Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sexualisation à l’école : une institutrice mise en cause à Joué-lès-Tours

Témoignage de Dalila Hassan, mère de trois enfants et responsable des Journées de retrait de l’école (JRE) de Joué-lès-Tours, sur le cas d’un enfant de trois ans qui aurait été traumatisé par une expérience de sexualisation à l’école maternelle :

 

 

Voir aussi, sur E&R : La prochaine Journée de retrait de l’école aura lieu le 31 mars 2014

Pour découvrir et rejoindre l’action des Journées de retrait de l’école :
- jre2014.fr
- facebook.com/jre2014

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

119 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans quel contexte cet acte s’est-il déroulé ? Dans la classe face aux autres enfants, isolés ? A quel moment ? Des témoins ? Quid de la petite fille, de la réaction de sa maman ?

     

    • Effectivement, ma première réaction est la même : quid de la petite fille, de ses parents, des autres enfants de la classe, de leurs parents ?.... On voudrait des éclaircissements car en l’état, le doute peut largement s’installer.

      Quant à la directrice de l’établissement scolaire, elle est en parfaite confirmité avec ce que je connais de la non-éducation nationale : langue de bois et abus d’autorité. Avec cette théorie du genre, on aurait dû voir toutes les directrices et les enseignants se lever, comme on a vu des maires se lever contre le mariage des PD. Les enseignants sont plus prompts à venir manifester pour défendre leurs horaires et leurs salaires que pour défendre l’avenir de nos enfants.

      Je suis extrêmement déçue du résultat des urnes, je pensais sincèrement voir enfin une lame de fond....


    • Tu pose les bonnes questions, elle ne mentionne aucunement le contexte, je pense que c’est la dedans que reside les relle preuve qui nous pérmetrons de trancher, l’intérêt que cette mère a ou pas de porté cette accusation n’est pas une preuvre.


  • Histoire abominable !

    Et la petite fille attouchée ? Qu’en est-il ? Et ses parents ?

    Quid de la Mairie ? De l’Inspection ?


  • Pourquoi ne vont-elles pas porter plainte à la gendarmerie pour attentat à la pudeur ? Pourquoi n’ont -elles pas interrogé les autres enfants présents lors de la scène ? Les fonctionnaires de l’Education Nationale sont des larbins aux ordres, ils seraient capables de prostituer leurs propres enfants pour garder leur gamelle .

     

  • Madame, merci pour votre intervention courageuse, nécessaire et salvatrice ! Le mouvement initié par Farida trouve en vous une figure digne. Quant à la défense de la directrice envers son enseignante, sachez qu’il en est ainsi chaque fois qu’il y a un problème. S’il s’agit bien entendu de défendre un ou une enseignante, il en va aussi de la réputation de l’école. Les établissements scolaires fonctionnent comme des entreprises privées et n’échappent pas aux lois du libéralisme et du capitalisme. Si le "produit" que la boîte vend n’est plus bon, le "client" ira voir ailleurs. Il ne faut salir, sous aucun prétexte, la réputation de l’école ! J’ai travaillé dix ans dans l’enseignement en Belgique et il y aurait largement matière à rédiger un livre tant j’ai constaté nombre de dysfonctionnements qui, à chaque fois, m’ont fait réfléchir à ma fonction d’enseignant mais aussi d’Homme en ce que cette dernière renferme d’honneur et d’intégrité. L’enseignement actuel est une honte, non seulement pour nos enfants qui le subissent mais aussi pour l’instituteur ou le professeur digne et intègre qui désire transmettre un savoir et des valeurs dans l’apprentissage. Moins vous vous investissez dans votre métier, mieux vous êtes considéré par la hiérarchie ! Comme le dit si bien Farida, s’il peut se passer des abominations pareilles dans l’éducation nationale à l’heure actuelle, c’est que nous (moi y compris) l’avons tous cherché. Mais ne perdons pas espoir et battons-nous, ensemble avec Farida !


  • Souvenez-vous que Michèle Martin, épouse et complice de Dutroux, était une instit . Perso j’ai connu des instits et j’ai été estomaqué par la dépravation (criminelle) de certaines . J’en ai meme connu une qui faisait en sorte que son bébé tete la verge de son amant américain !... Ceux qui s’imaginent que ce sont des anges qui passent leur temps à se dévouer pour leurs élèves se trompent .

     

  • Bon ok pour la maman du petit garçon mais QUID de la maman de la petite fille alors ?

     

  • Merci pour cette vidéo et à Madame Hassan, expliquant posément les faits.

    Inadmissible ce qui’il s’est passé dans cette école maternelle, je n’ose imaginer l’angoisse des parents à l’heure qu’il est !

    Le réflexe stupide de la directrice de défendre l’institutrice : cela ne m’étonne pas hélas.

    Pour ma part c’est clair, lundi aucun de mes trois enfants ne se rendra à l’école, je participe à la JRE.

    Bon courage à tous les parents, et je pense très fort à ce petit garçon, en espérant qu’il pourra recevoir tout le soutien nécessaire pour surmonter ce traumatisme

     

    • "Le réflexe stupide de la directrice de défendre l’institutrice"

      Faut pas exagérer non plus, la présomption d’inoncence n’est quand même pas un mauvais principe sur le fond. Surtout quand il s’agit des collègues avec qui vous devez travailler tous les jours, un minimum de prudence s’impose. Il faudrait avoir au minimum la version de l’instit concernée, des autres parents et savoir si d’autres enfants ont corroboré pour pouvoir se faire une opinion.


    • Non, la "présomption d’innocence", ce n’est pas nier les faits. La directrice a prétendu que sa subordonnée était irréprochable, alors même que cette directrice n’était pas présente au moment des faits. De fait, elle se prend pour une médium extralucide et devrait être internée sur le champ si elle ne peut justifier publiquement de ses pouvoirs surnaturels.
      Dans tous les cas, c’est la parole de la directrice contre celle de la mère. Seulement, il y a des faits accablants auxquels l’école ne pourra pas résister.


    • @QUERCYNOISE, le rôle d’un directeur est de soutenir son équipe pédagogique, il manque des éléments de réponse ainsi que l’instit concernée pour avoir une juste opinion des faits, les entendre verbalisés par la classe et il manque également les commentaires de la petite fille.Je suis enseignant moi même, non je ne suis ni pédophile ni déterminé à appliquer la théorie du genre, c’est pas demain la veille . On bosse de concert avec vous parents et l’on n’en pense pas moins que vous de cette théorie du genre !
      très cordialement
      fs


  • J’ai quand même du mal à imaginer une professeur des écoles faire ce sale boulot, même si je sais qu’il y a un certain nombre de cruches dans le métier.
    Si c’est avéré c’est évidemment extrêmement grave. Si par contre il s’agit d’une erreur ou d’un mensonge, cela va décrédibiliser tout le mouvement JRE, alors que le combat contre la théorie du genre est extrêmement utile...
    Je pense qu’avant d’enregistrer ce type de vidéo il faut abonder en détails (témoignage d’autres enfants, la petite fille en question par exemple, où et quand ça s’est déroulé etc...) sinon ça ne marchera pas, on va se prendre des vestes. Là on est dans le cas de la parole d’un gamin interprétée par sa mère et réinterprétée par un traducteur, c’est quand même pas le témoignage le plus clair qu’on puisse avoir...

     

    • Pour ma part, pour connaître l’idéologie dominante dans le corps enseignant, je ne suis pas plus surpris que cela qu’une enseignante, sans doute plus bas de plafond que les autres, se soit livré à de tels agissements.


    • Le dernier qui a abondé en détails avent de dévoiler une affaire s’appelle Stan Maillaud, Ca a lui a pas réussi d’apporter trop de détails ...


    • "Décrédibiliser le mouvement"

      Et si c’était le but ? Dans l’état actuel de l’affaire, beaucoup de lumière reste encore à faire. On nous dit que la mère tchétchène s’exprime à peine en français, y a pas eu une incompréhension quelque part ? Le gamin a relaté l’histoire en français ou tchétchène ? Et comme s’interroge la majorité des réactions ici, quid des autres enfants et de la fillette et ses parents ? A-t-on interrogé la maîtresse ?

      Bref, usons de PRUDENCE afin de ne pas se laisser doubler par l’ennemi en anticipant qu’il pourrait s’agir d’un bidonnage complet monté de toute pièce. Stratégie très utilisée dans certains milieux occultes. Le complot, toujours le complot...


    • Vous êtes de bons exemples de frilosité de Français dupontesques. On voit que vous êtes des habitués du pantalon marron. Que de craintes et d’angoisses dans vos propos alors que c’est de la colère qui devrait s’y trouver.
      Mise au point sur les i :
      1. Ce n’est pas parce que des éléments circonstanciels sont absents que le témoignage est faux.
      2. Ce n’est pas parce que ces éléments manquent qu’il est interdit de témoigner.
      3. Si le témoignage est faux, on attend la plainte de l’enseignante pour diffamation. Elle ne pourra pas l’effectuer car elle sait qu’elle ne pourra que perdre.
      4. Même si le témoignage était faux, c’est la liberté de cette dame de le relayer.
      5. Même si ce témoignage était faux, le mouvement des JRE ne serait aucunement discrédité. Ceux pour qui ce seraient le cas feraient des amalgames et c’est tout.
      6. De toute façon, les JRE n’ont pas à chercher l’approbation de faiseurs d’amalgames.


  • Bienvenu en France !
    Vivre cette époque a quelque chose d’irréel ! En effet contrairement à la barbarie de la guerre qui est le résultat d’une rupture de la normalité ici il s’agit d’une barbarie s’imposant dans un cadre "normal". On est sensé être dans une société rationnelle et civilisée or l’élite de cette société énonce des absurdités inouïes et impose des politiques de l’ordre de la pathologie mentale !
    On croit rêver !


  • Moi quand j’étais petit en maternelle une maitresse me tirait les oreilles. C’est moins grave que ça, mais mes parents ont vu qu’il y avait un malaise. J’aimais bien l’école d’habitude, mais là je ne voulais plus y aller.
    J’ai fini par leur dire que la maitresse me tirait les oreilles. Et pas qu’à moi d’ailleurs.
    Et j’étais super sage quand j’étais petit, c’était vraiment du sadisme, en plus elle tirait bien fort.

    Mes parents sont allés la voir et elle niait tout en bloc, en disant que j’étais un menteur. Ca je m’en rappelle encore, mon père lui a hurlé dessus, toute la maternelle a entendu. Il lui a demandé si elle voulait qu’il lui tire les oreilles aussi. ^^
    Après ça je n’ai plus jamais été emmerdé...
    La bonne femme c’était une jeune en plus, une pourriture. Elle est devenue psychologue pour enfants..........

    Je suis reconnaissant à mes parents pour ça, ils m’ont cru et n’ont pas tergiversé.
    C’est pour ça qu’il ne faut pas que les femmes y aillent seules. Emmenez des hommes avec vous, qui vont mettre les points sur les i et les barres aux t. Sinon ça peut aller loin ce genre de trucs. C’est inadmissible ! Si ça se trouve la maitresse sait si l’enfant n’a pas de père, que une mère et en a profité.

     

    • mdr et moi donc ! si tu savais les profs au collège que je me suis tapée ! du lourd ! une qui bouffait ses crottes de nez , un prof de sport renvoyé pour avoir touché les fesses à des filles en cours de gym aux barres fixes , une autre prof de sport gouine et qui se changeait sans pudeur à la piscine devant nous les filles , une prof de français alcoolique qui est déjà venu en cours beurrée , une prof de musique raciste et qui devenait hystérique à la moindre odeur de vanille , un prof d’art plastique qui était capable de nous jeter son gros trousseau de clefs à la gueule pour faire taire sa classe , une prof de svt la pauvre qui était suicidaire , une prof de français qui éclatait facilement en sanglots et perdait ses moyens devant sa classe , tout ça dans le même bahut ..et j’en oublie ! et on était pas un collège de banlieue pourtant ..ni de ZEP..certains aimaient bien humiliés des élèves aussi..bref t’en a qui n’ont rien à faire dans ce métier ..


    • Cela me rappelle ce qu’avait vécu ma frangine en primaire, elle avait été la souffre douleur d’une institutrice dégénérée. Tirage d’oreille, gifles, humiliations verbales incessantes avec un raffinement sadique peu commun ! C’est ce genre de dégénérés qui aujourd’hui vont avec zèle appliquer les programmes de sexualisation des enfants ! L’éducation nationale est un nid à dégénérés, malades mentaux et de lâches hypocrites...mais la bonne nouvelle c’est que ce sont des gens d’une très grande fragilité psychologique ! Sans entrer dans les détails il m’a fallu au téléphone moins de 2 minutes pour éliminer d’un établissement scolaire une enseignante "problématique". L’ami qui m’avait chargé de cette mission était lui même prof dans l’établissement en question et me raconta les suites de mon coup de fil : pleurs après avoir raccroché le combiné et dans les jours qui suivirent mise en arrêt maladie et demande de mutation dans un autre établissement ! Des gens qui cache une très grande faiblesse et instabilitié émotionnelle derrière leurs grands airs arrogants. N’ayez pas peur d’eux ! Il faut arrêté de faire les gentils avec ces gens ! Il faut les traiter sans aucune pitié !


    • Bah là disons que c’est plus grave car c’est la maternelle, t’es vraiment petit. En plus elle était méchante, mauvaise, vraiment. Je me souviens qu’après je ne pouvais plus en saquer aucune de ces vieilles rombières ^^

      Clairement les gens qui profitent de leur ascendant sur les enfants c’est parcequ’ils se sentent rabaissés dans la vie. Sur un enfant, aussi petit c’est facile. Ils sont faibles.

      Après dans ma famille proche il y a trois professeurs. Ils sont "sains", tous ne sont pas comme ça. Mais c’est clair qu’il faut faire gaffe. En plus les gens qui se ressemblent ont tendance à travailler ensembles. Donc si à la tête d’un établissement il y a quelqu’un de pas clair, elle peut recruter d’autres personnes du même acabit...

      Pour en revenir à mon histoire, tout le monde savait que la maitresse faisait ça, et pour autant il ne me semble pas que quelqu’un l’ait ouvert. Les gens sont mous, voir débiles...

      Après oui plus tard aussi comme tout le monde j’ai aussi eu mon lot de profs cinglés ou à moitié ^^ Mais bon il y en avait aussi des super sympas ! Et d’ailleurs souvent les chelous n’étaient pas trop respectés.


  • Curieux témoignage qui tourne en rond en oubliant le principal, à savoir décrire le contexte et étayer le témoignage du gosse par celui de l’autre victime ou de témoins s’il y en a.
    Sur la photo, Farida Belghoul n’est quasiment entourée que de femmes voilées. Pourquoi ? C’est une école musulmane ou le JRE de Tours à pris une dimension communautaire ?
    Une vidéo qui pose beaucoup de questions et qui va inévitablement apparaître comme un document de propagande pour les JRE.

     

    • Peut être parce qu’il n’y a que ces femmes qui se bougent ou que peut -être les autres n’ont pas voulu se montrer..arrêtez avec vos sous-entendus malveillants ..et puis si il n’y a que ces femmes qui se sont bougées concernant cette ville, c’est de leurs fautes ? elles devraient rester dans l’ombre pour ne pas éveiller des commentaires comme les vôtres ? vous cherchez toujours la petite bête c’est saoulant ..


    • permet moi de te faire remarqué que les cibles de choix de ces enfoirés seront tjrs en 1er les enfants de parent etrangers afin d avoir moins de soucis et plaintes . cette garce que cette pseudo maitresse vise les gosses d etranger en 1er en comptant certainement que les parents ont des soucis de papiers ou autres voila tout . en claire la cible de choix a est l immigré . attention aux dégats pour plus tard . bref idéal de faire des saloperies a des enfants qui ont des parents qui parlent pas francais non ? peu cavalier certe mais efficace puisque le but c est de dégénéré ces enfants . A VOMIR . courage a tout les parents


    • @musulmane francaise
      Plutot que de voir de malveillance dans le commentaire de Jean-Marie, demandez vous pourquoi il se pose ce genre de questions. Je crains en effet que des femmes voilees qui se mettent en avant dans les jre est contre-productif dans ce combat contre la perversion des ecoles. Je salue le courage de mme Farida Belghoul et regrette en meme temps que le grand public voit s’afficher des femmes voilees qui tombent dans le panneau de la strategie de l’isolement communautaire. Voila comment en suivant "a la lettre" des preceptes de pudeur qui pendant 1300 ans ne sont pas venus "a l’esprit" de plusieurs generations de pratiquant(e)s de sy contraindre de facon aussi psychorigide (desole d’etre aussi direct). Donc c’est un questionnement legitime que de relever cet aspect des choses qui joue le triangle de manipulation dans son registre victimaire ; c’est du pain benni pour les laicistes fanatiques ! Erreur strategique de communication. Que les francais musulmans eduquent les musulmans francais aux codes qui sont les notres ! Les JRE ce n’est pas l’instauration du qalifat !
      Ni republique laiciste ni communautarisme islamiste ni riposte laique ni communautarisme sioniste : NON, NON et NON.
      Pour une reconciliation nationale authentique dans la reciprocite ! Pourquoi mon pays vit-il cette situation bien triste ? Je suis un defenseur de la spiritualite islamique et chretienne et c’est regretable que tout soit fait pour que le rejet mutuel soit exacerbe par la betise humaine a ce point. Je ne supporte plus certaines mentalites je l’avoue mais je leur pardonne et leur souhaite que la Misericorde Divine les ramenent a la voie juste.


