Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un Français sur trois ne partira pas en vacances cette année

La fin d’une tradition (sociale)

Près des deux tiers (63 %) comptent partir en vacances entre le 1er juillet et le 31 août prochains, selon un sondage de l’Institut CSA réalisé en exclusivité pour Direct Matin. 

 

Un départ au soleil à cette période de l’année « reste donc un moment important pour la population, malgré les RTT et l’aménagement du temps de travail », analyse Jérémie Piquandet, directeur de clientèle au pôle Society de CSA. Il s’agit donc toujours d’un « vrai rituel social et familial », ajoute-t-il, sachant que cette proportion est stable dans le temps.

[...]

S’offrir un break a cependant un coût, et les Français les plus aisés partiront en priorité. C’est le cas des CSP+ (78 %), notamment des professions intermédiaires (76 %), des cadres et professions libérales (82 %). À l’inverse, les ouvriers (55 %) seront moins nombreux à partir.

[...]

Autre enseignement, la durée du séjour : 47 % des Français prendront au maximum deux semaines. Les 35-49 ans, souvent jeunes parents, sont les premiers à opter pour cette formule. « Elle leur permet de recharger les batteries et de s’offrir un beau séjour en famille, dans la limite de leurs moyens », explique Jérémie Piquandet.

[...]

 Preuve que le temps est un véritable luxe, les Français gagnant plus de 4 500 euros par mois seront près de la moitié (38 %) à partir trois, quatre semaines voire plus, contre moins d’un Français sur dix (8 %) gagnant moins de 1 000 euros par mois.

Lire l’article complet sur directmatin.fr

La paupérisation douce des Français et-elle inéluctable ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mes dernieres vacances réelles c’etait en 2011 je pense.

     

  • Quand on y pense , est ce vraiment important de partir en vacance ?
    Marqueur social aussi ?
    Pourquoi ne pas profité pour découvrir réellement les environs de la ou l on habite ?
    Partir en vacance pour lézarder sur une plage ?
    Symbole des temps moderne de la société de loisir hédoniste.
    Pour recharger les batterie ? Pourquoi sont elle décharger ?
    N est ce pas plutot le mode de vie qui est a changer ?
    Eteindre sa télé , ne pas avoir de smartphone, travailler a son compte et en liquide.
    Etre réellement maitre de son travail et son argent et arreter de se soumettre a ce salariat esclavagiste comme une pute a son mac.

     

    • Pourquoi ne pas profité pour découvrir réellement les environs de la ou l on habite ?

      Tu as raison la France est tellement diverse, mais après tout dépends des environs qui nous entoure va dire ça au type qui habite porte de la Chapelle...


  • Et les stations de ski qui sont pleines à craquer chaque année ? On en parle ?
    Le sport d’hiver est un luxe, je vous rappelle, et les stations ne désemplissent pas.
    Faut savoir ou on met le fric...
    Pour info, je ne suis pas parti depuis 2006, ni l’été et ENCORE MOINS l’hiver ?!


  • #1492616
    le 21/06/2016 par Chevalier Lefebvriste
    Un Français sur trois ne partira pas en vacances cette année

