Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Soixante jours en prison – La téléréalité au bout de son concept

La société néolibérale se développe sans arrêt

De faux condamnés dans une vraie prison. Sept hommes et femmes se sont portés volontaires pour participer à une émission de téléréalité d’un nouveau genre.

La série de la chaîne A & E 60 jours en prison (60 Days In), en 12 épisodes, se passe dans la prison du comté de Clark à Jeffersonville, dans l’Indiana (États-Unis).

Elle propose de suivre l’aventure de sept innocents au milieu de 500 détenus, filmés en permanence par 300 caméras. L’idée a été soufflée par le shérif local, Jamey Noel.

Son but ? Utiliser les participants comme des taupes afin de nettoyer sa prison, où les peines vont des petits délits aux meurtres. D’ailleurs, gardiens comme détenus ignorent la situation réelle des faux prisonniers, qui ont dû apprendre par cœur une histoire inventée de toutes pièces, très utile en cas d’interrogatoire par leurs compagnons de chambrée.

S’ils savent qu’une émission est tournée, ils pensent que l’équipe de télévision est présente pour suivre des « nouveaux » pendant leur première expérience en prison. Et seuls quelques responsables sont au courant du concept de l’émission.

« Les volontaires courageux nous ont permis d’identifier des problèmes graves à l’intérieur de notre système, que des policiers infiltrés n’auraient pas pu trouver », assure le shérif, certains policiers pouvant hésiter à dénoncer des collègues corrompus.

 

 

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tant qu’il n’y aura pas de vrais morts, le bout du concept ne sera pas atteint. Bientôt, cela dit.

     

    • On se rapproche du Battle Royale de Takami Kōshun - qui est lui-même un apéritif de 1984 d’Orwell - à grand pas...


    • Il y a déjà eu des vrais morts mais imprévus (koh lanta).
      Cela dit pour redevenir un peu plus sérieux, le prochain pas effectivement sera de filmer des gens dans le couloir de la mort, ou comme dans le roman Running man.
      Comme quoi Stephen King ne sait pas écrire, mais il sait être visionnaire de temps en temps.


    • Je trouve Kolantah très intéressant. Déjà pour m’exalter (on a besoin de conneries de temps en temps il faut bien se l’avouer) mais aussi parce que sociologiquement c’est assez révélateur.

      On constate par exemple que c’est la femme qui cuisine et l’Homme qui va généralement à la pêche/chasse. On voit aussi qu’il n’y a aucune solidarité entre les femmes. On voit qui est le dominant et qui est le dominé. Si le vieux ne remplit pas son rôle de sage qui apporte de l’expérience à la tribu il est viré aussitôt.

      Bref un bon petit laboratoire.


    • @roro

      En effet on constate que le gagnant est toujours un escrocs parvenu en final sur le dos des autres, prêt a coaliser contre le bon serviable qui lui est autonome ( construction du toit, chasse, confort, feu, épreuves)
      sociologiquement ça rappel le boulot en somme...


    • Moi aussi j’adore Koh lanta. Ca montre bien comment sont les gens quand on les met en situation de compétition.
      Après le tableau n’est pas toujours aussi noir. Ca dépend des années et de la sélection. A des fois ce sont les plus fourbes et combinards qui ont gagné, mais il y a aussi eu des fois où ceux qui ont gagné étaient les plus méritants.


  • Bien au contraire. Je pense que ce n’est que le début...


  • Jetez vos télés les gars, c’est un acte de résistance !
    La télé est un outil permettant la fusion des esprits pour les mouler en un seul standard, le « conformiste moutonneux » (hanounanesk dans sa version optimisée)
    Foutez cette m***** dehors avant qu’elle ne vous bouffe les derniers neurones en vie !

     

    • Cher Dada, vous avez raison, il y a encore trop de crétins assis devant cet outil diabolique.


    • Exact c’est franchement le tout premier truc à faire dans la vie. La mienne s’est arrêté de tourner le jour il a fallut installer je ne sais plus quel câble il y a environs 7-8 ans, du jour au lendemain je ne recevais plus aucune chaine. Et bien je suis pas allé acheter ce putain de câble,j’ai jeté mon poste et n’en ai jamais racheté, dieu merci. Parfois je la vois tourner chez des gens chez qui je vais, je me rend compte comment cette boite infernale peut nous absorber, je trouve ça incroyable désormais. Les humains ont vécu sans depuis toujours, voilà qu’en 50 ans, cette cochonnerie fait maintenant partie de la vie humaine, c’est dément. Et qu’il est insupportable d’écouter toute cette propagande intempestive !.. Toute cette caste se pavanant..nous vendant leurs merdes en tout genre, et osant nous faire la leçon sur comment l’on doit penser ! Va de retro


  • Connerie, ultra-violence, laideur morale, bref l’américanisme à son zénith d’ordure...


  • On dirait l’adaptation en vrai du livre "The Experiment − Black Box" (qui a donné le film Das Experiment), livre inspiré de la fameuse expérience de Stanford (qui a dégénéré). Manque plus que la chasse à l’homme et là on tient le nouveau "Prix du Danger" d’Yves Boisset.

     

  • C’est de la petite bière. On peut faire plus con : 60 jours à Guantanamo pour les SM, 60 jours à Dachau "dans la peau d’un déporté", 60 jours au front en première ligne...


  • La téléréalité à son zénith de la connerie .Celui qui va raconter son histoire à la chambrée ,va pas falloir qu’il bégaye ou que les détenus se rendent compte du manège ,car l’histoire risque de s’abréger très rapidement pour le participant .Autant plonger dans une mare pleine à crocodiles ,c’est peut être pas plus risqué.

     

  • C’est la pays de le démocratie you know...


  • Téléréalité=télébidonnée .


  • La "télé-réalité" devient de plus en plus perverse et de moins en moins divertissante !

     

  • à quand le running man,un condamné à mort à qui on laisse une "chance" illusoire de s’enfuir poursuivi par une horde de tueur surarmé(une sorte de jeu de Rome postmoderne) !
    il y’a un film là dessus qui date 1987 de paul michael glaser avec arnold schwarzenneger tiré d’un livre de richard bachman (alias stephen king)

     

    • @anonyme..........dans le genre, un très beau film Français de 1983 qui montre bien avant çà toutes les dérives produites par la misère sociale, l’effet libéral " libérateur " mais pas dans le sens qu’on croit, du chômage de masse et de l’appât du gain proposé à tous via une émission de télé très réaliste ( mais truquée et dans un monde virtuel, celui des médias où tout est factice, jusqu’à la perruque de l’animateur Michel Piccoli ; société répugnante que va dénoncer dans un jusqu’au-boutisme qui force le respect, le candidat Lanvin, écoeuré par toute cette merde ! ) : " Le prix du danger " de Yves Boisset, avec Lanvin, Piccoli et Pisier .


    • Un film français datant de 1983 relate le même sujet. Le Prix du Danger d’Yves Boisset met en scène une émission de télévision où les protagonistes ne sont pas des condamnés mais sont volontaires pour participer à une chasse à l’homme. Lorsque le film avait été diffusé sur Antenne 2 dans "Les Dossiers de l’écran", le débat qui avait suivi était "Quelle télévision pour demain ?". Prophétique pour ainsi dire...


    • Avant running man il y a eu « Le prix du danger » avec Lanvin et Piccoli sortie en 1983, tiré d’un livre de Robert Sheckley : The Prize of Peril écrit en 1958. ^^


  • Symptomatique d’une société qui fabrique des déviants masochistes et le plus écœurant c’est que c’est ceux qui en sont aux manettes qui créaient ce genre de médias pour rentabiliser la décadence.


  • Céline dirait : je vous vide toutes les téléréalités ! en vous rouvrant le Colisée ! :ce que rêve les gens :des mises à mort , des épurations .Bref le Colisée ! on fera jamais mieux .


  • Woaaaah... Décidément le culte de la médiocrité ne connaît pas de limites...


  • Enfin de la vraie télé-réalité.
    Si non scriptés comme du temps de "strip-tease", ces instants de vie réelle peuvent produire une grande quantité de bonnes choses.
    Moi j’appelle ça du reportage.

    Comparé aux millions d’heures par an/monde qui ne servent à rien...

    Rendez-nous "La chance aux chansons" ! (sérieusement)

    Note : je ne matte ni "télé-réalité", ni sport, ni blabla... pas de télé en fait hors cinéma et deux trois reportages nature/culturels sur la télé chinoise (CCTV).


  • #1425462

    Moi, je dirais que c’est une bonne nouvelle : Vu que la télé-réalité arrive au bout de sa logique d’enfermement et d’aliénation, elle ne devrait logiquement plus en avoir pour très longtemps ......


  • Les gardiens et les détenus ne sont pas au courant ? Et le droit à l’image et au respect de la vie privée ? On ne parle pas d’une caméra cachée dans un lieu public là ! Faut franchement être bête pour croire à une quelconque sincérité de ce programme !

     

    • Vivement le retour des gladiateurs !


    • #1425607
      le 22/03/2016 par Feodor Marmelade, le téméraire
      Soixante jours en prison – La téléréalité au bout de son concept

      Les autorisations auraient été signées par les détenus sous le faux prétexte de suivre les nouveaux arrivants pour un reportage. Mais même si ce programme est bien plus crédible qu’Amish Mafia (héhé), la télé-réalité doit répondre à des impératifs de rendement qui nécessitent des éléments de fiction. Les investissement ne permettent en effet que tout se déroule aléatoirement comme dans la vie.


  • #1425489

    Deux milliards de télés dans la réalité
    Zéro réalité dans la télé



  • La téléréalité au bout de son concept




    Ça me parait bien naïf comme conclusion. Quand on croit que les médias on touché le fond, on est toujours surpris par leur capacité à creuser.


  • La prochaine est déjà prévue elle s’appelle " 60 heures à Gaza ".

     

  • Du grand n’importe quoi. L’infiltration plus qu’un métier est un art qui ne devrait être réservé qu’à des professionnels. J’émets de gros doute quant à l’authenticité de cette énième stupidité télévisuelle. Par exemple j’adore tout ce qui a trait à la survie mais je n’ai jamais pu regarder les shows de télé réalité sur le sujet car on est jamais dans la réalité ! Il y a toujours des arnaques, trucages...qui font qu’en réalité les participants ne sont pas dans une situation réelle de survie ! Pour les bouffons ayant un mode de vie complètement déconnecté des contraintes et limites du réel, c’est à dire la majorité des téléspectateurs cela marche, mais pour ceux ayant un minimum d’expérience du réel le pot aux roses est très rapidement décelé dès la première émission...


  • On ne pourrait pas le faire en France sans prendre le risque de renverser le gouvernement :

    - Nos prisons sont infectes,sursaturées, vétustes, dignes d’un pays de l’équateur.

    - Notre justice,totalement dépendante de l’exécutif, pour s’excuser de la vétusté des prisons et de son propre archaïsme, est laxiste jusqu’à l’irresponsabilité la plus criante, presque de la provoc, envers tout ce qui n’est pas de souche, et intraitable et d’une cruauté inouïes envers les desouches, spécialement ceux "présumés solvables-éduqués"

    - L’idéologie vivrensembliste, immigrationniste et mondialisée est pire qu’un mensonge : c’est une arme de destruction et de dissolution massives dirigées contre nous TOUS, de souche, de branche et de brindilles.

    Vous savez ce qui distingue le plus sûrement la tyrannie de la démocratie ?

    La tyrannie recrute des psychopathes pour rendre sa justice et assurer le recouvrement de ses impôts.

    Alors que la démocratie les poursuit et les met hors d’état de nuire au lieu de les recruter.


  • Pour les idiots qui participent à ces émissions de télé réalité, il est une épreuve qu’ils ne peuvent surmonter, 60 jours à l’usine...


  • Jusqu’au jour où tu vas les voir se faire suriné et/ou violé en direct prime time. Du grand spectacle.


  • La télé réalité est l’aboutissement de l’exploitation de la sottise humaine, pour le plus grand profit des tenants de l’idéologie mondialiste.

    Boycotte, salvateur ! Merci.


  • sympa cette petite emission mais legère.Le probleme du système carceral est un veritable probleme.La prison etant l’ecole du crime actuellement.En prison les gentils et les innocents sont victimisés,les enfoirés et les criminels passent du bon temps,prennent des contacts etc...Les petits voyous ont telephone portable,ordinateur,console de jeu,drogue,ils deviennent encore plus cons en prison qu’ils ne l’etaient en entrant.

    Ceux qui poussés par une haine primaire veulent une prison la plus degradante et inhumaine possible ne rendent pas service a la société,ni a eux memes car les individus qui en sortent sont bien pires qu’ils ne sont entrés.


  • Des chômeurs ou des aliénés du système, embauchés pour des missions dangereuses et spectaculaires, qui rapportent gros aux multinationales des annonceurs, le tout participant au divertissement de "chipsovores" en transe hypnotique !
    Cela me rappelle une satire avec du très bon Piccoli !
    "LE PRIX DU DANGER" ( 1983, Y. Boisset)
    C’est maintenant !


  • À voir ou revoir : Battle Royale de Kinji Fukasaku.


  • La prochaine est déjà prévue elle s’appelle " 60 heures à Gaza "

    Très très bon. Après ce sera "60 heurs dans la peau d’une féministe" et en fin de fin de concept se sera "60 seconde de sodomie". Le vainqueur sera embauché par France 2 ou BFM pour présenter le journal.


  • Et voilà comment on crée de la conso dans la chaîne (alimentaire) ! Les morceaux de choix (les scènes censurées) seront revendues aux plus offrants. Grrrrrrrrr !


Commentaires suivants