Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

Comment des missiles antiaériens passent des "rebelles" aux "terroristes"

Alors que bon nombre d’armes destinées aux rebelles soi-disant « modérés » atterrissent dans les mains d’organisations terroristes comme Daech, un groupe syrien lié à al-Qaïda s’est vanté d’avoir acquis quantité de missiles antiaériens.

 

Dans une vidéo publiée le 20 novembre sur le Net, des membres du groupe rebelle Ansar al-Islam, considéré par l’ONU comme proche d’al-Qaïda, sont filmés en train de s’entraîner avec des missiles antiaériens à basse altitude 9K32 Strela-2, dans les provinces syriennes de Deraa et de Kuneitra.

« Nous, [membres] du front Ansar-al-Islam, avons établi plusieurs points de défense aérienne pour contrer toute tentative des avions de combat ou des hélicoptères syriens, qui bombardent des parties de la province de Kuneitra. Nous avons un bon nombre de ces missiles », indique un membre de l’organisation djihadiste, alors qu’un de ses acolytes annonce la mise en œuvre, avec l’Armée syrienne libre, d’un assaut imminent contre les forces du gouvernement de Bachar el-Assad.

Si jusque récemment, la distribution de telles armes à des groupes syriens était en théorie proscrite par les États-Unis, une source rebelle haut-placée avait déclaré en septembre au portail d’information indépendant Middle East Eye que Washington avait finalement donné son « feu vert » à l’envoi d’équipement militaire « aux rebelles à travers des routes d’approvisionnement toujours ouvertes [qui passent] par la Jordanie et la Turquie », alors que les forces syriennes et russes intensifiaient leurs offensives sur les zones tenues par des groupes terroristes au nord d’Alep.

Le 23 octobre, le célèbre journal américain The Washington Post évoquait même un projet confidentiel de livraison de nouvelles armes aux rebelles syriens discuté par l’administration Obama.

 

Mais comment ces armes atterrissent-elles entre les mains de djihadistes ?

Alors que l’origine des missiles obtenus par Ansar-al-Islam pose question, l’organisation spécialisée dans la filature de l’armement Conflict Armament Research (CAR), basée à Londres, a récemment mené une enquête rapportée par le média britannique BBC pour déterminer comment l’organisation terroriste Daech parvenait à rassembler son arsenal.

Pour ce faire, les chercheurs se sont rendus dans la ville irakienne de Qaraqosh, fraîchement libérée du groupe djihadiste, où ils ont découvert une ancienne usine de fabrication artisanale d’armements. Ils y ont trouvé une large quantité d’un produit chimique industriel, exclusivement vendu sur le marché turc, entrant dans la composition d’explosifs, dont ils ont également retrouvé la recette.

« Lorsque nous regardons les armes improvisées et les explosifs faits maison, nous savons qu’ils [les membres de Daech] l’achètent [le produit] par cargos entiers et ils l’achètent principalement sur le marché turc », explique le président du CAR James Bevan à la BBC, ajoutant : « Leurs réseaux de procuration s’étendent jusqu’au sud de la Turquie et ils ont visiblement plusieurs relations très fortes avec de très gros distributeurs ».

Mais ce n’est pas la seule source d’armements pour les membres de l’organisation terroriste. Outre les armes prises aux forces syriennes et irakiennes sur le champ de bataille, Daech bénéficie également de munitions fabriquées dans des usines d’Europe de l’Est, ont découvert les spécialistes en se basant notamment sur leur numéro de série. En interrogeant les pays producteurs, les chercheurs ont établi que le matériel avait été vendu légalement aux gouvernements des États-Unis et d’Arabie saoudite.

Il a ensuite été expédié via la Turquie, dans le nord de la Syrie, à destination de groupes rebelles qualifiés de « modérés », soutenus par les deux pays, combattant le président Bachar el-Assad… avant de finalement tomber entre les mains de Daech.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1607664
    Le 23 novembre à 12:27 par bronco billy
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Je m’excuse, mais 9K32 Strela-2, c’est pas une arme sovietique ?

    Peut être quelqu’un saurait m’en dire plus ?

     

    Répondre à ce message

    • #1607844
      Le 23 novembre à 17:18 par Paul
      Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

      Tape 9K32 Strela-2 et Wiki te donnera une réponse exhaustive .

       
    • #1608103
      Le 23 novembre à 22:54 par bronco billy
      Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

      Ce que je retiens de l’article Wikipédia ( que j’avais consulté avant de poster la présente, merci) c’est que c’est bel et bien une arme soviétique, et qu’elle à été utilisé par tout un tas de pays pro soviétique ou anti-américains.

