Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Six militaires en armes devant le Bataclan ne sont pas intervenus"

Un député belge pointe une étrange défaillance

Six militaires de la force Sentinelle française se trouvaient devant le Bataclan le soir des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, mais ils ne sont pas intervenus car leurs règles d’engagement ne le prévoyaient pas, a affirmé mardi matin le député cdH Georges Dallemagne sur Bel RTL, quelques heures avant la présentation du rapport de la commission d’enquête française sur les attentats.

Le rapport et les recommandations de la commission d’enquête française arrivent alors que les travaux de la commission d’enquête parlementaire belge sont toujours en cours. « Ils ont commencé quatre mois avant nous », souligne Georges Dallemagne. Si le rapport français risque de pointer du doigt les manquements belges, « chacun doit balayer devant sa porte », car « en France aussi il y a eu de grosses difficultés ».

« On sait que la gendarmerie n’est pas intervenue alors qu’elle était présente sur place. On sait que la force sentinelle, qui avait six militaires en armes devant le Bataclan n’est pas intervenue au moment où le carnage se produisait au Bataclan », a affirmé le député. « Ils ont estimé qu’ils ne devaient pas intervenir car leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes. C’est tout-à-fait incroyable, hallucinant. »

 

La coopération entre la France et la Belgique est très étroite

Le député cdH déplore que dans plusieurs dossiers liés au terrorisme, on ait "un peu manqué de bon sens". « On interroge des bases de données mais on ne prend plus la peine de décrocher son téléphone" pour vérifier une information. Georges Dallemagne souligne cependant que "la coopération entre la France et la Belgique est très étroite et de très bonne qualité. »

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les "forces de l’ordre" ont mis 2h40 pour mettre un terme au carnage...

     

  • Les "forces de l’ordre" ont mis 2h40 pour mettre un terme au carnage...

     

    • Quel carnage ?
      Ah oui c’est ce qu’ils ont dit à la télé, c’est donc vrai...
      Des kalaschnikov qui tirent des balles magiques qui "tuent" des personnes sans faire exploser les grandes baies vitrées situées juste derrière ces mêmes personnes, un type qui se fait "exploser" dans un bar sans même que la table à côté de lui ne soit renversée, ni le verre posé dessus la dite table, des "victimes" toujours vivantes (Valentin Ribet par exemple toujours étudiant à Londres), toute la clique des branchés parisiens qui va à un concert d’un groupe minable dont pas un disquaire sérieux n’a un seul exemplaire dans ses bacs, aucun smart phone au balcon du Bataclan en état de marche...
      Et puis Serge Simon qui sauve...un rugbyman ,la soeur du footballeur Griezman, son attaché de presse , qui préfère aller voir ce concert minable plutôt que son frère jouant au Stade de France... Wouaouh ça vole haut ! Putain les mecs réveillez-vous !
      Le Bataclan comme le stade de France, ça reste une salle de spectacle ! Tant qu’il y a des gogos pour gober tout ça, zon bien raison les zélites ....


  • "On sait que la force sentinelle, qui avait six militaires en armes devant le Bataclan n’est pas intervenue au moment où le carnage se produisait au Bataclan"

    Le problème c’est qu’ils sont là pour la décoration , ils n’ont pas le droit d’avoir des armes chargées.
    Donc 6 militaires avec famas et 0 balle...

     

    • #1503103

      ah c’est pour çà... moi je pensais que c’est parce que la "grande muette" ne sert pas la Patrie, mais la République (enfin c’est aussi le cas vous me direz... donc çà fait bien deux bonnes raisons !)


    • FAUX ....Les militaires de SENTINELLE ont deux chargeurs par arme , on aurait pu , en plus récupérer des munitions sur des éléments de soutien .Le problème est essentiellement lié à la capacité et aux savoir faire.Si cette troupe ( 6 , ce n’est pas beaucoup , comparer avec les équipes d’inter chez MEHRA ;au BATACLAN ou à SAINT DENIS !) est composée de gens qui ont participé à des engagements au sein d’une unité d’infanterie , ça peut etre jouable , si ce sont des artilleurs ou des sapeurs, ce n’est pas la peine, ce n’est pas leur métier .Le RAID , le GIGN s’entrainent spécialement pour ce genre d’intervention , pas l’Armée de Terre .Le RAID ne sait pas faire un controle de zone en AFGHANISTAN ou au MALI : chacun son boulot .Lbelge est un farfelu qui ne connait rien au métier des armes Si les militaires avaient donné l’assaut, aujourd’hui il compterait les victimes tuées par des balles de FAMAS et gueulerait contre les incapables .Qu’il la ferme !


    • #1503300

      Merci Voronine pour cet éclaircissement.

      Mais - arrêtez moi si je me trompe - la force "Sentinelle" a bien été mise en place officiellement pour faire face au risque "terroriste", n’est-ce pas ?

      Alors quel est l’intérêt de la composer d’hommes qui ne sont pas capables d’intervenir en cas... d’attentat terroriste ?

      C’est juste pour rassurer le populo ? C’est parce qu’on n’a pas assez d’hommes formés à ce genre d’intervention ? Ou par incompétence ?


    • voronne > Mais dans ce cas là quel intérêt de mettre des gens qui ne sont pas à leur place ou plutôt qui sont incapable d’intervenir si des terroristes armés tirent sur tout le monde ?

      Je savais déjà que l’état d’urgence c’est du pipeau mais là ce serait le summum.


  • " Ce qui est évidemment tout à fait incroyable" nous dit mon compatriote.

    Eh ben, moi j’y crois en ce truc. D’ailleurs, je crois en rien à ce que les merdias nous racontent.


  • On marche sur la tête dans ce pays ! Plus rien ne m’étonne ...


  • La première chose qu’on apprend en tant que fantassin c’est qu’un dispositif qui tient est source de victoire.

    Or un dispositif ne tient que si chacun reste à sa place.

    Dans ce cas présent, je pense que les types ont pas vraiment eu le temps de comprendre la situation. Et ensuite ils ont obéis.

    Ils ont dû suivre la procédure, c’est à dire rendre compte à des mecs encore plus éloignés et inconscients de ce qui se tramait exactement.

    Qui à leur tour ont rendu compte... A des mecs qui ont pas dû tout piger du premier coup et ont dû interdire toute intervention non prévue pour ne pas "gêner" la police censée intervenir "rapidement" pensant aussi sans doute éviter les bavures de la 5.56 *en milieu clos... Qui n’auraient sans doute pas manqué de survenir.

    Vu le bilan cela dit quelques dommages collatéraux n’auraient pas eu trop d’importance.

    Après faut des tripes et du sang froid pour attaquer dans ce genre de conditions, militaire ou pas vous mettez clairement votre vie dans la balance.

    Vous entendez probablement une demie douzaine de types qui raflent non stop et tous azimuts dans d’autres qui hurlent et gémissent...

    Vous connaissez pas leur position exact, vous vous en voulez pour chaque personne qui prend un pruneau pendant que vous hésitez...

    Et une fois dedans, faut être un robot...

    - Si vous hésitez, vous en prenez une.
    - Si vous loupez un objectif, vous en prenez une.
    - Si vous n’êtes pas assez rapide, vous en prenez une.

    Et à la fin, ils se font péter... Ce qui limite encore plus vos chances d’en sortir indemne.
    Donc en bref, plus vous vous projetez, moins vous y allez.

    Et puis faut être honnête il y militaire et militaire. Tous ne sont pas prêts à y aller, du moins pas à chaque instant et sans chef charismatique pour les y amener.

    Quand à ceux qui peuvent y aller sans personne et après avoir muri un plan rapide en quelques secondes, ils sont une élite extrêmement minoritaire et ils simulent ces situations 1 fois par semaine au moins.

    * La munition 5.56 OTAN, en plus d’avoir peu d’impact (le mec touché ne tombe pas et riposte potentiellement, surtout sous Captagon), va très vite en sortie de Famas. Elle ressort donc aisément des corps ciblés pour aller où bon lui chante ensuite. Sa forme conique très aigüe (qui ne sert pas tant à la perforation aérodynamique qu’à la rendre instable ) est surtout prévue pour maximiser les blessures graves par rebonds, pas pour être réellement efficace ou létale instantanément.

     

    • Après faut des tripes et du sang froid pour attaquer dans ce genre de conditions, militaire ou pas vous mettez clairement votre vie dans la balance.

      c’est quand meme leur boulot et la mission qu’ils ont choisis
      je pense plutôt que leur arme n’était pas chargée


    • Oui enfin y faut pas déconner non plus. Si des policiers ont osé y aller avec leurs petits pistolets merdiques, on voit pas pourquoi le militaire surarmé (et peut-être même vétéran d’Afghanistan ou autre) resterait caché dans son coin à se pisser dessus de peur.

      Par contre, c’est sur que le coté discipline et obéissance à la hiérarchie favorise moins la prise d’initiative chez le soldat de base que chez le policier de base. C’est surtout ça l’excuse que je leur donnerai.
      Qu’on leur donne des armes adaptées, un entrainement anti-terroriste adapté et des procédures d’intervation adaptées (favorisant la prise de décision autonome), et ça limitera déjà pas mal la casse.
      Les forcer à faire les plantes devant des bâtiments parisiens pour des raisons de relations publiques (car ce n’est rien d’autre que ça) est plus une humiliation qu’autre chose. Pourquoi pas aussi leur faire faire des spots publicitaires pour vendre des produits de rasage ? Ou leur faire vendre des calendriers à la fin de l’année ? Ou les faire défiler à la Gay-Pride ?
      Ils seraient bien plus utiles sur un terrain d’entrainement, voire même disséminés parmi la population en tenue civile et avec une arme de poing.


    • C’est clair
      Il faut du réflexe,de l’engagement,des c......et plutôt avoir du 9mm si on veut stopper quelqu’un


    • Je pense qu’il serait préférable de donner a ses militaires des pistolets mitrailleuse au lieu de fusil d’assaut. Ils leur faut des armes efficace en combat rapprocher avec un du bon 7.62 et non pas des famas qui est plus efficace dans les combats de grande distance


    • Les militaires n’ont pas peur, c’est leur métier Monsieur. Que de fausses excuses dans ce commentaire. Certains reviennent de théatres d’opération en Afrique où c’est hautement plus dangereux.Ils n’attendaient que l’ordre d’engagement, qui bizzarrement n’est pas arrivé.


    • @Tarkan

      Je vous rejoins, mais les militaires, gradés ou pas sont des outils obéissants aujourd’hui.

      Des outils dans la main des politiques, eux même dans la main des financiers, qui ont à leur tête une terrifiante poignée de fanatiques jusqu’au-boutistes qui pensent que les douze tribus doivent être dans les flammes de la guerre civile pour que le messie montre son cul... (enfin ce qu’ils veulent surtout c’est beaucoup de bienfaits à partager en très peu, et ne plus craindre la masse)

      Et comme le jour de gloire se fait désirer (et qu’ils sont déjà bien vieux), ils jouent la carte de l’invocation suprême du grand merdier précédant la béatitude... (faut avoir plus de 80 piges et être multimilliardaire pour y croire)

      Et donc, concernant l’efficacité de l’armée et bien, c’est l’affaire de chacun en fait. Or ça fait au moins 30 ou 40 ans (voir plus) que ça marche plus ou moins au surinvestissement d’une minorité, au bénévolat des familles et au coup de pouce occasionnels de certains politiques de certaines castes de nostalgiques, aristos, etc...

      L’État, aujourd’hui, en France comme ailleurs, ne fait qu’empêcher que le "cœur" de ces institution, encore utiles pour quelques décennies, s’arrête...

      La vérité est simple et ici vous la connaissez, l’État n’organise tout simplement pas votre sécurité. Elle ne fut que très rarement l’objectif dans l’Histoire d’ailleurs.

      Travailler réellement à votre sécurité, à un certain niveau sous entend de vous intégrer au processus, de faire de vous le centre du processus en fait.

      Ce qui, indissociablement, vous rendrez dangereux pour l’ordre établi par les types dont j’ai parlé en début de commentaire.

      Alors tout plan visant à augmenter drastiquement la sécurité et la crédibilité de la France et des français (ce qui irait de paire) sera soit une fanfaronnade ridicule, soit systématiquement soutenu face caméra et démonté juste après (ou même jamais monté dans les faits)...

      Je l’ai déjà dit à d’autres reprises, nous sommes seuls, si vous comptez encore sur les institutions / la logique des élites / les partis politiques vous vous leurrez, ils ont été soigneusement neutralisés dans les faits.

      Pourtant, l’avenir, est naturellement entre nos mains et les types dont je parlait plus haut luttent tous les jours pour se l’approprier sans y parvenir réellement.

      Au fond ils sont terrorisés, et à juste titre car leurs artifices et leurs petits mécanismes de contrôle sont de moins en moins efficients et la R&D c’est plantée.


    • Je comprends votre argumentation mais s’ils se sont rendu compte de ce qui se passait ils devaient intervenir, comme tout citoyen ayant les moyens d’intervenir se doit de le faire dans une position de non assistance à personnes en danger de mort.
      Après il est clair que c’est plus facile à dire qu’à faire bien calé dans son fauteuil derrière son écran et je ne leurs en veux pas d’avoir sans doute respecté les règles. N’empêche que c’est bien un problème si 6 militaires en armes étaient là et qu’ils ne sont pas intervenus.


  • Un autre complotiste qui remet en question la légitimité de nos grands maîtres bienfaiteurs !(sic)


  • Si leur mission consiste à se protéger eux-même alors ils ne servent à rien.

    Les militaires ont dit mainte fois dans des médias que leur métier consiste à défendre le territoire, les institutions et les citoyens. Donc ils devaient intervenir.

    Désormais, la mission de la Justice est de déterminer si ces militaires sont commandés par une personne incompétente ou s’ils sont commandés par une personne complice des commanditaires de ce massacre.


  • meme si leur arme n’avait pas de munition ils auraient rentrés en imitant le bruit des balles et en faisant "pan,pan"
    en fait il est effectivement probable qu’ils ne sont pas rentrés car leur arme n’était pas chargée ! car j’imagine mal des militaires restés planqués et en allant pas au feu

     

    • Bien sûr que si les armes des soldats Français sont chargées, approvisionnées mais non armées tout simplement.
      Le soucis c’est qu’un militaire face aux forces de l’ordre n’a aucun droit et pouvoir, il est pieds et mains totalement liées car dépendant des ordres venant du dessus.
      Ils ont reçus l’ordre de ne pas entrer dedans, et ont donc exécutes les ordres malgré qu’ils soient totalement aberrants.


    • Vous démontrez que le "Français moyen" ne sait pas grand chose. Ceci est une autre conséquence de la suspension du service national ... les gens ne comprennent rien à ces questions là et pensent que tout militaire sait tout faire comme dans les films. Même des secrétaires et cuistots déployés sur sentinelle équipé d’une arme avec laquelle ils ne peuvent tirer qu’une fois par an faute de moyens et absolument pas formés à la guérilla urbaine, encore moins à l’assaut d’une terroriste retranché avec des otages. (réservé aux seules les forces spéciales tel que RAID, GIPN, GIGN, COS, 13RDP ... )
      Plus les gens ne savent pas, plus ils donnent leurs avis. Affligeant et déconcertant.


  • Dans la société du spectacle, le fait que les forces de l’ordre montrent leurs armes de terminator dans la rue n’est que du spectacle.


  • En revanche, ils sont devant les "écoles" et les "clubs" de l’avant garde. Et cette fois, soyez sûrs que leur famas dégueule de cartouches......


  • Top Top Top.... Attendez un peu !!!

    Déjà, les 6 milis ne pouvaient pas être seuls... Vous ne verrez jamais 6 bidasses sans un responsable. Dans le cadre (hors guerre) de vigipirate ou sentinelle, nos bibis sont obligatoirement accompagnés et supervisés par des forces de l’ordre civile, police ou gendarmerie. Je suis désolé, mais on ne lâche pas Rambo et ses lutins dans Paris, n’en déplaise à certain.

    Ensuite, le calibre 5.56 est totalement inadapté dans ce genre de situation. La balle du famas part à 900 m/s, et est donc capable de traverser une maison pour se loger dans la tête du voisin qui regarde la télé à 200 m de là... Je suis donc persuadé qu’on a dit aux militaires ainsi qu’aux forces de l’ordre, qu’il était hors de question de retrouver une balle de 5.56 dans le corps d’un Français...

    Pour terminer : Ils étaient où exactement ? Savaient-ils se qu’il ce passait ? Il ont forcément rendu compte à leur hiérarchie... Que leur a t’on répondu ?...

    Je me souviens (je suis ancien parachutiste), en 93, au Rawda (je n’y étais pas), un ordre de non intervention avait été donné à des paras belges, alors que leurs copains se faisaient trucider à la machette à 800 m de là. Ils était 150 surarmés contre 50 avec des machettes... Il ne fallait pas nuire aux intérêts politiques... Ils sont capable de tout, c’est tout ce que je peux vous dire.

    Cordialement, Olivier.

     

    • En fait,sauf erreur de ma part, au Rwanda,c’étaient des casques bleus belges dont on sait qu ils n ont pas mission à intervenir.Je te conseille, en tant qu ancien,aussi,parachutiste ,ces deux téléfilms anglais.
      1)Shooting the dogs:L histoire des casques bleus belges au Rwanda (en français)
      2)Warriors,l impossible mission:L histoire des casques bleus anglais en Serbie(en français)
      La seule présence,que je connaisse des parachutistes belges en Afrique :
      Le Congo,au début des années 60.Un horrible massacre qui finalement avait oblige les belges à intervenir et
      Kolwezi,avec le 2eme R.E.P .Des otages pris par des rebelles soutenus par Moscou


    • Les G36 qu’utilisent les unités d’interventions tirent quoi ? De la 22lr ? Je ne suis pas un professionnel, mais je crois qu’on ne monte pas à l’assaut avec un PA en 9*19 face à des AK47... Si il y a une bonne raison pour que ces militaires ne soit pas intervenu, ce n’est pas celle du calibre qu’ils utilisent.


  • Ca sent la grosse excuse quand même...
    On ne saura pas ce qui s’est passé.


  • "car leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes"

    Et leurs étique ? Et leurs compatriotes qui mourraient sous les balles.Et la non assistance a personne en danger ?

    Je ne suis pas militaire(et c’est fort regrettable) mais j’aurais fait le coup de feu sans aucune retenue.Les régles dans ce cas de figure je m’en serais tamponner la raie ! Ce n’était pas une prise d’otages c’était un carnage.Et dans ce cas de figure le temps se compte en vies humaines...

     

    • L’enfer est pavé de bonnes intentions.

      L’expérience m’a appris à me méfier des "Moi, je. Moi, je" qui dans telle ou telle situation prétendent qu’ils auraient été héroïque, alors qu’ils n’ont aucune compétence dans le domaine en question.


    • "Je ne suis pas militaire(et c’est fort regrettable) mais j’aurais fait le coup de feu sans aucune retenue."

      Vous auriez fait feu sans aucune retenue et tué tout sauf du terroriste ! .... pourquoi ? ... parce-qu’un militaire déployé sur Sentinelle n’est pas formé pour intervenir sur des terroristes retranchés avec otages et n’est pas non plus formé à la guérilla urbaine. Le matériel dont il dispose est également complétement inadapté et pour finir, ne dispose d’aucun cadre légale pour pourvoir faire usage de son arme hors légitime défense (voir le définition de la légitime défense sur Legifrance) Vous ouvrez votre bouche sur un sujet dont vous ne savez absolument rien. En deux mots : Taisez-vous, vous être ridicule.


  • #1503423

    Ils ne pouvaient pas, ils n’avaient pas de cartouches.

    D’ailleurs, ils n’étaient pas là pour protéger les innocents mais pour faire croire aux électeurs que nos gouvernants font leur boulot.

    La V république c’est Mickey parade


  • C’est leur mission première, sinon à quoi servent-ils ? CE SONT DES MILITAIRES BORDEL DE MERDE !!!
    L’ordre n’a pas été donné c’est tout, et des INNOCENTS FRANÇAIS sont morts ! Parce qu’il fallait un max de victimes pour impacter l’esprit collectif des Français et leur faire le plus peur possible et les soumettre par la force !
    Rien que pour ça, des "têtes" auraient dues tomber mais non pensez-vous donc, avec les traitres et les dictateurs qui ont pris le contrôle de notre pays.
    Si on continue sur cette voie, c’est foutu qu’on se le dise. D’ailleurs on déjà presque tous oublié cette horreur. Aucune responsabilité, c’est bien trop facile.
    Mais à chaque fois c’est pareil, revoir les manquements dans la chaine de commandements aux USA lors du "09/11", c’est juste affolant et ça l’est tellement que ça en devient plus que suspect !
    Mais tout est sous contrôle rassurez-vous, le gouvernement à ouvert un site web ontemanipule.fr ... Magnifique foutage de gueule et inversion accusatoire absolue. Mais c’est signé !

     

    • Calmes toi... Ce genre de déclaration ne change rien.

      N’importe quelle personne choisissant même en solo, d’en assassiner d’autres en se donnant des années de préparation pour le faire, peut sortir le même bilan.

      C’est une affaire de où et quand frapper, le comment est très secondaire.

      La sécurité, c’est un mot. Ça rassure que ceux qui n’y mettent pas le nez.

      Presque personne ne sait désarmer un type, une simple prise de la mariée, c’est l’Everest pour 99% de la population.

      Ils ne savent ni tenir ni se servir d’une arme (ça ne se limite pas presser un queue de détente en tenant une crosse)

      Pire, ils ne connaissent ni n’appliquent les simples fondements de la sécurité.

      - Ils balancent de l’information personnelle exploitable en permanence
      - Ils n’observent pas leur environnement humain proche
      - Ils sont rassurés par des chimères
      - Effrayés par des fantômes
      - Ils se complaisent dans l’insouciance et l’inconsistance...
      - Ils se mettent eux même dans des états d’inaptitude à la défense élémentaire car il ne savent pas se gérer.

      De plus, ils ont tous des vies d’esclaves merdiques qu’ils chérissent par dessus tout, et très peu la mettront dans la balance pour sauver "celle des autres"...

      C’est un des nombreux effets de bord du libéralisme...

      Je devrais put-être pas te le dire au risque d’aggraver ton cas d’énervement, mais, ces vices défensifs concernent a mon avis au moins 70% du contingent. Et je sais de quoi je parle.

      Après si t’imaginer des Hommes-robots réactifs et infaillibles te permet de mieux dormir...

      Prends la pilule bleue...


  • Du calme, faudrait peut-être poser en préambule les QPC, est-ce vraiment des militaires ? et en deux étaient-il français ? après on débat


  • Donc les parents des victimes sont en droit de demander des comptes… à "l’ETAT" ?


Commentaires suivants