Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un Américain noir de 14 ans, brûlé sur la chaise en 1944, innocenté d’un double meurtre 70 ans après

George Stinney Jr., avait 14 ans lorsqu’il s’est assis sur la chaise électrique de la prison de Colombia en Caroline du Sud. Le jeune garçon noir était tellement petit, la chaise trop grande pour lui, qu’il avait dû s’asseoir sur un annuaire téléphonique.

 

C’était en 1944 et il est jusqu’à ce jour le plus jeune condamné à mort de l’Histoire récente des États-Unis. 70 ans après, il pourrait être innocenté du meurtre de deux jeunes filles blanches mortes, Betty June Binnicker, 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans, dans la petite ville d’Alcolu, rapporte NBC News. Le juge Carmen Mullins vient d’annuler la décision de justice qui l’a conduit à la mort.

Plusieurs avocats se sont battus ces dernières années pour que le dossier soit ré-ouvert, persuadés que les aveux de Stinney à l’époque avait été obtenus sous la contrainte.

 

3 heures de procès, 10 minutes de délibération, exécuté 3 mois après

Aucune preuve n’avait été établie contre le jeune garçon. Il était le dernier à avoir vu les filles vivantes et est allé le signaler à la police après qu’un avis de recherche ait été diffusé.

Lire la suite de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

Un pays de rêve construit sur le racisme et le génocide, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • En 2009, sa sœur avait assuré que le jeune accusé était avec elle et qu’il ne pouvait pas avoir commis les crimes.




    Un peu tardif comme témoignage, vous ne trouvez pas ? Comment sa sœur explique-t-elle son silence pendant l’enquête et au procès ?

     

    • la ségrégation...ça te dit quelque chose... ?...
      elle le clame, peut être, depuis 1944 mais ça n’a été pris en compte qu’en 2009...et nous sommes en 2016...


    • Si il n’y a pas de PREUVES, comment peut on tuer un gamin de 14 ans ?

      Des sauvages juste en dessous de l’amibe cérébralement.

      Et ce truc représente la démocratie ?


    • Bah écoute au regard des circonstances dans lesquels ce "procès" c’est déroulé il semble évident que les barbares responsables du supplice de ce gosse devaient en avoir rien à branler du témoignage de sa sœur !
      Ce qui est malheureux c’est qu’une telle abomination soit instrumentalisée par les gauchistes trouvant là un bon moyen de culpabiliser le méchant homme blanc...moi quand je vois une saloperie pareille je ne pense pas en terme de "Noir ou Blanc"...ce que je vois c’est que des barbares n’hésitent pas à condamner à mort un enfant de 14 balais sans aucune preuve solide, durant un procès expéditif...que d’autres barbares ne semblent guère déranger par le fait d’attacher un gosse sur une chaise électrique, de lui mettre un botin sous les fesses pour que son petit corps soit à niveau...ahurissant !


    • D’où sors-tu qu’elle s’est tu ?

      Justement, elle le dit peut-être depuis toujours et est juste encore en vie en 2009 pour le répeter et donc le rappeler.
      Tout simplement...


    • Peut être avait elle peur, dans le climat d’autrefois, d’être accusé de complicité de meurtre ?
      Et peut être qu’elle c’est senti coupable de la mort de son frère, ce qui aurait pourrait expliquer son long mutisme



    • D’où sors-tu qu’elle s’est tu ?




      De l’article. Elle n’a témoigné pour innocenter son frère qu’en 2009.



    • la ségrégation...ça te dit quelque chose... ?...
      elle le clame, peut être, depuis 1944 mais ça n’a été pris en compte qu’en 2009




      Ce n’est pas ce qui est écrit dans l’article.



    • Peut être avait elle peur, dans le climat d’autrefois, d’être accusé de complicité de meurtre ?




      Au point de laisser condamner à mort son frère innocent ? Curieuse famille.


    • @Je suis le pen

      Autant votre êtes cohérent quand il s’agit de défendre la France et son peuple, autant s’étendre sur d’autres sujets et commencer à être critique et trouver louche cette histoire surement parce que l’incriminé aurait un taux de mélanine trop élevé, ne vous sert pas (vous m’avez compris...)
      Des histoires de la même sorte que ce jeune exécuté il y en a eu des tas au XIXe-XXe, à une époque ou beaucoup de ces personnes ne souhaiter qu’à vivre paisiblement ( sachant que la législation n’allai pas dans leur sens )
      Analyser ce fait avec le prisme actuel alors que la situation sociale et la délinquance américaine est tout autres est biaisée d’avance, nier que ce pays s’est construit sur la mort d’innocents entre autre comme celui ci est incohérent en tant qu’autochtone européen défendant sa cause juste, il est donc impensable de vouloir toujours trouver des excuses aux institutions de ce pays.


    • @JeSuisLePen

      "Ce n’est pas ce qui est écrit dans l’article."

      ah ok...faut donc croire ce qui est écrit : donc, dans beaucoup (sinon, tous) d’articles il est écrit que le FN c’est de la merde...JeSuisLePen/J’yCrois... ?



    • Autant votre êtes cohérent quand il s’agit de défendre la France et son peuple, autant s’étendre sur d’autres sujets et commencer à être critique et trouver louche cette histoire surement parce que l’incriminé aurait un taux de mélanine trop élevé




      C’est un réflexe conditionné par la propagande antiraciste : l’association inconsciente du nom "Le Pen", même ici dans le cas d’un pseudonyme, au soupçon systématique de racisme, comme le chien de Pavlov qui salivait à l’audition d’un son de la cloche.
      Eh bien non, la couleur de sa peau n’a rien à voir dans le fait que je trouve étonnant que la sœur d’un condamné à mort ne l’ait innocenté qu’après sa mort. Il aurait eu la peau jaune, blanche ou rouge que ça n’aurait rien changé à mon interrogation.


    • @batoo



      ah ok...faut donc croire ce qui est écrit : donc, dans beaucoup (sinon, tous) d’articles il est écrit que le FN c’est de la merde...JeSuisLePen/J’yCrois... ?




      Il faut analyser l’article en fonction des informations qu’il donne, puisqu’on n’en a pas d’autre. Or l’article décrit une situation dans laquelle la sœur du gosse, qui aurait pu l’innocenter, ne l’a pas fait, sans qu’en soit donnée la moindre raison. Cette situation a de quoi susciter des interrogations, tu ne crois pas ?


    • @JeSuisLePen

      bien entendu que "Cette situation a de quoi susciter des interrogations"...en tenant compte du contexte...par exemple : tu vis avec ton frère en arabie saoudite...t’es chiite (lui aussi)...il est accusé (à tort) d’avoir tué deux petites filles wahhabites...tu fais quoi... ?


    • @batoo



      tu vis avec ton frère en arabie saoudite...t’es chiite (lui aussi)...il est accusé (à tort) d’avoir tué deux petites filles wahhabites...tu fais quoi... ?




      Je ne garde pas pour moi le témoignage qui peut lui éviter de griller sur une chaise électrique, quelle drôle de question ! J’aimerais pas être de ta famille.


  • Dans cette pseudo "grande démocratie", le moins que l’on puisse dire, est que la justice a été des plus expéditive avec un gamin de 14 ans. Un peu plus de sérieux, de rigueur technique et morale lors des investigations, aurait évité à un magistrat de découvrir 70 ans après, que ce môme était au final, probablement innocent de ce pourquoi, on l’a un peu top rapidement passé sur la chaise électrique.

    Si certains auteurs de faits abominables méritent une peine exemplaire et très dure, condamner un innocent est absolument odieux.


  • Mais quelle barbarie ! Un tel niveau de barbarie est unique dans l’histoire de l’humanité ! Et dans le cas présent on est vraiment dans du pur satanisme ! Il faut vraiment être un pervers homicide pour aller aussi loin dans l’ignominie !
    Les Huns, Mongols, les Maoris, les cannibales, les réducteurs de tête...c’est de la rigolade par rapport à la barbarie déguisée sous les oripeaux de la démocratie, des droits de l’homme, de la liberté...et mon cul sur la commode ! Dieu merci que cette mascarade des "Lumières" arrive à son terme ! Patience !

     

    • Vous voyez, il n’y a pas que la télé qui sait jouer sur l’émotion. Vous venez d’en faire les frais, au point de raconter des bêtises plus grosses que vous : des pilleurs qui seraient plus "humain" (chacun à sa définition) que ça. Je ne sais pas moi... Ça ne vous paraît pas aboslument inepte ?


    • @Robin

      C’est au moins plus "vrai", et ça ne se cache pas derrière des oripeaux de démocratie et de droits de l’homme qui ne veulent rien dire pour ceux qui comprennent un tant soit peu le monde.

      Que des barbares soient barbares, soit, au moins ils sont reconnus comme tels. Que de vils sagouins dévirilisés viennent nous parler de "démocratie" et de "droits de l’homme" pour au final ne faire que mieux les travestir, c’est lâche et sournois, donc sans aucun mérite.

      Et ça me rappelle le comportement d’un certain état, parmi tant d’autres ... Ca doit être celui des esquimaux, comme d’habitude.


  • Si vous voulez ressentir une violente envie de gerber, vous vous rendez dans un "tribunal" (n’importe lequel, pénal, civil) situé sur le territoire d’est Etats-Unis d’Amérique pour contempler de visu comment fonctionne la "justice" américaine... Vous aurez beau avoir tous les préjugés favorables sur le "pragmatisme" américain et l’efficacité bien connue du droit yankee, vous aurez envie de gerber quand même.

    Vous constaterez d’abord qu’en fait il n’y a pas de "juges", mais des types déguisés en juges, que le pauvre justiciable est livré soit à des jurés fous, soit à des "procureurs" élus (12 % de votants, et qui font de belles carrières dans le genre cherifs) ; qu’il est quasiment impossible de voir un vrai juge sauf si vous êtes richissimes et que vous pouvez faire des recours jusqu’à la Cour Suprême, sorte de club de grand bourgeois, ou alors là, vous verrez sortir de leur boîtes les Grands Sages régnant sur le monde.. (ce sont eux qui ont lancé le "mariage pour tous" et le monde entier a été forcé de suivre)

    Un procès a été vu en Europe, véritable barnum judiciaire où les millions de dollars coulaient à flots. Le procès Strauss Kahn.. Pas de juge. Cela se termine en "contrats" entre la victime, le procureur et l’auteur des faits qui s’en tire à coup de versements au procureur (un tribunal doit être "rentable" ! C’est cela l’Amérique) et à la victime. Le cirque où le riche s’en tire toujours et où le pauvre est voué à la chaise électrique. L’horreur. Et c’est cela qu’on importe et qu’on admire béatement en France et en Europe.

    Gardons nos petits juges de quartier. Aussi cons qu’ils sont, ils seront toujours plus justes et équitables qu’un "procureur" américain et qu’un "Grand Jury" de série B importée. Dégueulis culturel, dégueulis judiciaire. L’Amérique, le pays qui fait dégueuler.

     

    • Entièrement d’accord, ce pauvre enfant en témoigne d’ailleurs par son assassinat.

      Ne faisons pas l’erreur de croire cependant que le peuple américain n’est pas conscient et attristé de ce qui lui arrive.


    • Benjamin Brafman, l’avocat de Dominique Strauss-Kahn, avait été celui d’O.J. Simpson. Les millions de dollars avaient coulé à flot là aussi, mais pas pour les victimes. Leurs familles attendent toujours le versement complet des indemnités dues par O.J. Simpson, condamné par un jugement au civil, bien que déclaré innocent au pénal.


    • Non mais vous allez arrêtez, vous etes ridicule monsieur , vous n’avez bien sur, pas mis un pied aux USA comme 90% des antis américains primaires, que vous n’aimiez par le gouvernement US, est une chose cependant le peuple americain n’a rien avoir avec tout cela, les gens y sont adorable, ils rendent services sont polis et honnetes , rien avoir avec le francais moyen alors par pitié, mettez y un pied une bonne fois pour toute la bas , et la je vous promet qu’on ne vous entendra plus critiquer le peuple américain


    • A Antoine : cette apologie des américains, c’est en mode ironique ou quoi ? J’ai évoqué la justice américaine, pas les américains individuellement que je n’ai pas à juger. Leur justice est une justice de merde et je peux le démontrer. Haute et basse justice confondues. C’est d’ailleurs le principal point faible de leur pays comme le démontre l’affaire de ce malheureux. Les américains ne sont pas des dieux et surtout pas des juristes. Hommes d’affaire peut être mais pas juristes


  • Je ne souhaite à personne d’avoir affaire à la justice des hommes. Ils en sont incapables.

     

  • Il y a aussi l’histoire de Jesse Washington accusé a tord, pendu, lynché, brulé dont les passants ont emportés des bouts de sa dépouille...



  • Le jeune garçon noir était tellement petit, la chaise trop grande pour lui, qu’il avait dû s’asseoir sur un annuaire téléphonique.



    Quelle pouvait-être l’épaisseur d’un annuaire en 1944 ?... de Caroline du Nord en plus !


  • Quel intérêt de refaire parler de cette triste affaire aujourd’hui ?

    De nos jours ces lynchages ont toujours lieu. Surtout en Afrique (on brûle un simple voleur attaché à un pneu après qu’une foule l’ait tabassé).

    J’ai comme l’impression qu’on veut faire ressurgir le mythe du bon sauvage et du méchant blanc civilisé...
    Personnellement je laisse à d’autres (par exemple à Tarantino, qui ferait mieux de se mettre à faire de la mécanique et laisser tomber le cinéma).

     

    • Comme c’est bizarre ! On dirait que votre patronyme reflète une pensée prédestiné. Vous avez dit ( civilisé )
      Un enfant de 14 ans, jugé par des hommes civilisés adultes , en 3 h de procès 10mn de délibération.
      Exécuté après 3 mois, il fallait sans doute faire vite.
      Dans toutes démocraties jouissant de l’état de droit, ce cas mérite la révision du procès. J’estime même mille
      ans après que se soit sur le plan juridique ou de débats intellectuels . Et combien même si cela offusque les révisionnistes.


    • Le coupable idéal pour un crime sale dans un contexte favorable...
      Il ne sortira sans doute rien de cette histoire mais mon p’tit doigt me dit que ça sent l’affaire étouffée d’un haut gradé de quelque sorte.


  • il avait une bonne bouille ce gamin , ce doit etre un soulagement pour sa famille,triste justice americaine


  • Quel beau pays.
    On ira me reparler de l’Eglise, des siècles sombres de ma commode et de l’Inquisition. J’éclaterai de rire.


  • Depuis des siècles ces barbares anglais devenus américains pillant et massacrant des peuples !Comment peut on tuer "légalement" un enfant de 14 ans dans un pays qui se dit chrétien,piller et massacrer des peuples paisibles, c’est la devise de ces pédophiles de l’Establishment !


  • Bon, ok, c’est vraiment dégueulasse ce qui c’est passé. Il faut cependant remettre dans le contexte de l’époque, dans ce pays en particulier.
    Et pourtant...... y’a quelqu’un qui a tué 2 enfants de 11 et 8 ans... hum.. et l’ado a été condamné rapidement pour ne pas qu’on cherche plus loin le pédophile ou les satanistes... n’est-ce pas ?


  • C’est qui l’axe du mal ?


  • Vous n’avez pas vu le Droit aux USA... Une laitue creuse. - si vous tombez sur leurs articles de loi et que vous vous dites, à leur lecture, cela ne veut rien dire, mais « je ne suis pas un homme de droit et je suis donc limité » - donc le doute ! -, soyez rassurés : cela ne veut rien dire !

    En 1944, cette loi de l’Illinois était encore d’application et cela jusqu’à la fin des années 60 :

    « Il est illégal de parler Anglais, [la langue officielle étant l’Américain]. »

    Big Government. Small Brains. Dumb Laws.


  • En Russie la peine capitale a été suprimée pour les enfants et délinquants juvéniles en 1741.En France le Général de Gaulle a suprimé en 1944 les lois adoptées sous vichy qui permettaient ce type de condamnations.Et les USA font des lecons au monde entier...C’est la paille et la poutre...


  • Quelle honte !!! Pauvre gamin !!! Qui sommes nous pour tuer ?! Qui sommes nous pour juger ?! DIEU a donné ses 10 commandements dont celui "tu ne tueras pas " parce qu’il sait que cela ne sert à rien si ce n’est que de rajouter du mal supplémentaire ! la preuve en est que dans les pays où la peine de mort est légale la violence explose aussi donc ce n’est pas la solution !


  • 1944. On est pas loin de l’époque de Nuremberg. Enfin, bon ; je ne peux guère en dire plus.


Commentaires suivants