Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Temps de parole, signatures : la présidentielle verrouillée

Le pouvoir de plus en plus loin de la démocratie

Avec la « modernisation » des règles de l’élection présidentielle, la France s’oriente vers un système de bipartisme, où le candidat serait imposé soit par Les Républicains, soit par le PS, estime le co-fondateur du Comité Orwell, Alexandre Devecchio.

Alexandre Devecchio est journaliste. Il écrit pour Le Figaro et est en charge du Figaro Vox. Il est également co-fondateur du Comité Orwell.

 

RT France : Laurent Herblay vient de publier sur Figaro Vox une tribune concernant la nouvelle loi modifiant les règles de l’élection présidentielle. Êtes-vous d’accord avec lui lorsqu’il dit que ces modifications « verrouillent » la présidentielle ?

Alexandre Devecchio : Oui, je partage l’opinion de Laurent Herblay sur ce point. Je crois que c’est d’abord un contexte à peu près général où on se retrouve face à un bipartisme ou un tripartisme de plus en plus accentué. Il y a d’abord les primaires, qui n’étaient pas tout à fait dans la tradition de la cinquième république, où les Français choisissaient leurs candidats au premier tour. L’élection, c’était vraiment la rencontre entre un homme et le peuple. Désormais on se dirige de plus en plus vers un système politique verrouillé par les deux plus grands partis, plus un troisième : le FN [Front national]. Nous avons comme ça une espèce de jeu à trois où, finalement, à l’issue du premier tour on connaît toujours le vainqueur, qui est soit le candidat imposé par Les Républicains, soit celui imposé par le PS [Parti socialiste].

Donc on a ce contexte global de cadenassage de la démocratie par les partis, avec notamment une Assemblée nationale qui n’est pas représentative puisque le mode d’élection n’est pas du tout proportionnel : les partis qui font aujourd’hui jusqu’à 25%, comme le Front national, ne sont quasiment pas représentés à l’Assemblée nationale. On a l’impression que ce système ne satisfait plus grand monde en France, puisqu’on voit qu’il y a une très grande défiance vis-à-vis de ces partis, vis-à-vis de la politique en général, et une coupure entre les élites et le peuple. On a vraiment l’impression que cette loi accentue encore les problèmes plus qu’elle ne les résout. C’est une loi promulguée par quelques députés, sans débat préalable. Elle donne l’impression que les partis actuellement au pouvoir sentent peut-être que la population est en colère, et cherchent donc à verrouiller le système. Le pluralisme du débat, qui était une tradition en France, une composante de la République qui permettait justement de s’extraire de la dictature des partis, disparaît – on voit bien que ça y ressemble de moins en moins.

Lire la suite de l’article sur francais.rt.com

Voir aussi, sur E&R :

La classe politique française et son histoire, chez Kontre Kulture :

Rejoindre le nouveau parti politique d’Alain Soral et Dieudonné :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme l’avait prévu Jean-Ma 1/2 ! Quelle prescience !


  • oooooh la belle verrière au dessus de la tête des élus du peuple !


  • "La République gouverne mal, mais elle se défend bien"

    Anatole France


  • #1431497
    le 29/03/2016 par la pince mon seigneur
    Temps de parole, signatures : la présidentielle verrouillée

    et les instituts de sondage, ça s’achète, sur les reportage d’LCP ils vous le disent clairement


  • Mais que cherchent-ils à la fin ? Comment est-il possible que cela puisse se passer sans faire de vagues ? NAVRANT

     

    • Je te parie que l’immense majorité n’est toujours pas au courant, ne serait-ce que par le matraquage "frites VS kalachnikovs"

      Je parie même qu’en 2017 ils seront toujours la majorité à se dire :
      "Tiens ?! Je trouve qu’on voit quand plus certains que d’autres dans cette campagne... c’est marrant"


    • #1431640

      Sans faire de vagues ?

      C’est ce qu’ils croient ou espèrent.

      D’autres, à leur place, avant eux, l’ont cru et espéré dans les années 1780

      Mais en politique comme dans la vie, tout finit par se payer : rien ne s’oublie , tout se rétribue.

      Priez pour eux : ils se croient encore rois alors qu’ils ne sont déjà plus qu’en sursis.


    • #1431687
      le 30/03/2016 par réconcilié-récalcitrant
      Temps de parole, signatures : la présidentielle verrouillée

      MMLP a bien dit qu’elle était pas contente, mais MLP n’a rien dit, trop occupée à chasser le caribou au Québec, au lieu d’aller en Syrie hum.

      Que cherchent-ils ? > La dictature ? (qu’on préfère nommer démocratie, ou valeurs de la R.)
      Pourquoi personne dit rien ? > parce que çà se passe en coulisse et que le peuple sera mis devant le fait accompli, comme d’hab. Et aussi parce que bien que çà soit très grave, cette info est noyée dans les faits divers...


  • Bah ! au moins de tout, c’est plus clair. Désolé pour ceux qui y croyaient encore.


  • C’est une manœuvre pour bâillonner le FN : le temps de parole sera indexé sur les RESULTATS des élections législatives précédentes : avec DEUX députés sur 577, c’est à dire 0,3% des députés, le temps de parole du FN sera très court ! Ces merdes sionistes peuvent avoir tous les culots, le peuple-Charlie est trop abruti pour voir la manœuvre .

     

    • Le FN ne sera pas du tout pénaliser par cette mesure, ça lui est meme favorable. Par contre ça permettra d’empecher a l’UPR de parler et de trop rafler des voix.


    • Justement, les masques tombent.

      Les députés FN étaient-ils présent à l’assemblée national au moment du vote de cette loi dite de "modernisation", qui s’est fait en catimini ? On ne les a pas entendu s’exprimer sur ce sujet et, qui ne dit mot consent.
      20 députés présents et cela dans l’indifférence générale.
      Cela tourne au Guignol.
      Se rendent-ils compte de la gravité de ce qu’il se passe là ?


    • Certes cela risque effectivement de pénaliser le FN, mais ce sera surtout pour empecher les petits candidats de s’exprimer, pour dire certaines vérités... Ne parlons même pas des 500 signatures, surtout si celles ci ne sont plus anonymes...

      Quid des Jacques Cheminade, Francois Asselineau, Nathalie Arthaud...

      D’alilleurs on devrait supprimer les elections purement et simplement, ce n est plus qu’une mascarade...


    • @Tom

      Oui, les députés FN se sont exprimés contre ce projet de loi. Avant de mentir sur le FN, vérifie tes informations à la source, c’est-à-dire sur le site du FN, plutôt que de faire confiance à des intermédiaires et à tes préjugés.

      http://www.frontnational.com/videos...


    • Le but n’est pas de baillonner le FN ...le FRONT est bien assez grand pour se tirer une balle dans pied sans l’aide du beignet . En revanche, l’interrimaire de l’ELYSEE veut éviter les candidatures parasites, comme celle de TAUBIRA qui a couté à JOSPIN l’accès au deuxième tour en 2002.


  • Cette insatisfaction croissante du corps électoral se traduira par des taux d’ abstention de plus en plus importants. Un futur président élu avec 51% des voix pour une participation de 66% des votants n’ aura été appuyé que par un tiers des votants. Pour une participation de 50%, par juste un quart des votants.
    L’ heureux élu, UMP ou PS, tout à sa joie, pourra rétorquer que les absents ont toujours tort. Et "le jeu démocratique" se poursuivra... Belle mascarade, cela pourrait constituer un principe orwellien, "la démocratie c’est la dictature". L’ objectivité serait plutôt de dire "L’ oligarchie c’est la dictature", mais ce ne serait plus du tout orwellien, juste une évidence, une tautologie.
    A force de nous faire prendre des vessies pour des lanternes...


  • « TAISEZ-VOUS ! » : hystérique vocifération académicienne française ou comment « fermer vos gueules, vous faites bien trop de bruit »


  • La République, c’est le règne de la masse conduite par les sophistes. C’était déjà ça il y a 2500 ans, et Socrate avait été contraint au suicide pour l’avoir dénoncé. Il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil.
    Reste à l’homme à sauver son âme, dans un effort individuel, afin de lui faire faire son voyage, d’incarnation en incarnation, jusqu’à la contemplation des Essences, autrement dit son immersion dans l’Absolu.
    Bonne journée à tous.

     

  • C’est grave mais en fait tout ceci aurait une réelle importance si le pouvoir était vraiment dans les mains des politiques pantins français et du président en particulier.
    La constitution est bafouée à cause de nous, ils s’essuient les pieds dessus en terme de pluralité des médias, des guerres entreprises, traité de 2005 passé en force contre l’avis majoritaire du peuple et j’en passe...

    Ce changement sur la présidentielle est presque un non sujet en fait.

    BANQUE > tout le reste...

     

  • Bien, qu’ils continuent. Plus ce sera gros, plus les gens s’en rendront compte.


  • C’est encore pire que cela !
    la plupart des services d état sont privatises ou en passe de l être ...
    le droit du citoyen s’efface devant le droit des entreprises multinationales.
    lesquelles achètent tout avec des prêts à 0%.
    la république ne s’occupe plus que de débats abscons (faut il marier les poules et les canards, retirer leur nationalité à des gens qui iront en prison à vie etc).

    les journaux ont pris le pouvoir sur la morale, définissant le bien et le mal, en lieu et place de l eglise.

    il ne reste rien au citoyen, qui doit se soumettre et même collaborer pour espérer garder un peu du confort qu’il avait jusqu’alors.

    et aucune chance de faire changer le cours des choses, tant le pouvoir réel se trouve tout entier dans une oligarchie quasi anonyme.

     

    • Tu résumes bien l’époque terminale à savoir les dernières soubresauts (?) d’une période antiChrétienne abslument à l’opposé des valeurs chrétiennes, de ses espérances, de sa foi et de sa charité : son Coeur !

      Vendue au diable et au Satan, cette babylone ira jusqu’au terme de son anéantissement.

      Préfigure-t-elle après chaos, celle de l’antéChrist à savoir celle précédent un renouveau des valeurs christiques dans les âmes et les coeurs ?


  • Ce changement de loi électorale accompagne le traité transatlantique qui prévoit d’aligner notre système sur le système américain. Comme nous avons déjà des "primaires" comme aux USA, nous allons avoir un bipartisme, comparable au bipartisme "Républicains/Démocrates" ! Pourquoi croyez-vous que l’UMP s’appelle désormais Parti Républicain ? Il est même prévu un seul Parlement US/UE..


  • On se dirige vers un présidentiel à l’américaine : 2 partis uniques avec chacun deux candidats auto-pré-élu. Les Français choisiront leur maitre. bref, rien qui change beaucoup.Mais, ils nous ont pas encore fait le coup des grands-élécteurs et ça ne devrait pas tarder.

    C’est surement pour nous habituer progressivement à se faire gouverner par les USA tel la grenouille dans la marmite...


  • #1431877

    La démocratie est morte depuis longtemps. On n’ira pas voter.


  • Petit à petit on revient vers la IVe république - le temps béni où les partis faisaient la loi - et la défaisaient souvent, avant de nouvelles élections.


Commentaires suivants