Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Situation "explosive" à Mayotte et "préoccupante" en Nouvelle-Calédonie pour les gendarmes

Dans un rapport diffusé en juin dernier, l’on pouvait lire que les « gendarmes affectés dans les départements et collectivités d’outre-mer restent en 2015 les plus exposés au niveau national à la menace d’une agression physique » et que le «  le nombre d’agressions physiques constatées outre-mer représente 15,37% des faits enregistrés au niveau national ».

 

Et c’est en Nouvelle-Calédonie que la situation est la plus sensible pour les gendarmes. Fin octobre, six d’entre-eux ont encore été blessés – dont cinq par arme à feu – au cours d’affrontements ayant éclaté après la mort d’un jeune homme lors du contrôle de son fourgon, « dont la présence avait été signalée sur des faits délictueux commis au cours de la nuit  ». Précision importante : l’individu en question avait cherché à percuter un des militaires au moment de ce contrôle…

Et le Directeur général de la Gendarmerie nationale (DGGN), le général Richard Lizurey, ne s’est pas montré très optimiste pour l’avenir. « La situation de la Nouvelle-Calédonie est préoccupante », a-t-il dit, lors de son audition par les sénateurs de la commission des Affaires étrangères et des Forces armées.

[...]

En outre, a continué le général Lizurey, « plus le référendum d’autodétermination, qui aura lieu en 2018, ndlr] s’approche, plus le niveau de violence augmente. Il nous faut ainsi nous préparer, le jour du référendum, à mettre en oeuvre un dispositif du maintien de l’ordre public ».

Par ailleurs, le contexte à Mayotte est « extrêmement préoccupant  ». Du moins, c’est ce qu’avait estimé le président Hollande lors du Conseil des ministres du 18 mai dernier. Et le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, d’expliquer : « Il y a là, avec l’immigration qui vient des Comores, un sujet sur lequel le statu quo ne peut pas être accepté (…) C’est un sujet extrêmement brûlant sur lequel il va falloir que l’on prenne des dispositions. »

« Les tensions liées aux migrations aujourd’hui à Mayotte conduisent à des choses qui sont assez inacceptables  », avait ajouté M. Le Foll. Sur un population d’environ 210 000 habitants, l’archipel compte 40% d’étrangers. Ce qui donne lieu à des tensions communautaires tandis que les vols, les trafics et la délinquance explosent. Entre 2014 et 2015, les agressions physiques ont en effet augmenté de 50%.

Lire la suite de l’article sur opex360.com

 

Réunion contre la violence à Thio, la ville du Nickel :

La question sociale et la question migratoire sur Kontre Kulture

 

Mayotte, avant-goût de la France de demain ? Voir sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Je suis calédonien depuis 3 générations. Personnes ne veut l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. J’ai déjà eu l’occasion de diner avec Paul Néaoutyine, président de la Province nord et indépendantiste car mes grand parents y étaient invités.

    Ce monsieur a fait ses études à Lyon en sciences politiques. Son but, après avoir écouté son discours est de devenir une sorte de "monarque" en Nouvelle-Calédonie, et d’asservir le peuple Kanak. Les kanaks ont tout en Nouvelle-Calédonie. Ils ont un état civil kanak, un sénat coutumier qui a du pouvoirs, la langue (Les 2 ou 3 principales) enseignée en primaire, un régime spécial en terme de droit de la famille et droit foncier. Plein de subventions.

    Je vais vous dire ce que les indépendantistes (= sauf les leaders, des gens qui sont manipulés par la haine (du fait des événements) et des pommés) et non pas les kanaks qui sont allés à l’école avec moi : virer "les blancs" et garder l’argent des "blancs".

    Je suis désolé mais on a tous construit ce pays ensemble. Certes il y a eu la colonisation, mais pendant combien de temps on devra payer pour les erreurs de nos anciens dirigeants. Nous on veut vivre ensemble mais j’ai l’impression que tout est fait pour que ça se passe mal. C’est incompréhensible.... mon père est restaurateur depuis 25 ans à Nouméa (la capitale) et il a embauchés peut être des milliers de kanaks, ces managers ont toujours été des kanaks (souvent les femmes) et toujours bien payés (j’ai fais une comparaison avec Mc Donald’s par exemple) Bref...

    Voici l’issue :

    si le référendum est OUI (pour l’indépendance) => guerre civile car les "blancs" soit les broussards (familles issues du bagne ayant hérité des terres bovines) ne partirons jamais ! Et ils défendrons leurs terres avec les armes. Les calédoniens comme ma famille (Français expatriés dans les années 50-60) eux ont peurs... de tout perdre... car ils aiment la Nouvelle-Calédonie. C’est un pays merveilleux, mais ils savent qu’on a besoin de la France financièrement.

    SI le réferendum se solde par un NON => guerre civile car une pognée de kanaks indépendantistes (et même des blancs indépendantistes qui voient se profiler le futur eldorados de l’esclavage de l’homme noir certainement) fouterons la merde, et des tirs seront échangés.

    J’ai peur pour mon pays.

     

    Répondre à ce message

    • Je ne doute pas que la France profonde soit avec vous. Amitiés.

       
    • Je suis de tout cœur avec vous surtout que de nombreux fainéants se doutent bien que si il y’a avait une redistribution des cartes et une importante ré-immigration ils auraient quelques bonnes affaires qui leur tomberait sous le bec tout cuit...

      Les Caldoches, ces descendants d’européens qu’ils aient été des colons libre ou des anciens bagnards ont eux aussi de piètres représentants ; vous les oubliés un peu vite ?...

      J’ai toujours entendus parlé de six ou sept familles pionnières de l’avant bagne qui se partageaient le gâteau un peu jalousement.. surtout d’un point de vue Kanak puisque les investisseurs australiens ou japonais ont toujours étaient tenus à distance.. Des accusations de sous-développement économiques ou industriels qui serais de la faute de cette oligarchie régnante pas bien « partageuse »..

      Que les points clés de l’économie calédonienne appartient à quelques familles qui maintiennent chacun dans leur domaine un monopole je n’en doute pas.. qu’ils soient également bien représentés dans la vie politique pour défendre leur intérêts commerciaux non plus.. la famille Lafleur étant connus même en métropole..

      Après la situation est surprenante mais peut-être pas tant que ça ?.. En premier lieu, l’île est très peu développée ou urbanisée.. et les indigènes Kanak vivent souvent en tribus pas forcément préparer au sens du commerce ou de l’entrepreneuriat... la nature ayant horreur du vide ?..

      Kanaki signifie : notre Terre, il me semble, les croyances indigènes animistes et le rapport à la terre ne s’accordent pas non plus avec la conception des anciens colons.. souvent d’important propriétaires..

      En traversant la brousse sur le peu de route, le long du territoire, il y a toujours des fils barbelés ; l’impression que les européens possèdent beaucoup de terre.. du point de vue d’un Kanak en tout cas (!) par rapport à sa conception de l’être et l’avoir.. les amateurs de Francis Cousin comprendront les similitudes qu’il peut y avoir avec les indiens des plaines

      J’avais des bons amis caldoches/enracinés qui se sont fait expulsés de leur terre dans le nord par des rastas oisifs fumeurs de ganja, un peu trop revanchards, coupe-coupe sous la gorge. Je suiscontre le déplacement de populations.Malheureusement la métropole n’a que faire des difficultés auxquelles la société calédonienne doit faire face.. Je ne crois pas au scénario catastrophe les calédoniens sont raisonnables il faudra peut être lâcher un peu de lest de façon symbolique

       
    • Je suis un pur zoreille,comme disent les calédoniens,un métro,habitant le Mont Dore sud,précision importante,car pour venir chez nous,il faut longer sur la route RP 1, une tribu qui s’appelle Saint Louis ,où les jeunes sympathiques tirent des coups de feu avec des armes qui TUENT,des caillasses,des incendies,des coups etc etc.On ne compte plus le nombre de caillassages,les blessés par balles,gendarmes principalement,mais le Mondorien peut prendre aussi.Donc un pays où on peut lire sur le fronton du Gouvernement Calédonie terre de parole et de partage,je pense que l’abruti qui a sorti cette citation,ferait bien de retirer vite fait bien fait son
      texte qui ne sert à rien,sinon à faire rigoler.Les politiques ne font pas grand chose pour que la paix revienne,depuis longtemps cette tribu pose problèmes.Les gendarmes venant de France,nombreux sont morts ici,loin de leur famille et amis,et ça,pour moi ça ne passe pas.Les politiques,n’ont pas grand chose à faire ici pour améliorer la situation,c’est l’éducation,quand nous aurons des gens du pays qui tiendront la route intellectuellement,que l’enseignement des plus petits aux plus grands sera dispensé correctement ,dans quelque temps,les mentalités pourraient changer,mais il y a beaucoup à faire.Mais ce problème est tabou ici,personne ne dit ce qu’il pense et c’est bien dommage.Un mot sur l’indépendance du pays,les kanakes ont grand intérêt à bien réfléchir avant d’aller voter, vaut mieux tenir que courir,mais bon,chacun fait ce qu’il veut.

       
    • Si j’ai un conseil a vous donner , c’est de bien vous documenter sur ce qu’est une guèrre civile , on en sors pas indemne .

       
    • Si la Nouvelle Calédonie devient indépendante et sous régime canaque elle sombrera immédiatement dans la misère et l’anarchie, c’est pourquoi les canaques préfèrent rester "Français" . Même chose aux Antilles : ils ne peuvent pas nous blairer mais ils savent bien que sans nous ils connaitraient très rapidement le niveau de vie de Haïti...

       
    • Il ne peuvent pas nous blairer ? Dit comme ça... ça explique en parti pourquoi certains ne peuvent pas...

      J’ai expliqué pourquoi pour des raisons surtout d’ordre symbolique la situation pose problème... En France, il y a les grands bourgeois, les gens bien nés qui sont distant du reste de la population.. tout ça est possible dans la paix civile car les opportunités à l’école ou dans la vie de tout les jours sont réelles.. pas facile mais c’est possible... Il faudrait mettre deux fois plus de moyens pour instruire correctement kanaks et Wallis et Futuniens ?!.. Je ne connais pas bien la situation (encore moins celle des béqués face aux antillais qui me semblent plus instruits ? Dont le Français est la première langue...) mais j’ai l’impression qu’ils passent en coup de vent dans des institutions qui ne cherchent pas spécialement à former des têtes bien faites...

      Je connais la situation : je sais qu’ennivré certains peuvent se comporter comme des bêtes enragés... ce qui mets nos délinquants de cités dans la cour des petits à ce jeu.. Mais la bête immonde se trouve souvent dans la tête de ceux qui ont une très mauvaise commande du Français, ne communiquent pas facilement aux seins des institutions françaises.. ceux extrêment sensible à l’idée de réimigration et un repartage des « richesses »..

      Il n’y a pas de secret : prouver une volonté colossale de réduire les différences en misant sur l’instruction et une fois qu’il n’y a pas de doute sur cette partie là... dans un contrat social très explicite se montrer implacable en matière d’ordre et de sécurité... L’un ne va pas sans l’autre... Si on ne s’attaque pas à la misère (jamais oublier celle de l’esprit), la misère s’attaquera à nous... Ne jamais croire ceux nous affirmant qu’il ne faudra pas mettre la main à la poche... je pense que c’est jouable... qu’il n’a pas beaucoup à faire pour maintenir la cohésion sociale...

      Ps : j’ai connus des Kanaks instruits je n’ai aucun doute sur les résultats probants qui serait obtenus si il y avait des moyens supplémentaires en matière d’éducation...

       
    • La NC sera independante(facon de parler,Elle appartient de fait aux compagnies minieres.Donc Rothschild &co) 6 mois maximum.Avec un peu de chance elle deviendra Australienne.....Et c’est vrai finalement peu de locaux ont interet a l’independance.

       
  • Autant l’attachement de la France aux Antilles est compréhensible d’un point de vue historique, mais le rattachement de Mayotte reste pour moi une question d’une insolubilité rare.
    Cette île a été "achetée" à un sultan arabo-malgacho-mozambique contre 1000 francs. A partir de là, les seuls liens historiques sont des liens de vassalité dont l’intérêt est purement financier. Si demain le Qatar propose de meilleurs aides sociales à ces gens-là, vous verrez qu’ils crieront au colonialisme du méchant blanc.
    Parfois j’aperçois d’ici ou là des gens originaires de cette île sur le territoire métropolitain, au niveau universitaire : des jeunes censés être bacheliers maitrisent à peine un français collégien. Même des jeunes marocains, gabonais ou sénégalais possèdent un meilleur français, et de loin.
    J’ai regardé le rendement de cette île : aucun. L’agriculture d’une minuscule île de 30 000 hectares n’apporte rien, on fait mieux avec 10 hectares en Creuse. Au niveau touristique, il y a de belles vues, mais rien d’exceptionnellement pittoresque par rapport à la réunion voire cela s’aggrave car j’ose à peine imaginer le peu de considération que feront les locaux à la nature d’ici 20 ou 30 ans. Et selon l’INSEE, les revenus touristiques sont ridicules (un peu comme dans tous nos DOM sauf la réunion et Polynésie vous me direz).

    Pour conclure, du parasitage à l’état pur dont il va falloir se débarrasser, de toute façon je prédis que cette île va être larguée d’ici quelques années (10-20 ans max). Quitte à maintenir des départements d’outre-mer, il eut mieux fallu garder le Maroc, l’Algérie et le Vietnam que ces boulets gérés par des prévaricateurs s’engraissant sur le dos du français travailleur.

