Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Suisse : un étudiant suspendu pour des dessins sur la Shoah

La CICAD s’acharne sur lui en le poursuivant en justice

Un artiste s’est fait remarquer sur le net pour ses œuvres antisémites. Choquée, son école a réagi. Une plainte sera déposée.

Le trait est léger, mais le fond du message donne la nausée. J., étudiant valaisan en art, s’est fait remarquer récemment pour ses dessins antisémites publiés sur Facebook. Sur l’un d’eux, un train plein de billets de banque file vers un groupe d’hommes juifs cupides. Son titre : « La France condamnée à verser 60 millions aux victimes juives américaines de la $hoah. »

Profondément choquée par ces caricatures, la direction de l’Ecole professionnelle des arts contemporains (EPAC) de Saxon (VS) a suspendu son élève dès qu’elle en a pris connaissance. « Ces actes sont graves, lance sa fondatrice Patrizia Abderhalden. Il est hors de question de tolérer le racisme, l’antisémitisme ou l’incitation à la haine sous quelque forme que ce soit. » Avant de décider du sort définitif de son élève, elle préfère toutefois attendre d’en savoir plus sur les tenants et aboutissants cette affaire. D’autant plus que J. est en fin de cursus. Mais l’EPAC a déjà annoncé qu’elle allait « renforcer la formation sur la thématique du racisme et mieux aborder la problématique de la caricature de propagande ».

En parallèle, la Coordination inter-communautaire contre l’antisémitisme et la diffamation portera plainte ces jours contre l’étudiant. « Cet homme affiche un antisémitisme crasse, affirme son secrétaire général Johanne Gurfinkiel. Il a réussi à se placer dans la pôle position des dessinateurs complotistes en Suisse. Il ne s’agit pas, dans son cas, d’un simple égarement ou d’un dérapage isolé : il se répand depuis trop longtemps sur le net et est devenu la coqueluche des réseaux antisémites. Il devra désormais répondre devant la justice de la haine qu’il propage. Nous serons également aux côtés de l’EPAC, que je rencontre prochainement, pour les aider dans toutes les actions favorisant les actions de promotion du vivre-ensemble. »

Approché dimanche, J. ne nous a pas répondu. Il a toutefois fait un mea culpa public sur Facebook, jeudi. Et ses dessins fâcheux, eux, ont été supprimés.

La CICAD, spécialiste suisse de la censure :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et son école s’appelle l’EPAC... (homonyme d’AIPAC)
    Elle est drôle cette affaire.

     

  • EPAC=AIPAC. Très lâche l’attitude de cette école...Il faut que nous lui donnions la réputation d’une école qui sacrifie ses étudiants pour rien.


  • C’est suite à son passage sur la chaîne youtube de daniel conversano


  • #1471121

    Encore cet "novlangue" : -le vivre-ensemble-....comme en israHELL ?


  • #1471127

    Ce qui choque la CICAD, ce n’est pas que la France ait été condamnée à verser 60 millions aux victimes juives américaines de la $hoah, c’est qu’un étudiant ait fait un dessin représentant cette escroquerie.
    On n’a plus le droit de dessiner ce que l’on pense, on n’a plus le droit de penser. Penser est devenu un crime : le crime par la pensée et son corollaire, la police - pas catholique - de la pensée. Bienvenue dans 1984.


  • #1471141

    "Propagation de la haine" "antisémitisme" "vivrensemble"

    Partout ,dans tous les journaux sur à peu près tous les sujets !!!
    Sinon,ou en est-on avec l’inversion de l’inversion de la courbe inversée du chomedur ?


  • « Il est hors de question de tolérer le racisme, l’antisémitisme ou l’incitation à la haine sous quelque forme que ce soit »

    C’est vrai, on ne compte plus le nombre de caricatures de musulmans égorgeurs, armés jusqu’aux dents ou racaillisés...

    Ah Liberté, tu nous manquera


  • #1471158
    le 23/05/2016 par lefilsdesaulpleureur
    Suisse : un étudiant suspendu pour des dessins sur la Shoah

    Vous remarquerez que sur le site source, les commentaires sont désactivés... on se demande bien pourquoi. Par souci d’éviter la propagation des messages de haiiiine sans doute.

     

    • toujours, dès que sa touche la maison mère les commentaires sont systèmatiquement désactivés sur les journaux en ligne suisses, et sur 1 d’eux il faut maintenenant s’enregistrer avec nom et adresse pour pouvoir commenter, la gouvernance globale est bientôt là..


  • Chacun sait qu’on ne plaisante pas avec la chaua, religion-business.


  • Voilà le site des délateurs juifs : http://theinglouriousbasterds.com/l...


  • Grâce à la CICAD, les suisses vont bientôt devenir "haineux" également....
    Pourtant, habitant ce pays je peut vous assurer que nous sommes un peuple plutôt tranquille et pacifiste, on n’en veut à personnes.......
    pour l’instant....


  • France, Québec et maintenant Suisse ..... Bientôt la liberté d’expression aura totalement disparu !!!

     

  • C’est sûr, cette Patricia est Charlie, bêêê, bêe...
    Il a du talent, il lui faudra surtout une audience... On lui souhaite bon courage pour ses aventures judiciaires...


  • S’il a dessiné un train plein de billets de banque pour s’insurger contre l’extorsion de 60 millions à la France, on pourrait s’amuser à calculer le nombre de wagons à dessiner pour symboliser le racket dont est victime la Pologne, les mêmes essayant depuis des années d’extorquer 65 MILLIARDS (pas millions) de dollars à ce pays victime de l’invasion nazie, et ayant promis publiquement de continuer à le dessouder dans leurs médias internationaux tant qu’il n’aurait pas payé. Tout ceci non pas au nom d’une loi existante (les descendants demandant à être indemnisés pour les biens perdus par leurs ancêtres morts), mais au nom d’une appartenance tribale commune : les biens ont été perdus par des gens SANS descendance, de nationalité polonaise et de confession juive, et ces biens sont naturellement revenus à l’État polonais comme pour n’importe quel Polonais non-juif mort sans héritier, et les associations juives réclament 65 milliards au nom de leur appartenance au même groupe ethnique / à la même religion que les victimes des Allemands. C’est comme si moi, Français catholique, j’allais réclamer l’héritage d’un catholique américain mort sans héritier dans un accident de voiture, parce que nous avions la même religion. Ces gens brandissent la nationalité du pays qui les tolère quand ça les arrange, mais s’en défont dès que ça peut leur rapporter davantage que de continuer à s’en prévaloir.


  • il n’a pourtant fait qu’illustrer un événement relayé par les journaux. Je ne vois rien de raciste, ni haineux là dedans ^^
    A force de brandir la carte antisémite à tout va, cela risque de devenir une réalité mondiale. Attention à vos bouclettes ...


Commentaires suivants