    Dans ma Gascogne, à la fin de chaque journée que Dieu offre à ma famille et moi, c’est les vacances tous les jours !
    Des prés, des vaches, des chèvres, des brebis, des bois, des champs, des coteaux, des tracteurs, des ruisseaux, des rivières, des lacs, des fleurs, des arbres fruitiers, des cigales, des orvets, des vipères, des couleuvres, des biches, des sangliers, un potager , et tout ça aux pieds des Pyrénées juste en ouvrant ma fenêtre !
    On est même pas 100 habitants dans mon village !
    De merveilleuses Eglises , des chapelles dans des endroits que personne ne pourrait imaginer , des petits marchés ruraux et paysans !
    Quittez vos villes anxiogènes ou l’insécurité y est permanente !
    Et la grand-ville y est a, à peine une heure de route !
    Rappropriez-vous le monde rural, la vie y est peu chère avec peu vous pouvez vivre !
    Une fois votre projet en tête plus rien ne vous arrêtera même si cela vous prend 2, 3, 5 ,10, 20 ans !
    Et réduisez vos dépenses plus de vacances (inutile, elles sont là, chez vous, autour de vous) plus de course (potager, poules, arbres fruitiers , vos propres conserves, moins d’achats possible si ce n’est le savons l’huile ou deux trois choses) pour vous habiller (les vide-greniers, braderies ou tout ce négocie à rien) plus de télé plus de redevance, des impôts locaux, le foncier très peu cher, la chasse, la pèche, les champignons,"respounchous", pissenlits, primevères, le tilleul, la menthe sauvage, chicorée sauvage, etc.. il y a toujours des choses à manger !
    Il y a vraiment tous les avantages sans les inconvénients si ce n’est des bricoles !
    Par-contre il faut être démerdards parce-que pas de boulot, peu de commerces (même pas du tout) pas ou peu d’école , désert médical, etc...
    Ah oui tout ne peut pas être au même endroit les cinémas, le shopping, les boites de nuit, les terrasses de cafés bonder, la mode, etc...
    Mais la paix, la sérénité, la nature, le calme de la nature, le réel, la famille, les amis sont facile à trouver avec un peu de volonté !
    Bien à vous camarade...

     

    • La Gascogne c’est le plus beau pays du monde. Pas besoin d’aller en vacances ailleurs.
      On devrait demander notre indépendance, on a tout. La mer, la montagne, les coteaux verdoyants et fertiles, la plus grande forêt d’Europe, une agriculture performante et traditionnelle, du gaz, du pétrole, la pêche, les meilleurs vins du monde, de la très haute gastronomie avec des produits de terroir d’une exceptionnelle qualité, un climat très favorable etc...
      La France nous pille depuis 1453 et la République judéo-maçonnique nous tue en tant que peuple.
      Comme on serait tranquilles sans ces emmerdeurs qui nous gouvernent depuis Paris.

      Vive la Gascogne !


    • @Un Gascon

      Objection votre honneur, la Gascogne est un territoire dont le tracé a maintes fois évolué au cours du temps, je préfère de loin parler d’Occitanie qui inclut la Guyenne, le Languedoc...où là on peut parler de culture commune. Ne parler que de Gascogne aurait comme conséquence que d’écarter les vignobles de St Emillion, Pomerol, Néac, ou ceux comme Monbazillac et autres saveurs Bergeracoise pour ne parler que des vins et ça c’est impensable.

      Amitiés,


    • Bonjour Ras,

      Je fais référence au territoire de l’Aquitaine antique décrite par Jules César, devenue Novempopulanie au IIIème siècle, puis Vasconia/Gascogne au VIIème siècle avec un apogée aux Xème et XIème siècles (duché de Gascogne incluant le Bordelais et l’Agenais, le duc de Gascogne siégeant au palais de l’Ombrière à Bordeaux. Bordeaux a, pour la Gascogne, un peu le statut de Nantes pour la Bretagne) avant l’absorption du duché par les ducs d’Aquitaine-Comtes de Poitiers, mais qui survivra tout de même administrativement jusqu’à la fin de l’ancien régime avec l’intendance de d’Etigny. Je parle donc d’un territoire très bien défini historiquement, culturellement et linguistiquement, entre la Garonne, l’océan Atlantique et les Pyrénées. Un territoire dont les limites sont relativement stables, bien que mouvantes vers le Nord, depuis plus de 2000 ans. L’Occitanie est une création idéologique un peu romantique, relativement récente, due au courant de pensée autonomiste/indépendantiste/ renaissantiste occitaniste. Enfin, les dialectes gascons sont tellement spécifiques, du fait de leurs traits ataviques (le F devenant H par exemple) dans l’ensemble d’oc qu’il est bien difficile de les réduire à de simples variantes de l’occitan.
      La Gascogne reste donc la plus belle région de France, sans conteste. D’ailleurs aujourd’hui, 22 juin 2016, 32° et grand ciel bleu, je vais aller me tremper dans l’océan après avoir dégusté un bon verre de Saint-Estèphe.

      Bonne journée.


    • Très bien définie historiquement... Lisez une carte du 16ème ou 17ème siècle sur gallica, et on en reparle.
      Les Gascons ce sont les Basques historiques, c’est le même mot.


    • Bonsoir Mike,

      Les frontières de la Gascogne sous l’ancien régime, après le XIème siècle en fait, sont assez complexes en effet. S’entremêlent les limites religieuses des diocèses, conférences ecclésiastiques, archiprêtrés, mais aussi juridico-administratives des parlements, des généralités, des sénéchaussées, des prévôtés, des intendances, pays d’élection (le Béarn et la Navarre), pays d’état (Guyenne et Gascogne) etc...Toutes ses limites ne correspondent pas les unes avec les autres et sont aussi très changeantes au fil du temps. Telle carte dressée en 1620 ne présentera donc pas les mêmes limites qu’une autre dressée en 1680 et une troisième en 1745. On a du mal à y retrouver ses petits. Cependant, le fameux géographe Jean Joseph Expilly en donnait, en 1763, dans son Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France une définition très proche des limites traditionnelles dont je parle. Ainsi, la Gascogne à laquelle je fais référence est celle, ethnique et linguistique, qui a pour limites approximatives l’océan Atlantique à l’Ouest, le cours de la Garonne à l’Est et la ligne de crête des Pyrénées au Sud (Aquitaine antique, Novempopulanie, duché de Gascogne jusqu’en 1063). Maintenant, vous avez totalement raison de dire que les Gascons sont des Basques historiques, c’est pure vérité. Ils sont en fait des Basques (ou des Vasco-Aquitains) romanisés à partir du de la conquête au Ier siècle avant J.-C. et surtout à partir du VIème siècle après J.-C., et s’étant progressivement mis à parler le roman gascon, au fort substrat euskarien.

      Bien cordialement


    • #1495917
      le 25/06/2016 par Chevalier Lefebvriste
      Un Français sur trois ne partira pas en vacances cette année

      @ un Gascon
      Vive la Gascogne terre des mousquetaires et du bien vivre & bien manger !
      Pays de l’Armagnac et de la cathédrale Sainte Marie d’Auch
      Nous faire croire que le pouvoir d’achat, les vacance, le confort moderne et l’accumulation de choses nous rendra heureux est un leurre !
      Seul le bonheur de la terre, tradition, foi, nature et de la famille, de la communauté est bonne pour l’homme !
      L’esprit de clocher cher à nos campagnes !

      Je comprends mieux les écovillages les communautés le retour à la terre de certain !
      Bien à vous camarade Gascon et fier... vive le pays de D’Artagnan et du panache
      Honneur & fidélité aux royaume de France !
      D’un Gascon Fier Fort Français & Catholique !
      Sans oublier :



      Raymond IV (ou VI) de Toulouse, mieux connu sous le nom de Raymond de Saint-Gilles (vers 1042 - † 1105) est un comte de Saint-Gilles (1060-1105), duc de Narbonne, marquis de Gothie, comte de Rouergue (1065-1105), marquis de Provence (1085 - 1105), comte de Toulouse (1094-1105) et comte de Tripoli (de 1102 à 1105, sous le nom de Raymond Ier).Jérusalem est prise en juillet 1099, et les barons se réunissent pour choisir le seigneur qui en aura la garde et élisent Godefroy de Bouillon au détriment de Raymond IV.En mars 1101, il prend la tête d’une croisade de secours composée de Lombards, mais ne réussit pas à les convaincre de suivre la côte. Les Lombards prennent Ankara, mais se font massacrer le 5 août 1101 par les Turcs. Avec quelques chevaliers, Saint-Gilles parvient à s’échapper vers la mer Noire et à rejoindre Constantinople.En 1103, il fait construire une forteresse au Mont-Pèlerin. Tout en maintenant le siège sur Tripoli, il aide le roi Baudouin Ier de Jérusalem à prendre Saint-Jean-d’Acre.
      Et
      Au XIVème siècle dans le Béarn. Gaston III dit Phébus (30/04/1331 – 01/08/1391), comte de Foix et vicomte de Bearn, aurait composé ce chant à l’attention de sa femme Agnès de Navarre alors que cette dernière serait retournée vivre dans sa famille de l’autre coté des Pyrénées (soit pour fuir le danger des guerres dans lesquelles il s’était engagé, soit à la suite des infidélités de son époux, avec entre autre Catherine de Rabat) Selon la Légende, Gaston Phébus, qui était un excellent troubadour spécialiste du Fin’ Amor (il a laissé un superbe recueil ), fou de chagrin, aurait composé le « Se Canto » (dans la version Aquelas Montanhas que nous avons l’habitude de chanter) pour l’implorer de revenir



