Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un Rocard sinon rien !

L’édito des directeurs de la publication d’E&R

On savait déjà que, pour être élus, certains politiciens n’hésitent pas à faire voter les morts, c’est-à-dire des personnes décédées, mais qui n’ont pas été rayées des listes électorales, exprès, et que les tricheurs comptabilisent comme ayant voté pour eux.

Eh bien Jérôme Cahuzac vient de faire encore mieux : lui, carrément, il a accusé un mort, à tort, à sa place, et en justice. Je m’explique.

Lundi 5 septembre 2016, il a comparu devant le Tribunal correctionnel de Paris, où il était poursuivi pour fraude fiscale.
Et quand le Président lui a demandé pourquoi il avait ouvert, en Suisse, le compte bancaire que, souvenez-vous, il a dissimulé au fisc, Jérôme Cahuzac lui a répondu ceci : « C’était pour financer le retour en politique de Michel Rocard. »

Non, il sait se tenir : il n’est pas allé jusqu’à ajouter, récidiver avec son désormais célèbre « Je vous le jure droit dans les yeux ».

Néanmoins, c’est la vérité : il a bel et bien dit cela. À le croire, ça serait donc l’ex-Premier ministre, Michel Rocard, décédé le mois dernier, qui lui aurait demandé. Que dis-je « demandé » ? Qui l’aurait forcé à ouvrir ce compte bancaire.
Et d’ailleurs, les six cent mille euros qui s’y trouvaient, sur ce compte bancaire planqué en Suisse, Jérôme Cahuzac l’assure : ce n’était pas son argent à lui. Ni celui de sa femme, la femme de Jérôme Cahuzac, Madame X., qui est poursuivie avec lui.

Que nenni ! En tout cas, ce n’est pas lui, ni sa femme, qui a mis cet argent sur ce compte bancaire : c’est Michel Rocard.

Alors, évidemment, tous les ténors de la politique se sont faits à la fois l’écho et les gorges chaudes de cette vile affirmation.
Ah si ! Tous ont tenu à déclarer haut et fort, et solennellement, que c’est totalement scandaleux, que c’est absolument honteux de se cacher derrière un mort, de l’accuser fallacieusement, de tenter de le faire payer, de le faire trinquer à sa place.

« Trinquer », oui. D’où le titre de cet édito : « Un Rocard sinon rien. »

Il s’agit de la reprise que Coluche a faite, en 1981, dans le sketch « La politique », justement, d’un slogan publicitaire d’une célèbre marque d’apéritif française, une marque que je vais citer ici, car vous savez ce que je pense, hein, des censeurs, et de leurs interdits à la con, dans lesquels ils enferment la liberté d’expression : ils peuvent tous aller se faire enculer !

« Un Ricard sinon rien » : c’était ça, le slogan en question.

Bon, c’est sûr, ce n’est pas très élégant, de la part de Jérôme Cahuzac, d’avoir accusé une personne de petite taille, et surtout décédée.
Un ex-copain à lui, en plus : c’est dégueulasse ! Il aurait été un système de défense d’un aloi moral bien meilleur, de dire, par exemple, que celui qui lui a fait ouvrir ce fameux compte bancaire en Suisse, c’est un dénommé Paul Bismuth. Là, au moins, ça aurait fait rire.

Le problème, c’est que le nom est déjà pris. « Paul Bismuth », c’est comme Paul « Ricard » : c’est une marque déposée.
C’est l’ex, et hélas peut-être futur Président de la République, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, qui en est le propriétaire.

Et notez à cet égard, que le procureur de la République de Paris, François Molins, ne l’a pas poursuivi pour autant.
Le nain de jardin cocaïnomane, tricheur, menteur, voleur et escroc que j’ai désigné ci-dessus par son état civil, sa véritable identité (légalement, Nicolas Sarkozy n’a pas plus d’existence, c’est autant un faux nom que Paul Bismuth, ou Valéry Giscard sans d’Estaing), Nicolas Sarkozy est pourtant 100 % coupable en flagrant délit, le moins grave (un an de prison ferme), d’usurpation d’identité (à savoir dans l’hypothèse où il existe un citoyen dénommé Paul Bismuth), au pire (trois ans de prison ferme), de faux et usage de faux.

Toutefois, vous allez me dire, et comme d’habitude vous avez raison, que quelque part c’est normal, c’est logique, ça se comprend que François Molins ait décidé de ne pas poursuivre Nicolas Sarkozy, du moins pas pour l’instant, et en tout cas pas dans une affaire où c’est sûr à 100 % qu’il est coupable, que dès lors il va être condamné, et qu’en conséquence il ne pourra pas se représenter en 2017 : François Molins, c’est Nicolas Sarkozy qui l’a nommé procureur de la République de Paris.

Or, en le nommant procureur de la République « près », comme on doit dire, le Tribunal de grande instance de Paris, c’est 13 000 euros net par mois qu’il lui a donnés, Nicolas Sarkozy, à François Molins.

Et c’est à vie, ces 13 000 euros net par mois, étant donné que, comme les ministres, les hauts magistrats ont une retraite d’un montant quasiment équivalent au salaire qu’ils avaient quand ils étaient en exercice. Et en outre, c’est net d’impôt !

13 000 euros net par mois, plus un chauffeur, un cuisinier et un logement de fonctions de 250 m² en plein cœur de Paris.
Hé, ça serait vraiment le dernier des fils de pute, ou si vous préférez un enfoiré de première, un ingrat comme c’est pas permis, François Molins, s’il poursuivait Nicolas Sarkozy, dans une affaire où c’est sûr à 100 % qu’il est coupable, que dès lors c’est sûr à 100 % qu’il serait condamné, et qu’en conséquence il ne pourrait pas se représenter en 2017.

Voilà. Et c’est pour ça, en fait, que François Molins poursuit Nicolas Sarkozy, uniquement dans des affaires de merde, où c’est sûr à 100 % qu’il ne va pas être condamné, et qu’en conséquence il pourra, Nicolas Sarkozy, se représenter en 2017.

Et vous verrez : si Nicolas Sarkozy est élu en 2017, moi ça ne m’étonnerait pas qu’il nomme François Molins ministre de la Justice.

 

Germain Gaiffe-Cohen,
directeur adjoint de la publication d’E&R

 

Voir aussi :

Une époque triste décryptée avec humour, chez Kontre Kulture :

 

Sur François Molins, voir aussi :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1558574
    Le 16 septembre à 11:37 par Pamfli
    Un Rocard sinon rien !

    Exceptionnel ! Enorme article avec de l’humour, de l’info qui pique,... Merci !

     

    Répondre à ce message

  • #1558596
    Le 16 septembre à 12:08 par asse
    Un Rocard sinon rien !

    C’est vrai que ces politicards daube à des kilomètres ,et c’est d’une puanteur immonde .Et il y a encore des gens qui vont se déplacer pour élire ce genre d’individu .La connerie n’a pas de fond .Des gens comme Cahuzac,Sarkozy ,Juppé ,et toute la clique UMPS (dont la liste est inimaginables) ,devraient être inéligible à vie ou sanctionné par le peuple ,mais non ,plus les gens se font vider les poches par ces gens-là, plus ils s’en rapprochent . Et après ,on va chercher des poux au FN parce qu’ils se font prêter de l’argent par une banque Russe ,ou à cause de la petite phrase qui veut dire que.....gna gna gna .........Au secours !

     

    Répondre à ce message

    • #1558657
      Le 16 septembre à 13:54 par Pamfli
      Un Rocard sinon rien !

      Ouais et les "sans-dents" se font hameçonner par des slogans complètement débiles : après « La France forte » du Nain Sarko, « La France arc-en-ciel » de Juju la Breitling, « La France du réel » de Macaron pistache, puis « La France apaisée » de Pépère 1er, maintenant c’est « La France fière » de Bruno Sa Mère euh... La Mer, chépa ! Depuis que ce dernier vient d’apprendre que même lui (comme n’importe quel pot de chambre) pouvait battre Flamby dès le 1er tour, le mec se lâche, il se verrait bien président de cette raie publique. Ben why not mister Le Mer ! Continuons cette farce démocratique, avec tous ces clowns, les vaches à lait n’ont pas fini de payer.

       
    • #1558669
      Le 16 septembre à 14:11 par ISIS, OSIRIS & SARKHORUS
      Un Rocard sinon rien !

      Ouais d’accord, mais tout le monde sait que si on s’endort, on emporte son coffre fort dans son Sarkophage... Bon voyage !

       
  • #1558641
    Le 16 septembre à 13:31 par Pamfli
    Un Rocard sinon rien !

    « Terrorisme : Valls défend le procureur Molins, attaqué de façon "absurde" par Sarkozy »
    http://www.publicsenat.fr/lcp/polit...

    Le nain d’épicerie en surchauffe, diviseur, menteur, mesquin et trembleur "attaque " le nain de jardin cocaïnomane, tricheur, menteur, voleur et escroc.
    Quelle comédie ripoublicaine !

     

    Répondre à ce message

  • #1558700
    Le 16 septembre à 14:41 par coco@yahoo.fr
    Un Rocard sinon rien !

    j’ai bcq ris. Article humoristique bien entendu.
    Qui joue sur des infos et de l’intox
    (cocaine, impots etc)
    bravo au directeur de la publication (encore en taule le pauvre mais marié !!!!)

     

    Répondre à ce message

  • #1558724
    Le 16 septembre à 15:06 par la fouille
    Un Rocard sinon rien !

    Bravo germain, belle analyse !

     

    Répondre à ce message

  • #1558937
    Le 16 septembre à 20:00 par Alphonse
    Un Rocard sinon rien !

    La rémunération et les avantages (logt de fonction) du procureur de Paris quoique conséquents sont tout de même très inférieurs à 13 000 euros.

    Regardez les grilles de salaire des magistrats qu’on peut je pense trouver sur internet.

    Et c’est pas net d’impôt.

     

    Répondre à ce message

  • #1559154
    Le 17 septembre à 01:13 par DavidR
    Un Rocard sinon rien !

    Débusquer le monde politique puant qui nous mène par le bout du nez ! C’est un job à temps complet qui demande des ressources. Tant la Droite que la Gauche, qu’élu Machin ou untel, rien ne peut nous débarrasser (pour l’instant) de ces hypers nuisibles qui enfoncent notre pays (et d’autres pays) dans la misère, année après année, et qui se gavent au passage. Merci à ER pour ces vérités qui resteraient autrement enfouies sous les mensonges habituels. Rester informé et libre, c’est le premier devoir.

     

    Répondre à ce message

  • #1559189
    Le 17 septembre à 02:57 par Lorong
    Un Rocard sinon rien !

    Avant d’écrire la partie sur l’usurpation d’identité, vous auriez du…lire le code pénal.(le minimum du minimum.…) Si vous l’aviez fait, vous n’auriez pas écrit ces bêtises :



    Article 226-4-1 :
    Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

    Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu’elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne.



    A moins de démontrer que Sarkozy ait choisi le nom "Paul Bismuth" pour nuire à Paul Bismuth…l’infraction ne saura pas caractérisée par le simple fait de prendre un alias.
    Ne rien savoir sur le droit, c’est pas grave, mais au moins, par honnêteté intellectuelle…se renseigner avant…

     

    Répondre à ce message

    • #1560295
      Le 18 septembre à 19:02 par Robin
      Un Rocard sinon rien !

      "1 an de prison" c’est ce qui est dit dans l’article. À moins que l’erreur ne soit pas là ?

       
  • #1561116
    Le 20 septembre à 00:11 par redsniper06
    Un Rocard sinon rien !

    Un Rocard sinon rien ou un Tocard sinon rien !....Ben avec Flamby dans la continuité socialope on a été servi ..........Merci bien !!!......

     

    Répondre à ce message

  • #1564801
    Le 25 septembre à 11:48 par TaTaYoYo
    Un Rocard sinon rien !

    Très bien écrit avec une bonne dose d’humour corrosif comme j’aime alors Merci ! :)
    Et en même temps c’est aussi une démonstration magistrale des connivences dues aux alternances successives de l’ERPS ...
    Et ce François Molins, toujours éclatant de vie et le mec clean quoi ...
    De Cahuzac à molins en passant par valls et tous les autres, ils ont tous la même "tête", marquée par les magouilles. C’est dingue, ça chlingue à des bornes à la ronde !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents