Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Syrie : Russie et Turquie au bord de l’affrontement

Erdogan panique, Obama ne bouge pas

Pour le quatrième jour consécutif, mardi, la Turquie est intervenue militairement dans le conflit syrien en bombardant, depuis son territoire, les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) dans la région d’Azaz, au nord d’Alep. Ankara veut autant enrayer la progression de ces milices, qui contrôlent déjà une grande partie du nord de la Syrie, qu’empêcher le Kremlin d’agir en seul maître du jeu dans cette zone frontalière, où les bombardiers russes pilonnent l’opposition depuis plus de quinze jours.

 

« Les YPG sont des mercenaires de Moscou (…) S’ils approchent d’Azaz, ils verront notre riposte la plus violente », a menacé mardi le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu. Son pays a attribué à la Russie – et qualifié de « crimes de guerre » – des frappes contre des écoles et des hôpitaux à Idlib et Alep, qui ont tué lundi près de cinquante civils, selon l’ONU. « Si les bombardements russes continuent, l’accord de Munich ne fonctionnera pas », tranche un officiel turc sous couvert d’anonymat, en référence aux négociations de la semaine dernière dans la ville allemande. La Russie, les États-Unis et leurs principaux alliés, dont la Turquie, étaient tombés d’accord verbalement sur une « cessation des hostilités » dans un délai d’une semaine.

« Ce sont les Russes qui, en réservant 88% de leurs frappes à l’opposition modérée, aggravent la situation et font fuir des milliers de nouveaux réfugiés vers la Turquie et vers l’Europe » Ahmet Davutoglu, premier ministre turc

« On nous accuse de nuire aux efforts de paix (…) mais ce sont les Russes qui, en réservant 88% de leurs frappes à l’opposition modérée, aggravent la situation et font fuir des milliers de nouveaux réfugiés vers la Turquie et vers l’Europe », avance le responsable turc. Dans la région d’Azaz, en territoire syrien mais à deux pas de la frontière, les camps construits par Ankara hébergent près de 100 000 civils. La Turquie, qui accueille déjà 2,6 millions de Syriens, refuse d’ouvrir ses portes mais promet de le faire en cas de « menace pour la sécurité » des déplacés. Autrement dit, si les frappes russes et les Kurdes des YPG s’approchaient trop de sa frontière.

 

 

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

La tension russo-turque augmente, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le talon d’Achille de la Turquie, ce sont les 15 millions de Kurdes indépendantistes qui vivent au sud-est du pays . Il est probable que Poutine, après que les Turcs eussent abattu un SU 24, fasse passer des armes aux Kurdes pour qu’ils puissent reprendre le combat contre "l’occupant" turc . Pour les Kurdes la situation est plus que jamais favorable pour reprendre la lutte pour l’indépendance : les Russes sont à leurs côtés . Et puis Bachar cèdera peut-être le nord-est de la Syrie, peuplé de Kurdes, pour qu’il puisse devenir l’embryon d’un Kurdistan indépendant .

     

    • Typiquement l’ignorant qui connait pas grand chose à la Turquie. Les kurdes en Turquie ne sont pas tous des indépendantistes, soutenant le PKK et autres groupes terroristes à la sauce marxiste. Une grande majorité souhaite juste pouvoir parler leur langue et avoir les mêmes droits que les turcs. Ce que l’AKP , le seul parti qui depuis la création de la Turquie moderne à totalement accorder aux kurdes. Savais-tu que dans l’armée turc elle-même une partie des soldats sont kurdes ? Et oui, ils effectuent leur service militaire exactement comme les turcs. Savais-tu qu’il existait en Turquie une sorte de groupe miliciens " les Köy korucusu " exclusivement composé de kurdes qui combat le PKK et aide grandement l’armée dans toutes ces missions ? Et il existe aussi des groupes islamistes kurdes qui combattent le PKK. Lorsqu’on connait pas réellement la situation d’un pays on se la coince généralement ! Et juste pour ajouter pourquoi tant de haine envers la Turquie ? La France accepterait-elle volontairement de donner une partie de son territoire aux corses, basques ? Jamais ! On a vu déjà avec l’Algérie. Et ce qui drôle c’est que vous vous fixez toujours sur la Turquie alors qu’aucun autre pays limitrophe où vivent les kurdes n’accepterait aussi une chose pareil. Renseignez-vous un peu par exemple sur ce pays qui semble si bon à vos yeux, l’Iran. Dans ce pays tous leur est interdit, de parler leur langue, de pratiquer leur religion librement (spécialement pour les sunnites) toutes associations, clubs, journal etc etc est interdit en Iran pour les kurdes. Donc,


    • @ Osman

      Tu veux défendre la Turquie ok, mais cracher sur l’Iran en expliquant que les kurdes y sont maltraités ça non je ne suis pas d’accord.

      L’Iran a été un des soutiens les plus importants des kurdes dans leur combat contre Daesh et Al-Nosra (Al-Qaïda en Syrie) et ses dirigeants ont été remercié pour ce rôle par Nechirvan Barzani, premier ministre de la Région du Kurdistan en Irak.

      L’Iran (majoritairement musulman du courant chiite) a également beaucoup moins de problèmes avec sa minorité kurde (musulman du courant sunnite) pourtant, voir pas du tout comparé à la Turquie (pourtant tous les deux majoritairement sunnites) contrairement à ce que tu affirmes, il suffit de lire un minimum l’actualité pour s’en rendre compte. Essayer de nous tromper sur ce sujet là est inutile.

      De plus, je ne comprends pas la politique turque en Syrie qui a été de soutenir des mouvements armés dés le début du conflit et maintenant à chercher l’escalade avec la Russie depuis la destruction de l’avion russe.

      La clé de ce conflit depuis le début est d’organiser des élections supervisées par la communauté internationale (une véritable) si nécessaire ce qui est proposé depuis longtemps par l’Iran et la Russie, mais la pseudo coalition "internationale" actuelle (Ligue arabe + OTAN) exige depuis le début, le départ d’Assad comme précondition.

      Je pense que le peuple syrien en a assez de ce conflit qui a fait maintenant près de 400 000 morts. Et seul le peuple syrien devrait pouvoir décider d’écarter Assad ou pas. Personne d’autre.

      Avant le conflit syrien de 2011, En 2010 il était encore question d’une alliance stratégique majeure entre la Turquie, l’Iran et la Syrie.

      Il n’en est malheureusement plus question de cela depuis que la Turquie a fait du départ d’Assad une affaire d’État malgré la popularité d’Assad en Syrie confirmé par des sondages menés pour le compte de l’OTAN et la destruction de la Syrie.

      Mon ami Osman, une question toute simple : A quel pays de la région profite le chaos syrien ?

      Surement pas à l’Iran, ni à la Turquie...


    • @Ali : Je ne crache pas sur l’Iran. C’est juste un constat que je fais sur ce pays car E&R parle beaucoup de ce pays. La situation dans cette région est profitable pour personne, tout le monde y perd. Si tu veux savoir pourquoi je défend la Turquie, c’est que j’ai une origine turque et même un peu kurde et ça me rend fou de lire des conneries que certains sorte sur la Turquie. La Turquie se mêle du conflit syrien car le monde entier s’en mêle. Qui d’autre que la Turquie est dans la légitimité de s’en mêler dans ce cas ? La Turquie partage une frontière avec la Syrie ce qui est pas le cas de l’Iran est tant d’autres pays qui viennent y foutre la merde. C’est son droit absolue en tant qu’état souverain de se mêler de quelque chose qui peut avec le temps apporter la merde sur son territoire. Et pour revenir à l’Iran, c’est qui aussi me rend dingue, c’est que les types qui souhaite que les kurdes ont leur pays, s’attaque uniquement à la Turquie alors que les kurdes vivent aussi en Iran et en Irak mais on s’attaque jamais à ses deux pays pour qu’ils accordent un pays aux kurdes. Allez dire à Téhéran de se passer d’une partie de son territoire vous allez vois se qu’ils vont vous dire. Et pour ce que j’affirme sur la situation des kurdes en Iran, désolé mon ami, mais c’est pas moi qui le dit mais les kurdes eux-mêmes. SI tu veux fais la démarche sincère d’aller demander à des kurdes iranien si il leur est possible d’avoir des associations, journaux, médias librement sur le territoire iranien ils te diront non. Alors qu’en Turquie ils ont tout ça.