      Du coup j’explicite ma question : comment appeler ça des armes laissées comme tombées du camion par les américains à destination des "rebelles modérés", puis de daesh ?

       
    • #1608235
      Le 24 novembre à 09:30 par apes
      Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

      @bronco

      c’est un circuit ; l’Otan achète des armes russes à des pays séparées de la Russie, puis les livrent à Daesh...

       
    • #1608268
      Le 24 novembre à 10:31 par dixi
      Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

      Oui c’est ce qu’on appel de l’intox .J’achète des armes Russe ailleurs qu’en Russie et après je dit que ce sont les Russes qui les fournissent .

       
  • #1607670
    Le 23 novembre à 12:35 par Be-ser
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Comment ? ah ah ah... il suffit de demander une simulation à M. hollande et tous ses amis oxidentaux !

     

    Répondre à ce message

  • #1607672
    Le 23 novembre à 12:40 par rimkus
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    super les combattants de l’islam ils se battent avec les armes de leur ennemi !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1607678
    Le 23 novembre à 12:45 par Alcibiade
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Les Strela-2 sont des missiles... soviétiques mis en service en 1968 . Ils ne peuvent abattre que des hélicos, et encore, s’ils ne sont pas dotés de leurres .

     

    Répondre à ce message

  • #1607698
    Le 23 novembre à 13:13 par calal
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    daech se fournit en europe de l’est : cette europe de l’est c’est l’ukraine atlantiste ou un protectorat russe ?

     

    Répondre à ce message

  • #1607764
    Le 23 novembre à 15:16 par Citoyen 68
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Pays de l’europe de l’est ? Ce ne serait pas l’Ukraine qui se débarrasserait de ses armes soviétiques remplacées par des armes américaines livrées par l’oncle Sam, l’otanisation du pays est en marche !

     

    Répondre à ce message

  • #1607839
    Le 23 novembre à 17:14 par DUWEZ
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Dans un article du 17 Octobre 2016, Richard Labévière (proche-orient.ch./alep-trois-batailles-dans-la-bataille) illustre le conflit actuel entre le monde unipolaire et multipolaire :
    « Au-delà des percées et des replis de la rébellion syrienne, l’enjeu géopolitique le plus large de la bataille d’Alep met en confrontation deux cartographies incompatibles : celle d’un nouveau Sykes-Picot, autrement dit le « Grand-Moyen-Orient » de George W. Bush et Condoleezza Rice – que les deux administrations Obama ont recyclé avec quelques nuances – et celle d’une réaffirmation des Etats-nations arabo-persiques issus du démantèlement de l’empire ottoman.
    La première cherche à démanteler les Etats-nations pour les fragmenter en micro-Etats (type Kosovo ou Soudan du Sud), voire pour les re-tribaliser en autant de petits émirats sunnites, chi’ites, druzes, kurdes, etc. selon la bonne vieille recette des imperium (de Rome à l’Hyper-puissance américaine). A l’image ce de qui a été fait en Irak et en Libye, Washington, ses satellites européens, les pétromonarchies du Golfe, Ankara et Tel-Aviv exigent toujours le départ de Bachar al-Assad pour démanteler la Syrie en deux émirats sunnites (Alep et Damas), un micro-Etat druze sur le Golan et un réduit alaouite dans les montagnes qui dominent Lattaquié et Tartous.
    La deuxième refuse cette logique de fragmentation, estimant que des Etats nationaux souverains constituent les « monades » essentielles pour résister à l’instauration de cette cartographie d’une mondialisation d’inspiration anglo-saxonne néo-libérale. En effet, les prédateurs de Wall-Street, de la City et de Bruxelles cultivent la même sainte horreur de souverainetés nationales empêcheuses d’exploiter en rond… Moscou (dans une moindre mesure Pékin), Téhéran, Damas, le Hezbollah libanais et plusieurs organisations palestiniennes misent toujours sur la défense et l’affirmation du fait national afin de garantir un monde multipolaire, ultime riposte à la World-company que Washington veut imposer à toute la planète, sous prétexte de « droits de l’homme » et de liberté du commerce. »

     

    Répondre à ce message

    • #1607960
      Le 23 novembre à 20:00 par dédé
      Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

      Dans cas, pourquoi les atlantistes ne cherchent ’ils pas le démentèlement de l’Arabie des Saoud ?.
      Déjà les lieux saint des musulmans (Medine et La Mecque) devraient être des principautés indépendantes des Saoud .

       
  • #1608140
    Le 24 novembre à 00:14 par Sanglidon
    Syrie : nouvelle "fuite" d’armes occidentales ?

    Parce qu’il se trouve que les "rebelles" et les "terroristes" sont les mêmes personnes, tout simplement !

     

    Répondre à ce message