Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un étudiant islandais crée une bouteille d’eau entièrement biodégradable

Écolo passionné par la création, un étudiant islandais a créé une bouteille entièrement biodégradable et exclusivement composée d’algues. La solution aux problèmes d’environnement ?

 

Consommation excessive d’énergie pour sa production, effet dévastateur en milieu marin, dépendance au pétrole... La liste des inconvénients concernant l’utilisation du plastique est non exhaustive. Afin de changer nos habitudes de consommation et inciter les grands groupes industriels à faire de même, un étudiant de l’Académie des arts de Reykjavik (Islande) a peut-être trouvé la solution.

D’après le site Dezeen.com, après de nombreux tests, Ari Jonsson, décide de choisir les algues comme matériaux de base pour la conception d’une bouteille biodégradable. Après avoir pesé le pour et le contre, Ari se rend compte que ce composé est le plus efficace. Grâce à l’agar-agar en poudre, produit japonais qui devient gélifiant au contact de l’eau, le jeune homme réussit à créer une bouteille 100% biodégradable.

 

 

En chauffant l’agar-agar gélifié et en le plaçant dans un moule, Ari lui a donné la forme qu’il voulait. Préalablement placé dans un congélateur, le moule offre un choc thermique qui permet la modification de son aspect. La bouteille en agar-agar solide est ensuite sortie du moule après avoir été plongée dans un seau d’eau glacée.

 

 

Lire l’article dans son intégralité sur etudiant.lefigaro.fr

Les rapports complexes entre science et écologie, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour,

    Intéressant et prometteur en effet.

    Dans le même registre il est à noter que KETEVAN KARDAVA la journaliste qui a fait les premiers clichés de "l’attentat" de l’aéroport de Bruxelles a elle semble t-il découvert le plastique le plus résistant au monde.

    En effet son sac en plastique (ETAM) a fait office de bouclier et l’a "protégé" des bombes à clous et fragmentations !....

    https://www.youtube.com/watch?v=wrb...


  • Sinon, il m’avait semblé entendre parler d’un truc qu’on appelle "verre", ça m’avait semblé une bonne idée, aussi... Durable, lavable, réutilisable, et même recyclable ! Un truc de fou ! Faut que je me renseigne un peu plus et je vous donnerai des sources. Mais il semble que ça a été très utilisé dans des mystérieuses civilisations antérieures à la notre.

     

    • tu as entièrement raison de plus même abandonné n’importe ou (ce que je déplore bien sur ) il ne pollue pas et il est neutre pour les denrées qu’il contient , et l’argument de dire que le transport et le reconditionnement coutent cher et pollue cela ne tient pas la route il coute plus cher à fondre de la silice que de consigner des bouteilles et quand bien même une grande partie de bouteilles et verrines réduitent en poudre rentre dans la composition de vos canettes de bière ou autre et bien ce verre recyclé broyé à quand même couter et du transport , de l’énergie et de la main d’œuvre , bien plus cher que de laver des bouteilles tout cela pour enrichir le lobby du verre


    • Cela me rapelle mes jeunes années ou je courrais après les bouteilles consignées pour récolter quelques francs et me racheter de la limonade.
      Tout le monde y trouvait son compte.
      Ma man
      man qui se débarrassait facilement de ses bouteilles vides, et qui n’avait pas a me redonner une pièce pour acheter la dite limonade, l’industriel qui retrouvait sa bouteille à remplir une nouvelle fois.
      L’écologie avant l’heure sans le savoir.
      Il y a un truc qui a foiré depuis...
      certainement pas assez rentable !


    • Sauf que le verre, c’est lourd et ça casse...