Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Stephen Bannon, l’homme qui murmure à l’oreille de Donald Trump

Et à celle de Marion Maréchal-Le Pen

Il est considéré comme « l’homme le plus dangereux de la scène politique américaine » par Bloomberg. Son nom : Stephen Bannon. Directeur général de l’équipe de campagne de Donald Trump depuis août 2016, alors que le milliardaire américain baissait dans les sondages, Bannon partage les mêmes idées que le nouveau président américain et pourrait bien prendre une place essentielle dans l’organigramme du futur chef de l’État. En effet, selon des informations révélées par le New York Times, Bannon serait en pole position pour briguer le poste de chief of staff, l’équivalent d’un Premier ministre.

 

 

À 62 ans, le natif de Norfolk, en Virginie, dispose d’un CV étoffé et des plus sulfureux. Auteur d’un film à la gloire de Sarah Palin sorti en juillet 2011, intitulé Sarah Palin : The Undefeated, Bannon est notamment surnommé « Goebbels » par le polémiste conservateur et commentateur de la chaîne Fox Glenn Beck. Il fut également à la tête d’un site internet extrêmement populaire aux États-Unis, Breitbart News. Un site qu’il voulait pousser au niveau mondial et qu’il qualifie « de centre droit, à la ligne populo-nationaliste ».

 

 

Son site pro-Trump bientôt en France ?

Implanté aux États-Unis mais aussi à Londres et à Jérusalem, Breitbart News souhaite également prendre progressivement ses quartiers en France, si possible avant l’élection présidentielle 2017. « Nous pensons que la France est l’endroit où il faut être, avec ses jeunes entrepreneurs, les femmes de la famille Le Pen », déclare Bannon avant d’ajouter : « Marion Maréchal-Le Pen est la nouvelle étoile montante. »

Lire la suite de l’article sur lci.fr

 

Les interventions de Geert Wilders, Viktor Orban et Marine Le Pen :

Nationalisme et identité sur Kontre Kulture

 

La tendance identitaire du FN, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1600025

    Si les Américains ont réussi, alors les Français peuvent aussi le faire.
    Croyez-moi, la dédiabolisation du FN n’a pas pris chez 95% des français, tous les jours, dans toutes mes connaissances et mes cercles d’amis, les gens en ont ras le bol et se disent prêt à franchir le pas dans les urnes.
    Mais malheureusement, je connais aussi beaucoup de gens nourris à la sauce TPMP, séries US, qui sont allergiques à tout ce qui se rapporte au FN.
    Pour une fois j’ai envie que les USA viennent s’immiscer dans la politique française !

     

    Répondre à ce message

  • #1600039

    Les Le Pen ont en bien besoin, Trump a gagné grâce à son charisme, ses interventions directes et politiquement incorrectes mais surtout grâce à sa présence sur les médias non alignés et réseaux sociaux.
    En France c’est pas gagné, surtout pour Marine...

     

    Répondre à ce message

    • #1600146
      Le 12 novembre à 22:31 par The Trumpavengers
      Stephen Bannon, l’homme qui murmure à l’oreille de Donald Trump

      Il est vrai que Marine Le Pen n’est ni milliardaire, ni présentatrice de show-télé pour spectateurs-électeurs lobotomisés. Personne n’est parfait.
      En ce sens, elle est beaucoup plus anti-système que Mister Donald.

       
    • #1600281

      Si Marion est populaire en Russie (elle correspond assez à l’image de la petite Française, qu’on n’a pas oubliée à l’étranger) et populaire auprès de Bannon, elle DOIT remplacer Marine à la tête du FN. Car elle serait tout aussi populaire en France, même si l’ennemi grince des dents, face à sa jeunesse avisée et son physique sympathique.
      Les Français ont été dressés à la dépression et la fausse honte depuis des décennies. Elle a résisté. C’est très stimulant pour les autres Français.
      N’oublions pas que les Américains d’avant le nouvel ordre mondial repéraient souvent mieux nos gemmes que les Français eux-mêmes, les découvraient, puis nous les faisaient apprécier (Brigitte Bardot par exemple, même si l’exemple est futile).
      Les atouts de Marion ? Elle n’est compromise en rien, et s’est manifestée en faveur de la norme familiale et contre la vente d’enfant, contrairement à Marine dont l’image de fille ingrate donc peu fiable (dans patrie il y a pater) nuit à tout le mouvement, sans que cette tache puisse s’effacer.
      "Elle est pas cool ta fille !" a dit un politicien africain à JMLP assez récemment. Voilà l’image qu’elle colporte. Les gens sont simples en général, observent les comportements de base et tirent leurs conclusions, partout dans le monde.
      Marine peut faire perdre le FN car son image n’est pas bonne, et nombre de sympathisants FN n’iront pas voter pour elle. Trump a, lui, le sens de l’entreprise et sait qu’on ne trahit pas ses appuis. Ne pas oublier que les gens fonctionnent à l’image.
      Entourée pour compenser son extrême jeunesse des conseillers Gollnisch (qui ferait un excellent ministre des affaires étrangères), son grand-père et quelques autres choisis de préférence dans les secteurs de l’entreprise, du renseignement et de l’armée, Marion peut faire une présidente originale et très présentable. Elle a l’immense qualité de ne pas se laisser démonter. Et a de la fierté et de l’honneur, avec sans doute une bonne base de connaissances historiques et économiques.
      Ils veulent une femme ? Marion ! A défaut d’expérience, elle a la fraîcheur et l’image restaurée de la Française, du moins pour les non-Français.
      Marion pour sauver le FN, donner une raison de se battre pour ce mouvement exclusivement encadré par des employés de bureau et dirigé par une personne qui a dû composer et l’a fait à l’excès.
      Sinon Marion, un homme sévère et juste, une sorte de père de la nation retrouvé qui soudain apparaîtrait.