     

    Répondre à ce message

    • Il y a peut-être l’intérêt du territoire maritime rattaché à cette île.

       
    • Je pense qu’avant de tenir des propos pareils vaut mieux se renseigner, personnellement je viens tout droit de cette île !
      Et je peux vous dire que les liens qu’on a avec la France sont plus fortes que certaines régions ont avec la métropole ! De plus, on est un territoire français depuis plus de deux siècles et je peux vous assurer qu’on aucun cas, on irait voir d’autres états !
      Pour finir c’est beau de nous prendre pour des débiles, en France métropolitaine le même cas existe. Prenez aussi certains réunionnais ou antillais, faut pas faire un cas générale.
      Voilà le plus gros problème que vous avez les métropolitains, vous parlez trop vite, avant même d’avoir un minimum de documentation sur le sujet !

       
    • des jeunes censés être bacheliers maitrisent à peine un français collégien
      Comme en métropole ?
      J’ai regardé le rendement de cette île : aucun
      Normal, il y a 200 000 personnes dont 40% de clandos donc les agriculteurs ne font de la nourriture que pour eux même. Il n’y a pas de place ni assez de bouffe. Les revenus touristique sur une isle avec 40% d’immigrés violents ? Forcément il n’y en a pas, et vu le "droit français" à défendre son territoire il est sûr qu’ils ne s’en iront pas.
      Quitte à maintenir des départements d’outre-mer, il eut mieux fallu garder le Maroc, l’Algérie et le Vietnam
      Les antilles c’est l’américain. Ais-je besoin de spécifier l’utilité d’une base américaine ? le maroc c’est du pétrole mais il faut gagner la guerre pour garder ses terres donc historiquement ce que tu dit n’est pas possible. Le Vietnam quand à lui, je n’en vois pas l’intérêt. Donc oui, il faut garder tout cela, je dirais même que le québec doit redevenir Français. Merde ! Quand même !

       
    • @creusois
      L’attachement de la France aux Antilles est principalement dicté par l’apport financier des békés aux élections(quel que soit le parti prenant, du moment qu’il est présidentiable a priori). Le "Nègre" du coin (pas péjoratif) est très près des connards de base que nous sommes. Autant des connards de Français, ou approchant dirais-je, se font embobiner, autant on trouve là bas un même scénario, surdimensionné par la politique française, la franc-maçonnerie du n’importe quoi (Très en vogue là bas Non pour des raisons de principe mais pour bouffer au râtelier) et l’influence des békés (sortir de l’esclavage n’est pas si simple). A. Marie-Jeanne parlait de "chaînes en tête". Bref,quel que soit le sujet concernant nos "dépendances" (que pour ma part je verrais bien livrées à elles-mêmes tant elles nous pèsent), l’exemple de la Martinique me semble discutable.
      Bien cordialement,

       
  • Les régions et territoires d’outre-mer :Très peu médiatisées en métropole....simple mépris ou la frousse que les gens comprennent que la délinquance aggravée ne peut pas être une conséquence de l’Islam ?

     

    Répondre à ce message

  • Triste situation...mais le jour où ces bouts d’île isolés et autres morceaux de terre perdus nulle part se verront attribué une valeur autre que celle de république bananière, les jeunes générations reprendront espoir

     

    Répondre à ce message

  • #1605092
    Le 19 novembre à 21:24 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Situation "explosive" à Mayotte et "préoccupante" en Nouvelle-Calédonie pour (...)

    Si Paris valait bien une messe, le nickel vaut bien une guerre civile !... plus facile pour nos "alliés" de rafler la mise. Comment disait-il le petit coq chétif resté loin des belligérants ? Ah oui, agiter le peuple avant de s’en servir !
    Et sinon, il est où le padamalgame ? Quel rapport entre un confetti dans l’Océan Indien et ce vaste territoire du Pacifique ? Aucun ! Merci.
    En revanche, et question padamalgame, ça marche moins bien du côté de Cuba/Haïti/République Dominicaine, une question de climat sans doute...
    Et en cette période de disette, un bon tremblement de terre pour joindre les deux bouts !

     

    Répondre à ce message

  • Qui peut croire une seconde que les vraies raisons pour lesquelles la république conserve Mayotte dans son giron sont divulguées au grand public ?
    Le référendum de 2009 en a fait le 101e département français pour accroitre son contrôle sur des populations peu rompues à l’exercice du pouvoir centralisé.
    Gagnantes d’un point de vue matériel et émancipation individuelle c’est possible, mais ce qui faisait l’épine dorsale de leur culture, à savoir une manière de vivre en harmonie avec leur environnement, est en passe d’être disloqué. C’est bien triste.

     

    Répondre à ce message