      M.Sigaut c’est sorti du net alors soyez indulgente


  • Ma femme a l’ASS 502€ , moi 700 € de chiffre d’affaires moins mon RSI une voiture avec au compteur 263000 km , les charge de la maison , les vacances mon cul sur le bureau de Flamby ou dans le château de macron


  • Je ne crois pas que ce soit le grand problème des français en ce moment ; et puis si c’est pour partir en cette tenue comme sur la photo...

     

  • #1492703

    Attendons le Brexit :

    - Il est voté : plouf plouf financier
    - Il est rejeté : pourrissement continué

    Dans les deux cas, ni les souverainistes ni les mondialistes ne veulent plus de l’UE , d’ailleurs pour des raisons opposées : les mondialistes jugeant l’UE encore trop souverainiste et les souverainistes la jugeant trop mondialiste

    Donc, l’UE va mourir dans un an ou dix ans.

    Dans tous les cas que va-t-il se passer ?

    La fin de l’Etat providence.
    Des congés payés et des retraites assurées.

    Le tout "Jungle" après le le tout "Etat" ou le tout "social"

    Apprenons à jardiner.
    Bientôt, il n’y aura plus ni argent, ni travail, ni vacances.

     

    • Je pense que vous avez très bien résumé la situation.

      Je pense ainsi que les manifastations contre la loi travail ou Uber sont des combats de type "lignes maginot" et qu’il faut voir bien plus loin que ça.

      Et donc en effet apprenons à jardiner.


  • II reste plus qu’à créer "les vacances du coeur" pour masquer, là encore, les ravages du libéralisme...


  • #1492713
    le 21/06/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un Français sur trois ne partira pas en vacances cette année

    Prendre des vacances, pour quoi faire ?
    "Comme tout le monde" ?

    lol, de moins en moins...
    C’est bien, on va pouvoir se remettre à en rêver.


  • #1492718

    En 1936, le Front Populaire avait instauré les congés payés. En 1981, il y avait même un ministère du temps libre. La gauche avait encore l’ambition d’améliorer les conditions de vie du peuple et de conduire une politique en faveur de la démocratie sociale.
    Aujourd’hui, le PS est devenu un parti de droite ultralibérale qui ne sait que cirer les pompes du MEDEF et jouer de la matraque avec le peuple......
    Nous vivons sous la Monarchie de Juillet......Macron= Guizot et Valls=Thiers.


  • Il se prépare à travailler plus pour gagner moins, grâce à la belle "loi-esclavage" des... "socialistes" !...


  • Mais chacun "part" en vacances, de là à partir de chez soi c’est une autre chose. Mes grand-parents ne sont jamais "partis" en vacances même s’ils ont eu des vacances durement mérité. Cet espèce de bougisme et d’infiltration des valeurs capitalistes dans les moindres anfractuosités de la vie (ici c’est le "temps libre", mais libre de quoi ?) est un des symptômes de cette société dure et impitoyable que nous façonnent nos technocrates/libéraux depuis une cinquantaine d’années.
    Quid de ne rien faire ?
    Quid de réserver son temps aux siens ou aux autres ?
    Quid de construire par soi même sa propre autonomie ?


  • Pendant mon enfance, dans les années 40/50 , je ne suis jamais allé en vacances, ni moi, ni personne dans mon quartier, la première fois que nous avons vu la mer, c’était sur le sidi Ferruch qui nous emmenait en Algérie....On faisait du vélo, on jouait au foot, on construisait des cabanes,on jouait aux indiens, des carioles, on bricolait, on aidait à la ferme, on discutait avec les grands parents,et surtout , on ne faisait RIEN ! Et personne, à ma connaissance n’a mal tourné, ni n’est devenu délinquant .


Commentaires suivants