    • @ Osman

      Je fais le faire pour toi comme tu fais semblant de pas comprendre...

      1°) Le seul pays qui profite du chaos syrien est Israël, l’Iran est affaibli (car la Syrie est un pays allié), la Turquie également à cause de l’instabilité que ce conflit a créée en Turquie.

      Les ennemis ou rivaux israéliens sont tous affaibli par ce conflit.

      2°) J’ai du mal à croire ce que tu dis car tu as beau dire ce que tu veux mais le fait est que le pays en guerre avec des kurdes n’est pas l’Iran mais la Turquie d’Erdogan.

      3°) Si les kurdes avaient si peu de droit en Iran et si bien traité en Turquie, ils ne se révolteraient pas contre le gouvernement turque mais contre le gouvernement iranien et le président de la région du Kurdistan irakien ne remercierait pas l’Iran mais la Turquie.

      Seul Erdogan explique que certains kurdes sont plus dangereux que Daesh ou Al-Nosra ce qui est incompréhensible. Le gouvernement iranien ne partage absolument cet avis.

      4°) L’Iran n’a certes pas de frontières avec la Syrie mais la Syrie est un pays allié il est donc normal qu’il travaille ensemble.

      Ce qui est par contre illégal au regard du droit international ce sont les incursions turques en territoire syrien sans l’accord du gouvernement syrien.

      5°) La Turquie est instable depuis son soutien à quiconque souhaite renverser le régime syrien.
      Si il était un pays a qui la Turquie avait des reproches à faire en 2010, 2011 début du conflit syrien, c’était à Israël pour avoir lâchement assassiné les humanitaires turques du Mavi Marmara qui tentaient de briser le blocus de Gaza.

      Or au lieu de terminer de sceller un accord stratégique ambitieux entre la Syrie, la Turquie et l’Iran comme c’était prévu en 2010 après cet incident entre la Turquie et Israël
      La Turquie a décidé, du jour au lendemain, de faire d’Assad son nouvel ennemi avec les conséquences que l’on connait pour la région et au profit d’Israël.

      J’ai le sentiment que la Turquie est tombé dans un piège tendu par l’Otan et cela m’attriste. Je ne suis pas le seul a partagé cette incompréhension vis-à-vis de la politique turque, un ami turc chrétien partage la même incompréhension vis-à-vis de la politique menée par Erdogan.

      Les attentats qui viennent de se passer à Ankara ne font que nous rappeler les différents points cités plus haut..

      Mes condoléances au peuple turc... Je crois que la solution passe par la paix et des élections encadrées en Syrie. Pas par une escalade terriblement dangereuse pour la région et le monde.


  • je ne sais pas d’ou ils tiennent leurs cartes le figaro,mais ils faudrait qu’ils arretent un peu les psyllos...


  • Il est temps que le petit dictateur Erdogan rentre à la niche. Encore un boulot de plus pour Poutine.


  • #1399381

    Erdogan sait-il comment Poutine va régler ce problème s’il devait s’énerver ? Non ? Quand Poutine s’énerve il frappe directement ceux qui l’emmerde...donc Erdogan continue à jouer au con et tu feras bientôt parti du passé !


  • La Turquie est un adversaire redoutable, elle peut être très dangereuse quand elle se sens menacé indirectement et directement par le conflit KURD, elle prend des décisions parfois hostiles comme l’avion pulvériser par un missile turc.
    Si vous comprenez pas pourquoi les turcs soutiennent de plus en plus Erdogan, vivez en Turquie et vous verrez des attentats assez souvent revendiqués par des groupuscules kurd, ou d’extrême gauche. Nous avons vécu en France le soutien de nos compatriotes tués lâchement par des terroristes, sur les réseaux sociaux surtout, imaginez la même chose en X12 vis à vis du peuple turc et comprenez leurs haines vis à vis de ses terroristes.
    De plus s’qui est bien en Turquie c’est que le service militaire est obligatoire, donc la population peut constater d’elle même les carnages qui divisent cette belle Turquie.
    A qui profite la division ?

    Je ne comprends plus, le (PYD) est bien un groupe terroriste ??
    Au même titre que le PKK qui avec des prises d’otages d’attenta à la bombe tuent aujourd’hui des civils et des militaires turcs en Turquie, en quoi ça change de nos terroristes à nous DAESH ? Elle est grande l’hypocrisie des européens, ils soutiennent les minorités en Syrie dociles au régime Syrien le PYD, alors que leurs frères le PKK sont classés comme groupe terroristes.
    Puis je comprends que des patriotes français tombent dans le piège, des pauvres kurds opprimés qui ont droit à leurs indépendance donc sur ce point que faire des ouïghours en Chine, des tatars en Russie ect... ont ils le droit à leurs indépendances.
    Si vous soutenez toutes les minorités vous jouez le jeu des américains et des israéliens. On est les premiers à critiquer la pensé sélective pourquoi tomber bêtement dedans quand ça ravage des pays du moyen-orient ?
    Pensez si, si nous attribuons des territoires d’autonomies aux kurdes de Syrie, pourquoi pas aux kurdes d’Iran, ou du Liban ? La nationalité n’est elle pas plus forte ?
    En réalité Erdogan et Poutine sont les mêmes, l’un veut contrôler le nord de la Syrie pour empêcher les kurdes de gagner des territoires et l’autre veut complètement avoir la main mise sur la Syrie pour montrer que ses alliés sont sous protection du joug Russe, Poutine/Erdogan qui est le pire, qui n’utilise pas de bombe, qui ne tue pas, qui n’est pas un adepte de la politique, qui n’est pas charismatique lors de ses discours ?

     

    • #1399853

      Herr Dog âne est un clébard de l’OTAN, le reste c’est de la littérature........


    • #1399972

      Temps d’aller se coucher avec des propos fascistes comme ceux las.
      Et parlant d’histoire, il est encore temps de retourner a l’ecole !
      Sinon, bonne chance quand l’Ours se reveillera.....Asta la vista !


    • Vous réfléchissez comme un moteur à deux temps et vous dites : Tatatatatatata.... Essayez d’abord de réfléchir comme un moteur à quatre temps : tata tata tata tata et ensuite on pourra vous accorder un quelconque crédit. La Turquie fait partie de l’OTAN, soutenir les Kurdes contre un pays de l’OTAN quitte à constituer un pays qui sera en dehors des griffes de l’OTAN est en soi une avancée contre une homogénéisation de notre monde sous la tutelle d’un ordre unique pouvant être inique, cruel et insipide comme les humains savent bien le faire. Une influence de la Russie et de la Chine dans cette région est nécessaire pour le maintien d’un hypothétique équilibre qui peut permettre à notre monde de percevoir d’autres perspectives par émulation et non par grégarisme. Sinon il nous arrivera ce qui arrive aux criquets pèlerins. Sous certaines conditions, ils se mettent à se multiplier et à ravager tout ce qu’ils trouvent sur leurs chemins jusqu’à former des nuages d’essaims que le vent finit par envoyer vers les océans et les déserts, certains allant nourrir la faune et la flore marine et d’autres les déserts.
      Je sais qu’on ne vous a certainement jamais appris à essayer de coller votre discours à notre réalité humaine, mais seulement à votre nombril ou celui de l’essaim à qui vous appartenez. Vous me rétorquerez que cela est commun et je ne peux que l’admettre. Mais ce n’est pas parce que la bêtise est la mieux partagée qu’il faut abandonner toute quête d’intelligence et non pas de vérité dont on ne connaît rien pour prétendre en détenir. Et si vous êtes musulmans, l’islam prêche le bon voisinage et l’estime du voisin, pays ou personne, c’est du pareil au même.


  • #1399654

    Erdogan est le petit dans la cour d’école qui n’hésite pas a menacer ses camarades (Poutine ) en sachant que derrière lui il y a un son copain ( OTAN) qui fait deux tetes de plus que tous les autres , et pret a distribuer des baignes . C’est un comportement classique .

     

  • A moins d’être devin, mais quand Poutine disait "...jusque dans les chiottes", comment pouvait-il prévoir qu’elles seraient turques ?