Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Un État kurde serait utile à la paix dans la région"

Le Monde relaye les désirs oligarchiques

Bien qu’éparpillés en Syrie, Iran et Turquie, c’est en Irak que l’idée d’un État kurde indépendant se pose avec la plus grande légitimité.

 

JPEG - 107.7 ko
La population kurde à cheval sur 4 pays

 

Autonomes depuis les années 1970, les Kurdes d’Irak se sont approprié leur autonomie pour en faire une quasi-indépendance : administration, forces de l’ordre, et bientôt une armée nationale, celle encore officieuse des peshmergas. Ils disposent aussi d’un drapeau, de frontières définies et de représentations quasi diplomatiques dans plusieurs pays.

Fort de cette situation favorable, le président Massoud Barzani a donc annoncé la tenue d’un référendum sur l’indépendance. Inspirée des cas catalan, écossais et québécois, cette consultation vise plus à tester l’opinion qu’à rompre avec le gouvernement de Bagdad. Elle vise surtout à relégitimer le président Barzani dont le mandat, arrivé à terme en 2013 et déjà exceptionnellement prolongé jusqu’en 2015, n’est plus valide, ce qui le place en porte-à-faux avec la Constitution du pays. Néanmoins, au-delà de l’intérêt personnel, la question de l’indépendance n’en demeure pas moins légitime.

Lire la fin de l’article sur lemonde.fr

 


 

En médiatisant ces désirs de paix... et d’indépendance, Le Monde prend nettement position, tout en la tempérant. Comme dans cet article, toujours en date du 26 février 2016.

 


 

«  L’indépendance du Kurdistan irakien paraît aujourd’hui inenvisageable »

Massoud Barzani, le président du gouvernement régional du Kurdistan, fait régulièrement des déclarations qui annoncent un référendum sur l’indépendance. La dernière date du 3 février.

 

JPEG - 73.9 ko
YPG, littéralement unités de défense du peuple

 

Aujourd’hui, le Kurdistan d’Irak a une capitale régionale, Erbil, qui abrite notamment un Parlement démocratiquement élu, exploite son pétrole sans l’aval du gouvernement irakien et traite directement avec les puissances occidentales pour sa sécurité. Une indépendance formelle serait-elle le prolongement logique de cette autonomie et l’aboutissement d’un rêve d’indépendance, qui habite les Kurdes depuis des décennies ?

Sans se prononcer ici sur la légitimité d’une telle revendication, l’indépendance du Kurdistan paraît aujourd’hui inenvisageable. En effet, les sécessions ne sont pas impossibles, particulièrement au sein d’un ensemble fédéral, mais elles supposent, en pratique, certaines conditions : un environnement démocratique qui permet un divorce à l’amiable (Tchécoslovaquie) ou un rapport de force militaire favorable (Erythrée) et, dans tous les cas, une acceptation internationale sauf à se retrouver dans la situation du Somaliland depuis 1991.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

« Kurdistan », le concept impérial qui monte, voir sur E&R :

Un Proche-Orient redessiné pour les besoins de l’axe américano-israélien,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans tous les cas le moyen orient devra bien un jour se redessiner pour corriger les erreurs faites par les puissances coloniales qu’étaient la France et l’Angleterre et qui se sont partagées les ressources de la région en tirant des traits à la règles ce qui a eu pour conséquences de séparer des peuples et obliger d’autres à vivre ensemble au sein de mêmes frontières alors qu’ils n’avaient et n’ont toujours pas grand chose en commun.
    Après je suis d’accord que certains se servent de cela pour enflammer la région et assoir leur domination.


  • #1407791

    On ne comprendra jamais ce qui croît dans le monde arabo-musulman si on ne comprend pas ce qui décroit dans ce monde déchiré par les conflits religieux et les guerres et en situation de ruptures historiques diverses ....
    les idéologies du panarabisme autocratique et du panislamisme obscurantiste et esclavagiste n’ont plus aucune valeur pour des populations qui aspirent la libération , à la dignité et à la Survie , comme les Kurdes , et pas seulement pour eux ....Pour les perses , pour les chiites arabes , pour les alaouites, les druzes, les chretiens levantins , pour les berbères du Maghreb , pour les africains du Soudan et de l’Afrique sahélienne et noire , pour les larges couches modernistes du cloaque sunnite en Égypte , au Pakistan , en Indonésie etc .... plongés depuis des décennies soit dans les abimes des régimes autocratiques panarabistes et fondamentalistes , soit dans le cauchemar wahabiste saoudien , et sans aucun horizon historique fiable et vivable .. Le monde arabo-musulman de l’Afghanistan à la Mauritanie est au bord de ruptures de portée et de dimensions révolutionnaires ... Les nationalismes identitaires seront la seule alternative à ce désastre de civilisation et seront la seule arme idéologique de Libération ....L’agonie du panarabisme idéologique et du panislamisme wahabiste qui ont longtemps asservi les peuples et les ont menacés dans leur existence et leur prospérité avec la complicité notoire du sionisme , n’est plus à démontrer ....Ces idéologies sémitiques de la domination et de la servitude sont entrain de vivre leurs derniers jours

     

    • @ rabah
      Je ne suis pas certain de comprendre votre charabia, en tout cas il contient beaucoup d’inexactitudes au mieux...au pire il n’explique rien. Parfois, il vaut mieux s’abstenir que de partir dans des envolées ’’lyriques’’ qui ne servent pas une certaine compréhension...si vous me permettez cette remarque.
      Concernant l’article ci-dessus, je tiens à préciser d’entrée que je ne l’ai pas lu. D’ailleurs, je ne lis absolument rien de ce journal de propagande sioniste. Il est bon néanmoins de préciser que le gouvernement ’’israëlien’’ vient il y a peine un mois d’annoncer son soutien à la création d’un état kurde en Irak. Il faut savoir que barzani le dirigeant est un agent sioniste qui n’a aucune assise populaire, qu’une très grande partie du pétrole produit dans ce même kurdistan irakien est exporté vers la turquie et dont une partie finit en ’’israël’’. L’idée de la création d’un kurdistan irakien est dans le bagage des ricains depuis bien longtemps car il permettrait :

      1/ d’assurer une certaine indépendance énergétique de la turquie, du moins de l’éloigner de sa dépendance vis-à-vis de l’Iran et de la Russie ....comme par hasard

      2/ de former un état homogène ethniquement, ce qui conforterait l’existence ’’d’israël’’ qui ne serait alors plus l’unique pays de la région ’’ethniquement’’ homogène - quand bien même il serait plus pertinent de parler de religion mais nous savons que .... biiiiiiiiiiiip

      3/ déstabiliser l’Iran

      Evidemment ce projet dans les circonstances actuelles paraît très compromis du fait :

      1/ de la position de plus en plus affaiblie de barzani vis-à-vis du gouvernement central de Bagdad. Dans ce cadre, l’enjeu de la reprise militaire de Mossoul par les forces gouvernementales et populaires est décisive. IL FAUT, PAR AILLEURS, SE RAPPELER QUE LES RATS (daesh ou isis ou tous les autres noms d’animaux que vous trouverez) EN JUIN 2014 ONT EMERGE DE MOSSOUL (...comme une génération spontanée :)...pour rappel Mossoul se trouve dans le kurdistan irakien

      2/ La montée en puissance de l’Iran qui veille au grain et qui évidemment s’oppose à la création
      d’une entité telle qu’envisagée par les sionisto-anglo-ricain.

      Pour revenir au propagandiste de l’immonde, il ne faut donc pas s’étonner de leur ’’intérêt’’ soudain pour cette région. Tout ce qui est dit ou écrit par ce pq est de la propagande sioniste


  • La Traité de Sèvres (1920) avait promis aux Kurdes l’indépendance . Malheureusement pour eux Mustapha Kémal et les Anglais installés en Irak pour le pétrole en décidèrent autrement et le rêve Kurde s’évanouit avec le traité de Lausanne de 1923 .

     

    • La Turquie na rien pris de Mossoul . Le Traité de Sèvres divisait la Turquie c’est pour cela qu’Ataturk à déchiré ce Traité injuste qui dépecait la Turquie . La victoire de la guerre d’indépendance à permi à la Turquie de déchirer définitivement le Traité de Sèvres à Lausanne . Pour info la ville de Mossoul était une ville Turkmène jusqu’à que Barzani les déportes pour installer ces Kurdes .


  • Les frontières du Moyen-Orient et de l’Afrique datent de l’époque coloniale. Certaines frontières sont de simples traits, tracées à travers le désert et qui éparpillent sur plusieurs pays différents, des peuples partageant une même culture ou une même langue (Peuls, Kurdes, Arabes...) ou regroupant au sein d’un même état artificiel des peuples différents sur le plan religieux ou culturel (Chiites, sunnites, Kurdes,...) Cela continuera à poser des problèmes tant que les frontières ne seront pas redessinées.

     

    • #1408602

      Mike

      Et qui les redessinera hein ? Une communauté international (sous entendu par la , l amerique) ? Si ce redécoupage ce fait avec le parainage de pays exterieur aux pays concerner par ce redecoupage , ca sera tout aussi imperialiste que le traité de sevres. Alors vaut mieux laisser les nations arabes elles meme gerer leurs problèmes d’heterogénéité ethniquo culturel (qui sont courant a tout les pays) plutôt que sur la base d’un discours droits de l hommiste ingerent émanant de ceux justement qui ont permit cette fragmentation des états arabes , et qui soient dit en passant , maintenait les arabes sous indigenat via le protectorat Français notament en Syrie .

      Jusqu’à ce que ces derniers se revoltent et enclenchent des procécus insurrectionnel pour se soustraire de cette tuteal imperial , alors j vois pas pourquoi il faudrai maintenant écouter nos bon maitre occidentaux pour refragmenter les pays arabes (ce qui serai une démarche impérial) bien des décennies apres que ces nations ai pu s’émanciper de la tutel de ces derniers. Et encore moins en usurpant al parol aux minorités ethnique et religieuses des pays en question , qui t ont pas mandaté pour cela


  • L’ancien directeur de cabinet de Colin Powell affirme qu’israel a gaze les rebelles syriens .
    http://fr.timesofisrael.com/un-nouv...

     

  • Tout cela n’est qu’une sombre histoire d’argent,Talabani, il y a quelque jours,avait renoué avec le pouvoir a Bagdad pour négocier le transit du pétrole de « Kurdistan Irakien » par le sud de l’Irak,(alors qu’il le faisait transiter vers le Nord via la Turquie sans reverser un sou au pouvoir central )
    Sentant le vent tourner et que Erdogan est dans situation vulnérable après l’intervention Russe en Syrie, Talabani a décidé de se réconcilier avec le pouvoir a Bagdad mais a ressorti cette histoire d’indépendance Kurde pour fait monter les enchères

     

  • Il y a bien longtemps que la communauté internationale soutient
    ces minorités Kurdes de tous les pays dont ils sont dépendant ,
    souvent installés dans les zones de pétrole , font la guérilla contre
    le pays dont ils dépendent et demandent leur indépendance ,
    pourquoi à votre avis veulent-ils leur indépendance et pourquoi
    aussi les coalisés les défendent-ils ? pas difficile à comprendre ,
    toujours comme d’habitude , l’appât du gain , le pétrole , et la
    destabilisation de tous ces pays pour la domination .

    Pour moi les Kurdes sont pour beaucoup responsables de ce
    désordre dans cette région , avant Daesh .

    Je pense qu’au contraire les Kurdes vont énormément compliquer
    le processus de paix des pays en guerre .


  • Très bonne idée qu’on leur donne un bout de la Turquie, et pareil pour les palestiniens qu’on leur file la moitié du territoire israhellien, comme ça c’est terminé, on s’occupera juste du vrai terrorisme parce que là y’en a marre !!


  • Cette revendication, même si elle est approuvée par l’Empire, est on ne peut plus légitime !

    Elle fait écho au traité de Sèvres, remplacée 3 ans plus tard par celui de Lausanne "grâce à" Ataturk.

    Du point de vue français, affaiblir la Turquie en la privant d’un quart de son territoire et 20% de sa population (qui représentera peut-être demain 30% !) est une bonne idée.

    Nos concurrents sur tous les plans (je n’ai pas dit "ennemis") en Europe sont anglais, allemands, turcs et russes.