les services sociaux ne considèrent pas comme un désordre mental mais comme une condition dont il faut simplement prendre acte.

 

Au Royaume-Uni, l’identité de genre au centre d’une affaire

La mère de la jeune fille s’est dite « horrifiée » à l’idée de devoir changer le prénom que son mari et elle ont donné à leur enfant : « Tout ce que cela signifie lui sera arraché en raison de l’idéologie politiquement motivée des travailleurs sociaux ».

« Notre fille se trouve mal sur le plan mental. Nous pensons que ses problèmes actuels d’identité de genre font partie de ses problèmes de santé mentale. Il est urgent qu’elle reçoive l’aide dont elle a besoin, plutôt que d’être obligée à assumer une fausse identité. Notre fille est trop jeune pour prendre ce genre de décision », explique sa mère.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

L’État libéral, seul maître de nos identités ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants