Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

Booba contre les homos, Tariq Ramadan contre les Saoudiens

 

Le tribunal des flagrants délits politiquement incorrects

Chaque émission à succès prend la place de tribunal médiatico-politique. Toutes les vedettes s’y précipitent car on y vend très bien sa came, on est y surexposé, et le gros public acheteur obéit aux consignes de vote/vente. C’est prescripteur, disent les spécialistes du marketing télévisuel.

Il y a cinq ans, l’émission dominante, c’était Le Grand Journal de Canal+, aujourd’hui à l’agonie. On y distillait la pensée unique, le règlement intérieur du Système : untel était « bien », untel « pas bien ».
En 2016, c’est TPMP (Touche pas à mon poste) qui tient la corde. Si l’on est un artiste et qu’on veut exister, il faut s’y rendre, et subir ce tribunal. Les hommes politiques n’y passent pas encore, question d’image, mais ça ne va pas tarder, car on y touche un public facile à influencer : les jeunes. Et les jeunes, ça vote.

 

 

Booba était l’invité de Cyril Hanouna le 31 mai 2016 sur D8. Le chroniqueur Matthieu Delormeau, qui se fait verser des nouilles dans le slip pour conserver son poste, attaque Booba sur une phrase jugée homophobe. On est bien au tribunal, LGBT en l’occurrence. S’il ne s’attendait pas à cela, Booba ne se démonte pas. L’émission est censée être de divertissement. Mais il n’y a pas de divertissement ni de promotion gratuits en télé, ce lieu de la (dé)formation des esprits.

« Oui mais voilà, c’est un exemple pour beaucoup de jeunes » (Delormeau de Booba)

Pour comprendre la force de la pression médiatique des lobbies dominants (médiatiquement mais non démographiquement), il faut savoir que Delormeau, placé à la télé par son « ami » Fogiel, a finalement arraché à Booba, sur proposition d’Hanouna, la réalisation d’un clip contre l’homophobie qui sera diffusé sur la chaîne télé de Booba, OKLM TV, dédiée à la « culture » rap.

Conclusion : les muscles de Booba n’ont rien pesé face à la puissance communautaire LGBT.

 

Le réveil du communautarisme français ?

Le communautarisme, cette maladie de la France, est partout. Il y en a qui tirent d’un côté, d’autres qui résistent à l’écartèlement du pays. Les communautaristes radicaux créant du contre-communautarisme, c’est même leur objectif.
Haziza, le sioniste ultracommunautaire, cherche en permanence à provoquer du communautarisme français, musulman, ou franco-musulman, afin de l’accuser en retour de « fascisme ». Comme toute réponse est criminalisée, ou en voie de l’être, il se trouve peu de voix courageuses pour s’opposer à ce totalitarisme et ces provocations.

Pourtant, il suffirait que les représentants de la culture française, qui ne supportent pas cette répression systématique, se lèvent ensemble et disent « stop », pour que l’hydre retourne dans son terrier. Mais comme chacun tient à sa place, son poste, son boulot, son standing, le communautarisme français n’est pas encore né. Cela viendra. C’est juste une question de rapport de forces. Face à ceux qui monopolisent la parole, des voix s’élèvent qui n’ont pas peur d’être criminalisées, ce qui demande un discours solide et rompu à toutes les attaques, même les plus basses.

 

Tariq Ramadan invité de Jean-Jacques Bourdin ce 2 juin 2016 :

« En France, aujourd’hui, vous avez une jeune génération de femmes et d’hommes, qui parlent français comme vous, qui comprennent la France comme vous, qui aiment la France comme vous. Il faut les entendre. Vous le savez, le climat en France est délétère, il est très pesant. Le gouvernement actuel, qui est en totale perdition, qui est abyssalement médiocre, est en train de déplacer le débat sur la question de l’identité. […] Aujourd’hui, ce que je dis à ces jeunes, c’est : “ne tombez pas dans ce pessimisme, ne tombez pas dans cette volonté de retrait, exprimez-vous en tant que citoyens, occupez-vous du budget, de l’environnement, soyez partout”. »

Un qui s’est opposé en son temps au communautarisme sioniste, c’est le revenant médiatique Tariq Ramadan. Considéré par les uns comme la voix des Frères musulmans en France, (ceux qui avaient pris le pouvoir en Égypte, avant de se le faire reprendre par al-Sissi), il est considéré par d’autres comme un intellectuel musulman, qui ose tenir tête aux communautarismes dominants. Qui sont, on le rappelle, le communautarisme sioniste et le communautarisme LGBT. Tous deux victimaires ET répressifs.

C’est possible : regardez ces attaquants qui tombent tout seuls dans les surfaces adverses, l’arbitre leur accorde souvent des penaltys, et une certaine impunité. On ne peut pas les toucher, ni même les effleurer, sinon ils se roulent par terre, le défenseur est averti, puis expulsé, la victime-bourreau transforme la pénalité, et son équipe gagne. Booba parlait de métaphore à Delormeau, eh bien voilà une autre métaphore. Ramadan ne tombe pas dans le piège ultracommunautariste, puisqu’il ne prend pas la défense aveugle de Benzema, qui s’enfonce dans un argumentaire antifrançais. Défense de rupture dans un procès médiatique ? Nous reviendrons sur cette stratégie...

En parlant de Ramadan, « Frère Tariq », comme l’appelait avec un double mépris (pour les chrétiens et pour les musulmans) la sioniste LGBT Fourest, on va parler du Qatar, de l’Égypte et de la France.

Aujourd’hui avait lieu le transfert de pavillon entre la France et l’Égypte sur un des deux BPC (le bâtiment de projection et de commandement « Nasser », le « Sadate » n’étant pas prêt), gros bijou à un demi-milliard d’euros qu’on a revendu aux Égyptiens après l’avoir promis aux Russes. Ce sont les Saoudiens qui ont avancé le fric. Saoudiens et Qataris se font la guerre par pays interposés, que ce soit en Libye ou en Égypte. Le Qatar soutient les Frères musulmans, qui garnissent les prisons égyptiennes, tandis que l’Arabie finance les grands projets égyptiens. La France, elle, joue sur les deux tableaux : elle vend des armes à l’Arabie, directement ou indirectement (via le Liban), et des parts de ses grandes entreprises au Qatar. Pourquoi les pays arabes ne profiteraient-ils pas de la mondialisation, des échanges culturels et des prises de participation croisées ?

C’est Mediapart qui a révélé que le Qatar finançait à hauteur de 3 millions d’euros la chaire de sciences islamiques de Tariq Ramadan à Oxford, un prof rémunéré 4 800 euros par mois (et à vie). En réalité, et en résumé, Ramadan fait le lien entre les « modernes » et les « rétrogrades » dans la lecture du Coran... visant à travers ces derniers l’interprétation saoudienne, qu’on appelle wahhabisme. On lui reproche néanmoins, dans une sorte de double-jeu, ou de jeu personnel, sa proximité idéologique avec al-Qaradawi, la sommité sunnite ultraorthodoxe, qui s’en prend à Israël et aux homosexuels, entre autres. On n’en sort pas.

Un jour, en France, il faudra être gay et sioniste pour être tranquille.

Voir aussi :

