Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

USA : la baisse de fréquentation des McDonald’s se confirme

Un symptôme et un symbole de la crise de l’économie américaine ?

Le géant de la fast-food McDonald’s a annoncé mardi des ventes trimestrielles molles, confirmant la baisse de la fréquentation des restaurants aux États-Unis sur fond de craintes entourant la croissance et de l’intensification des incertitudes géopolitiques.

 

Les ventes mondiales en magasins comparables, qui comptabilisent la performance des restaurants ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois, ont progressé de 3,1 % sur les trois derniers mois.

Si c’est leur quatrième trimestre de hausse consécutif, c’est néanmoins une augmentation lente comparé à la hausse de 3,6 % espérée en moyenne par les marchés.

Aux États-Unis, premier contributeur au chiffre d’affaires, la progression des ventes n’a été que de 1,8 % entre avril et juin contre +3,2 % escomptée.

« Ce sont des ventes molles », déplore Brett Levy, analyste chez Deutsche Bank, résumant le sentiment général à Wall Street où l’action décrochait de 4,22 % à 122,03 dollars vers 15H00 GMT.

 

Moue des Français

« Nous continuons à faire des progrès réguliers pour transformer notre activité et satisfaire les besoins de nos clients à travers le monde, en dépit d’un environnement difficile dans plusieurs marchés clés », a tenté de rassurer le patron Steve Easterbrook, comptant sur un coup de pouce dans les prochains mois du succès planétaire du jeu Pokemon Go dont McDonald’s est partenaire officiel.

Ce message avait dans l’immédiat peu de chances de résonner auprès des investisseurs d’autant que les résultats trimestriels du secteur de la restauration rapide, un des baromètres de la consommation américaine, ont été jusqu’ici mitigés.

Lire la suite de l’article sur france24.com

Mondialisation et « macdonaldisation », voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le plus surprenant dans cette affaire, c’est que bizarrement il semble que la France, "pays de la gastronomie", soit un des rares pays ou ce genre d’établissements se développe activement depuis des années et ceci notamment en ce moment avec le retour de Burger King, qui après un échec cuisant il y a des années, revient en force dans notre pays, pendant que Mac Donald connait une croissance ininterrompue depuis longtemps !!!

     

    • Cela peut s’expliquer par le fait que d’un point de vue Français, la "gastronomie Américaine" est perçue comme "exotique", tandis que la gastronomie Anglaise ou Allemande de base est en réalité assez proche d’elle.

      On peut même dire que la bouffe Américaine est largement d’origine Allemande, ce qui n’est pas surprenant puisque les descendants d’Allemands forment le groupe ethnique le plus nombreux chez les Américains blancs.

      La France reste le pays d’Europe de l’Ouest où l’on trouve le moins d’obèses.


    • Ex-pays de la gastronomie. Le niveau de qualité de la restauration par exemple s’est effondré à partir des années 90 et en partie à cause de l’UE et de ces normes ayant contraint les restaurateurs à la "rentabilité" au détriment de la qualité. Et bien entendu il y a également la détérioration généralisée de la qualité intrinsèque des aliments également en raison des normes de l’UE imposant des mode de production et de transformation incompatible avec la qualité.
      Je me souviens quand j’étais gosse les petits restos de campagne étaient fabuleux et à des tarifs "populaires"...de nos jours c’est bien souvent du foutage de gueule...


  • Les Americains en fait sont en train de maigrir et de manger mieux. Les restaurants de fast food (pas seulement McDo, mais aussi KFC, Burger King, Carl’s Jr, etc...) sont en baisse constante de frequentation.

    Les gens en ont marre de toujours la meme daube, meme a bas prix. En fait les gens sont prets a payer $10 a $15 pour leur dejeuner, ce qui leur permet d’aller dans les petits restaurants, par exemple. Meme si souvent ce sont des restaurants chinois, parfois de chaines (genre Pei Wei ou Panda Express).

     

    • Je t’invite à lire l’article, ne serait-ce que le préambule, pas uniquement le titre...
      Tu comprendras rapidement que c’est une baisse de la hausse qui passe de +3.6% à +1.8%, pas de quoi se réjouir en somme.


    • "Les Americains en fait sont en train de maigrir et de manger mieux"

      Je ne crois pas que ça doit être les 30 millions de personnes qui dépendent de foodstamps (coupons alimentaires) qu’ils peuvent échanger dans les macdos et autres fastfood.


    • Je suis américain. Je ne fais que commenter ce que je vois sur le terrain. Et je confirme : le fast food nə fait plus autant recette. Ajusté à la hausse de l’inflation, c’est une baisse de revenu.


    • @gelindo

      Remarque pertinente. Le ’’succès’’ de ce ’’restaurant’’ résulte en grande partie de la paupérisation de la population, phénomène que nous pouvons également constater dorénavant en Europe.

      Pour ma part, je ne crois pas trop à la baisse du ’’succès’’ de ces ’’restaurants’’ dans l’immédiat à moins que :

      1/ soudainement, les gens deviennent plus intelligents :)
      2/ augmentation des revenus des plus pauvres


  • Dans un rayon de 800 mètres autour de chez moi, il y a 7 fast food. Difficile de ne pas succomber ! Mais j’évite les 2 mcdo, par conviction.


  • Je pense que simplement c’est la combinaison de plusieurs facteurs. Il y a aussi beaucoup plus de petites structures qui proposent ce genre de nourriture, auxquels il faut associer les doner kebab, surtout en province. Ces kiosques à mal bouffe font un tort terrible aux petits bistrots de ville. L’importance de populations émigrés à bas pouvoir d’achat renforce le constat.

     

    • "L’importance de populations émigrés à bas pouvoir d’achat renforce le constat."

      C’est l’inverse, le bas pouvoir d’achat fait qu’un kebab ou un sandwich en snack est ce qu’il y a de moins cher quand tu n’as pas d’argent, surtout concernant la viande et donc le choix est vite fait. Un bistrot de ville te torpille probablement niveau prix et on parlera pas du niveau de service en constante baisse même si c’est général et que ça touche tous les domaines.


    • @noname :
      Je me suis mal fait comprendre camarade. Ce que tu expliques est ce que je voulais dire. Merci.


  • La crise n’a RIEN a voir la dedans. La raison est que McDo est totalement tombe en désuétude auprès des jeunes américains. Pour le même prix il y a vraiment mieux, a commence par Jack in The Box, ou en CA, In and Out ou alors le mexicains du coins avec ses tacos. La raison est que McDo est dégueulasse pour les sandwiches a petit prix (<3$) et tout le monde le sait. La ou McDo résiste encore c’est le matin avec ses "breakfast".


  • Oui enfin, relativisez hein, sur le sol américain, étrangement, McDo est loin d’être le plus fréquenté et le plus populaire. Y a une tétrachiée de chaînes de fast-foods à l’intérieur des frontières (In&Out Burgers par exemple) qui ne s’exportent pas et qui font une concurrence très féroce à Mc Dal. On a l’impression vu d’ici d’un truc avec un quasi monopole parce qu’il est très implanté à l’étranger et se tape un énorme budget com, mais ses chiffres américains et son image sont pas spécialement au top, et c’est assez peu nouveau.
    Comme certaines enseignes nationales de la grande distribution (Leclerc etc) qui se retrouve largement en retrait sur le territoire mais plus leader à l’étranger.

    C’est le caractère "inédit" qu’on prête à cette situation que je conteste un peu.

     

    • Le problème n’est pas que ça soit aux E.-U. mais bien que McDonald’s, mondialement connu même dans les pays où ils n’y sont pas, soit en perte de vitesse dans le monde entier, lui qui est le symbole de l’Amérique dominatrice voire arrogante. Bien sûr, de là à dire que c’est un signe de déclin des E.-U., c’est optimiste voire un brin stupide. Cela dit, cela dénote une certaine tendance que semble expliquer l’article.


  • Oui enfin, relativisez hein, sur le sol américain, étrangement, McDo est loin d’être le plus fréquenté et le plus populaire. Y a une tétrachiée de chaînes de fast-foods à l’intérieur des frontières (In&Out Burgers par exemple) qui ne s’exportent pas et qui font une concurrence très féroce à Mc Dal. On a l’impression vu d’ici d’un truc avec un quasi monopole parce qu’il est très implanté à l’étranger et se tape un énorme budget com, mais ses chiffres américains et son image sont pas spécialement au top, et c’est assez peu nouveau.
    Comme certaines enseignes nationales de la grande distribution (Leclerc etc) qui se retrouve largement en retrait sur le territoire mais plus leader à l’étranger.

    C’est le caractère "inédit" qu’on prête à cette situation que je conteste un peu.


  • Qu’ils aillent au diable avec leur "cultruc" pré-chié !
    Avec le prix d’une seule de ces merdasses genre Giant ou BigMac, on trouve autrement plus sain : deux superbes sandwiches chez un bon boulanger ou des rouleaux de printemps. Et la liste est longue.


  • continue de bouffer cette merde qui veut !!

    c’est un choix.. que je trouve regrettable et qui prouve en 2016 qu’on ne peux pas attendre que les gens prennent des bonnes decisions sur des sujet grave comme la palestine, la syrie, etc alors qu’il sont incapables de prendre le bonnes decisions quand il sagit de leur propre survie.. y a plus de bon sens !!!

    bouffe bouffe bois sort ton Iphone chie sur tout et tout le monde et surtout......... plein toi qu’apres t’as mal au bide ou au cul....
    " dis moi comment tu te sent je te dirais c’que tu manges"

    quand a ceux qui serait tentés de se rejouir je vous laisse relire l’article.. ecrit comme des malhonnetes. ils ne parlent pas d’une baisse mais D’UNE BAISSE DE LA HAUSSE :
    ......"Aux États-Unis, premier contributeur au chiffre d’affaires, la progression des ventes n’a été que de 1,8 % entre avril et juin contre +3,2 % escomptée.".....

    ont a tous bouffé au mac do quand on avait 20 ans, qu’on etait jeune et cons mais y a un moment faut grandir et arreter de manger toute la merde a la sauce industrielle...

     

    • Bien d’accord avec vous, Rem.

      Savez-vous que le BigMac est le péché mignon de Carla Bruni ? J’ai appris ça il y a peu.
      Sans la penser grande consommatrice, cela aide à comprendre certaines choses.
      D’ailleurs, ce ne sont pas eux, les Sarközy de Nagy-Bocsa-Bruni-Tedeschi qui se sont mariés ou ont fêté un anniversaire de mariage à Disneyland ?
      J’arrête là, ça m’énerve...


  • Bientôt des super-soldes sur les jeans taille XXXXL.


  • D’ un autre coté s’ il y a 100 millions de repas (d’ après M. Delamarche) à la soupe populaire distribués chaque jour aux USA, pas étonnant que la fréquentation des Mc Do finisse par baisser.

    Les bénéficiaires n’ iront pas s’ empoisonner en plus aux Mc Do après...


  • #1522615
    le 28/07/2016 par Vacances pour le Trône de Pierre
    USA : la baisse de fréquentation des McDonald’s se confirme

    C’est vrai ils vont moins dans les MacDo, mais plus à l’armurerie (black de gang dealers du coin ) ces derniers temps !
    Mais une chose est sûre ça mène tous les deux au cimetière !


Commentaires suivants