Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Santé : le danger vient-il des bactéries ou de l’industrie pharmaceutique ?

Le 28 février 2017, le journal allemand Frankfurter Allgemeine a rapporté que, pour la première fois, l’OMS avait publié la liste d’une douzaine de bactéries pour lesquelles l’homme aurait besoin de nouveaux médicaments anti-microbiens (c’est-à-dire des médicaments qui bloquent les bactéries). Et si cette fuite en avant médicamenteuse participait d’intérêts plus vastes ?

 

 

S’informer sur la santé avec Kontre Kulture :

Prendre soin de soi avec E&R et Au Bon Sens :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le plus grand risque pour la santé est de la confier a cette industrie, le jeune, la diète, la campagne, la prière, la marche, les plantes, les essences, et le bon sens valent bien mieux que leurs armes chimiques . Qui a envie de finir cobaye agonisant aux mains de ces fous de la science et de la chimie .


  • Cela me rappelle un dessin de l’Argentin Quino dont on retrouve la trace sur le net sous le titre Triste realidad.


  • Excellent cette vidéo !!!
    Le problème c’est que la majorité sommes complètement soumis à des automatismes fermés, des clichés, des habitudes néfastes que nous avons adopté par ignorance ou distraction, et il est difficile de s’en séparer parfois même quand l’on comprend qu’il faut le faire.
    Les "automatismes fermés" correspondent à une sorte de croyance aveugle, quelque chose de visqueux dans notre mental, qui collent comme du chewing-gum. Pour sortir de cet enfermement, pour redevenir libre dans une certaine mesure, il faut même parfois pratiquer une discipline où la force n’est pas le facteur important, mais l’intelligence. Une intelligence qui n’est pas séparée des émotions et du corps, et qui est fondamentalement au service du bien.


  • Réponse simple : De l’industrie pharmaceutique


  • Il vient des deux. Il vient autant des bactéries que du "système de santé", qui devrait commencer dès l’accouchement, en passant par la nutrition et l’environnement. Le système de santé actuel a besoin de malades pour perdurer, tout comme les marchands d’armes ont besoin de guerre. On peut extrapoler au capitalisme qui lui aussi a besoin de destruction pour perdurer. C’est logiquement qu’il ferme les yeux sur la prévention ( quand il ne participe pas sciemment à la maladie ) ou qu’il invente de nouvelles pathologies.
    .
    Rappel pour ce monsieur : le tube digestif, c’est l’extérieur du corps, pas l’intérieur. Donc, y trouver des bactéries ne contredit pas Pasteur qui parle de l’intérieur des tissus.
    Dans le tube digestif, les bactéries peuvent sembler profitables puisqu’elles produisent des éléments essentiels, mais à terme, elles prennent immanquablement le dessus.
    Ne suffirait-il pas d’apporter ces éléments par l’alimentation pour que les souris dépourvues de bactéries puissent vivre ?
    Plus on s’alimente, plus on alimente les bactéries du tube digestif, tant et si bien qu’à la fin, ce sont elles qui nous bouffent.
    Les médecines anciennes savent cela. Nous choisissions notre alimentation et nos herbes aromatiques dans le but de juguler la prolifération des bactéries. Les aromates, ça n’est pas seulement pour le gout, c’est pour la santé aussi. C’est clair qu’en HLM, avec un Smic ou un RSA, c’est pas facile d’aller cueillir ses aromates.
    De nos jours, avec des pâtes et du jambon, ou des pizza et hamburgers, du sucre à foison sous toute ses formes ( glucose, amidon, etc ...) ou des pseudo -égumes qui ont perdu leurs intérêts en restant des jours dans des frigos, c’est la fête pour les bactéries qui surpassent vite nos capacités de défense, ou qui les contournent simplement. Il semble logique, compte tenu de la vie que nous menons et de l’environnement au sein duquel nous évoluons, que l’on trouve plus de malades de nos jours.
    .
    Rien n’est poison, tout est poison, c’est la dose qu’il fait le poison. C’est valable aussi pour les bactéries.
    .
    Parler de bactéries dangereuses / bactéries "gentilles", c’est se complaire dans le monde de Ouioui. Cette vidéo manque cruellement de nuances.


  • Le porc que vous trouvez partout est gavé d’antibiotique, voir le site de l’Institut technique de Recherche et de Développement de la filière porcine :http://www.ifip.asso.fr/fr/mots-cl%...

    Le pire c’est qu’à cause de l’hypersélection génétique, tous les porcs se ressemblent et seraient donc tous sensibles à une bactérie dont on ne pourrait pas se débarrasser. Le risque est réel.

    Pour les volailles, on est déjà obligé d’abattre toutes les bêtes, comme ce qui s’est passé dans les Landes récemment.

     

    • Le porc que vous trouvez partout est gavé d’antibiotique : pourquoi ?

      parce qu’il vit dans un environnement surpeuple,ou les maladies peuvent proliferer et se transmettre facilement. et on nous dit qu’il faut des fermes de 1000 vaches voir plus grand. la concentration d’etres vivants favorisent la transmission et la mutation des maladies.


  • Perso, cela fait bien longtemps ( 30 ans) que j’ai quitté la religion du microbisme pasteurien.
    Pasteur et Darwin sont les deux tares de l’humanité.
    BÉCHAMP combattu à fond par Pasteur l’hémiplégique belliqueux assassin avec le soutien de l’oligarchie financière de l’époque, est le premier vrai scientifique qui a prouvé le polymorphisme de la matière vivante et réduit à néant les 5 dogmes pasteuriens.

     

  • sauf qu’il est fort probable que ce développement de médicaments anti-bactériens réponde 1) à la fragilisation de l’organisme par les polluants d’une industrie de plus en plus développée (la terre tourne dans le mauvais sens pour les Français... lol, les vosges polluées par la Russie et Tchernobyl...Les Russes gâtés par la qualité de l’air produisent de plus belles paires de nichons...) 2) à la menace des armes biologiques développées par les armées russes et chinoises, ou, pour ne pas en énerver aucun qui bisounourssise les "gens d’en face", par toutes les grandes armées du monde


  • Les bactéries et les champignons je les cultive et les aide au maximum. Boisons lactofermenté, kéfir de fruit, jus de fruits et légumes crus avec plantes sauvages façon Cassassnova. Jeûnes sec et courts. Et j’ai une patate terrible ! Homéostasie chérie.