Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Suite de la polémique "sexiste" dans le tennis professionnel

Djokovik s’excuse, le directeur d’Indian Wells démissionne...

Empêtré dans une polémique suite à ses récents propos autour de la parité de salaires entre les hommes et les femmes sur le circuit, le Serbe Novak Djokovik a tenu à s’excuser en publiant un message sur son compte Facebook :

« J’utilise généralement cette page pour partager mes joies avec vous, surtout après mes grandes victoires. Mais cette fois, il m’a fallu réfléchir un bon coup avant de vous écrire. Comme vous avez pu le constater, on m’a demandé de commenter une polémique que je n’avais pas créée. L’euphorie et l’adrénaline après la victoire de dimanche ont pris le dessus sur moi et j’ai fait des commentaires qui ne reflètent pas vraiment mon point de vue et je voudrais les clarifier. Comme vous le savez, j’accorde une attention toute particulière au futur de notre sport. J’ai trouvé nécessaire de parler d’une distribution plus équitable et d’une meilleure dotation à travers les tournois, ce qui concernait à la fois les hommes et les femmes.Nous devons tous nous battre pour ce que nous méritons. Il ne s’est jamais agi de transformer cela en conflit entre les sexes et sur les différences de salaire, mais sur la manière dont les joueurs sont rémunérés pour leur jeu et leurs efforts. Je souhaite présenter mes excuses à tous ceux qui auraient pu mal le prendre ».

[...]

Le directeur du tournoi Indian Wells, Raymond Moore, a démissionné de ses fonctions, a annoncé lundi 21 mars Larry Ellison, le propriétaire du tournoi californien. Une annonce qui fait suite aux propos controversés qu’il avait tenu la veille, lors d’une conférence de presse :

« Si j’étais une joueuse, je me mettrais à genoux chaque soir pour remercier Dieu d’avoir donné naissance à Roger Federer et "Rafa" Nadal, parce qu’ils ont porté ce sport. Vraiment ».

Et d’ajouter, à propos des membres de la World Tennis Association (WTA), l’association qui organise les tournois professionnels féminins : « Ils ne font que profiter du succès des hommes ». Des déclarations qui ont fait polémique malgré les excuses de l’auteur, quelques heures plus tard.

[...]

Larry Ellison, le propriétaire du tournoi, s’est empressé suite à la démission de Raymond Moore de « remercier personnellement toutes les femmes athlètes qui ont lutté si dur pendant tant d’années dans le but d’obtenir en récompense des sommes d’argent égales [à celles des hommes] dans le tennis professionnel ».

« Je veux les féliciter pour leur réussite. Nous tous à l’Open BNP Paribas (Indian Wells) promettons de continuer à travailler avec chacun pour faire du tennis un meilleur sport pour tout le monde ».

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1426604

    Ce monsieur oublie des personnes telles que Martina Navratilova,Stéphanie Graf,les soeurs Williams qui ont elles aussi porté le tennis sur leurs épaules et ont donné au tennis féminin ses lettres de noblesses meme s’il est vrai que le jeu des hommes reste plus puissant.Du coté des hommes avant Nadal et Federer il semble oublier les Bjorn Borg et autres Mac Enroe auquel le tennis doit certainement beaucoup plus qu’à ceux précité


  • Dans les procès soviétiques, les accusés étaient souvent innocents mais ils se proclamaient toujours coupables, pour ne pas se faire détruire totalement.

    Le progrès n’existe pas : le pouvoir d’aujourd’hui est aussi menteur, manipulateur, massacreur que celui d’hier.

    Il n’y a que les cons qui croient le contraire.


  • Et pendant ce temps là on ne parle pas, je dirais même "on ne pense même pas" à parler du fait que, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, est-il réellement justifié de leur filer des millions...
    Que dis-je ... des dizaines voir centaines de millions (pour certains) si on additionne et cumule les differents contrats et sponsors, pour concrétement "jouer à la baballe"...

    Bien joué l’oligarchie et/ou autres lobbys ....encore une victoire pour eux ^_^

    Et pourtant moi j’aime d’autant plus le Tennis que ça fait bien longtemps qu’on avait pas eu des sportifs de la classe de Djoko, Nadal et Federer, que ce soit sur ou hors des terrains, je dis pas que ce sont des exemples pour tous, ni même les miens.... mais bon ça va y a pas à s’acharner sur eux.
    Mais n’empêche que ce sont juste des joueurs de baballe, c’est un fait point !!

     

    • Votre vision de la chose et votre utilisation de "smileys" enfantins prouvent bien que vous ne comprenenez rien à la situation. Si Federer ou Nadal gagnent des millions pour jouer à la "baballe" comme vous dites, c’est grâce aux sponsors, aux publicitaires et aux organisateurs de tournois internationaux qui leur graissent allègrement la patte. L’argent ne tombe pas du ciel, il provient directement des millions de gens qui les regardent jouer religieusement, qui achètent leurs marques, qui en parlent dans les médias. Si seuls les mordus de tennis regardaient jouer Djoko, il serait JUSTE un bon tennisman, pas une superstar internationale.


  • Moi j’attends des féministes et autres LGBT qu’elles aillent au bout de leur logique et qu’elles réclament la suppression de cette honteuse distinction entre compétition masculine et féminine... ou au minimum qu’elles inscrivent leurs championnes a des compétitions masculines : on aura plus qu’a attendre que l’une d’entre elle gagne Roland Garros pour admettre qu’il n’y a aucune différence entre un homme et une femme !

     

    • Le record du service masculin est détenu par l’Australien Sam Groth avec un boulet à 263 km/h au tournoi de Busan en 2012.
      Le record du service féminin est détenu par l’Allemand Sabine Lisicki avec un comète supersonique à 211 km/h au WTA de Standford en 2014.
      Pour la petite histoire, les 5 moins bien classés chez ces salopards de bons hommes sexistes à ce petit jeu (parmi lesquels on retrouve le fourbe Roger Federer), arrive à peine à propulser leur baballe à 230 km/h.

      Alors oui, pourquoi pas tenter un petit Djokovic/Williams, histoire de confirmer que les femmes sont bien les plus fortes et les plus méritantes et les plus géniales et les plus super et que les hommes c’est rien que des salauds surcotés.


  • Je pense sincèrement que le lobby féministe est aujourd’hui devenu à peu près aussi autoritaire et puissant que le lobby juif et le lobby gay.

    Maintenant il est impossible de tenir un propos "anti-féministe" ou prétendument "sexiste" sans devoir se repentir publiquement voire démissionner, comme c’est arrivé au scientifique anglais Tim Hunt il y a quelques mois. Exactement comme avec la communauté juive et le sionisme.

    Comme les antiracistes, les féministes disent réclamer l’égalité (qui existe déjà) mais ne demandent que traitements de faveur, avantages, et protections communautaires contre tout propos "offensant".

    Les seuls sur qui on peut cracher allégrement sans que ça ne dérange personne sont les hommes blancs hétérosexuels.

    Bref, notre société meurt du politiquement correct. Le propos de Djokovic n’était absolument pas blessant, ni offensant, ni sexiste, simplement réaliste et logique. Mais les fanatiques de la "justice sociale" détestent la logique. Pour eux, les sentiments passent avant les faits. Le pire c’est qu’ils disent aux hommes blancs de "checker leurs privilèges", alors qu’ils représentent peut-être la seule catégorie de population qui ni protection ni privilège dans ce système.

     

    • Le lobby féministe et gay est détenu par le troisième lobby, pas étonnant qu’il ait pu fonctionner et qu’il perdure, autrement il serait impossible d’imposer aux mecs une pseudo tenue politiquement correcte (vérifiable avec cette nieme polémique ou les mecs le pensent, le petit démenti, ne mangeant pas de pain pour eux). Le vrai maître c’est pas la féministe en bois mais bien celui qui tiens l’argent et il me parait évident que les féministes n’ont absolument rien puisqu’elles n’ont même pas les compétences pour être dans les domaines clés. Il y a une sorte de consensus, je pleurniche partout et je vis gracieusement, de l’autre coté, ça permet de tenir en laisse tout un système. Tout le monde y gagne.

      C’est juste une arme intellectuel comme le racisme ou l’antisémitisme ou l’homophobie, ça permet de tenir en laisse les gens qui gagnent bien leur vie parce qu’autrement on brandit l’épouvantail et tout de suite derrière se trouve un système de représailles.

      En tout cas, tout s’auto détruit lentement donc bon, y a plus qu’a attendre.


  • Il me semble que Coluche a dit quelque chose du genre : "le tennis, c’est du ping-pong où les joueurs sont debouts sur la table..."
    Autant, les excuses de Djokovic étaient prévisibles, question d’image. Même si son propos sur les ventes de tickets était plutôt pertinent.
    Autant la démission du directeur du tournoi... je m’attendais à de plates excuses, mais démission ? Excessif, non ?


  • Bonjour, que la Paix de Dieu soit sur vous.

    Je pense que si on veut donner le même salaire aux femmes qu’aux hommes, alors il faudra descendre le salaire des hommes.
    La réalité est que le sport masculin à plus de succès et donc rapporte plus d’argent. Pour les promoteurs, augmenter le salaire des joueuses, reviendrait à moins d’argent pour eux.
    Par contre salaire égal, veut dire aussi travail égal, donc mesdames, vous devez passer à 3 sets gagnant.

    Maintenant, dans le fond, il faudrait que le peuple arrête de dépenser autant d’argent et de faire des buzz sur les soucis des millionnaires sportifs.
    L’argent du billet que certains sont prêts à mettre, ferait certainement plus plaisir à la mère ou au père célibataire qui tente d’élever ses 3 enfants, ou encore au pauvre retraité qui après 40 ans de labeur, n’arrive pas à boucler son mois. Et ces gens là vivent dans votre quartier.


  • La police de la pensée n’allait pas laisser passer cela, donc démission, excuse et tout le bazar. Inconscient les gars, soit tu assumes soit tu la fermes mais finalement "avouer" l’inverse de ce que tu penses sous la "torture" idéologique c’est terrible, effectivement ces deux hommes et les femmes sont égaux devant l’absence de testicules.

    J’ai entendu cette phrase dans un café, elle m’a fait marrer : "il y a 2 types de féministes, celle qui veulent couper les couilles des hommes et celle qui veulent s’en faire greffer".

     

  • J’avoue ne pas beaucoup regarder le tennis, n’empêche que je n’ai jamais vu un match "féminin" se terminer en "5 sets", et encore moins un match "masculin" se terminer en à peine "2 sets"...
    Enfin en appliquant la "logique" féministe, je voudrais bien aussi pouvoir revendiquer au nom de "l’égalité" de gagner avec un "mi-temps" le même salaire qu’une femme faisant le Même travail... mais elle à "temps plein" (ah non dans ce sens-là apparemment ça ne marche pas)

     

    • Voici quelques précisions :
      — la plupart des tournois, homme ou femme, sont en deux sets gagnants (trois sets à jouer maximum).
      — seuls les tournois du grand chelem masculin (4 dans l’année) sont en trois sets gagnants (cinq sets à jouer maximum).
      — fut une époque où la finale des masters féminins étaient en trois sets gagnants, mais ce n’est plus le cas.

      En réalité, le vrai problème concerne les tournois du grand chelem, les plus prestigieux donc, dans lesquels hommes et femmes gagnent les mêmes primes (à vérifier si c’est le cas dans les 4), mais où les hommes doivent gagner par match un set supplémentaire (matchs en 5 sets contre matchs en 3 sets). Vu qu’il faut gagner 7 matchs pour gagner le tournoi, un joueur doit gagner 7 sets en plus qu’une joueuse, pour gagner la même somme.


  • Dans certains tournois, je ne vois pas pourquoi une joueuse de tennis qui ne joue que trois sets, serait payée autant qu’un joueur de tennis qui joue en cinq sets...


  • Moi je fais de la musique et je ne gagne pas autant de pognon que Madonna, Rihanna ou autre Lady Gaga. J’ai le droit de gueuler à l’injustice ?


  • La forme est, certe, un peu discutable. Mais pour le fond... laissons les miss jouer avec les mecs et on verra si leur théorie égalitaire tient la route ! La différence n’est pas une tare, par contre l’égalitarisme totalitaire est, à mon sens, une insulte à l’intelligence.


  • pour un éclairage en parfait miroir : les mannequins/modèles féminins gagnent-elles plus que les mannequins/modèles masculins ?


  • Maintenant les femmes sportives n’ont aucune fierté ......la complaisance a leur égard est misérable et preuve d’un manque de maturité ! Les hommes et les femmes doivent s’excuser de ne pas faire les mêmes performances impossible d’être dans la société du paraître l’ égalité homme femme c’est juste de la vitrine maintenant


Commentaires suivants