1er décembre
Un jour en France : jeudi 1er décembre 2016
Stoléru contre Le Pen (1989), Stromae & Goldman académiciens, Rabbi Jacob 2 avec Jul
8
30 novembre
Un jour en France : mercredi 30 novembre 2016
Le choix des sans-dents, un service militaire socialiste, les livres pour enfants
6
29 novembre
Un jour en France : mardi 29 novembre 2016
Cheminots fichés, école française nullissime, le cancer ou le chômage
18
28 novembre
Un jour en France : lundi 28 novembre 2016
Mélenchon, Rachline : tous contre Fillon ! Et Caroline Fourest contre Valérie Boyer
10
25 novembre
Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016
Fillon violente Martichoux, Taubira-Hidalgo-Aubry l’union des gauches
21
24 novembre
Un jour en France : jeudi 24 novembre 2016
Policiers emprisonnés, pompiers à l’eau, et la prime aux migrants
11
23 novembre
Un jour en France : mercredi 23 novembre 2016
Le fascisme de l’UEJF, France Inter sodomie, Fillon-Renaud et les fachos
23
22 novembre
Un jour en France : mardi 22 novembre 2016
Restos du Cœur (français), François Ruffin président, la Criirad en rade
14
21 novembre
Un jour en France : lundi 21 novembre 2016
Primaire loupée sur France 2, Patrick Cohen sur liste noire, Le Monde anal
15
18 novembre
Un jour en France : vendredi 18 novembre 2016
De Thomas Pesquet à Claudie Haigneré, en passant par Mezrahi-Nabilla
35
17 novembre
Un jour en France : jeudi 17 novembre 2016
Cannabis trafic d’États, pizzas volantes, Minc et Juppé contre BHL
8
16 novembre
Un jour en France : mercredi 16 novembre 2016
Franck Dubosc au chômage, la flexisécurité (sociale ?), jobs du cinéma
11
15 novembre
Un jour en France : mardi 15 novembre 2016
Cash libyen pour Sarkozy et Guéant, Montebourg et Poisson outsiders, le sucre
16
14 novembre
Un jour en France : lundi 14 novembre 2016
Statistiques ethniques, sondages piégés, Mélenchon Le Pen en 2017
19
11 novembre
Un jour en France : vendredi 11 novembre 2016
Réfugiés de France, Griezmann et/ou Benzema, le Pr Rollin lucide
9
10 novembre
Un jour en France : jeudi 10 novembre 2016
Sarkozy sous Trump, l’inversion Belkacem, Thomas bimbo Hollande
5
9 novembre
Un jour en France : mercredi 9 novembre 2016
À notre tour de marquer l’Histoire
17
8 novembre
Un jour en France : mardi 8 novembre 2016
Yannick Jadot agent US, Tous pour Hillary, le Refuge pour Fred Lopez
11
7 novembre
Un jour en France : lundi 7 novembre 2016
Valls le touriste, sécuriser la primaire, sexualité des salaires
9
4 novembre
Un jour en France : vendredi 4 novembre 2016
Migrants en poussières, langue française menacée, Aude Renaudot Lancelin
13
3 novembre
Un jour en France : jeudi 3 novembre 2016
Spécial prix "littéraires" avec Yasmina Reza, Leïla Slimani et Steve Sandberg
9
2 novembre
Un jour en France : mercredi 2 novembre 2016
Harcèlement de Belkacem, Morts contre la France, CETA pour les nuls
12
1er novembre
Un jour en France : mardi 1er novembre 2016
Handicapée à la rue, hommes des bois de Vincennes, Sylvain Tesson en Sibérie
18
31 octobre
Un jour en France : lundi 31 octobre 2016
Mel Gibson aux Français, i>Télé en grève inaperçue, Askolovitch contre Ken Loach
18
28 octobre
Un jour en France : vendredi 28 octobre 2016
Étiquettes trompeuses, Poste et postiers, Badinter anti-migrants
8

Pour approfondir les thèmes abordés, lire sur Kontre Kulture :

Plus nécessaire que jamais, militer pour la réconciliation nationale avec Dieudonné et Alain Soral :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1479236
    le 02/06/2016 par Pierre Loup
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    a partir de 0:30 j’ai éclaté de rire lorsque le type se trompe et qui au fond balance sans faire exprès ce qu’il pense de Booba ’’pue l’homophobie’’


  • #1479289
    le 02/06/2016 par Chevalier Lefebvriste
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    « Un jour, en France, il faudra être gay et sioniste pour être tranquille. »
    C’est pas déjà le cas ????
    Si non, ça y ressemble quand même beaucoup !!
    Et en plus, je ne suis pas sûr, que ce ne soit le cas qu’en France....

     

  • #1479368
    le 02/06/2016 par Kolokolo
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    Booba a juste accepté de diffuser un reportage contre l’homophobie si c’était bien fait. Pas un clip, ni un engagement. Bref.


  • #1479393
    le 02/06/2016 par GuillotineGorilla
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    Le nombre de conneries que raconte Ramadan. A-t-il même lu le Coran ? Cet homme est un politicien républicain pur et dur qui a parfaitement intégré la franc maçonnerie à sa vision du monde et à son vocabulaire.

     

    • #1479481
      le 03/06/2016 par Divers
      Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

      Disons que c’est plus simple que ça, il se fait simplement attraper (ou coloniser) par le parlementarisme idéologique droite gauche, républicain.
      Dixit : "Je suis de gauche".
      C’est pourant la gauche républicaine qui est à l’origine de la colonisation l’afrique du Nord au XIXe, non ? Civiliser "les barbares", comme on a civilisé les vendéens.
      D’ailleurs, à la question de Bourdin "l’islam est-elle une religion de conquête" ?, on pourrait rétorquer : "la république est-elle une religion de conquête ?".
      Pour le reste il y a aussi du vrai dans ce qu’il dit.


    • #1479536
      le 03/06/2016 par léon
      Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

      Au moins il tente quelquechose .


  • #1479422
    le 03/06/2016 par soubha
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    il y a un max de nanas qui lisent du Ramadan. Je comprend pourquoi.


  • #1479457

    Élie Yaffa dit le Duc si c’est pas beau le métissage, le tout nourri aux grandes écoles américaine et aux salles de gym.


  • #1479529
    le 03/06/2016 par Bryan
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    Effectivement, pour montrer que Booba n’est pas homophobe, Hanouna lui propose de réaliser gratuitement un clip contre l’homophobie et de le diffuser sur sa chaîne. Ce en quoi Booba a dit "oui". Et voilà ! Pour montrer que tu es clean, que tu n’es pas un vrai bad boy, que tu balances des choses "pour deconner", le système cherche sournoisement à te récupérer, à changer ton image, à te rendre agneau, à te couper tes couilles. C’est le prix à payer pour ta notoriété. C’est comme ça que Joey Starr a joué un rôle d’homo au cinéma. Là, il s’est bien fait baiser par le système. En fait, le problème n’a JAMAIS été l’homophobie. Le problème, c’est la castration de ta liberté d’expression, de tes principes individuels, de ta propre identité, pour avoir le droit d’être dans le système et te gaver comme tes collègues. Si on te considère conforme à l’idéologie dominante, tu ne seras pas inquiété. Dans le cas contraire, on cherchera sournoisement à te castrer de 1001 façons, histoire de te la boucler, définitivement. L’arme infaillible c’est la valorisation de ton égo. Petit à petit, tu feras le dos rond parce que tu seras flatté, chouchouté, tu péteras dans la soie. Mais sans le savoir, tu te perdras. Il est sérieusement question que Booba fasse une conférence à Harvard. C’est pas magnifique, ça ?

     

    • #1479657
      le 03/06/2016 par dixi
      Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

      Très bien dit ,qui image bien le propos .Soit tu te mets dans les clous et tu dis pardon ou tu dégages.Si t’aimes pas les homosexuels ,tu ne fais pas parti de la grande famille ,t’es obligé de les aimer !!!! C’EST UN ORDRE !!!!!!


    • #1480306
      le 04/06/2016 par Bryan
      Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

      @dixi
      Ce que je veux dire, c’est que ça n’est pas l’homophobie ou les homos qui sont en jeu. On cherche à te le faire croire mais c’est faux, ça n’est qu’un prétexte. C’est ta liberté d’expression qui est en jeu ! Le fait d’être un citoyen qui dit les choses CASH.
      Les Inconnus ne pourraient plus faire leur sketch "United Colors of Bande de Cons" ("c’est pas parce qu’on est différent qu’on est plus intelligent"). Ils se retrouveraient avec 36 assocs sur le dos. Pourquoi ? Parce que le but est de te faire fermer ta gueule, te faire perdre tes couilles et faire de toi un sempiternel mouton. L’homophobie n’est qu’un prétexte. Les homos, je les aime bien, comme les hétéros, je n’ai rien contre eux, mais je refuserais de dénoncer l’homophobie, parce que je sais quel est le but caché. Derrière le fait de tout accepter, de n’être contre rien, il y a la dictature sanglante du politiquement correct, la démission d’un peuple castré de toute VRAIE liberté d’expression.


  • #1479698
    le 03/06/2016 par metap
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    J’ai visionné la séquence l’autre soir, et Booba n’accepte rien du tout, il n’y aura rien du tout de diffuser sur sa chaine concernant l’homophobie ! c’est du délire !
    En plus Hanouna (crotte de zen), insiste bien sur le fait que le doc sera donné gratuitement à Booba, comme s’il recherchait du gratuit comme l’aficain de dieudo qui prend le dvd sur la shoah.
    Il ne s’est pas démonté devant l’accusation du chroniqueur, lui demandant ce qu’il y avait d’homophobe dans le vers cité "fuir ça pue l’homosexualité".
    réponse flegmatique du rappeur : "c’est une métaphore, ça veut dire que c’est une fiotte c’est tout".
    Génial !!! grand moment de tv contemporaine.


  • #1479711
    le 03/06/2016 par metap
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    le blondinet veut faire son interressant dans des mondes qui ne sont pas les siens.
    à savoir l’intellectualisme et le rap.
    suffit de lui demander ce que veut dire homophobie (peur de son semblable),ou crise d’indifférenciation chez Girard.
    Réponse automatique : ouh j’ai peur regarde je tremble !


  • #1480197
    le 04/06/2016 par Rekedi
    Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

    Je suis hétéro et antisioniste comme des milliards de personnes et j’en suis très heureux. Nous avons la Nature, la Morale, la Religion et l’Histoire avec nous.


  • #1480461

    Tariq Ramadan n’est pas clair sur ses véritables intentions. Il précise :
    - "Depuis longtemps, je répète aux musulmans et à mes concitoyens que je suis suisse de nationalité, égyptien de mémoire, musulman de religion, européen de culture, universaliste de principe, marocain et mauricien d’adoption" (Wikipédia). La suite étant : français de par ses descendants et la langue. On peut aussi dire qu’il est mondialiste, gauchiste, opportuniste, démagogue, cosmopolite pour ne pas dire antipatriotique. Pour quel(s) raison(s) (autres que celles cités dans la vidéo) changerait-il de nationalité ? Le salaire n’étant, apparemment, pas sa priorité. L’ambition alors ? certainement. Et si ce n’est pas par la politique (sa prestation devant Bourdin laisse penser le contraire) comme il le dit, ce sera alors dans les coulisses. Évidemment, sa cible étant les musulmans qui vont voir en ce personnage un médiateur qui leur fait défaut actuellement. Ses bouquins, son histoire, son cursus et son élocution appuieront son argumentaire, la nationalité étant l’élément manquant. Il servira de représentant officieux voire officiel de cette religion. En effet, les Juifs sont fortement représentés par nombres de personnalité et d’association contrairement à l’islam de France représenté par des entités peu crédibles, ne permettant pas aux pratiquants de mieux s’ordonner et de quémander.
    Effacer, modifier l’histoire de France est l’objectif de l’idéologie dominante. On le voit au travers des programmes éducatifs des jeunes dont leurs cours sont changés suivant le schéma mondialiste-sioniste, tel que la seconde guerre mondiale qui est utilisée de différentes façons pour servir une communauté. L’Islam sera employé de la même manière et ne soyons pas étonné de voir l’histoire être adapté dans le sens de cette religion. Dans quel but ? L’intégration définitive de la communauté musulmane dans l’histoire Française. Bhl prétendait "que les juifs ont largement fait la France", peut être dans quelques années entendrons-nous Ramadan dire la même chose de l’Islam ? Son passage aux médias nous démontre qu’il n’est pas un danger pour la caste dominante. Le perdant ? Le peuple français de passé hélléno-chrétien, sans aucune possibilité de réponse puisque ces deux communautés (Juif, islam) font et feront partis officiellement de l’histoire française.

    Infos:Bfmtv=NextRadioTV=NYSE Euronext=Duncan L.Niederauer=Goldman Sachs (Wikipédia FR et EN)
    Vidéo de Soral : https://www.youtube.com/watch?v=AmmaW

     

    • #1483713
      le 09/06/2016 par Farid
      Un jour en France : jeudi 2 juin 2016

      @A, j’ai lu et relu ton commentaire moi français de confession musulmane je dois donc renier ma religion et quitter ce beau pays qui est le mien ?pour info al qardawi n est pas antisioniste et les frères musulmans et les wahabites sont les frères ennemis de l’Islam. Le sujet est intéressant mais beaucoup d’approximations sur les frères musulmans,al qardawi, etc etc. Les uns comme les autres veulent prendre la tête du Sunnisme face au Chiisme. Il faut lire JM Vernochet "les Egarres" il faut savoir séparer le bon grain de l ivraie.


    • #1486555

      Je ne te dis pas dans mon commentaire de partir, je parle de Tariq Ramadan et sa volonté de changer de nationalité comme on change de slip. Voilà ce qu’est la France, un "hôtel", pour des gens qui n’ont aucune fidélité à un pays mais sont plutôt attaché à leur idéologie (comme Ramadan et tant d’autre). De plus, tu me dis " je dois donc renier ma religion", je te poserai une question : crois-tu possible sur le long terme la cohabitation pacifique de plusieurs cultes sur le sol Français de manière équilibré dans la joie et la béatitude ? (en gardant à l’esprit qu’ils ont chacun des mœurs différentes, que nous trouvons dans leur texte sacré un statut de goy ou de dhimmi). Une personne croyante en France qui choisirait le christianisme au lieu d’une autre religion serait cohérente, elle ferait sienne les traditions, les particularités architecturales...du pays alors que les autres croyants non chrétiens restent confiné dans des valeurs, une histoire à l’opposé du pays d’accueil - cela est inhérent à leur religion puisque celle-ci étant bien sûr d’origine externe au territoire Français.


Commentaires suivants