Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : l’oligarchie utilise le "gangstérisme néonazi"

Xavier Moreau – L’Ukraine au bord de l’implosion ?

Le spécialiste des relations internationales Xavier Moreau fait le point sur la crise ukrainienne. Selon lui, le processus de dislocation de l’État ukrainien est enclenché.

 

 

 

Retrouvez Xavier Moreau en conférence :

 

Retrouvez Xavier Moreau chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Retrouvez Xavier Moreau, sur E&R :

 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1687852

    Merci BHL merde !!!!!

     

    Répondre à ce message

  • #1687856
    Le 21 mars à 13:07 par la fabrique de l’histoire
    Ukraine : l’oligarchie utilise le "gangstérisme néonazi"

    Les Aryens descendraient en partie de l’actuelle Ukraine ,mais quand je vois la téte du 1er ministre monsieur Groysman (?) j’en viens à douter de telles affirmations .

     

    Répondre à ce message

  • #1687902
    Le 21 mars à 14:46 par révi-sioniste
    Ukraine : l’oligarchie utilise le "gangstérisme néonazi"

    Mission accomplie donc, et de une nation de moins.
    Quelle région aura donc le pouvoir suffisant pour s’opposer à l’impèrialisme atlantiste ? Juste aux portes de la Russie !

     

    Répondre à ce message

  • #1688027

    L’analyse est bonne, mais n’oublions pas quelques points :
    - la place des villes présentent sur le territoire ukrainien dans l’Histoire de la Russie et l’importance qu’elles représentent dans les fondations d’une Fédération de Russie. La Russie sans Kiev c’est comme la France sans Versailles. On comprend alors un peu mieux l’intérêt que porte la Russie à ce conflit et le soutien qu’elle porte aux territoires de l’Est de l’Ukraine.
    - La montée en puissance des groupuscules ultra-nationnalistes ukrainiens est la conséquence d’un étouffement de l’Ukraine depuis plusieurs siècles par dans un premier temps l’Empire Tsariste et ensuite par l’Union Soviétique. Il suffit de relire Gogol, se renseigner sur la courte histoire de la république d’Ukraine Démocratique Ukrainienn de 1917 à 1922, de l’Holodomore (et de l’arrivée massive des russophones sur le territoire ukrainien au début du XXème siècle - le grand remplacement) pour comprendre (pas légitimé) la présence des ultras-nationnalistes.
    D’ailleurs, il faut ajouter que durant la seconde guerre mondial, l’Ukraine à appliqué un régime proche de celui de Vichy sur son territoire et ce, à la différence de la France, en s’opposant à la fois contre Staline et Hitler - voir Stepan Bandera.
    Enfin, n’oublions pas que Poutine, lui même, se bat dans sa propre fédération (la Russie n’étant pas un pays ni une nation) contre les oligarques et que ceux d’Ukraine sont intimement liés avec leurs homologues Russes. Ils sont de la même espèce, de la vermine, d’où qu’ils viennent.

     

    Répondre à ce message

  • #1688030
    Le 21 mars à 18:36 par nicolasjaisson
    Ukraine : l’oligarchie utilise le "gangstérisme néonazi"

    Xavier Moreau oublie que le pitoyable spectacle que donne l’Ukraine actuelle est bien la résultante de la destruction intellectuelle et physique du peuple ukrainienne qui s’est amorcée avec les génocides du XXème siècle dus à la dictature communiste imposée par Moscou. C’est bien Lénine qui a incorporé le bassin industriel du Donbass pour rééquilibrer le pouvoir politique en faveur des soviets ouvriers. Rien de comparable de ce point de vue avec le "cadeau" de la Crimée par Khrouchtchev qui n’a fait que restituer une presqu’île qui de toute évidence appartient historiquement à la Russie kievenne jusqu’à sa conquête en 1783 par les troupes de Souvorov sur les Ottomans. De même c’est l’héritage bolchevique qui a causé la catastrophe de Chernobyl, comme l’autre catastrophe née des traités de 1992 qui entérine la séparation entre l’Ukraine et la CEI pour des raisons obscures. Donc si dislocation de l’Etat ukrainien il y a, la part de responsabilité de la Russie communiste qui a annihilé ses élites est colossale, nonobstant le fait que la Russie de Poutine a effectivement essayé de recoller les morceaux au nom d’intérêts économiques communs dans des territoires intégrés au sein de l’organisation bureaucratique russe. Le prétexte de la résurgence du nazisme comme facteur de dislocation de l’Ukraine ne tient pas la route un seul instant, ou alors il faut changer le sens de l’appellation "fachiste" systématiquement employée par Xavier Moreau. En effet les mouvements "fachistes" des années 1930 étaient des tentatives de réactions des peuples contre l’agression communiste venue de Moscou. Le peuple ukrainien a essayé de saisir ’opportunité de l’invasion allemande pour se débarrasser des bolcheviques, qui ont causé des millions de victimes, sans compter la destruction de sa paysannerie au prix de famines sans nom. Rien à voir donc avec les mouvements néo-fachos actuels manipulés par la CIA, dont les motivations politiques sont à des années lumière des valeurs réactionnaires que d’aucuns ont vainement essayé de défendre contre le rouleau compresseur communiste qui est la véritable cause du désastre ukrainien. D’ailleurs ces gens-là seraient bien en peine de définir quel avenir ils envisagent pour l’Ukraine autrement que d’essayer de se servir à la faveur des trafics d’influence entre les grandes puissances. C’est bien le berceau de l’Europe chrétienne slave qui est menacée de disparition. Les fachos n’essaient que d’accélérer le processus.

     

    Répondre à ce message

  • #1688064

    Hahaha, que le peuple ukrainien ne vienne surtout pas se plaindre après avoir laissé ces nazis s’armer, s’équiper, se constituer en bataillons, se voir justifier comme rempart à l’envahisseur russe par des BHL, Glucksmann et consorts, et se faire entraîner par des occidentaux et des jihadistes... Ce chaos était prévisible dès le départ !

     

    Répondre à ce message