Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Selon Netanyahou, les Palestiniens veulent "un nettoyage ethnique" des juifs dans leur État

La dernière provocation de Benyamin Netanyahou date du 9 septembre 2016 : dans cette vidéo diffusée via Facebook, il explique que si les Palestiniens veulent leur propre État, mais sans juifs, alors il s’agit d’un « nettoyage ethnique ». Les médias mainstream ont relaté qu’aussitôt, et la gauche israélienne, et les officiels à Washington, ont critiqué ce discours.

 

Sauf que ce genre d’agitation médiatique n’a aucune valeur diplomatique, et encore moins d’effet sur le Premier ministre israélien. C’est de la poudre aux yeux du grand public. Et même si les paroles du chef du gouvernement israélien sont électoralistes, donc à destination intérieure, on ne peut s’empêcher de penser à une inversion accusatoire. Dans ce système de pensée, on pourrait tout aussi bien dire que les enfants juifs évoqués par Netanyahou dans son discours, qui jouent innocemment dans les bacs à sable des colonies de Cisjordanie, ce territoire palestinien grignoté de l’intérieur par les colons israéliens depuis 1967, sont des boucliers humains. Les boucliers humains de la colonisation israélienne.

Son discours et à la fois malin et mensonger, car il prend prétexte des deux millions d’Arabes qui vivent soi-disant en paix en Israël, pour montrer que la société israélienne est « ouverte et tolérante ». Or chacun sait que les lois ne sont pas les mêmes pour tous, que la constitution religieuse de l’entité israélienne est ouvertement raciste et séparatiste. L’unique démocratie du Moyen-Orient, comme ils aiment à s’appeler, n’en a que le nom.

 

 

Voici une traduction E&R non pas au mot à mot, mais dans l’esprit du discours du Premier ministre israélien :

« Les communautés juives en Judée seraient un obstacle à la paix. Mais personne de sensé ne dirait que les deux millions d’Arabes qui vivent en Israël sont un obstacle à la paix. La diversité israélienne prouve son ouverture et sa préparation à la paix. Mais l’Autorité palestinienne exige un État palestinien avec une condition : qu’il n’y ait pas de juifs. Il y a une expression pour ça : ça s’appelle du nettoyage ethnique. Et cette exigence est scandaleuse. Et il est encore plus scandaleux que le monde ne trouve pas cela scandaleux. Il y a même des pays qui soutiennent ce scandale. Posez-vous cette question : accepteriez-vous du nettoyage ethnique dans votre propre pays ? Un territoire sans juifs, sans hispaniques, sans Noirs ?

En ce moment même, des écoliers juifs en Judée-Samarie jouent dans des bacs à sable. Est-ce que leur présence rend la paix impossible ? Je ne le pense pas. Je pense que ce qui rend la paix impossible est l’intolérance des autres. Les sociétés qui respectent toutes les populations sont celles qui veulent la paix. Les sociétés qui exigent le nettoyage ethnique ne veulent pas la paix.

J’imagine un Moyen-Orient où jeunes Arabes et jeunes juifs apprennent ensemble, travaillent ensemble, vivent ensemble côte à côte dans la paix. Notre région a besoin de plus de tolérance, tout simplement. Et donc la prochaine fois que vous entendrez quelqu’un dire que les juifs ne peuvent pas vivre quelque part, hormis dans leur patrie ancestrale, prenez un moment pour réfléchir aux conséquences de ces mots. »

 

JPEG - 52.7 ko
Carte de « Judée-Samarie », le nom utilisé par Netanyahou au détriment de « Cisjordanie », qui rappelle un peu trop la guerre de 1967, la spoliation et la colonisation

 

On rappelle que les colonies israéliennes sont illégales, que le droit international ne s’y applique toujours pas, que près d’un demi-million de colons, pour beaucoup radicalisés et armés, vivent dans un séparatisme total au milieu des Arabes palestiniens, captant l’eau et les ressources pour leur propre compte, une politique du fait accompli qui nécessite des moyens militaro-policiers répressifs énormes. Et une torsion du droit israélien sur laquelle nous reviendrons dans un article plus poussé.

 

Sur la palestine chez Kontre Kulture

L’exception israélienne dans le droit international, sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents