Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un Français sur deux est partant pour l’expatriation

Les nations ne sont pas encore des hôtels...

Déménager à l’étranger ? Une expérience qui ne tente pas forcement les salariés. Seul un Français sur deux se dit prêt à prendre son passeport si le nouveau job vaut le coup.

 

Une expérience à l’étranger, rien de tel pour booster une carrière. Mais les Français ne se pressent pas pour sauter le pas. Un salarié sur deux se dit prêt à tenter l’expérience pour avoir le bon job, selon la dernière étude Randstad Workmonitor. Pour 18 % d’entre eux, ce serait même une décision qu’ils prendraient « sans hésiter », tandis qu’un tiers le ferait « volontiers ».

Pourtant, les chiffres font état d’un nombre croissant de Français qui vont s’installer ailleurs : ils étaient environ 1,7 million à vivre hors de l’Hexagone en 2015, un chiffre en hausse de 2 %.

Lire la suite de l’article sur bfmbusiness.bfmtv.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1522253

    BFMWC, comme tous les merdias, d’une seule voix, regrette que les Français ne fichent pas le camp assez vite pour accélérer le Grand Remplacement. Ils font donc la promotion de l’émigration, en bon mondialistes.
    Quant au vocabulaire employé, il parle de lui-même. "Le bon job", à l’étranger, kesako ? Tapin de l’Empire ? Soubrette dans un hôtel pakistanais dirigé par un chinois pour des clients brésiliens ?
    Il est vrai qu’on est très tenté de se barrer pour ne plus entendre ou lire BMF WC. Mais pas besoin de çà.


  • Je suis un peu dans le même état d’esprit. Je ferai en fonction des opportunités qui se présentent. S’il y a moyen en France et bien je resterai, si une opportunité s’offre à moi à l’étranger et bien je foncerai. Je ne me vois pas rester en France au chômage juste pour rester en France.

    Beaucoup d’expatriés finissent par revenir. Certains n’y vont que pour des stages et reviennent avec une grande experience professionnelle, personnelle et culturelle.

     

    • "Certains n’y vont que pour des stages et reviennent avec une grande experience.....personnelle et culturelle."

      En allant au USA, Angleterre, Australie je doute


    • #1522401

      Je suis partie car je me sentais étrangère dans mon propre pays. Maintenant je suis une étrangère mais au moins c’est compréhensible, puisque j’ai quitté ma terre natale. J’ai eu une opprtunité dans une ville extraordinairement vivante : Glasgow. Les gens y sont cools, marrants et chaleureux. Et nationalistes ! En outre, ils ont beaucoup de points communs avec les français : amour de la nourriture, alcools, football, terrasses bruyantes, la drague, la fête, l’Art, la liberté..

      La France quoi !

      En tout cas la France d’avant. Pas celle d’aujourd’hui !

      Les premiers mois furent très difficiles. Tout était nouveau, même une simple prise électrique. Une attente très longue aussi pour me trouver un logement décent et j’ai finalement déniché une perle, un appart Art Déco avec des vitraux ( typique de Glasgow). Franchement, j’me sens heureuse aujourd’hui et ça faisait longtemps... Aussi, il convient d’être très réaliste quant à votre niveau en langue, vous risquez de tomber des nues en entendant la vraie langue, celle de la rue.

      Je reviendrai en France seulement si le Front National gagne, Marine aura certainement besoin de renforts car je m’attends au pire avec ce gouvernement socialiste. Bref je reviendrai pour me battre. Aujourd’hui en France tout combat semble vain. Une chappe de plomb s’est abbatttue sur ce si beau pays qui fut le mien.


    • #1522519

      @ l’Etrangère

      C’est marrant que vous donniez autant de détails, sauf ce que vous y faites. Excusez ma bêtise, mais dans un pays sans industrie ni tourisme, et côté agriculture, je n’ai pas d’infos, on fait quoi ? Il n’y a que des pubs pour déclassés et alcooliques ?


    • #1522560

      l etrangere et le troll
      Je suis ds un pays anglo saxon et la premiere chose que fait un francais , c’est d etre communautaire et de trouver d’autre francais pour manger , trouver du job en gros on reproduit une société basé sur les connaissances et qui couche avec qui et pas forcement sur les competences ( technique de copinage franc mac)

      Alors l etrangere, tes histoires d integrations à glasgow c est beaucoup du vent ,


    • #1522618

      Ah ! La légendaire gentillesse des français me manquait ! Ça va faire 3 ans que je suis là et je ne recherche pas spécialement la compagnie des français, ces derniers sont surtout sur Edimbourg. Ville beaucoup plus chic que Glasgow mais moi j’me sens mieux à Glasgow

      Ćest plus authentique et le tourisme y marche aussi bien qu’à Edimbourg J’ai un savoir-faire et j’ai essayé de trouver un bon boulot en France et j’y suis pas arrivée. Ici ma vie prend enfin forme, en partie grâce au tourisme prolifique que constitue les attraits de la terre Écossaise. Essayez donc de réserver un restau ou un hôtel, vous verrez c’est complet. Même à Glasgow, ville très attractive pour les amoureux de l’architecture Art Déco et surtout pour son école d’art de vitraux à l’ancienne où de nombreux européens s’inscrivent (voyez leur site et vous m’y verrez)


    • #1524951
      le 31/07/2016 par Grindsel Tirédunevi
      Un Français sur deux est partant pour l’expatriation

      L’expatriation n’est pas forcément un mauvais signe, il faut être sûr de soi-même, c’est pas fait pour les poltrons. Et rien n’empêche de revenir plus fort, plus riche, plus intelligent (on parle d’expatriation, pas d’immigration organisée). Mais il faut reconnaître que ce n’est pas dans la mentalité française, car la France est déjà un lieu de passage (au sens géographique, et ça, les Attalis n’y sont pour rien). Je dirai qu’en général les français ne sont ni très hospitaliers vis-à-vis des étrangers (ni même entre eux), ni très faciles d’adaptation à l’étranger. Je parle de la France de 2016, pas de celle de 1950, où l’hospitalité était beaucoup plus forte, et où on n’avait pas froid aux yeux, pas peur de partir pour tenter sa chance, et pas peur de revenir.


  • #1522280
    le 28/07/2016 par L’humanité insurgée
    Un Français sur deux est partant pour l’expatriation

    "Seul un français sur deux est partant pour l’expatriation"

    Mouais, on nous présente un peu le verre a moitié plein là.


  • Un sur deux ! Je trouve déjà ça énorme et très symptomatique d’un peuple qui se barre en sucette.


  • #1522319

    Attention de ne pas tout voir sous l’oeil Attali...
    Un grand nombre de chinois, d’indiens, d’américains, de bresiliens, de russes, de japonais, etc... diplômés partent en expatriation pour 2 ou 3 ans sans pour autant dénigrer leur pays d’origine, bien au contraire. D’ailleurs c’est bien souvent parmi les "expat" qu’on retrouvent le plus de souverainistes (demandez à l’UPR...).
    Puis qd ils reviennent dans leurs pays respectifs, ils font profiter leurs nations de leurs experiences et relations...
    Bien sur certain vont attraper "la maladie Attalienne", mais ils ne sont pas majoritaire, loin s’en faut !!!
    Ne pas confondre - comme le dit si bien Alain Soral - mondialisme (idéologie mortifère si cher à Jacquot) et mondialisation (évolution des échanges entre nations dû à l’évolution des moyens de transport)...

     

    • Tu essaye de te rassurer , mais le mondialisme va de paire avec la mondialisation.
      En luttant contre la mondialisation, tu luttes contre le mondialisme.
      La souveraineté c est des frontières , une monnaie, un pouvoir politique indépendant et pour le citoyen , travailler et payer des impots dans ce pays.


    • J’ai plus de 40 ans d’expatriation et constate comme toi que les expats sont très attachés à leur pays d’origine. Ils forment d’ailleurs souvent des communautés très soudées dans le pays d’accueil et très attachées à leurs familles et retournent régulièrement leur rendre visite...c’est d’ailleurs pas toujours facile de vivre loin de sa culture d’origine...
      On trouve davantage de jeunes Français expatriés car souvent c’est la façon la plus simple pour accéder à l’emploi. Une fois revenus en France ils commencent la vie active sans passer par la série de stages non rémunérés...De plus il y a de plus en plus de programmes d’accueil sur un an pour ces jeunes...comme j’ai pu le constater en Australie.
      Quant à la maladie Attalienne elle est celle des cosmopolites déracinés et n’a absolument rien à voir avec l’universalisme qui se veut curieux et respectueux des autres peuples et cultures.
      Comme on confond aisément mondialisme et mondialisation on fait la grave erreur de mélanger cosmopolitisme et universalisme. Le NOM s’inscrit dans le mondialisme et le cosmopolitisme tout en violant les règles de la mondialisation et celles des droits de l’homme.
      D’ailleurs pour revenir au cas Attali, il me semble que le pays d’Israël a été fondé pour empêcher ce cosmopolitisme dévastateur depuis des siècles.


  • Je suis expatrié, car ça fait bien longtemps que j’ai compris que la France est un pays hostile aux mâles blancs. Malheureusement, on ne peut rien seul contre le système et tout le monde n’a pas la force d’un Alain Soral. À défaut de compter sur notre présence en France, les mâles blancs (éveillés, pas les mollusques) qui ont choisi la voie de la persécution en restant en France peuvent néanmoins compter sur l’aide financière (entre autres) des mâles blanc français qui ont décidé de se barrer pour mettre leur famille à l’abri.

     

    • #1522521

      Boris le Lay et Vincent Reynouard sont aussi des expatriés. Très enrichissant en effet cette ouverture à "L’Autre".


    • "Mettre sa famille a l abri", tu n es pas en syrie.
      Cette guerre idéologique, en france, ne peut etre tenu qu en étant présent sur le territoire francais et partager avec d autres Francais.
      J imagine pas comment tu réagirais si il y avait une guerre civile ou conventionnelle. Je trouve ca lache comme comportement , de laisser tomber ses compatriotes.
      Les expatriés, vous etes des expatriés, apatride par choix.


    • #1522756

      Je trouve ca lâche comme comportement , de laisser tomber ses compatriotes.



      on pourrait inverser la chose, nos compatriotes étant des lâches vautrés devant leur télé tout en fuyant leur responsabliité de citoyens et votant suicidairement pour l’abomination alternée gauche droite qui détruit la France, autant que les non contaminés échappent à ce calvaire.
      personnellement ma famille a plus de valeur que mon pays et ce pour une excellente raison : seul je peux encore sauver ma famille, mais pour ce qui est de mon pays cela s’avère totalement utopique.
      rester ou partir est une question de choix, la lâcheté n’a rien à voir avec ça


    • @ Goy : Tu n’as rien compris. Il n’y a pas d’"abris", c’est un mythe. Il n’y a nulpart pour fuir, c’est le nouvel ordre MONDIAL.


  • " On n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers " (Danton) .


  • #1522410

    Dans 20 ans la robotisation nous aura remplacé et cela progressivement.

    Penser qu’on peut se faire une carrière pour perpète à l’étranger, c’est un délire de plus la France est un des plus beau pays du monde alors ne le lâchons pas.

    Nous devons lutter pour notre pays, virer les indésirables et réfléchir à l’orientation vers une vie moins matérielle

     

    • #1522507

      C’est pas les robots qui vont nous remplacer...si on continue de vivoter comme ça, dans 20 ans nous serons remplacés par ces merveilleux ingénieurs que Frau Merkel fait rentrer à pleine porte. Elle a transformé l’Europe en open-bar.


  • Français de souche ? Ou français d origine x ? Parce que moi je connais pas mal de français d origine Maghrébine sur diplômés qui sont partis à London. Et qui reussissent et ne pensent pas à un retour.

     

    • tu n’as pas tord, j’en connais d’origines libanaise, polonaise et même des portuguais qui se barrent ...
      finalement leur attachement à la France était assez relatif,
      on est loin des écrits de Barrès ...


  • Des statistiques concrètes ?


  • #1522531

    Prendre son passeport... Il faut 2 à 4 semaines pour avoir un passeport en France... On ne prend pas son passeport comme on fait son sac.


  • Je suis intéressé par l’Australie. Est ce que des gens sont las bas et qu’est ce que vous en pensez ?

     

Commentaires suivants