       
    • #1600462

      Marine comme president, c’est certain que ca redorerait l’image de la France en un rien de temps. Le monde entier envierait notre president.

       
    • #1601158

      Et puis la distance de Marion d’avec Jean-marie le boulet est plus grande, elle n’est que la petite-fille. C’est bon pour la dédiabolisation.
      Et comme elle est jeune, qu’elle débute la politique, elle n’a pas connu ou participé aux frasque du boulet.
      c’est plus facile pour elle de se désolidariser de la bêtise de son grand-père.

       
  • #1600093
    Le 12 novembre à 21:26 par insoumis de la dissidence
    Stephen Bannon, l’homme qui murmure à l’oreille de Donald Trump

    "En août dernier, Hillary Clinton avait fustigé ce site, le qualifiant d’extrémiste, sectaire, colporteur de théories du complot anti-musulmans et antisémites."

    Décidément Stephen Bannon et son site Breitbart me sont de plus en plus sympathiques.
    On dirait presque que Clintonne s’attaque au site de Dieudo :)

     

    Répondre à ce message

  • #1600100

    Le problème c’est que Trump a gagné en multipliant les provocs et le politiquement incorrect, tandis que MLP fait des pieds et des mains pour "dédiaboliser"...comme quoi elle n’a rien compris au fonctionnement du peuple et comme quoi il n’y aura pas de miracle en mai prochain.

     

    Répondre à ce message

  • #1600121

    Comme le rappelle un blog savoisien récemment, Andrew Breitbart était un très proche de Nétanyahou, on le voit même en photo avec lui. Breitbart s’est dit « fondé par des sionistes, écrit par des sionistes et qui défend le sionisme ». Il est à l’évidence destiné à leurrer et dévier la colère des ricains dans un soutien à la "démocratie" israélienne, c’est-à-dire à l’impérialisme, ce qui signifierait la mise au pas du monde musulman, y compris et surtout les plus anti-impérialistes.
    Il est étonnant que presque tous les sites alternatifs aient gobé l’idée que Trump serait isolationniste ou pacifiste. Breitbart représente une ligne qu’on peut appeler "néocon populiste", un peu comme JSS News, vous savez, où auteurs et commentateurs rivalisent de haine et appellent à la boucherie.

     

    Répondre à ce message

    • #1600505
      Le 13 novembre à 13:29 par Anti-Américain secondaire
      Stephen Bannon, l’homme qui murmure à l’oreille de Donald Trump

      Mais si vous regardez bien, la machine américaine, compte beaucoup trop d’employés, pour ses besoins réels. Un chef d’entreprise avisé réduirait considérablement sa population et si possible celle qui lui est inutile. Donc en ce moment, la paix... n’est pas une si bonne affaire que ça. Après on fait pas d’omelettes sans casser des œufs comme dirait ma grand-mère (petite référence "bon sens populaire").

      Laisser l’avenir de la finance et du plan mondialiste, au sort aléatoire d’un scrutin populaire... Je sais pas pourquoi, mais j’y crois pas trop. Alors que les journalistes post-68 ards en fassent une dépression je comprends... mais ce sont accessoirement eux qui croient au "11 septembre", "à l’exécution de Ben Laden", à "la guerre sans l’aimer" etc. Leurs larmes sont-elles si bonnes conseillères ?

      On se réjouit à raison de la mise à l’écart du "politically correct", mais le peuple est-il le seul à vouloir voir disparaître certaines précautions, même hypocrites, qui devaient être prises pour faire accepter certaines atrocités ? On le saura, mais il fort probable que la "central bank" le sache déjà.

      Ps : Le président actuel d’Israël et ses collègues ont été les premiers à abandonner le "politiquement correct" et c’est accessoirement un des ressorts qui fait passer la rhétorique de "l’ingérence humanitaire pour imposer la démocratie" à celle de la "lutte contre le terrorisme" pour, somme toute, désigner la même chose : La guerre impérialiste du capital.

       
  • #1600160

    L’Ennemi a beaucoup d’argent certes mais peu de bataillons ... dans les medias meanstream à peine une cinquantaine de valets bien rémunérés débitent la propagande . Une affiche réunissant leurs tronches bien diffusée sur les réseaux sociaux... Autour de moi j’entends trop souvent des abrutis qui ne cessent de repêter la soupe de ces voyoux... espérons que le phénomène Trump va peu à peu leur ouvrir les yeux.... Une cinquantaine de larbins à clouer le bec

     

    Répondre à ce message

  • #1600191

    Trump semble savoir s’entourer des bonnes personnes ! Il s’entourent également de retraités (généraux à la retraite...), il a bien compris l’importance des anciens !
    Toutefois j’ai une petite inquiétude, en effet il est de plus en plus évident que Trump s’est assuré son élection sur la base d’un pacte de non agression mutuelle avec les sionistes, stratégie qui si elle me déplait je la comprends car de nos jours en Occident aucun homme politique ne peut prétendre à des fonctions importantes en adoptant une posture ouvertement antisioniste. Le mieux que l’on puisse faire c’est de se montrer mollement "asioniste", on ne peut pas faire plus sinon c’est l’assassinat assuré...Toutefois ce que je crains c’est que Trump en fasse trop, notamment en ce qui concerne sa posture à l’égard de l’Iran qui me semble inquiétante...mais c’est un homme subtil et intelligent, laissons lui du temps avant d’en venir à des conclusions hâtives, d’autant que si il veut désengager militairement les USA, la condition sine qua non pour financer son projet de reconstruction des USA, il serait absurde pour lui d’engager les USA dans un nouvel affrontement militaire avec une grande puissance comme l’Iran qui serait un nouveau gouffre financier...donc je pense que Trump caresse dans le sens du poil les sionistes en prenant des postures menaçantes à l’égard de l’Iran mais dans les faits cela ne devrait pas aller bien loin...

     

    Répondre à ce message

  • #1600299

    A mon avis ce Monsieur est éclairé et si il émet son pressentiment au sujet de " l’étoile montante " française ... ce n’est pas anodin ! ( ça renforce mon point de vue personnel : cette étoile est effectivement davantage prometteuse pour ce pays en voie d’extinction - ce doit être lié à la jeunesse , un certain charisme tout en discrétion , une réserve tout en affirmant ses points de vues, bref , elle incarne plutôt l’avenir que sa tantine qui est tellement engluée par les "sirènes " qu’elle a promu aux postes clefs de son mouvement et qui l’ont certes dediabolisé mais en pure perte puisque l’on sait bien que cette " aplaventrisme" ne sert pas la cause . Donc après l’échec de 2017 , il faudra compter avec elle pour le veritable renouveau d’une droite populaire authentiquement décomplexée et victorieuse ( cette fois ci ) , mais ceci n’étant que mon point de vue .

     

    Répondre à ce message

  • #1600411

    Pour ce qui est de l’économie, les positions de JMLP et MMLP sont détestables car ce sont tous les deux des défenseurs du néolibéralisme, contrairement à MLP. Ils ne veulent pas entendre parler de la copropriété d’usage des moyens de production, bien qu’elle ne relève pas de la nationalisation. Les entreprises appartiendraient à leurs salariés (et seulement à leurs salariés) qui éliraient ou tireraient au sort leur hiérarchie. JMLP et MMLP soutiennent ces parasites de l’économie que sont les actionnaires.

     

    Répondre à ce message

    • #1600457

      C’est très bien les actionnaires, à condition qu’ils TRAVAILLENT dans l’entreprise dont ils sont actionnaires. Et soient rémunérés différemment en fonction de leur diplôme, leur efficacité, dévouement, (connaissances) responsabilité, et de leurs heures de labeur.
      Et justement, pas un seul actionnaire non travailleur.
      Le patron bosseur, plus les salariés = actionnaires.
      C’est-y pas marxiste, ça ? A part le fait que les rémunérations divergeront. Plus on est responsable, plus on risque, plus on gagne.
      Evidemment.

       
    • #1600531

      Explication on ne peut plus simpliste.

      Les actionnaires (non salariés mais juste investisseurs) sont tres utile pour capitaliser une entreprise - ils prennent un risque financier sur leur patrimoine personnel et doivent donc recevoir leur part de dividentes qd il y en a - au demarrage ou en cours de vie. Sans eux aucun grand projet possible, aucune industrie, aucun batiment, etc... ; par contre ce qui est inadmissible ce sont les "faux" actionnaires qui viennent dans une entrerprise pour la couler et la revendre en piece detaches.
      Comme le disait hier Alain en conference depuis Geneve il n y a pas à rejeter toute entité d’un seul bloc mais à savoir distingué au sein d’une même communauté les bons et les mechants.

      Oui il y a des bons actionnaires (travailleurs et/ou rentiers) et il y en a des méchants... comme pour les juifs, les chretiens, les musulmans, les athés ...

       
  • #1600652

    Tout ça c’est très bien mais Breitbart est sioniste.

    En fait, on est sur le bon chemin. Petit à petit, les gens se rapprochent de la vérité.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents