Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Rythme de travail : les sociétés modernes dans "un délire collectif"

Un PDG californien propose un salaire complet pour 5 heures de travail par jour

Stephan Aarstol, un PDG californien, a eu l’idée de réduire les horaires de ses employés à 5 heures par jour sans perte de salaire. Une véritable révolution dont les conséquences ont été impressionnantes sur la productivité et le bien-être de ses employés. Le mode de fonctionnement de son entreprise « Tower Paddle Boards » (vente de matériel nautique) a été expliqué sur Fox News.

Il y a un an, Stephan Aarstol, à la tête de Tower Paddle Boards (vente de matériel nautique), remplaçait le classique 9 to five par le 8 to 1. Dit autrement : un travail de 8 heures jusque 13 heures pour son personnel, et ce sans perte de salaire. Une idée révolutionnaire qui a eu des effets bénéfiques sur le bien-être et la productivité de son personnel.

« Les jobs qui commencent à 9 heures pour se terminer à 17 ont créé un culte des workaholics », assure Stephan Aarstol sur CNBC et Fox News. « Les employés montent chaque matin dans leur voiture, sont bloqués dans les embouteillages et refont la même chose le soir. On appréhende les lundis. On voit les mercredis comme une montagne à franchir pour tenir jusqu’à la fin de la semaine. Le soulagement se fait ressentir seulement le vendredi matin quand arrive, enfin, le week-end tant attendu. »

 

Du délire collectif

Passer 70% de son travail au boulot et seulement 30% pour le temps libre, c’est tout simplement du « délire collectif » pour Stephan Aarstol.

« Ma société a décidé de prendre l’approche inverse. Je dirige une entreprise qui vend des planches de stand up paddle. Une journée plus courte avec une après-midi de libre pour mes employés est donc tout à fait cohérent avec la marque qu’ils représentent. Vous seriez étonné des gains de productivité et de la liberté gagnée que l’on peut retirer en sortant de l’horaire 9-5. »

 

Un chiffre d’affaires de 9 millions de dollars

En 2015, Tower Paddle Boards était la société à la croissance la plus rapide de San Diego. L’entreprise estime son chiffre d’affaires à 9 millions de dollars (environ 8 millions d’euros) pour 9 employés.

« Quand je raconte que mon équipe ne travaille que 5 heures par jour, les gens ne me croient pas. Cela ne fonctionnera pas chez nous, répondent-ils. L’horaire 9-5 est tellement imprégné dans leur mentalité qu’ils ne voient pas d’autres systèmes de travail possibles. Si votre emploi n’a pas changé depuis la révolution industrielle, cela ne sera pas possible C’est la décision la plus difficile de ma carrière, mais aujourd’hui, mes employés sont heureux et plus efficaces », conclut ce CEO californien.

 

Sur le travail, chez Kontre Kulture :

Voir aussi :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Moi je suis pour le 30h de boulot par semaine soit 6h par jour c’est l’idéal comme ça la roue tourne, d’autres personnes me remplacent, ça crée de l’emploi et tout le monde est content.

     

    • Y’a pas de magie, si tu travailles moins longtemps tu es moins payé. La quantité de travail disponible est finie et ne dépend pas de la manière dont elle est distribuée.
      Mais bon je suppose qu’il vaut mieux que tout le monde gagne moins avec le plein emploi plutôt que du chômage avec des salaires plus élevés.


    • Si quelqu’un doit te remplacer pour compenser c’est un problème ! Pour beaucoup de PME françaises écrasées par les charges embaucher du personnel supplémentaire ce n’est pas viable. Quand aux PME et ETI qui exportent à l’étranger cela se rajoutera au problème d’un euro trop fort rendant les produits français difficilement compétitifs...mais en réalité je suppose qu’en bossant 30 heures par jours tu ne touches pas non plus un salaire complet, là aussi ce n’est pas viable pour la plupart des employés qui ont besoin d’un salaire complet pour vivre. Et enfin je suspecte que ton ou tes remplaçants sont des pauvres types dans la précarité en stage/mission...donc en conclusion ton cas est typique de la précarisation de la société française avec un employeur qui essaie de survivre en manipulant le système, c’est à dire en baissant les heures de travail de certains de ses salariés en les remplaçant par des chômeurs sous contrat à durée déterminée qui reviennent moins chers qu’un CDI...
      Dans cet article on a quelque chose de complètement différent. L’employeur n’a fait que baisser le temps de travail de ses salariés sans perte de productivité ni besoin d’embaucher du personnel supplémentaire. Mais en France cela ne marcherait probablement pas aussi bien car les Français sont déjà très productifs et de ce fait baisser leurs temps de travail ne permettra pas d’obtenir un gain de productivité mais contraindra les entreprises à embaucher plus pour compenser, or en France beaucoup d’entreprise ne peuvent pas se permettre ce luxe...


  • Enfin quelqu’un de sensé.


  • Et oui tous ne sommes pas égaux devant les horaires de travail. Certains sont très endurants voir increvables à la tâche, d’autres ont plus de difficultés à tenir de longues cadences mais tout le monde s’accorde à penser que les 35 heures ont été bénéfiques pour la santé et pour la vie de famille. Cet état de fait à déjà été mis en avant dans un pays nordique, une semaine de 25 heures pour profiter du meilleur des employés, et oui l’homme n’a pas des ressources inépuisables. Sur une journée de 5 heures de travail, on peut s’organiser sans stress, se faire à manger, bien digérer et se reposer surtout pour les personnes seules !
    Le cerveau n’a-t-il pas besoin de déconnecter de la tâche rébarbative du travail dans la journée, l’esprit et le corps ne font qu’un et lorsque vous enlevez à votre cerveau la possibilité de pouvoir réfléchir sur bien les problèmes liés à la vie courante ou à l’art ou la culture même les loisirs vous restreignez le champs d’action de vos possibles et cela génère le stress et la fatigue quand viennent s’y ajouter les problèmes hiérarchiques. Moi cinq heures payées 8 je prends et il faut bien l’avouer cela est une bonne solution contre le chômage et c’est un équilibre pour tous. Là où les dieux ont cru faire de l’homme une bête de travail, ils ont oublié eux même qu’ils aimaient prendre le temps de vivre !

     

  • Sûr qu’il y a une vie avant 8 h, et surtout après 17h ou on a le temps de faire plein de choses.
    Je plaint les gens qui ont un boulot inintéressant et qui passent leur vie au travail, dans les transports pour aller et rentrer du travail puis se mettent dans le canapé devant des émissions de merde, fatigués du travail... jours après jours..jusqu’à la fin.
    Même pour un salaire doublé, je ne sacrifiai pas mes sorties de fin d’après midi et me trouver dans cette situation.


  • Avec un business plan bien huilé, dans certains secteurs, oui en effet, je pense que ça peut être du gagnant-gagnant.

    Quant à dire que c’est applicable partout.

    Autre souci, qui n’échappe pas aux mondialistes, si vous n’êtes pas assommés de challenges au boulot, vous allez avoir du temps pour penser et chercher des challenges ailleurs...

    Ils sont pas complètement cons non plus... Déjà qu’avec le peu de temps libre qu’on vous laisse, et les défaillances de leurs "ascenseurs sociaux à une jambe", vous finissez sur E&R.

    Bien entendu qu’ils voient le danger...


  • J’avoue être un peu dubitatif quant à cette proposition, surtout qu’elle vient des US... D’autant que chez nous en France, on tire à boulets rouges sur les 35 h depuis des années. Je ne sais pas quoi dire, si des économistes peuvent éclairer ma lanterne... A part ça, le mec me parait sympa et sincère. L’économie et moi ça fait deux, je l’admets.... Désolé, ne me battez moi je vous en supplie !!!

     

    • Pas de panique :-)

      Je ne suis pas non plus calé sur l’économie, mais je sais une chose : tu trouveras le pire comme le meilleur aux Etats-Unis. Ils ont toujours, ou souvent été innovants, dans de nombreuses disciplines...

      Je suis entrepreneur (j’ai commencé il y a un peu moins d’un an), et il y a une chose que j’ai compris. Faire en sorte, que je mette mon entreprise au service de ma vie, et non l’inverse. Je bosse dur aujourd’hui, pour me permettre demain de ne travailler que quelques heures par semaine (lire le livre "La Semaine de 4 heures" de Tim Ferris).


    • On s’en fout de l’économie, de Mammon, etc., parlons d’humains.


    • Si la boîte peut produire assez pour honorer ses commandes et tourner rond, pas de soucis. Le but de l’entreprise, c’est simplement de gagner de l’argent. Et parfois le patron peut mettre de côté des milliers superflus au bénéfice (non éco cette fois) de ses salariés qui vivent mieux. C’est tout.


  • #1567400

    Oh un gars qui a un cerveau.
    Si un jour je tombe sur un patron aussi intelligent, mon gars tu seras pas déçu...
    Honneur à ce mec.

    Gattaz avec les deux neurones et les milliards que lui a légué son papa, il peut pas capté tout ça...


  • #1567425

    La sacralisation du travail... encore une idée chrétienne devenue folle.

     

  • Les bonnes idées viennent souvent de Californie je trouve...


  • Comme toujours faut avoir des salariés honnêtes et sérieux pour que ça fonctionne.
    Pas sûr qu’à grande échelle tout se passe bien.

     

  • Il a peut-être lu Nietzsche :"Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave, qu’il soit d’ailleurs ce qu’il veut : politique, marchand, fonctionnaire, érudit." Humain trop humain


  • C’est ça le seul et véritable progrès : réduire le temps de travail

    Travailler plus pour moins avec toujours plus de flexibilité, c’est vraiment une idée du siècle passé !!!


  • Dans une France démocratique, les citoyens travailleraient 20 heures par semaine et consacreraient une bonne partie de leur temps libre à faire des recherches sur Internet ou ailleurs afin de pouvoir voter en connaissance de cause aux niveaux communal, département, régional et national.


  • c’est un peu facile ... sa société fait 9 millions de dollars de chiffre d’affaire par an pour 9 employés ... le produit est lancé et fonctionne, tout ce qu’il lui reste à faire c’est le buzz dans un genre société cool puisque c’est son secteur d’activité (avant lui Google mettait des tables de kicker et des grosses baballes vertes dans ses bureaux et tout le monde trouvait ca génial et novateur !).

    Donc ce type se fait un coup de pub. Je ne doute pas que les employés aient un gain (sans doute temporaire) de productivité et qu’il se permet de les presser comme des citrons sur leurs 5h par jour mais de là à en faire un modèle ...

    je suis indépendant et directeur d’entreprise(s), j’étouffe sous les charges, taxes et taches administratives et j’aimerai bien engager ... pq je ne le fait pas ? ca coute trop cher, j’ai pas les sous, l’état me flingue sans arrêt et si j’engage et que je parviens à gérer le coup des charges sociales, je me retrouverai démuni face à un employé que je ne pourrai jamais licencier (trop cher) s’il ne convient pas !

    et pourtant je ne suis pas un vilain patron. au contraire je souhaite que mon entourage (y compris mes employés) soient heureux et se sentent bien au travail et dans leur vie. d’abord parce que je suis HUMAIN et ensuite parce que, oui, un employé heureux est plus productif, inventif et innovant.

    alors franchement, s’il on veut résoudre la misère de la condition humaine, attaquez vous aux banques, aux politiques, aux médias et à ceux qui les tiennent, pas aux entrepreneurs qui tentent juste de gagner leur vie ... je n’ai pas de yacht à 300 millions d’euros amarré à st trop’ et enregistré au îles vierges.

     

    • et ben, deviens communiste !
      tu es né patron ? non, tu l’as voulu ! , alors de quoi tu te plains ?
      en Belgique, caterpillar ferme son usine : 2000 chômeurs (et le reste) : c’est juste ?
      une agression sur un quai de gare, c’est juste ?
      un enfant qui naît avec le sida, c’est juste ?
      moi, aussi, je pourrais être un patron...si je n’avais pas d’éthique...
      et ne dis pas que tu es le seul à savoir travailler : je manie la pioche comme personne !!!!
      Geoffrey, neo-communiste belge


    • "je suis indépendant et directeur d’entreprise(s), j’étouffe sous les charges, taxes et taches administratives et j’aimerai bien engager ... pq je ne le fait pas ? ca coute trop cher, j’ai pas les sous,"

      Et pourquoi tu n’as pas les moyens ? Parce que tu ne vends pas ton produits assez cher.
      Pourquoi tu ne le vends pas assez cher ? parce que si tu augmentais le prix, tu trouverais toujours un connard pour vendre moins cher et te faire concurrence.

      C’est pour ça que la baisse du temps de travail doit être imposer à tous. Ça doit venir d’en haut et de manière autoritaire. Et si ça ne plait pas au patron, on s’en fout. Ils ont sans doute aussi râlé quand on leur a interdit d’envoyer des enfants dans les mines ("mais comment je vais faire ?! envoyer des adultes ? mais je n’ai pas les sous !")

      Sinon, la pleurniche des patrons sur les "charges", on la connait... Normal que les entreprises paient beaucoup d’impôts puisque c’est notre travail. Ton problème, ce ne sont pas les charges, c’est ton CA.

      La baisse du temps de travail est quelque chose d’inéluctable. On ne vit absolument plus dans un monde où l’on a besoin que 100% de la population travaille 100% de son temps. Le plein emploi sous ces conditions, c’est fini.


    • bravo le belge tu es bien dans la réconciliation tu as tout compris... on est tous des Gattaz en puissance c’est bien connu... si tu crois que le salariat est accessible à tous... certains se lancent dans l’aventure d’entrepreneur par défaut... et beaucoup ne se paye pas ou des broutilles pour pouvoir payer leurs salariés. Pourquoi êtes-vous si vindicatif (pour rester poli) avec nous passées les Ardennes ? Allez, sort un peu de ton carcan...


  • Oui, je dirais même 2-3h par jour. Là, on est bon ! En plus d’être hyper productif on aurait le temps de s’instruire, de créer, et donc de participer à la création de richesse en dehors de l’obligation alimentaire.

    Aujourd’hui, je viens de me taper 9h30 de cours de musique à donner, c’est horrible, mais on y arrive. Grosso modo, l’homme est résistant, il peut s’enquiller autant d’heures que son corps peut supporter. Et ca les Patrons (les gros, intelligents, et radins) le savent. Ceux là feront suer le burnou tant qu’ils le pourront.


  • Si bien personne ne connait véritablement la valeur réelle de ce qu’il produit en une heure par rapport à son misérable salaire, à moins d’être artisan.
    Baisser de 8 heures à 5 heures pour le même salaire n’est pas un cadeau, c’est un peu plus juste c’est tout.


  • la constitution de l’URSS de ... 1940 prévoyait déjà 35 heures de travail (salarié) par semaine. Comme quoi, les capitalistes intelligents sont voués à se ranger derrière le ... communisme, seule régime économique viable !

     

    • C’est vrai que l’économie française a l’air viable ! Il n’y a peut-être pas que ça pour faire un système viable. Parce qu’avant que les actionnaires se tournent vers le communisme...


    • @awrassi
      Avant l’URSS, sous le Troisième Reich le travailleur allemand bénéficiait de la semaine de 40 heures et les heures supplémentaires étaient généreusement payées. Sauf que le même travailleur avait droit à sa propriété privée et des vacances en croisière au frais du Reich.
      Le bonheur et la dignité des travailleurs se conjuguent sous le national-socialisme.


  • Bonjour,

    Ce sujet renvoie au domaine de l’économie où il est nécessaire d’avoir quelques connaissances.

    Cependant,étant assez novice dans ce domaine,je souhaiterais être éclairé sur les termes libéralisme et capitalisme ainsi que la différence entre les deux.

    J’aimerais également savoir,si théoriquement dans une économie vertueuse, l’homme travaille moins qu’à notre époque ?

    J’ai aussi vu beaucoup de théoriciens de la valeur d’un bien (Marx,keynes,Ricardo,Smith,l’école autrichienne...).Quelle est la théorie de la valeur la plus proche de la réalité ?

    Je vous remercie.

    Cordialement.


  • bonjour

    Le système capitaliste basé sur l exploitation forcenée de la force de travail humaine arrive en fin de course, il se bloque lui même en raison de l insuffisance de demande solvable comme l a démontré Marx .
    Mikhail khazine, conseiller de Poutine, a déclaré que si l équipe dirigeante de l urss sous khroutchev n avait pas été aussi mal conseillée, l urss pouvait arriver à la société d abondance (le communisme ) de nos jours !!!
    Il y a des tendances qui se font jour pour dépasser ce système , le cas de cette boite est emblématique même si elle bénéficie probablement d une situation concurrencielle pas trop forte.


  • Pour couler une société... nautique ? Plus sérieusement, les politiciens et les journaleux connaissent ce concept depuis longtemps, non ?


Commentaires suivants