Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un avion piraté par des hackers, c’est possible

La vraie question : depuis quand les militaires savent-ils le faire ?

Les systèmes de sécurité dans l’industrie de l’aviation font face à une menace accrue posée par des hackers qui sont en mesure de pirater non seulement le système de sécurité des données, mais aussi de mettre en péril la vie des passagers.

Alors que les compagnies aériennes et les aéroports sont ciblés de plus en plus souvent par des cyberattaques, l’Agence de la sécurité aérienne de l’UE (AESA) exhorte à prendre les cyber-menaces « au sérieux », en lançant une stratégie commune.

Aux États-Unis, en Turquie en Espagne, en Suède et récemment en Pologne, des avions infectés par des logiciels malveillants et des violations de données ont provoqué des retards, des pertes d’informations et une vague de préoccupation grandissante des pouvoirs publics, des organismes de réglementation et de l’industrie.

« Nous devons être toujours préparés au pire », a déclaré Luc Tytgat, directeur de la gestion stratégique et de la sécurité chez l’AESA.

Cependant, la plus grande préoccupation provient du fait qu’il existe une menace potentielle de piratage du système interne d’un avion, susceptible de le faire tomber. M. Tytgat a ajouté que les systèmes d’aviation subissent en moyenne 1.000 attaques par mois.

Un expert en piratage, qui a souhaité conserver l’anonymat, a confirmé à Sputnik qu’une personne qui possède les connaissances et les capacités nécessaires pourrait tout à fait faire tomber un avion s’il le souhaitait.

« Donc, il y a deux choses. Tout d’abord, l’impact d’une attaque sur le système de sécurité des données, ce qui signifie que des pirates pourraient accéder aux données financières d’un passager, à son historique et aux dates de ses vols. La deuxième question est le risque pour la sécurité personnelle. Des pirates peuvent avoir accès à vos informations personnelles à cause de réseaux internes vulnérables, mais le vrai problème, c’est que ces pirates peuvent se servir de cette brèche pour faire tomber un avion en pleine vol », a expliqué le hacker à Sputnik.

En 2015, un expert en sécurité informatique a réussi à contrôler un avion brièvement, après avoir piraté le système d’exploitation. L’expert a ainsi fait voler l’avion latéralement, en faisant fonctionner un de ses moteurs en « mode de montée ».

« Le problème réel, ce ne sont pas les sites web piratés, mais la cybersécurité de l’avion. Cet homme qui a montré qu’il pouvait faire tourner un avion sur le côté, c’est une très mauvaise chose. S’il n’avait pas pu revenir en arrière, il y aurait pu y avoir des pertes… », a déploré le hacker.

Que peut-on et que doit-on faire pour éviter de nouvelles attaques avec des conséquences catastrophiques ?

Les ingénieurs, en développant leur logiciel, ont souvent des préoccupations plus importantes que la sécurité, ce qui constitue un problème majeur.

Selon l’interlocuteur de Sputnik, il faut créer une liste de risques potentiels sur la base de toutes les menaces possibles pour la sécurité des avions.

Il est également nécessaire de mettre en place des standards de sécurité pour au moins prévenir les gens que leur avion est menacé en cas d’éventuelle cyberattaque.

À propos de détournements d’avions :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et surtout les industriels ?


  • #1509221

    L’armée américaine maîtrise ce type de contrôle. Les avions ont été élaboré dans cette finalité de pouvoir les contrôler. Tout système informatique est piratable. Une vidéo sur YouTube montre le contrôle d’un Boeing sans pilote. Donc quid du 11/9, Mh 370, germanwings, airalgerie... Tous ces crashs ont été bidonné dans les médias, les contradictions ont fusées, en particulier pour le crash de la germanwings ou l’on nous dresse le portrait en boucle d’un grand malade au commandes... On en a bouffé pendant 2semaines non stop... Pourquoi ? enfoncer le clou et en faire une vérité absolue. Airalgerie ? ... Crash inexpliqué du moins officiellement c’est l’orage, c’est bien connu les pilotes adorent foncer sur des orages ... Les infos ont été filtrées, les images du crash aussi rien ne dépasse quand le pouvoir occulte est à la manœuvre...

     

    • #1509262

      Ajouter aussi le crash Rio-Paris où tous les pilotes étaient soit-disant en train de dormir pendant que leur avion descendait tranquillement vers la mer, sans qu’aucun signal n’ai réussi à couvrir leurs ronflements. Et l’invraisemblable crash de l’avion de la compagnie chypriote Hélios en 2005.
      La liste n’est pas exhaustive hélas.
      Donc tout à fait d’accord avec vous. Si des hackers peuvent le faire, alors que dire de ceux qui ont créé les systèmes.
      Sur le 11/9 rappelons les explications du Dr Judy Wood. (voir son site drjudywood.com) qui à la lumière de cette information ne sont pas toutes aussi délirantes.


    • #1509356
      le 13/07/2016 par rectificateur
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      Pour le 11 Septembre, rappelons quand même qu’il est strictement impossible à des avions de ligne (ou même militaires) de réaliser des empreintes dans les façades telles qu’on l’a vu à la télé : les images d’avions diffusées étaient fausses, et les façades préparées, ce qui change toute la perspective sur ces attentats qui étaient donc l’œuvre de psychopathes disposant d’un grand contrôle des chaînes d’information.

      Mais ça n’empêche pas l’utilisation d’avions drones par ailleurs (et en particulier pour servir de leurres à l’armée de l’air, qui n’était pas dans le coup) : la pertinence du concept reste donc entière, car il y eut probablement des avions utilisés le 11 Septembre... mais pas là où la télé les montrait.

      Quant à Judy Wood, cher juju, qui fait de toute évidence partie des manipulateurs tant ses explications sont fantasques (une des nombreuses couches de l’oignon qui entoure le "tabou" central, comme dirait Hicham Hamza), il me semble bien qu’elle est liée à l’AIPAC...


  • #1509253
    le 13/07/2016 par Aiguiseur de guillotines
    Un avion piraté par des hackers, c’est possible

    Et piloter un zing manuelement sans ordinateur de bord et/ou internet c’est encore possible ?
    Juste une question.

     

  • Et dans quelques temps, comme il faut s’y attendre, l’empire après avoir descendu des avions de ligne pour servir sa propagande, fera croire que malheureusement se sont les bourricots illettrés de daesh ou d’une autre officines de l’otan qui ont réussi l’exploit scientifique de commettre un tel acte ! Mais peut-être qu’un tel scénario a déjà eut lieu ? 11/09/2001 , avion malaisien disparu corps et bien ??


  • #1509270
    le 13/07/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Un avion piraté par des hackers, c’est possible

    Tous les liners de conception moderne sont des drones en puissance, point !
    C’est d’ailleurs ce qui permet d’expliquer les Germanwings et autres MH... toutes les autres approches sont sans intérêt.
    Le simple constat que TOUS les appareils au destin aussi tragique que bizarre possèdent des commandes électriques devrait tout de même alerter celui qui prétend penser, mais bon, le roman médiatique du système ou de la dissidence autoproclamée est toujours plus vendeur qu’une approche qui parle du réel...
    L’hypoxie des passager du MH 370 (ils sont moins chiants ainsi et se laissent plus facilement congeler) en 2014 fut-elle testée en Grèce neuf ans plus tôt sur le vol 522 Helios Airways ? Bonne question !

     

    • #1509296

      il est certain que le MH370 à été contrôlé à distance, tout le prouve. Et encore une fois quand on veut noyer le poisson en faisant passer le pilote pour un éventuel malade (cf son simulateur de vol) ... ou quand les versions des faits changent d’un jour à l’autre, quand un gouvernement malaisien ferme sa bouche et ne dit rien, et qu’aucune réaction du gvt américain ne pointe le bout de son nez ... ça pue la manipulation.

      Je n’aborderai pas le syndrome de la "punition" dés qu’un pays ne roule pas sur la route des intérêts des pays que je ne citerai pas (france = BNP, attentats, Tempête, Allemagne=volkswagen, germanwings, malaisie=mh370, mh17, Russie=mh17 et sanctions internationales, Lybie=mort de kadafi, Japon=tsunami, séisme, hiroshima, nagasaki, londres=brexit et inondations historiques la veille ...... etc etc ...

      Chaque pays qui désobéit ou n’est pas dans la droite ligne, prend un soufflante venant de la main de "dieu". Ce sont des faits.que la punition soit économique, mortifère ou autre.

      Je complote, tu complotes, complotons.


    • #1509397
      le 13/07/2016 par SE210CaravelleIII@yandex.com
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Bien le bonjour cher ami,

      Malheureusement, ceci est un phénomène qui commence à toucher tous les niveaux de l’aviation - aussi bien l’aviation générale que celle d’affaires en passant par celle de ligne évidemment : l’automatisation, l’electronisation forcée de tous les nouveaux appareils, de leurs commandes de vol, de leurs systèmes de navigation.

      Dans mon aéroclub, il ne reste plus que deux vénérables Cessna 152, deux Cessna 172 et un Cessna 150 ( ayant une moyenne d’âge de 40 ans facilement ) qui sont encore épargnés ( quoique nous avons aussi un Légendaire Piper Cub mais son propriétaire ne laisse personne voler dessus... ), mais leurs jours sont comptés : notre club souhaite les remplacer par des nouveaux avions " Next-gen " ( vous savez, ce fameux label qui est présent partout et qui vous garantit qu’il est conforme à certaines normes... je vous laisse deviner lesquelles ! ).

      Or ces avions " Next-gen " sont tout simplement le tortillard de l’ennui mortel : ridiculeusement petits et n’ayant aucune attitude, quasiment insonore ( et la je ne peux que adhérer à votre idée de la perte de toute attitude virile dans tous les domaines en vous apportant une citation que j’avais trouvé il y’a quelques années sur un forum d’aviateurs anglophones : " Même les avions n’ont plus le droit d’être bruyants et de fumer... " ), tous peints dans un blanc simple et ennuyeux ( pour supprimer évidemment tout génie, tout plaisir à tous les niveaux ), tous équipes de deux trois énormes planches Garmin pour instruments, le fameux mini manche pour déjà nous préparer aux avions de Toulouse, et évidemment des parachutes pour retirer bien évidemment ce qui donne toute adrénaline en soi, ce qui donne tout son attrait à l’aviation : le risque de mort.

      Dans mon entourage, certains ont du mal à comprendre mon choix de me limiter à une licence de pilote professionnel et de voler sur les jets d’affaires de première, deuxième et troisième génération de chez Learjet, Dassault, Cessna ou Gulfstream : ma foi pourtant le raisonnement est simple !
      J’ai pu discuter avec un pilote de Boeing 777-200 et 300 d’une certaine compagnie aérienne Française, et je ne saurais dire pourquoi ( avec tout le respect que j’ai pour lui et pour les personnes plus qualifiées et ayant plus d’expérience ), j’ai trouvé la description son quotidien assez fade et ennuyeuse : il n’y a plus aucune place à l’initiative personnelle, plus aucune place pour le pilotage "manuel"


    • #1509407
      le 13/07/2016 par SE210CaravelleIII@yandex.com
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      ( suite et fin )

      ... tout est sous procédures parfaitement encadrées et contrôlées ! Même la rotation au décollage exige de suivre une démarche stricte ! Mazette ! ( On se moque volontiers des avions de conception Soviétique et de la démultiplication inutile des navigants à bord pour que personne ne puisse avoir le contrôle de la machine, mais franchement nos avions d’aujourd’hui n’ont absolument rien à leur envier... )

      Alors que un seul et minuscule Learjet 23 ( qui déjà au sol à une " gueule " et une aura que quasiment plus aucun avion produit de nos jours possède, qui est si bruyant qu’il est obligatoire de lui installer un hush kit pour qu’il puisse avoir l’autorisation de vol des administrations, qui ne possède aucune électronique dans son cockpit ) au décollage est plus excitant et attirant que un vol complet bloc-à-bloc d’un Boeing 777 ! Jugez-en par vous même :

      Décollage avec une assiette de 20-25 degrés à cabrer, un taux de montée de 7 000/ 7 500 pieds par minute pour atteindre 40 000 pieds ou plus en une dizaine de minutes maximum et avec des réacteurs qui toussent si on les laisse à un régime inférieur à Mach 0.7 ! Le pied total !
      Et tout ça bien évidemment en pilotage manuel du début jusqu’à la fin !

      Oh que oui, je laisse aux autres les avions de Toulouse, les avions " Next-gen " et leurs procédures pour " garantir " la sécurité de l’avion : moi je me contenterais de vrais avions de la belle époque ou l’on est encore libre, on l’on est encore un Homme.

      Amicalement

      Sud Aviation Caravelle III


    • #1509443
      le 13/07/2016 par Nicolas Tesla
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      SE210CaravelleIII@yandex.com

      Une enquête aux US a démontrer que les pilotes ne passent que 7 min sur tout un vol a piloter en manuel sur un 777 a deux fois moins de temps sur Airbus 330.

      Aujourd’hui on pourrais presque enlever le pilote !


    • #1509703

      @avion

      Sahel = invasion de criquets ?


    • #1510639
      le 15/07/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      @ SE210CaravelleIII@yandex.com

      Je savais bien que vous réagiriez... et je comprends parfaitement vos choix car ils sont ceux des hommes faits de chair et de sang, pas ces individus fades et ennuyeux car dépourvus de passion qui constituent la meute humaine de notre temps.

      @ avion

      Merci de m’aider à faire le boulot car la léthargie semble gagner la résistance, même ici.


  • #1509279

    Si c’est devenu publique maintenant, c’est qu’ils savent que ça existe depuis très longtemps déjà. Ce genre d’annonce ne présage rien de bon, que vont-ils bien pouvoir organiser hein ? Une censure et surveillance accrue sur internet ? Ou vont-ils faire tomber à nouveau leurs propres tours ?


  • #1509303

    Si des hackers peuvent prendre le contrôle d’un avion , une telle opération est donc possible de la part d’un état mal intentionné. Et cela serait d’autant plus facile si les logiciels de control command des l’aéronefs étaient prévus à cette fin, dès leur conception et contiendraient ce type d’application totalement indétectable !!!

    Que l’on ne me dise pas, que des raisons stratégiques n’ont pas éveillé chez les constructeurs militaro-industriels, ce type de réflexions.....qui bien entendu pour des questions d’éthique et de morale auraient été totalement évacuées !!!!!

     

    • #1509438
      le 13/07/2016 par bain de soleil
      Un avion piraté par des hackers, c’est possible

      La prise de contrôle d’un avion n’est pas forcément malveillante. Peut-être a-t-elle servi à empêcher ou dissuader les détournements d’avions. Car comme on peut le constater cela n’arrive pratiquement plus depuis longtemps.