Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Royaume-Uni, reste, s’il te plaît" : la ridicule "lettre d’amour" de 140 personnalités anti-Brexit

Nathalie Baye, Paul Verhoeven ou encore Per Mertesacker : plus de 140 personnalités européennes du sport, de la culture et des sciences ont écrit une « lettre d’amour » aux Britanniques pour leur demander de choisir l’Union européenne lors du référendum du 23 juin.

 

Parmi les signataires figurent également le Suédois Björn Ulvaeus, un des membres fondateurs du groupe ABBA, la prix Nobel allemande de littérature Herta Müller, les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, ou l’actrice italienne Isabella Rossellini.

« Nous voudrions exprimer à quel point nous estimons la présence du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Ce ne sont pas seulement les traités qui nous unissent à votre pays mais des liens d’admiration et d’affection. Tous, nous espérons que vous les renouvellerez », écrivent-ils, en concluant : « Royaume-Uni, reste, s’il te plaît ».

Publiée jeudi dans la revue littéraire Times Literary Supplement, la lettre espère convaincre les indécis de choisir le maintien lors du référendum sur la place du Royaume-Uni dans l’UE prévu dans trois semaines.

Selon les sondages, jusqu’à un Britannique sur cinq n’a pas encore pris sa décision. Ces derniers mis à part, le camp du maintien dans le bloc des 28 l’emporterait avec 51 % des suffrages, selon une moyenne des enquêtes d’opinion calculée par le site Whatukthinks.org.

Jeudi également, des organisations non gouvernementales, dont la Société royale de protection des oiseaux (RSPB) et le Fonds mondial pour la nature (WWF), se sont jointes au Premier ministre conservateur David Cameron pour mettre en garde contre les risques que ferait peser un Brexit sur la protection de la nature, rapporte l’AFP.

« Nous croyons depuis toujours que, puisque la nature transcende les frontières nationales, il faut une coopération transfrontalière pour la protéger », a déclaré Mike Clarke, un responsable de la Société royale de protection des oiseaux (RSPB), dans un communiqué.

« L’option la plus sûre pour la nature est que le Royaume-Uni reste dans l’Union européenne », a-t-il ajouté.

Quitter le giron européen entraînerait « au minimum » la fin des réglementations qui « protègent nos plages et la nature », a renchéri un responsable de l’organisation Friends of the Earth, Craig Bennett.

Vote Leave, la campagne officielle pro-Brexit, accuse de son côté l’UE d’avoir fait augmenter le coût de l’énergie renouvelable pour les particuliers, et promet que les subventions pour la défense de l’environnement seraient préservées en cas de sortie de l’union.

Chantage, panique et propagande, les enjeux du Brexit sont sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En 1995 les Québécois, consultés par referendum, ont reculé devant l’indépendance ; les Anglais vont faire pareil, et pour la même raison : la peur de l’inconnu et surtout des responsabilités .

     

    • Personne ne garantit les scrutins de toutes façons.. il est de bon ton d’envoyer des observateurs dans le tiers-monde, mais dans les pays dit "démocratiques" ça n’arrive jamais. (ou rarement ?)


    • Tant mieux qu ’ils restent : l ’ UE s ’ éffondrera de toute façon et leur retombera dessus ; ce qui est nul au départ est nul à l ’arrivée .


    • Et l’Autriche alors ? Y aurait pas eu besoin d’ ’’observateurs internationaux" peut être ?


    • Il faut quand même préciser que les Québécois de souche francophones (descendants de colons français) ont voté à hauteur de 62% pour l’indépendance.

      Ce qui à ramener le résultat national final à 49,4% pour le OUI et 50,6% pour le NON c’est le vote de la minorité anglophone (dont les leaders sont majoritairement juifs) et le vote des immigrants, massivement pro Canada, donc pro anglo-saxon. Dans certains contés anglo-immigrants, le NON a atteint des taux de 98%. Bonjour la démocratie !

      Cependant, il est vrai que les tenants de l’Empire ont agi en 1995 de la même manière qu’aujourd’hui en Grande-Bretagne : campagnes de peur, tricherie, admission à la hâte de milliers d’immigrants, dépenses illégales, etc. Tout cela a été prouvé par la suite lors de deux commissions d’enquête.

      C’est pourquoi au Québec, on se rappelle ce douloureux épisode comme étant "le référendum volé".

      Une leçon à tirer de cela : si l’Empire (ou l’Europe) sent qu’elle peut perdre, elle n’hésite pas à tricher.


    • N’importe quoi. Les québécois, mais c’est quoi les québécois ? Rien du tout. Depuis 1995, qui respecte les québécois, franchement ? Personne ! C’est fini, leur tour est passé. Ils se font écrabouiller par le système. Ils vont même jusqu’à refouler Dieudonné sans aucune base juridique. Ils n’exercent plus aucun pouvoir sur leur propre territoire et sont à côté de la plaque. Lors des derniers "césars" québécois, toute une salle de québécois s’est levée contre Marie Le Pen en visite, qui pourtant persiste à perdre toutes les élections et n’a jamais exercé le moindre pouvoir. Vraiment le Québec ? Les britanniques, c’est autre chose.


  • Ce qui m’inquiète le plus pour l’avenir, c’est que les gens, au quotidien, restent influencé par ces discours type ’’p’tits lapins & chocolats’’, malgré la décrédibilisation de plus en plus totale des élites...
    Comment espérer de vrais changements dans une telle situation ? S’il suffit aux puissants de dire ’’au final, on vous aime’’ pour que le système se pérennise, les prochaines années vont ressembler à une sorte de chaos organisé sans véritables conséquences sociales.
    Étrange. Et terrifiant.


  • C’est peut-être l’amour forcé a sens unique ? Harcèlement ?


  • Le fameux 51%, on ne pourra jamais rien contre lui, c’est ça la "démocratie"...

     

    • Certes les 51% de la démocratie-dictature, ou selon Francis Cousin en substance : nous aurons l UE du capital, le TAFTA, la GPA, la PMA, puisque l’auto-invalidation du capital doit arriver jusqu à l’absurde avant de se réaliser Tout comme l Irlande pour le traité de Lisbonne, la GB votera "correctement". Et dans le cas contraire, on ferait voter la Chambre des Communes, non mais ! Car si le peuple vote mal, il faut le changer !


  • Il y a eu un moment oú l’acteur, le musicien est passé du statut de travailleur, d’artisan au statut d’artiste.
    L’artiste est dans notre société au dessus de toutes les catégories qui la composent. L’artiste se place au dessus du travailleur, du sportif, du prêtre, de l’intellectuel. Grand technicien de son métier, il est doté d’un sens créatif qui lui confère une place d’icône quasi-religieuse dont les paroles ne peuvent se comparer à celles de l’intellectuel qui lui, a besoin de réfléchir, faire marcher son sens critique.
    L’artiste est en perpétuelle création et ses idées lui viennent comme il interprète un rôle ou une chanson, de façon mystique.
    Cette caste de prélat a autorité sur les consciences et dicte la conduite à tenir en intervenant dans le débat public, signant des pétitions ou des lettres ouvertes, faisant des démonstrations de force et d’humanisme Béart. A chaque cause son artiste. Les sans-papiers, la double peine, les discriminations, l’homophobie, les pauvres...des causes souvent au coeur de l’actualité politique (excepté Brigitte Bardot en défendant les phoques encore que ça dépend de quels phoques il s’agit).
    L’artiste s’est donc vu octroyer une autorité grandissante dont il use pour défendre l’idéologie du moment à mesure qu’il se crétinise, enchevêtré qu’il est dans cette compétition ultra-libérale pour son salut matériel dans laquelle l’esprit n’a pas sa place.
    Il est donc d’autant plus insupportable de se voir imposer des normes par des autorités politiques contre lesquelles nous menons une lutte désespérée, atomisés que nous sommes dans la société, et que ces normes soient portées par des esprits étriqués qui voient le monde au travers des vitres d’un bar de Saint Germain des Près.

    Merde, on dirait du Besancenot retranscrit par Finkelkraut...

     

  • Ces 140 personnalités ne savent pas ce que c’est que de se faire dépouiller de ses ressources vitales quand on a plus d’emploi et que votre pays va à la ruine à cause d’une oligarchie guerrière et criminelle !Ces nantis sont dans leur petite bulle,ils n’en sortent jamais !


  • Mai si "la nature transcende les frontières nationales".
    Pourquoi ne pas la laisser faire ???
    Pourquoi bâtir un monde artificiel, anti-écologique ???


  • Le ridicule ne tuant plus depuis longtemps, ces 140 signataires vont donc s’en tirer sans dommages !!!


  • Le ridicule ne tuant plus depuis longtemps, ces 140 signataires s’en tireront donc sans dommages !!!


  • Raison de plus pour les aider à s’émanciper du carcan bruxellois...


  • "Messieurs les Anglais (re-)tirez (vous) les premiers."


  • 23 juin, le "non" l’emporte :

    Donc d’une courte tête "fabriquée" et la majorité en quelques mois deviendra "qualiiée", le pays ouvertement europhobe, l’hostilité contre Bruxelles permanente.

    23 juin le "oui" l’emporte :

    Comme en France en 2005, ils passeront outre la volonté nationale, comme en France depuis 2005 , le pays deviendra ouvertement europhobe et contre ses gouvernants.

    Conclusion : l’UE c’est la guerre civile.


  • qu’est ce que cette bande de clampins y connaissent dans ce dossier
    a mon avis ils ont du etre payé pour faire ceci
    "si vous voulez un petit scenario faudrait signer cette petite lettre " !


  • Je vous avais dit que l’Autriche était le laboratoire pour les coms cette année. Là ils testaient : les artistes bien connus du film, cabaret etc. ont fait campagne pour le candidat des Verts en faisant des déclarations d’amour immondes. Cela a marché. Sauf avec des "personnalités" comme les anciennnes vedettes sans emploi comme Nathalie Baye, Per Mertesacker ... je doute que les britanniques seoient impressionnés.


Commentaires suivants