    • Si le commentaire de jean marie semble logique le tiens AI est complètement à coté de la plaque. Tu ne sais même pas pourquoi il y a des femmes voilée et tu en déduis tout de suite au repli communautaire, a quoi tu joues ? Est ce que c’est vis à vis de l’école ? Est ce que c’est vis à vis de la ville ? Les "blancs" ont ils souhait de ne pas venir ? Pourquoi tu parles de communauté d’ailleurs, parce que tu vois des voiles ? Je suis contre ce type de tenue mais il me semble que nous avons à faire a des françaises, qui se bouge pour ne pas avoir de théorie du genre à l’école, ce qui devrait te réjouir mais visiblement ne te réjouie pas...Sache que si quelque chose doit être fait pour le voile c’est certainement pas maintenant ou avec des lois, c’est par l’intermédiaire d’une éducation saine que tout s’estompera.

      Après que ce soit une erreur de stratégie et de communication oui certainement mais remettre en cause un mouvement à la vue d’une photo dont on ne sait rien c’est une erreur encore plus grosse..

      La ou Jean marie se questionne, toi tu fais un procès sur ces femmes françaises qui elles se bougent pour une cause noble...pardon j’ai dit des françaises ? Je voulais dire musulmanes, je dirais françaises quand les maghrébins nés en France seront catalogués comme tels par des gens comme toi, ce qui n’est pas prêt d’arriver.


    • Faut croire que les femmes étrangères savent encore défendre leurs enfants. Bientôt ce seront les étrangers qui défendront ce pays contre son élite française traîtresse et malveillante, situation on ne peut plus ubuesque.


    • @noname
      1)cela ne m’amuse pas du tout d’intervenir sur ce genre de sujet mais c’est un devoir de le faire pour mettre cartes sur tables.
      2)je ne crois pas être tant que cela "a cote de la plaque" sur un theme dont je m’efforce de nuancer les propos mais avec l’exigence de retablir certains equilibres a partir de donnees diverses comme la notion de reciprocite qui fonde la diplomatie, et une synthese de disciplines diverses (ethnologie, sociologie, anthropologie, spiritualite,...) et bien sur toute la matiere apportee par E&R et autres.
      3)j’avais precise l’erreur de com de mettre en avant des femmes voilees pour les JRE dont j’apprecie le courage de cette resistance a la perversion de l’education des enfants. Je regrette cette erreur de com ce qui ne remet pas en cause mon soutien aux JRE meme si je ne suis pas moi-meme parent d’eleve.
      4)je reste toutefois persuade que le meilleur service a rendre aux musulmans est de les rappeler a l’universalisme de l’Islam et aux meilleures voies pour le vivre ensemble en France en se demarquant d’une recente lecture litterale des textes sacres qui orientent de plus en plus de croyants vers une situation de rejet et d’isolement communautaire defavorable a une reconciliation nationale saine.
      5)je me positionne pour la francisation des francais de branche (ou l’on retrouve le plus de ceux que je dis en 4)) ou alors ne parlons pas de reconciliation nationale mais de dissolution nationale dans autre chose que ce qui a construit la singularite de ce pays. C’est pourquoi je souhaite une reconciliation avec nos compatriotes "francais musulmans" pour eviter la confusion avec des "musulmans francais" qui imposent leurs codes (consciemment ou pas, volontairement ou pas) au meme titre que les LGBT ou que le Crif ou que le consumerisme americain...cela revient au meme au final.
      6)je regrette aussi le recul effroyable de la culture chretienne (qui fait le careme de nos jours par ex. ?) et la decadence de la civilisation francaise qui ne se transmet helas plus. Je crois en l’enracinement qui structure les individus et les collectivites mais aussi a l’ouverture enrichissantes aux autres traditions et civilisations ; cela n’est pas incompatible comme ce que certains s’obstinent a le faire croire.
      Je m’arrete la car il y a tant a dire que je ne peux tout exprimer ici. Je souhaite avoir ete mieux compris.


  • Ir-ré-pro-chable on vous dit !

    Typiquement, si le scandale prend un peu trop d’ampleur, la maîtresse sera simplement mutée et pourra entamer (ou poursuivre) tranquillement son tour de France des viols d’enfants, comme beaucoup d’autres de ses collègues "irréprochables".


  • cela semble trop énorme pour être vrai, donc à suivre ; mais si ça se confirme, il faut vraiment ne rien lâcher.
    j’ai quand même la fâcheuse intuition que l’ennemi va nous sortir les vertus de la laïcité contre la bête immonde de l’intégrisme religieux d’un autre âge et bien sûr malhonnête.
    Ben oui madame Michu : une Tchetchène !, c’est des gens qui vivent dans les arbres avec des couteaux entre les dents


  • La Prof ... Pro LGBT, anti-catho peut-être, laïciste et surtout TRES CONS sans doute se sent couverte par la mouvance Gauchialiste. C’est tellement tordu et talmudik qu’on finirait par croire que ce n’est pas vrai !! En tout cas moi je pari sur la véracité des faits malheureusement. Et en ce moment Peillon et sa clique vont protéger cette andouille utile par nécessité. Leur but est de pourrir la moralité française et la moralité naturelle tout simplement. Satan est un Menteur Séducteur... Mais espérons que c’est vrai sinon t’es mal Farida ... Fait gaffe ce sont des vicieux pervers ...


  • sinon, moi, je trouve la vidéo entièrement crédible ;

    bonne chance aux jre de tours,

    maryam.


  • Bien que ça semble vrai, des gens avec peu d’instinct ont du mal à y croire. Il serait bon de prouver ces faits en interrogeant des enfants et sans les influencer dans les questions.


  • Avec de telles méthodes de précipitation,on risque d’aller au mur à une vitesse supérsonique !Etant moi meme pére d’un enfant de 5 ans(donc concérné au plus haut degrés),je trouve cette démarche empreinte d’un grand amateurisme,si j’étais adépte de la théorie du genre,cette attitude m’aurait réjouis car flairant le complot et l’instrumentalisation à plein nez à 48h d’une JRE,c’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans la tete.
    C’est vraiment navrant,combien meme tout est véridique,la démarche est contre productive(On joue contre Satan en une manche !).
    Affaire baclée :-petite fille non intérrogée(inadmissible)
    -incident à 48h d’une JRE.
    -La résponsable n’avait pas à faire ce communiqué,il fallait que cesoit F.Belghoul et surtout à froid.
    Peiné et énérvé,force est de reconnaitre,qu’on a donné des points gratuits à la partie advérse qui n’en avait point besoin.
    -la mise en ligne de la vidéo.est intempéstive.
    Dans un combat d’un tel enjeu,il ne faut pas confondre vitésse et éccés de précipitation.
    En un mot ,la mort dans l’ame,on vient de perdre une bataille,de nature péssimiste,j’éspere de tout cœur me tromper.Totalement dépité !

     

    • Ce qui est très très, très, mais alors très, très, très étonnant dans cette affaire, c’est que dans une école maternelle, il y a beaucoup d’adultes, surtout chez les tout petits.
      Comment une institutrice pourrait elle avoir ce genre de gestes déplacés alors qu’elle est épaules 6 heures sur 6 par une ATSEM ? (qui est, rappelons -le une employée municipale et pas une enseignante de l’éducation nationale !)

      Heureusement que ce n’était pas un homme... Il aurait déjà été brûlé sur la place publique et sans procès... comme au Moyen-âge !



    • alors qu’elle est épaules 6 heures sur 6 par une ATSEM ? (qui est, rappelons -le une employée municipale et pas une enseignante de l’éducation nationale !)



      Faudrait voir son contrat de travail.
      Si c’est un CAE 6 mois renouvelable une fois, sauf dérogation, il y a une "nuance" à prendre en compte.


  • Comme dit A. Soral, quand l’ennemi (la mafia maçonno-sioniste) avance un pion il faut en avancer un, voire deux car le but du Satanisme Sionard est de crée le chaos et diviser les communautés pour pouvoir régner sur les goys, ces animaux qu’ils veulent soumettre (lire le Talmud) ou mieux encore lire "Comprendre l’Empire"..............et comme chante ARMENS (un "petit" groupe musical Breton).........."Les mots savent se battre sans faire couler le sang".........


  • Je ne comprends pas les atermoiements qui consistent à regretter la diffusion ’ trop rapide ’ de l’événement.
    Les faits ont eu lieu ou pas.
    Mais attendre en la matière c’est laisser l’adversaire truquer les faits. comme faire pression sur la parents de la petite fille . Alors que la pression est mise sur l’Education nationale, là !
    Si on s’apercevait que les faits n’ont pas eu lieu, alors Belghoul saura le dire .
    Donc le tempo est le bon !!


  • il n’y avait donc aucun autre enfant durant ce "déshabillage" qui pourrait témoigner ? et la maîtresse elle reviendra bien de son stage syndical, c’est avec elle surtout qu’il faudrait parler. et l’autre petite fille ? elle ne peut rien raconter, les parents s’y opposent-ils ?


  • Bravo madame, vous avez beaucoup de courage !


