Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Thomas Barnett, le stratège américain qui préconise de tuer les opposants au mondialisme

Professeur en géostratégie et conseiller du gouvernement américain, Thomas Barnett considère comme potentiellement « fous », « révolutionnaires » et « terroristes » tous ceux qui s’opposent à l’immigration et au « mélange des races et des cultures ».

 

 

 

Comprendre l’establishment américain avec Kontre Kulture

 

Des propos isolés ? Voir sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Comme disait Louis-Fernidand Céline : celui qui refuse d’être "négrifié" est un fasciste à pendre.
    Nous y sommes.

     

    Répondre à ce message

  • Des fois que l’élite politique américaine décide de débarquer en France, il faut que je m’inscrive au permis PL. C’est une belle arme de dissuasion massive ça.
    Oh ça va je rigole hein ! :-)

     

    Répondre à ce message

  • Encore un qui, cependant, ne doit pas avoir beaucoup de "diversité" dans sa famille.

     

    Répondre à ce message

  • Ce genre de propagande crasse au gros sabots , style rouleau compresseur ne peut être que la plus grossière forme d’aveu d’un totalitarisme dépravé , d’une vulgarité et d’une arrogance à toute épreuves ...

    En d’autres mots , ça s’invente pas !!!

     

    Répondre à ce message

  • Malléables les métissés ?
    En général les métissages de masse ne se font pas avec l’accord des populations autochtones. Ils sont forcés sur une population perdante par une population gagnante qui, se servant et satisfaisant à volonté, produit des sang-mêlé à bas statut, sans père, plus ou moins rejetés par les uns et les autres ; et donc en grand danger de développer un fort ressentiment, néfaste à la longue.
    Les populations les plus métissées se trouvent actuellement au Maghreb et en Amérique latine, issues de deux ou trois races.
    Ces populations sont loin d’être malléables, productives, etc., comme les fantasme ce malade atteint de kallergie aiguë. Elles méprisent le travail qu’elles sous-paient, méprisent la femme qui fut conquise sans qu’on lui demande son avis, et valorisent la possession matérielle, le prêt à penser, le conformisme aux vieilles lunes, et aussi la possession des êtres humains (harems etc).
    D’où les trafics en tout genre qu’on trouve dans les pays très métissés.
    Fabriquer de façon volontariste des Maghrébins et des Latino-Américains (qui n’ont guère besoin de compétition sur ce plan) n’a rien de très génial. Les petits docteurs mabuse se retrouveront avec leur frankenstein qu’ils pensaient mener au doigt et à l’oeil. Ils auront des dépressifs improductifs et des racailles inemployables, obtenus à grands frais, par la ruine des pays dits "hôtes" ou hôtels.
    Qui aurait l’idée grotesque de croiser avec système un husky et un chihuahua, de façon à produire un machin "nouveau" vieux comme le monde et même pas viable, sorti de la marmite des apprentis sorciers ?

     

    Répondre à ce message

    • @ Tictac
      Ce qui prouve bien que leur but n’est absolument pas de créer un peuple métissé, mais de détruire les autres, qui par identité pourraient faire bloc contre leurs projets dégueulasses.
      Rien de bon en tout cas !

       
    • @rahan, @tictac : Bien vu tous les deux. Car qu’est-ce qui au fond transcende et permet de se regrouper spontanément pour résister in fine à la manipulation de l’individu ? La race, la culture, la religion, en ordre décroissant d’influence.

      Concernant le monde blanc occidental européen, qui est la cible prioritaire à déstabiliser, démolir, pour établir la gouvernance mondiale, on peut dire que l’influence de la religion (chrétienne) est a déjà été anéantie par deux cent ans de laïcité post révolutionnaire.

      Pour ce qui est de la culture, l’américanisation des esprits et la pop culture de masse hédoniste et abrutissante ont déjà fabriqué des masses d’ilotes a peu prés privées de références culturelles, historiques et philosophiques, solidement ancrées.

      Pour ce qui est de la race, l’idéologie du métissage prônée par des décennies de propagande antiraciste culpabilisante, dans la foulée des périodes de post-colonisation et post-shoah, finit de lessiver les cerveaux des population de l’Europe blanche déchristianisées, tout en cultivant et exploitant le ressentiment des post-colonisés que l’immigration de masse organisée a projeter dans l’espace européen comme une main d’ouvre de rétro-colonisation et pour lesquels ce métissage réalisé d’ailleurs essentiellement des noirs/sombres vers les blanches (comme le suggère d’ailleurs toujours la publicité) est en fait l’exploitation vicieuse du désir fantasmatique d’une revanche secrète du "nègre" sur l’ancien maître blanc.

      Cette oligarchie mondialiste projette de faire de l’Europe un melting-pot racial, privé de ses repères transcendants que sont racines ethniques, raciales et historiques, pour finalement la soumettre au règne du capitalisme libertaire. Ils trouvent comme alliés objectifs tous les idiots utiles de la gauche bien-pensante antiraciste dégoulinante de bonne conscience, ainsi qu’une certaine partie d’une certaine communauté dont on ne doit pas citer le nom, dont on retrouve les membres éminents systématiquement à la manœuvre, et qui comme ses maîtres, vit dans la stricte contradiction de leur discours public, càd sans mélange social ni racial, sans aucun métissage. Diviser pour mieux régner. Faites ce je dis, ne dites pas ce que je fais.

       
    • Nul besoin de forcer le métissage, il se fait de lui-même, naturellement. C’est une folie de penser que l’on peut empêcher le mélange (au sens biologique) des populations, vu en effet la facilité des voyages, à moins de revenir à la charette.
      L’idéologie du métissage est à distinguer. C’est une pression pour mélanger des masses de gens qui ne l’on pas choisi. Et dans ce contexte, on crée le communautarisme.Rien à voir.
      Dieudonné est-il un abruti sans repères ?

       
  • #1550594

    Les nouveaux sorciers du N.O.M. ont la mémoire courte : tout ce qu’ils préconisent a déjà été essayé et si on l’a oublié c’est justement que ’essai n’a pas été concluant.

    Le mythe du minotaure n’était pas un mythe

    Et sans remonter aussi loin, Rome avait pour esclaves des noirs non castrés d’ailleurs en nombre important qui ne réussiront pas après la chute à se maintenir sur les territoires non africains de l’Empire.

    Il y a une loi naturelle qui revient toujours et peut se résumer à cette règle a minima : un peuple par territoire et pas plus.

    En dehors de ce constat on n’est plus dans la science mais dans l’idéologie, donc dans l’utopie criminelle.

    Le résultat inévitable de la société poly ethnique, poly religieuse, poly culturelle, c’est pas la réconciliation, et la paix, c’est le massacre : parce qu’ à chaque fois, il y en a au moins un de trop. Une race de trop, une religion de trop, une culture de trop pour assurer la cohésion et la viabilité du groupe.

    Mais le résultat de la société métissé, c’est-à-dire aéthnique, athée, aculturelle, c’est tout simplement le stade après le massacre : la mort.

     

    Répondre à ce message

  • Thomas prends un thé chaud !

     

    Répondre à ce message

  • Les extrémistes islamistes disent "tuez les mécréants", lui dit "tuez les profanes", il y a congruence la ou pas ?

     

    Répondre à ce message

  • Encore un qui se prend pour Dieu , qu’il s’occupe d’un jardin , et après le soir hop un petit cachet et au dodo dans sa cellule capitonnée.

     

    Répondre à ce message

  • c’est drole cette facon de penser et cela s’appelle l’ingenierie sociale, dire une énormité pour faire passer le reste, quand est il du reveil social ????

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents