Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un ancien Premier ministre néerlandais qualifie Netanyahou de criminel de guerre

En amont de la visite du Premier ministre israélien aux Pays-Bas, les 6 et 7 septembre, l’un des anciens dirigeants de ce pays l’a qualifié de criminel de guerre qui mériterait d’être jugé par le tribunal international de La Haye.

 

La visite diplomatique de Benyamin Netanyahou aux Pays-Bas, mardi 6 et mercredi 7 septembre, n’est pas du goût de tous les Néerlandais : dans une interview accordée à la chaîne NPO 1, Dries van Agt, qui a été Premier ministre de 1977 à 1982, a eu des mots peu amènes au sujet du chef du gouvernement israélien et de la politique qu’il conduit.

« L’occupation et l’expansion (d’Israël dans les territoires palestiniens), la construction de colonies, (...) cela constitue, selon le Statut de Rome – le statut sur lequel se base la Cour pénale internationale – (...) un crime de guerre », a déclaré sans ambages le Néerlandais âgé de 85 ans.

Par conséquent, l’ex-dirigeant chrétien-démocrate s’est demandé pourquoi son pays devrait accueillir un tel homme d’État, avant d’ajouter : « Nous devrions l’envoyer directement auprès de la Cour pénale internationale » de La Haye – aux Pays-Bas, donc –, chargée de juger les criminels de guerre du monde entier.

 

Un fervent défenseur de la cause palestinienne

Ce n’est pas la première fois, au cours de ces dernières années, que Dries van Agt exprime le peu de sympathie qu’il porte à l’égard de la politique israélienne. En 2012, il avait en outre provoqué une vive polémique aux Pays-Bas en affirmant que les Juifs auraient dû construire un État en Allemagne, plutôt qu’au Moyen-Orient.

 

À lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents