Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un couple de chômeurs a piégé Bernard Arnault

Première fortune de France, quand même

Ils étaient au chômage depuis 2007 et sur le point de perdre leur maison à cause d’une dette d’assurance. Mais avec l’aide du journaliste François Ruffin, Serge et Jocelyne Klur obtiennent 26 000 euros de la part de Bernard Arnault, leur ancien employeur, pour ne pas médiatiser leur histoire. Mais François Ruffin avait autre chose en tête.

 

 

Une satire sociale à la manière de Michael Moore

Serge et Jocelyne travaillaient dans l’usine d’Ecce à Poix-du-Nord (Nord-Pas-de-Calais), une filiale du groupe LVMH, dirigé par Bernard Arnault, chargée de la confection des costumes Kenzo. Mais en 2007, l’usine est délocalisée en Pologne où la main-d’œuvre est moins chère. Le couple se retrouve alors au chômage. Six ans plus tard, leur maison est sur le point d’être saisie et la famille vit dans la misère.

C’est leur histoire que François Ruffin, rédacteur en chef du journal satirique Fakir, raconte dans son premier documentaire. Construit comme une satire sociale à la manière du cinéaste américain Michael Moore, le journaliste cherche à montrer l’impact du passage de Bernard Arnault dans le Nord. Un combat de « pieds nickelés picards contre le Goliath du luxe », a-t-il déclaré à France 3 Nord-Pas-de-Calais. Pour mettre à jour les méthodes du milliardaire, il met au point un stratagème.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

 

La bande-annonce du documentaire de Ruffin Merci Patron sur Arnault :

 

Toute puissance économique a pouvoir sur les médias, et donc sur la liberté d’expression, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1401746

    Michael Moore ? Plus gauchiste que lui,,,

     

  • Comment cela a du etre pénible pour cet huissier d’aller rendre visite chez les "gueux" dans un quartier dont il ignorait que cela puisse encore exister .


  • #1401794

    Pour avoir vu ce film je vous le conseil vivement, on ressort de la salle avec la banane et il cible bien les grands patrons du cac 40 qui tiennent plus de la banque que de l’esprit d’entreprise


  • #1401907
    le 20/02/2016 par Libre de penser ce que je veux
    Un couple de chômeurs a piégé Bernard Arnault

    Très heureux pour ce couple. Selon la fable du “les animaux malades de la peste” de J. de Lafontaine qui souligne la malignité souvent des faibles sur des puissants qui se croient tout autorisé "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir". On comprend comment les plus grandes fortunes de la planète (lui fait parti je pense des 20 premières mondiales et la 1ère française) jouent les banksters ou gangsters, au choix, ils graissent quelques pattes à des politiques véreux pour obtenir des marchés, des subventions étatiques, puis après engranger des fortunes virent, manu militari, des milliers de pauvres gens à la porte qui ont fait prospérer ces argentiers qui souvent ne savent pas travailler de leurs mains.


  • #1401926

    Mais quand est-ce qu’on en finit avec le "travailler pour vivre" ? Vivre pour travailler.

    Attention ! ca ne veut pas dire "oisiveté obligatoire" .. au contraire !
    Mais puisqu’il n’y aura jamais assez de travail pour tous, allons nous donc condamner une part croissante à la misère ?
    Et les travailleurs à une prédation/compétition sans fin ?

    Le plein emploi est un mythe, le bonheur terrestre un but !
    Le travail salarié est une faillite totale... la preuve au quotidien, n’en déplaise à certains.

    Et puis après tout l’argent n’est qu’une idée, un outil, une volonté, sutout quand il est immatériel.
    Renseignez vous sur le travail, la retraite, les moyens de productions, l’école .. mais tout ceci est déjà pensé, réflechi, théorisé... les politiques le savent très bien.

    Ne parlons même pas des marchés, l ’oeuvre de quelques milliers d’algorythmes, et de connections toujours plus rapides, de quantative easing et autres...
    Question amusante : Combien i y a t’il de Dollars en circulation ? (ou même d’Euros)


  • #1402100

    La trombine sur la photo de Mr Arnault ne m’inspire pas confiance, il doit être malade... les Rides, les yeux, la bouche, les oreilles... Jamais je ne pourrais confier mes économies à une telle gueule, ni acheter sa camelote...

    Mon défaut, je connaissais le Charmant Mr Récamier de Louis Vuitton grand amateur & admirateur de voiles


  • #1402246

    Eh oui, la désertification industrielle du le nord, c’est l’islam !

     

  • #1402415

    Bernard Arnault a fait comme bon nombre de businessmen véreux : il continue de véhiculer l’image du luxe à la française tout en faisant confectionner ailleurs. Ça s’appelle trahir son pays et ses employés. Ne voyons surtout pas en lui en bon prince parce qu’il a permis à ces gens d’éviter de dormir sous les ponts. Je me souviens bien d’un reportage sur une usine de vêtements de luxe dans Envoyé Spécial il y a quelques années. Le patron de l’usine (qui était en Roumanie ou en Pologne) avait déclaré : "Pour l’instant, on est installé ici mais quand nos employées (c’était principalement des femmes, payées une misère) réclameront une augmentation de salaire, on fermera l’usine et on ira ailleurs."
    Une belle raclure.
    Par contre, les PDG ne sont pas tous les mêmes. Celui des instituts de beauté Guinot (11.000 instituts dans 70 pays) a tenu à rester en France pour la tradition et le savoir-faire. Son usine est toujours à Dammarie. Je l’ai fréquenté pas mal à une époque. Il était fier de toutes les normes de fabrication "à la française" qui contribuaient beaucoup à la sophistication de ses produits.


  • Drôle ! Un bon film à voir, monté avec humour. Malheureusement pas d’analyse de fond ou de clé de compréhension pour le spectateur dans ce documentaire. Une belle illustration des délocalisations, des liaisons entre PS et Gros-Gros patrons et de ce mécanisme d’intimidation/négociation des puissants. Scène hallucinante en caméra cachée avec monsieur sécurité de Bernard Arnault. Bonne initiative, Bon esprit, manque le fond, l’analyse, la longue portée...