  • pourquoi pas aller voir la police et porter plainte ? une enquete devrait alors etre ouverte afin de questionner toute la classe et ainsi verifier les faits .et s’ils s’averaient vrai ,alors une action mediatique puissante s’imposerait .pour arreter les coupables (jusqu’en haut). il faut absolument changer de cap . aneantir les derniers gauchos de tout poil ,les esprits tordus,les faux culs .... oui je sais ,il y a du boulot !mais il faut bien commencer !? non . en tout cas raz le bol de tous ces malades ...


  • Une cause aussi noble soit-elle finit presque systématiquement par être desservie par ses propres défenseurs. C’est presque une règle. La raison est que, même si la cause est juste, les problématiques et les problèmes qui lui sont inhérents sont soit mal compris, soit mal interprétés par aveuglement idéologique (toujours intéressé et rarement gratuit) qui a tendance dans ses retranchements à faire dans la dramatisation pour s’assoir sur les esprits des autres. Dans toute dramatisation, la perversion de la réalité par la démesure est le noyau où sont convoqués la mort et le sexe. Le premier comme l’inéluctable par excellence et le deuxième la tension qui peut le braver. Entre les deux, appel aux intrigues et aux excès où se font piéger le dominé et le dominant, le sain et le malsain, le vraie et le faux, … en un mot comme en mille, le sexe permet de débattre de rien et de tout afin de fuir l’essentiel qui consiste, quand on se dit civilisé, à canaliser notre animalité vers des objectifs nobles qui ne briment personne et qui ne laisse personne en rade. Colossale tâche qu’aucune civilisation au jour d’aujourd’hui n’est arrivée à réaliser. Si l’enseignement de la théorie du gender est une abomination, il ne reste qu’une tache sur la surface combien grande du questionnement sur l’enseignement qui est le dépotoir de tous les questionnements des sociétés actuelles comme de tout le temps. Pour ne pas faire long, je résume en disant que la peur est notre moteur, et derrières beaucoup d’extravagances, il y a la peur et la méconnaissance. La peur de changer, la peur de l’autre, la peur de disparaitre, la peur du pire… Chacun à ses propres peurs en plus des peurs collectives qui déteignent sur lui. Si la lâcheté est une arme de survie dans certaines conditions, elle peut s’avérer d’autant mortelle dans certaines autres conditions. Bon courage et longue vie à E&R.


  • #772476
    le 29/03/2014 par militante dans des associations contre la pédophilie
    Sexualisation à l’école : une institutrice mise en cause à Joué-lès-Tours

    C’est un acte de pédophilie malheureusement très commun en ecole primaire etc...
    Ca n’a rien a voir avec la théorie du genre !
    Faut arrêter ça existait déjà il y a 30/40 ans, des profs comme cela bien avant cette année !
    Il y en avait une dans mon ecole primaire en ce2 d’ou mon engagement dans cette cause !
    Vous croyez que des profs choisissent cette fonction par vocations ou parce que c’est l’emploi rêvé pour une ou un prédateur pédophile ? Malheureusement dans toutes les fonctions en rapport avec les enfants se glissent des pédophiles féminins et masculins ! Malheureusement la réponse des directeurs ou rectorats etc c’est de passer sous silence ou de muter le prof/l’instit afin d’eviter le scandale et les consequences financières et d’image pour l’école...

    sauf si une vraie association reconnue et avec du poid et des avocats fourre son nez là dedans ! Ce qui n’est pas du tout le cas des JRE ! Votre reaction n’est pas du tout pro là car en plus vous avez donné tout l’argumentaire à la direction qui pourra preparer sa defense ! quel amateurisme !

    Faire passer, indirectement, la prof comme une victime de la théorie du genre qu’elle aurait appliquée en intervenant en temps que JRE est contre productif !!!!
    Vous auriez du constater purement et simplement un acte pédophile, telephoner à enfance en danger et conseiller legalement cette maman en contactant des associations ca m’apparait plus productif ! vous auriez du contacter une association pro, la justice, le rectorat, un avocat pour cette dame qui doit beneficier de l’assistance juridique au lieu d’associer cela aux JRE ... contre productif à terme la !

    il y a beaucoup d’associations bien plus compétentes que vous mères de familles sans diplomes de droit. Ses organismes reconnus par l’etat et les tribunaux ont du poid juridique et sont plus efficaces que vous pour regler ce problème. Les JRe sont denigrés et une agent d’assurance n’est pas un avocat spécialisé dans ce secteur ... passez le relais pour l’interet de l’enfant et de la mère svp sinon vous passerez pour des opportunistes qui utilisent le malheur de cet enfant pour vos fins ainsi que non assistance à personne en danger ! Quel amateurisme et inconscience ! Vous devez reconnaitre les limites de vos compétences par pitier car la prof va s’en sortir notamment à cause de votre méconnaisance juridique ! Vous avez cru bien faire mais vous êtes dangereux sur ce coup là !
    Pour infos : http://vosdroits.service-public.fr/...


  • #772484
    le 29/03/2014 par militante dans des associations contre la pédophilie
    Sexualisation à l’école : une institutrice mise en cause à Joué-lès-Tours

    C’est un acte de pédophilie malheureusement très commun en ecole primaire etc...
    Ca n’a rien a voir avec la théorie du genre !

    Faut arrêter ça existait déjà il y a 30/40 ans, des profs comme cela bien avant cette année !
    Il y en avait une dans mon ecole primaire en ce2 d’ou mon engagement dans cette cause !
    Vous croyez que des profs choisissent cette fonction par vocations ou parce que c’est l’emploi rêvé pour une ou un prédateur pédophile ? Malheureusement dans toutes les fonctions en rapport avec les enfants se glissent des pédophiles féminins et masculins ! Malheureusement la réponse des directeurs ou rectorats etc c’est de passer sous silence ou de muter le prof/l’instit afin d’eviter le scandale et les consequences financières et d’image pour l’école...

    sauf si une vraie association reconnue et avec du poid et des avocats fourre son nez là dedans ! Ce qui n’est pas du tout le cas des JRE ! Votre reaction n’est pas du tout pro là car en plus vous avez donné tout l’argumentaire à la direction qui pourra preparer sa defense ! quel amateurisme !

    Faire passer, indirectement, la prof comme une victime de la théorie du genre qu’elle aurait appliquée en intervenant en temps que JRE est contre productif !!!!
    Vous auriez du
    constater purement et simplement un acte pédophile, telephoner à enfance en danger et conseiller legalement cette maman en contactant des associations ca m’apparait plus productif ! vous auriez du contacter une association pro, la justice, le rectorat, un avocat pour cette dame qui doit beneficier de l’assistance juridique au lieu d’associer cela aux JRE ... contre productif à terme la !

    il y a beaucoup d’associations bien plus compétentes que vous mères de familles sans diplomes de droit. Ses organismes reconnus par l’etat et les tribunaux ont du poid juridique et sont plus efficaces que vous pour regler ce problème. Les JRe sont denigrés et une agent d’assurance n’est pas un avocat spécialisé dans ce secteur ... passez le relais pour l’interet de l’enfant sinon vous passerez pour des opportunistes qui utilisent le malheur de cet enfant pour vos fins ainsi que non assistance à personne en danger etc ! Quel amateurisme et inconscience ! Vous devez reconnaitre les limites de vos compétences par pitier car la prof va s’en sortir notamment à cause de votre méconnaisance juridique ! Vous avez cru bien faire mais vous êtes dangereux sur ce coup là !
    Pour infos : http://vosdroits.service-public.fr/...

     

  • Vous partez avec un parti pris.

    Etant donné les faits, c’est à la justice de trancher : c’est du droit pénal, plus du scolaire. A la limite, la direction n’a plus rien à voir dans la procédure. Conseillez donc à la maman de porter plainte et un juge décidera du bien-fondé (ou non) de la plainte.

    Si l’enfant doit être entendu (et dans une moindre mesure la maman), la maitresse doit l’être aussi.

    Enfin, l’enfant peut avoir menti. Les faits énoncés ne permettent pas de démontrer s’il y a eu mensonge ou non. Des faits de mœurs existent à l’école depuis toujours (et depuis bien longtemps, avant l’avènement de la théorie du genre) et parfois, la vérité est détournée par l’enfant qui a peur de la sanction ou qui a honte.

    Bref, il faut vraiment qu’un juge travaille le dossier.


  • Je ne suis pas étonné le moins du monde, concernant l’éducation nationale , plus rien ne m’étonne . Ils poussent le bouchon de plus en plus loin : j’ai connu les cours d’éducation sexuelle, l’infirmière scolaire qui proposait la pillule du lendemain à des gamines de 15ans, les préservatifs avec démo de mise en place ...tout ! Et l’attitude de la directrice , comme l’absence de l’instit ne me surprennent pas non plus les loups ne se bouffent pas entre eux , et un élément qui semble échapper à tout le monde : l’institt est une militante syndicale , se considère donc sans doute comme "protégée ". Une vraie bagare en perspective .


  • Si les faits sont avérés, c’est une agression sexuelle caractérisée sur enfant mineur par un adulte (dépositaire de l’autorité publique de surcroit) et c’est sévèrement puni par la loi !

    Portez plainte sans délai à la gendarmerie ou à la police. La directrice ne veut pas faire d’enquête ? Aucun problème les gendarmes s’en chargeront.


  • L’enfant et sa mère seraient restés en Tchétchénie et ce serait jamais arrivé.

     

  • Beaucoup se demandent pourquoi il n’y a pas le témoignage de la petite fille. Si l’affaire a vraiment eu lieu il se peut que les parents de la fillette n’aient pas envie qu’on sache que la fille de untel a été touchée par un petit garçon (au niveau de...). Il se peut aussi que la fillette n’en ait pas parlé à sa maman.


  • Le problème c’est que les enfants ne disent pas toujours la vérité !
    Comment démêler le vrai du faux ?
    C’est une histoire sans fin.


  • Je crois tout à fait possible ces faits, sans hésitation ! Maintenant, aux professeurs de faire attention à nos enfants car tout le monde n’est pas aussi gentil que cette femme tchétchène.


  • Reprenons à tête "reposée"...

    - L’acte s’il est "avéré", aurait probablement eu lieu de toutes façons. Théorie du genre ou non, un cerveau malade reste un cerveau malade.

    - L’enfant est en maternelle (donc dispensé de scolarisation obligatoire). La première chose à faire aurait donc été de retirer immédiatement l’enfant de l’école (ou de le faire prendre en charge par des proches) puis d’organiser la riposte par les voies légales (oui oui je sais) bien préparé. Crucial lorsqu’il s’agit de la parole d’un enfant contre celle d’un adulte (fonctionnaire qui plus est). Retirer définitivement son enfant de l’école est le premier soutien qu’on va lui apporter (peut-être cette mère l’a déjà fait mais aucune précision dans la vidéo). Il est déterminant pour l’aider à surmonter au mieux ce type de traumatisme.

    - Comme d’autres personnes le mentionnent, il aurait fallu avant tout se mettre en contact avec les parents de la petite fille. Les arguments de la mère aurait eu un poids bien plus considérable face à la directrice ou l’enseignante. Cela aurait aussi permis un éventuel déliage de langues de la part des parents si d’autres enfants ont été abusés.

    Pour être bien clair, je serai toujours du côté de l’enfant par défaut. Je dis bien TOUJOURS. Cependant je trouve cette vidéo et cette démarche incroyablement maladroites et contre-productives.


  • J’avais un doute jusqu’à la menace de la directrice qui sort pour dire aux parents que s’ils ne viennent pas elle s’occupera d’eux. C’est suffisamment explicite pour moi (et pour le coup, les témoins ne manquent pas) que je suis prêt à croire à cette histoire.

    Reste toutefois que d’un point de vue rationnel/objectif, il faut apporter une preuve dur ou à défaut des détails qui claquent pour ce genre de chose ...ce que manque cruellement d’apporter cette vidéo. S’il y a eu un autre enfant alors il serait bon d’aller l’interroger etc...

    En tout cas c’est nécessaire d’avoir une base solide parce que je vous signale que si les JRE ont un impact incroyable sur le terrain, la machine médiatique broiera ce mouvement si elle prouve que cette histoire est infondé et le mouvement en sera décrédibilisé.


  • Il ne faut rien lâcher car il est question d’une agression sexuelle, d’un attentat à la pudeur sur mineur aggravé par le fait que c’est de la part d’une enseignante... Il ne faut rien lâcher et la hiérarchie de l’éducation nationale ne va pas soutenir cette enseignante pendant très longtemps même si elle est syndiquée, pas très courageux ces gens là.


  • malheur par qui le scandale arrive.mais qu est ce qui vous chagrine le plus ?


  • - demander au petit garçon qui est la petite fille.
    - voir les parents de la petite fille...
    - voir la maîtresse et pas que la directrice
    - clarifier le cadre de la scène : où était le reste de la classe ? Il n’y avait que le petit garçon, la petite fille et la maîtresse ?


  • Bonsoir, les parents de la petite fille sont absents pourquoi ? Madame Dalila Hassan n’en parle pas je suis très étonnée !!Nous ne savons pas si cette petite fille qui a du être choquée traumatisée !! si son comportement a aussi changé ??Curieux non ? Au moins nous expliquer le pourquoi du comment, des parents et de leur petite fille. Cordialement.


  • Y-a-t’il quelqun d’autre qui est choqué par ce témoignage ?
    Pourquoi vont ils voir une directrice d’école alors que les parents sont au courant d’une agression sexuelle ? Utilisé un autre enfant pour commettre des attouchements sexuels est répréhensible par la loi conformément au Code Pénal et ses cadres de jurisprudence.
    Personne n’a conseillé les parents d’aller directement déposer plainte à la Police et faire auditionner leur enfant ?
    Moi j’hallucine...

     

    • Parce que les parents imaginent que les profs et directeurs sont bien intentionnés et détenteurs de l’autorité, ce qui est normal puisqu’ils sont censés détenir une autorité morale. Ils n’imaginent pas qu’ils défendent un bifeton et protègent leur caste pour éviter tout éclat. Pas tout le monde ne raisonne en termes de droit et d’intérêt.


  • Que le témoignage soit véridique ( ce que je pense, bien qu’il manque encore des éléments de confirmation) ou non, personne ne semble remettre en cause le fait qu’un enfant de trois ans soit scolarisé. Car théorie du genre ou pas, un enfant de cet âge peut toujours être à la merci d’enseignants pervers ou désaxés. Pourquoi toute une société en est arrivée de considérer comme normal d’envoyer son enfant à l’école à 3 ans, un âge où on a encore besoin de sa maman pour pouvoir se défendre contre l’adversité, contre toutes les injustices de la vie ? Après en confiant son enfant à une institution, il ne faut pas s’étonner de toutes les dérives possibles. Rien ne pourra l’empêcher, car un ou une fonctionnaire n’aura jamais à coeur de protéger votre enfant comme vous-même !


  • Grand respect à la maman et aux familles de cette école d’avoir su garder un tel calme face à une agression sexuel sur un enfant couvert par l’éducation nationale et les social-traitres pédophiles. Farida c’est notre nouvelle Jeanne d’Arc, grâce à elle des "têtes" vont tombées.


  • @moi
    Réctificatif d’orthographe !
    Extrème fatigue nérveuse+Imbroglio islamo-t-Tchétchéne sur fond complotiste de grande envérgure m’ont fait pèrdre le peu de latin qui me restait :
    "ou en étais-je ?..,.ah oui,la virée(envisagée) risque de ne pas etre une sinécure" au lieu de la connerie débitée précedemment.
    Merci de votre patience et courage monsieur le modérateur.


  • Ce témoignage est totalement vraisemblable. Pour y avoir été confrontée plusieurs fois en tant que maman, je reconnais la lâcheté et la malhonnêteté de certains personnels scolaires : "il ne se passe rien" "la maîtresse est irréprochable" "c’est vous qui posez problème" "si vous n’êtes pas contente, vous êtes libre de changer d’école".

    J’espère que ce témoignage donnera aux parents le courage d’affronter la hiérarchie scolaire, pour toutes les histoires de maltraitance. On aimerait voir se créer des antennes locales de défense des parents et des enfants face à "l’éducation" nationale, avec des représentants qui pourraient accompagner et soutenir les parents lors de ce type de confrontations.

    Bravo à madame Hassan, ainsi qu’à toutes les personnes courageuses qui défendent nos enfants.


  • Des preuves ?? Même quand on trouve un médecin pédiatre digne de ce nom qui constate des lésions de l’anus et un vagin déchiré sur les enfants on fout la mère en prison en prétextant le Syndrome d’aliénation Parentale. Ca arrive souvent, les affaires ne manquent pas. Faut être complètement con pour demander "des preuves"

     

    • "Faut être complètement con pour demander "des preuves""
      "Ne seront donc acceptés que les commentaires argumentés et constructifs rédigés dans un français correct. "

      Si on s’affranchit de la nécessité de la preuve (habeas corpus), c’est la porte ouverte à tous les abus - exemple :
      "- Gulmira est le pseudo d’un homme qui vend des ecstasy à la sortie des maternelles et dirige par ailleurs un réseau de traite des blanches".
      "- Ouh là, c’est quand même des accusations graves que vous portez là. Vous avez des preuves de ce que vous avancez ?"
      "- Faut être complètement con pour demander "des preuves" - Gulmira est condamné à 685 ans de travaux forcés dont il effectuera la première moitié en Guyane et la seconde en Terre Adélie. Celui qui a demandé des preuves est condamné pour outrage à la justice à lire l’intégralité des œuvres et discours de Christiane Taubira."


    • @ ben

      OK, et tu proposes quoi ? Il est parfaitement avéré que la justice est frelatée , que des médecin pédiatres falsifient leurs diagnotics, que les écoles sont infestées de pédocriminels.

      Si la justice est frelatée, désolé mais il n’y a qu’une seule réponse : l’autojustice et le renversement. Je vois pas comment on pourrait faire condamner la justice et la redresser par des biais ordinaires.


  • Plus que la vidéo c’est les commentaires qui me font réagir. On voit de plus en plus de gens traiter la mère d’affabulatrice alors qu’on passe sur les faits, tout le monde sais que c’est déjà en pratique ça fait déjà 2 ans qu’ils en parlent de la théorie qui n’existe pas, à droite comme à gauche.
    Pourquoi les parents de la petite fille n’ont pas réagi peut être parce qu’ils sont plus libre sur la sexualité voila tout peu être que la fille ne pas trouvé ça choquant et n’en a pas parlé (la je serais choqué).
    Si vous ne voulez pas voir la réalité c’est simple allumé TF1 ou n’importe quel autre chaîne que nos chers média nous offres pour nous lobotomiser.


  • Si c’est vrai, on nage en pleine science fiction la ... et on la "direction" et les "syndicats" qui protègent une folle ... la boucle est bouclée.


  • Je m’interroge... pas de témoignage des parents de la petite fille ?

     

  • Ces mères musulmanes et leurs maris devraient lorsqu’ils ont la nationalité être les premiers à voter FN au lieu de s’abstenir de voter sous prétexte qu’ils ne veulent pas faire partie de ceci et cela comme on leur a donné un conseil religieux qui ne tient pas la route. Qu’est ce qui est plus important : manger de la viande halal à la cantine ou préserver l’intégrité physique et morale de nos enfants ? Ils peuvent manger végétarien, ou un sandwich fait maison, mais quand un enfant est exposé à des choses qui lui pervertissent l’esprit, il n y a pas de guérison , voyez l’exemple du jumeau qu’on a voulu élever en fille sur Youtube ( le "docteur" Money qui a poussé des jumeaux à la mort.


  • Organisation Mondiale de la Santé - Bureau régional pour l’Europe et BZgA
    "Standards pour l’éducation sexuelle en Europe. Un cadre de référence pour les décideurs politiques, les autorités compétentes en matière d’éducation et de santé et les spécialistes"
    P. 35 : « 1.3 Pourquoi commencer l’éducation sexuelle avant l’âge de quatre ans ? »
    Pp. 38-39 : « Groupe d’âge 0-4 ans. Informer l’enfant sur le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce, la découverte de son propre corps et de ses parties génitales (…) le droit d’explorer les identités sexuelles. »
    https://www.sante-sexuelle.ch/wp-co...

    "Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire. Des outils théoriques et pratiques pour avancer"
    Dossier élaboré à l’occasion du colloque organisé le 16/05/2013 par le SNUipp-FSU dans le cadre de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.
    http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/docume...


  • "En 2011, l’UMP proposait des cours en maternelle sur ’le genre’ " :
    http://www.lexpress.fr/actualite/po...


  • Je ne comprends pas le lien avec la théorie du genre... Ça sent l’affaire "récupérée" à la manuel valls... C’est une affaire de pédophilie !


  • Le certificat médical du médecin qui a reçu le petit garçon et le dépôt du main courante sont à présent disponibles sur le site FB des JRE. Le certificat médical mentionne la présence d’autres enfants lors de l’évènement.

    La phrase rapportée de l’enfant concernant la maîtresse voulant lui faire prendre un bain m’avait un peu interpelée. Je n’ai jamais vu de baignoire dans aucune des écoles maternelles que j’ai eu l’occasion de visiter. Il s’agirait en fait d’une activité pédagogique mimant l’heure du bain où les filles et garçons sont invités à constater leurs différences physiques. Chose qui arrive effectivement dans la vie des petits mais dans un lieu privé et de façon spontanée. Je pense que lien avec la théorie du genre est à chercher de ce côté là. A savoir, dans le cadre de la "sensibilisation à l’égalité", cette activité serait l’une des nombreuses proposées. Je comprends mieux l’histoire et là effectivement, il y a un TRES TRES gros problème du type activité pédagogique encouragée par l’E.N. versus délit d’attentat à la pudeur.

    Je réitère cependant que la publication de la vidéo a été bien trop précipitée. J’ai parcouru des centaines de commentaires, ça part dans tous les sens, appels au meutre, incitation à la haine raciale et j’en passe ! Si nous voulons sortir vainqueurs de ce cauchemar, il faut absolument garder son calme. L’ennemi est de taille.

     

    • Merci pour ce commentaire constructif, même si j’avais déjà anticipé ce type d’informations. Pour moi, il était évident que ces activités pédocrminelles avaient lieu dans un cadre de type abcd de l’égalité, bien que ça aurait pu avoir lieu en catimini.

      Cependant, je ne cautionne absolument pas ton avis. Il est inadmissible de prétendre que le calme nous incombe. Non, nous n’avons pas à garder notre calme alors que l’on viole nos enfants. Nous intimer cela est d’une grave indécence. Ces malfaiteurs peuvent bien garder leur calme, eux, puisqu’ils ne sont pas lésés. Les victimes n’ont pas à faire preuve de calme et de sang-froid. Il n’est pas illégal de ne pas garder son calme. En revanche, il est tout à fait illégal de faire des attouchements et des humiliations sur des enfants.

      Il faut porter plainte pour harcèlement sexuel, attouchements, atteinte à la pudeur (pour les autres enfants qui sont restés spectateurs) et atteinte à l’honneur. Il y aurait encore beaucoup d’autres chefs d’accusation, notamment contre la directrice qui a refusé de mener une enquête interne et qui a accepté l’absence de sa subordonnée à l’entretien. Il faut porter plainte au nom d’une association afin de peser beaucoup plus lourd car il est indispensable que la punition soit exemplaire. On va leur faire perdre leur boulot et leur faire manger du ferme, autrement dit. Il faut impérativement viser la peine maximale contre ces ordures. Qu’ils prennent le plus cher possible. Et si la justice refuse d’appliquer les lois - lois qui la dépasse - on fout en taule la justice aussi.


  • La maman doit aller porter plainte, parce que là c’est brasser du vent, le doute peut facilement s’installer. Quant à la directrice qui n’était sans doute pas présente durant cette scène que voulez-vous qu’elle dise de plus ? Elle soutient son employée tant qu’il n’y aura pas d’autres témoignages ou preuves...après je suis d’accord peut-être aurait-elle pu mettre un peu de nuance dans ses propos et montrer un peu de soutien à la maman qui s’inquiète du style "je comprends votre inquiétude madame...je vais de mon côté faire le nécessaire pour éclaircir cette affaire". Il faut arrêter de croire systématiquement que les gens de l’éducation nationale refuse toute collaboration avec les familles. Perso j’ai besoin de ce travail de collaboration avec les familles de mes élèves pour avancer dans mon travail et j’ose croire que je ne suis pas la seule.


  • Je ne comprends pas la démarche de la directrice....( je suis moi-même directrice), le vrai dialogue est toujours préférable à des confrontations.
    Je suis tout aussi surprise par la semaine de stage syndical, je n’ai jamais entendu parler de ça.
    Si les parents n’ont pas confiance dans les enseignants de leurs enfants, c’est très grave.
    Une de mes missions premières c’est d’expliquer aux parentsen toute transparence ce que j’apprends à leurs enfants. Si ça c’est raté, l’année est difficile.
    Quand à la théorie du genre, je n’ai pas reçu d’instructions officielles à ce sujet et je serais très choquée et révoltée si c’était le cas.
    S, directrice d’une Ecole rurale de 5 classes


  • je me permets de mettre la réaction de Latifa Benari présidente de l’Ange Bleu au sujet des normes sexuelles de l’OMS (c’est sur le facebook de l’association )

    https://www.facebook.com/aide.pedop...

    "Je viens de recevoir pour énième fois cette information qui m’ulcère compte tenu de la gravité de son application. L’impact de cette mesure est aussi dangereux pour les enfants particulièrement les garçons qu’un abus sexuel dans l’enfance. Cette thèse est le fruit de 45 ans de terrain et d’expérience auprès des délinquants sexuels et depuis la création de l’Ange Bleu auprès des pédophiles abstinents. Cette éducation sexuelle constituerait un terreau de développement des attirances sexuelles dès l’adolescence des garçons dont la physiologie est différente. Je suis hallucinée par les lacunes sur ce sujet et consternée par les failles de la prévention de la maltraitance sexuelle des enfants. Ce n’est pas par hasard si je constate une recrudescence du nombre de jeunes pédophiles qui découvrent avec détresse leur inclination sexuelle envers les enfants comme on la découvre envers le même sexe quand bien même il ne s’agit pas du même objet sexuel. Sans faire de généralité, et selon mon expérience, une éducation sexuelle précoce aura les mêmes risques dans le développement psychosexuel pédophilique des enfants plus tard qu’une initiation sexuelle précoce et inadaptée. En écoutant un jour la radio j’ai entendu une grande actrice et porte parole d’une fondation pour l’enfance. Elle répondait à la question suivante posée par le journaliste : Que faut-il faire pour une meilleure prévention de la maltraitance sexuelle des enfants ? Sa réponse « Il faut introduire l’éducation sexuelle dans les écoles ». Je ne vois pas sur quelle base elle a fait cette déclaration sans mesurer ses risques et sans connaître ses conséquences.
    Quand bien même il s’agirait d’une rumeur, cette polémique aura un impact négatif. Il est donc urgent de faire chose avant que les opportunistes ou les naïfs introduisent s’emparent de cette information pour introduire ce procédé dans le système éducatif.
    Je n’arrive plus à suivre les aberrations de cette société et l’autisme du gouvernement par rapport à la réelle prévention"


  • Juste après un entretien où la directrice apprend qu’une enseignante s’est rendue coupable d’atteinte à la pudeur sur enfants mineurs, la directrice sort de l’établissement et se permet de menacer les parents d’élèves. Si ce n’est pas du crime organisé alors qu’est-ce que c’est.
    L’enseignante devrait quitter la ville parce que les rumeurs se propagent très vite.


  • Il me semble que beaucoup de commentateurs sont agacés par le profil "femmes voilées" des mères qui s’activent dans cette affaire. Réfléchissez que ce n’est pas par hasard que des adultes s’en prennent aux enfants de cette population : parents demandeurs d’asile, sans papiers, analphabètes, parlant pas du tout ou très mal français:etc., bref, un gibier facile, des parents en situation précaire. Ce n’est pas par hasard que cette affaire n’éclate pas à Neuilly. C’est monstrueux ,mais c’est la réalité. Une population que la gauche "aime" bien parce qu’elle est censée être facilement manipulable, et pas seulement électoralement.

    Cette famille tchétchène est en attente de l’asile politique. Il est très probable que la famille de la petite fille impliquée est également dans une situation juridique délicate. Encore une fois, ces deux enfants n’ont pas été pris au hasard.


  • Avant de dire qu’elle ferait mieux de porter plainte et de dire n’importe quoi, il faut se renseigner, la mère a déposé une main courante et l’enfant a été vu par un pédiatre en urgence. D’autre part, les faits ont eu lieu en classe, devant tous les élèves et devant un autre adulte !
    https://www.facebook.com/jre2014?re...

     

    • Avant de commenter les commentaires, il faudrait également réaliser que la vidéo a été postée sur E&R bien avant que ces documents aient été publiés, d’où les réactions d’étonnement plutôt logiques de certains d’entre nous et celles qui tendent effectivement à tort ou à raison vers le grand n’importe quoi.


    • @lili16
      Merci pour le lien.
      Avec cette information qui change toute la donne,beacoup de commentaires éffarouchés n’auraient pas étés pondus,commentaires par ailleurs légitmes(je vise les commentaires postés, par des camarades authentiques,pas par des pollueurs).
      Force est d’admettre toute fois que pour un sujet aussi crucial,le timing du relai de ce fait à enjeu VITAL aurait mérité une toute autre géstion,toujours est-il qu’à la lumière de votre information beaucoup de camarades(dont moi),se sont rassurés,ce qui contribuera au succés de la JRE de demain,le combat ne fait que commencer et dans ce cas précis(JRE).il sera couronné de succés.
      Moralité de cette histoire"ne jamais commenter à chaud un évenement aussi crucial soit il"


  • Témoignage courageux.

    Il ne peut y avoir de compromis sur la protection des enfants.


  • Le meilleur des mondes en action. Lisez ce livre si vous ne l’avez toujours pas fait, mais c’est exactement ce qui est enseigné aux enfants dans ce roman. Et ceux qui pleurent et ne veulent pas participer aux attouchements sont punis. Pour moi ce qui est raconté ici est très plausible. Maintenant reste à voir si c’est une manipulation de plus.

     

    • Ce passage m’avait curieusement peu percuté tant il me paraissait surréaliste à l’époque où j’ai lu le livre !

      "Il révéla l’ahurissante vérité. Pendant une très longue période avant l’époque de Notre Ford, et même au cours de quelques générations postérieures, les jeux érotiques entre enfants avaient été considérés comme anormaux (il y eut un éclat de rire) ; et non pas seulement comme anormaux, mais comme positivement immoraux (non !) ; et ils avaient, en conséquence, été rigoureusement réprimés.
      Le visage de ses auditeurs prit un air d’incrédulité étonnée. Quoi, les pauvres petits gosses n’avaient pas le droit de s’amuser ? “

      (Chapitre 3)

      A noter également, les notions de parents qui sont elles devenues vulgaires, obscènes, ordurières. J’espère que cela parlera à tous ceux qui nous traitent de conspirationistes et de paranoïaques !


  • Aux commentateurs sceptiques devant l’affaire, je vous pose la question de savoir comment vous réagiriez si vous étiez à la place des parents du gosse en question.
    Vous resteriez calme, sans réagir, douteriez de la parole de votre enfant, etc.
    Vous accepteriez de vous voir soupçonner de manipulations et de fake sans broncher évidemment...
    Ce n’est pas comme si sur E&R on ne savait pas que l’Éducation Nationale était pourrie jusqu’à la moelle, malgré des ilots de résistance mais sans pouvoir face à la hiérarchie.


  • Si j’ose dire, j’espère que c’est du sérieux parce que sinon, le retour de bâton pour la cause de Farida Belghoul va être sévère.
    La réaction me semble un peu précipitée. Il aurait été bien de chercher à multiplier les témoignages ( petite fille mentionnée, camarades de classe etc.) avant de faire accourir Farida tel Zorro.
    On critique assez ici le suremballement des médias/politique dans des cas comme l’affaire du RER A


  • j’ai une histoire ou les parents d’un ami avait porté plainte pour agression sur mineur par une prof (qui avait tiré trop fort les oreilles au point de lui avoir craquer ses tympans), le lendemain les profs ont rassembler les gamins dans une classe, et les a menacé d’expulsion et d’autres fictions pour que les gosses se taisent... j’ai encore les réactions violentes des profs, badant pour leur taf.

    l’une des nombreuses situations qui m’ont poussé à détester l’école.


  • Je sais qu’il ne faut pas systématiquement croire les enfants (je suis prof en collège !) et que tous les enseignants ne sont pas des pervers, mais là, que l’institutrice n’ait pas été présente à l’entretien pour donner sa version des faits me semble peser lourdement contre elle !! Qu’un élève m’accuse à tort d’avoir eu un comportement déplacé, et je serai là pour défendre mon honneur, stage ou pas stage ! je serais donc encline à croire cette maman tchétchène, d’ailleurs elle a emmené son petit chez le pédiatre et le rapport scanné a été diffusé sur le site salonbeige, visiblement l’enfant est vraiment secoué.
    Pauvre gosse, ces pervers s’attaquent en priorité aux enfants d’étrangers, qui peuvent difficilement se défendre, pas aux enfants des bonnes familles bourgeoises qui elles montrent très vite les dents. Les lâches...


  • Les gols qui crient à la manipulation n’ont pas plus de preuve que ceux qui admettent la vraisemblance de cette affaire.

    C’est tout à fait vraisemblable. Ceux qui s’étonnent qu’un "professeur des écoles" puissent faire cela feraient bien de sortir de leur petit cocon douillet. Lisez le bouquin de KK sur l’école, vous allez comprendre.

    Pour ma part, je me souviens de "maîtresses d’écoles" humiliant des gamins qui se faisaient dessus ou d’autres qui étaient des enfants livrés à eux-mêmes. Notamment, l’une d’elles, une obèse à frange de pute, aux narines larges et aux yeux globuleux qui s’était acharné sur un ami à moi, un petit coréen, au point de l’obliger à changer d’école.

    Personnellement, j’ai aussi subi du harcèlement moral de la part d’"enseignantes" stupidissimes qui n’étaient même pas capables de comprendre mes propos tant ils étaient fins et hors de portée du ganglion nerveux qui leur servait de cerveau.
    Je me souviens aussi d’une "prof de solfège", une écervelée d’environ 27 ans à l’époque, quand j’avais environ 6 ou 7 ans, qui avait attendu une des seules fois où ma mère n’assistait pas au cours pour copieusement m’injurier et tenter de m’humilier publiquement en me reprochant le fait d’être trop pauvre pour prendre des cours complémentaires. Le tout en hurlant, en gesticulant et en tremblant, un cas évident d’hystérie clinique.

    Je ne vais pas faire la liste des "profs" alcoolo, toxico, addicts au tabac, pervers cliniques, gaucho rabiques, propagandistes, ayant tenté de draguer des élèves de 14-15 ans, tenant des propos lubriques, hystériques, agités du bocal en tous genres, etc. au collège et lycée. Même à la fac, je suis tombé sur de sacrés cas, notamment une folle qui se prenait pour pol pot.

    Après, effectivement, il manque des éléments. Il serait éventuellement possible que cette affaire soit une manipulation mais ça semble plutôt être une femme tchétchène isolée.

    Quoiqu’il en soit, le traumatisme est évident, l’enfant en présente des signes caractéristiques. Un soutien psychologique est indispensable pour qu’il se remette de cette abomination.

    En vertu des documents publiés sur le FB des JRE, il faut noter plusieurs éléments :
    - Ce crime a certainement été effectué dans le cadre de la propagande du gender pour les raisons suivantes.
    - L’éducatrice a sommé une fillette de pratiquer des attouchements sur l’enfant devant toute la classe et en présence d’un autre adulte, sans doute un idéologue LGBT

    Suite : commentaire suivant


  • Suite du précédent commentaire.

    - Fait très important : l’éducatrice a imposé le silence à l’enfant. Cela implique qu’elle savait parfaitement qu’elle commettait un crime. ça aggrave son cas.

    - Une autre chose aggrave son cas : elle ne s’est pas présentée à l’entretien, en prétextant un stage syndical, si j’ai bien compris.

    Malheureusement, malgré tout cela, bien que la probabilité qu’il s’agisse d’une manipulation soit faible (environ 5% de chances, selon une évaluation subjective), ça reste possible.

    De toute façon, la réaction de la directrice est certes commune mais tout à fait inadmissible. Il faudra se débrouiller pour obtenir un audit de l’établissement.

    Il est tout à fait possible qu’un établissement scolaire soit en fait une mafia. Moi, ça m’est arrivé à la fac, où j’ai la très désagréable surprise de me rendre compte que tout le personnel, rectorat compris, était corrompu. C’était une mafia mondialiste, hautaine comme pas permis, d’une barbarie rare.


  • A tous les sceptiques : vous doutez parce qu’il s’agit d’un enfant non souchien et musulman, mais c’est la France qu’on attaque à travers ce petit Franco-Tchèchène ! Réveillons-nous ...

     

    • Réveille toi effectivement.

      1 ) sans confirmation et preuve. Tout ça n’est qu’affabulation et ça parait tellement gros que le fait d’en parler sans jamais citer les autres élèves (directement concernés ou pas) laisse planer un doute. Si toi tu manges tout sans réfléchir, laisse le loisir aux autres d’avoir leur propre opinion.

      2 ) ce n’est pas en mélangeant les problèmes qu’on va régler le sort de notre pays. Au-delà des preuves à avancer concernant cette affaire, un clandestin n’a rien a faire dans notre pays. Il est fini le temps des gauchisteries mondialistes.

      Je dis juste que si ces journées sont principalement le fait de mamans musulmanes (dont la conscience éthique de part leur religion est forte) et de quelques personnes non-orthodoxes (dans le sens de cas particulier, clandestin etc ...) alors le mouvement sera considéré comme un mouvement religieux voir sectaire et ne trouvera d’écho que dans un catégorie particulièrement du peuple de France.

      Soyons réaliste et regardons la réalité en face, vous croyez vraiment qu’un mouvement identifié (à tord) comme d’extrême droite, dont la leader se déclare musulmane et dont la majorité des participants le sont également puisse aboutir à un phénomène national (alors que la plupart des Français conchient les signes extérieures de religiosité en particulier quand ils symbolisent une religion importée quasiment de force sur notre territoire ?).

      Il faut quand même garder les yeux ouvert sur la réalité de notre pays et le fait que nous sommes une minorité à prêter soutiens et attention à ce genre d’action. Et que le pouvoir a un fort pouvoir de persuasion sur la majorité des Français qui sont des moutons et des esclaves.

      Je ne suis pas dissident pour vivre dans un monde d’utopie et de faux-semblants. Je garde les pieds sur terre et partant de là je me permet de poser les problèmes tels qu’ils sont. Les JRE sont une bonne initiative, mais penser que Farida changera les mentalités à ce niveau là alors que n’importe quel bambin est exposé à la pornographie directement dans la rue ( publicité, couvertures de magasines genre Entrevue etc ... ) c’est croire au père noël (enfin à la mère en l’occurrence)


  • N’ayez pas peur, témoignez,ce n’est pas leurs enfants,c’est vous les premiers éducateurs ;
    j’ai moi aussi mes petits conflit avec cette institution qui a l’orgueil voire l’outrecuidance de s’appeler "Education Nationale":devant votre expérience, je ne peux pas être à votre place mais sachez que vous avez en face des "merdes",qui mentent et qui font du chantage ;des enseignants dévoués souffrent aussi de cette institution ;
    Ces "collabos" sont capables devant d’ autres parents(peu instruit) dirent que ce sont toujours les "arabes"..."vous voyez, ils ne sont jamais content ces gens-là"...
    pour moi ce n’est qu’une bande de tr.. du c.l.
    La meilleure défense c’est l’attaque. Bon courage !


  • Je suis quasi sûr maintenant que l’info est vraie, voilà pourquoi :

    Comme prévu hier au alentour de 15h00 nos adversaires, comme on l’avait tous ici anticipé, se sont engouffrés dans la brèche énorme faite par cette vidéo (absence totale de preuve) et "le monde" a mis en une la vidéo sur son site en ligne (alors qu’on était hier en pleine élection municipale), en relatant les propos de la militante sans les déformer il est vrai.
    Cependant, aujourd’hui lundi 31 mars, l’article du monde n’apparaît plus du tout dans l’édito...ça nous donne un début de piste sur la véracité des propos tenus :)
    Cordialement à tous.


  • Bonjour, merci pour le combat c’est courageux.
    Je voulais rajouter qu’actuellement ils sont en train de libéraliser la pornographie à grande vitesse et j’espère que quelqu’un de compétent va soulever le problème, le nouvelle mise en marche passe par cette nouvelle TV jacky et michel qui semble anodin mais très dévastateur, les gens commence à s’afficher avec des tee shirt et des autocollants sur leur voiture......
    Il veulent le normaliser !!!


  • Suivant la devise "La meilleure défense c’est l’attaque" voici que le rectorat de l’institutrice mise en cause porte plainte
    Lire ici l’article sur l’est républicain
    Je cite :
    Le rectorat de l’Académie de Tours-Orléans a annoncé lundi avoir porté plainte pour diffamation contre le mouvement Journées de Retrait de l’Ecole (JRE), qui accuse une institutrice de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) d’avoir incité deux enfants à se livrer à des attouchements.

    L’institutrice, ainsi que la directrice de l’école maternelle Blotterie à Joué-les-Tours, ont également engagé des poursuites judiciaires et « bénéficieront d’une protection juridique fonctionnelle par les services du Rectorat », ont annoncé les services de l’Académie dans un communiqué.

     

    • @fandavion,
      Tout à fait, la meilleure défense ,c’est l’attaque ;c’est certes facile à dire mais côté Education Nationale, ils ont les Autorités dans leur giron(c’est l’Etat) pour faire pression et ils appliquent cette méthode sans vergogne ! Je les connais et j’ai compris comment ils fonctionnent par des méthodes de pressions et de menaces !Présence de la police pour impressionner !
      Questions :
      - Quel est l’intérêt de cette mère de famille de fournir un faux-témoignage ?
      - Pourquoi l’enseignante mise en cause était absente pour l’entretien ?
      - Pourquoi la vidéo ai été supprimé rapidement ?
      - Les menaces de la directrice sont-ils conformes au droit ?
      Dans ce type d’affaire ne devrait-on pas interroger l’enseignante en question,n’y aurait-ils pas des témoignages d’autres parents concordant si leurs enfants présent lors de cette scène où ces 2 enfants auraient été dénudé devant l’ensemble de la classe ? Des atsem aurait-elle vu quelque chose ?
      Je n’ai pas la solution,mais l’enfant pourrait être interrogé par la police en présence d’un avocat à la demande de la famille ;
      c’est ce que l’on attend de la justice afin d’infirmer ou bien de confirmer les faits reprochés ! Non ?
      Mais dans ce pays,il est trop souvent inconcevable que l’administration est tord !
      Je suis sur le même secteur ,Académie d’Orléans-Tours,plusieurs affaires montrent que cette administration est extrémement dure et rigide et même avec le corps enseignant ;il n’y a peu ou pas d’exemple où un dialogue équitable est engagé de manière posé lorsqu’il y a un problème à régler:ce que disent ou décident certains enseignants sur vos enfants est parole d’évangile et ils appuient tournant en dérision les parents ,cherchant à les humilier dans certains cas.
      Pour ma part,en l’espace de 4 ans,ils n’ont pas hésité à envoyer des gendarmes (3 fois) car nous pratiquons l’enseignement à domicile pour l’un de nos enfants(retiré en 2010) qui a été particulièrement contrarié par une instit bien placée connu pour faire des histoire pour pas grand chose.Devant l’évidence des progrès,ils ne font que vous tirer dans les pattes,ils n’y pas d’apaisement possible.
      Dans une situation normale où si vous seriez en mesure d’être défendu par un bon avocat(quasiment introuvable),des fonctionnaires devraient être lourdement sanctionnés voire être mis à pied et aller chercher du boulot dans le privée.
      Votre compréhension.
      Etienne


  • a-t-elle porté plainte ? et les parents de la fille qu’on a obligé à se déshabiller ou sont ils pourquoi on ne parle pas d’eux également ????


Afficher les commentaires suivants