Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

Portugal über alles, L’Euro de la sécurité, Macron et l’oligarchie

La victoire inattendue des valeureux Portugais lors de cet Euro 2016 est l’occasion de partir à la découverte – ou à la redécouverte – d’une communauté discrète, travailleuse, et qui pratique une double culture et un double patriotisme à la fois non conflictuels et très enrichissants. Sans tomber dans les clichés les plus lourds, ce ne sont pas les Français d’origine portugaise (ils sont 300 000 de la dernière génération) qui vont mettre le feu à la Tour Eiffel un soir de victoire.

 

 

Frustrés d’un Euro qui leur tendait les jambes en 2004, où ils ont été battus par une stupéfiante équipe grecque, qui courait comme 15 marathoniens en furie et coachée par un entraîneur connu comme le loup blanc dans le monde très secret de la pharmacologie sportive, les Portugais tiennent enfin leur trophée majeur. Leur grand mérite aura été de résister durant 120 minutes aux assauts d’une équipe de France qui pensait avoir fait le plus dur en couchant la Grande Allemagne.
Oui mais voilà, dans la tête des Bleus, la finale avait déjà eu lieu ce fameux et historique jeudi 7 juillet 2016, à Marseille. Là, ils ont tout donné, renversant les pronostics. Une victoire à la Pyrrhus, puisqu’elle leur coûtera la finale : ils n’auront plus la force de relancer la machine – le booster de Mad Max au point mort –, et dans ces moments-là, la réussite vous fuit logiquement.

La réussite n’est jamais le fruit du hasard, jamais : elle vient couronner un travail de fond, une énergie tenace. Quand ce préalable manque, curieusement, la réussite disparaît, et l’on parle de « manque de chance », de « dure loi du sport », de « cruauté », d’« injustice »... réaction humaine, trop humaine. Un jour, la science sera capable de mettre toutes ces choses en équations. La forme des joueurs, les choix tactiques de l’entraîneur, les conditions météo, le passé statistique, toutes ces données, rentrées dans le plus gros calculateur du monde (il est chinois actuellement), livreront et le vainqueur et le score sans coup férir.
En attendant la fin de la « glorieuse incertitude » du sport roi, les Français peuvent se targuer d’avoir retrouvé une équipe, qui a fait l’unanimité nationale, et c’est bien là l’essentiel.

 

 

Les Portugais sont 19,6 millions dans le monde, un peu plus de 10 millions au Portugal, et 1 500 000 en France, première diaspora : même au Brésil, terre d’« accueil » historique des migrants lusitaniens, ils sont moins que chez nous. Un Portugais sur six vit en France. Une communauté qui a gonflé ses effectifs dans les années 1960, la préférence impériale de Salazar ne permettant pas au pays de décoller économiquement : il avait besoin de cette main d’œuvre corvéable et peu coûteuse, mais aussi des devises qui revenaient de la France et de la RFA, les deux destinations principales des partants. Il faudra attendre la sénilité du dictateur pour assister à une évolution du pouvoir. La réforme passera par une démocratisation politique et un rapprochement européen. Mais les partants ne reviendront pas : ils consolideront génération après génération leur nouvelle vie, tout en conservant un lien fort avec leur pays d’origine.

Le lien fort entre la France et le Portugal explique pourquoi la défaite n’est pas aussi grave que prévue : le Portugal est un pays frère, et les Portugais formidablement intégrés dans la collectivité nationale. La double culture ne posant aucun problème, au contraire.
À part une quenelle en direct du Portugal qui a fait trembler tout i>Télé, le comportement archi-respectueux des supporters portugais de France change de celui des racailles venues après la finale mettre le feu à la Tour Eiffel (qui ne brûle pas si facilement).

 

 

Dans ce domaine, hormis les batailles rangées de Marseille lors du match Angleterre/Russie, la sécurité de cette compétition a été plutôt bien maîtrisée. Il faut dire que l’exécutif avait mis le paquet : 42 000 policiers, 30 000 gendarmes, et 5 000 personnels de la sécurité civile ! Un véritable Euro policier ! Derrière cette démonstration de force et de forces, la France voulait prouver qu’elle était toujours aussi « touristable », si vous nous permettez de barbarisme (suites aux attentats de 2015, la ville de Paris a vu sa fréquentation extérieure baisser de 12 %, au profit de Barcelone et Madrid). Sauf à Marseille, mais là, on a l’impression qu’on a eu droit à une spéciale « anti-Russes », que certains ordres n’ont pas été donnés, à l’instar de la chaîne de commandement le soir du massacre du Bataclan.

Comme tout est politique chez nous, on se demande qui sortira gagnant de cet Euro : Hollande, qui a raté sa finale, Valls, dont on n’entend plus parler, Macron, qui a séduit les médias à défaut du peuple ?

 

 

Le titre nous a fait sourire : Mediapart a osé un « Macron, le candidat de l’oligarchie » en une, avec un fort parfum d’emprunt aux sites dits « complotistes ».
Mediapart n’étant pas à proprement parler anti-Système, cette pénétration conceptuelle dans l’espace mainstream, ou, si vous préférez, dans la « propagandosphère », donne à penser que le ver est dans le fruit. Espérons que l’utilisation soudaine du terme oligarchie (heureusement atténué par « de Bercy »), cette « forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante », ne va pas valoir à Mediapart une tombée de procès et les foudres du CRIF. Normalement, la proximité d’Edwy Plenel avec son premier informateur François Hollande devrait éviter au site d’information pareilles mésaventures.

Oh non ! On part du Portugal, de l’Euro, et on finit sur l’oligarchie et le CRIF, c’est vraiment jouer de malchance !

Voir aussi :

7 décembre
Un jour en France : mercredi 7 décembre 2016
Le crime des anti-IVG, turbulente Marion Le Pen, Alep et les médias
1
6 décembre
Un jour en France : mardi 6 décembre 2016
Filoche "gerbe" sur Valls, Ménard embrasse Fillon, Viadeo s’écroule
22
5 décembre
Un jour en France : lundi 5 décembre 2016
Manuel Valls impopulaire, anarchie au PS, Guy Carlier prévient Cyril Hanouna
24
2 décembre
Un jour en France : vendredi 2 décembre 2016
François "le CRIF m’a tuer" Hollande, Valls–Fillon l’escroquerie "démocratique"
22
1er décembre
Un jour en France : jeudi 1er décembre 2016
Stoléru contre Le Pen (1989), Stromae & Goldman académiciens, Rabbi Jacob 2 avec Jul
9
30 novembre
Un jour en France : mercredi 30 novembre 2016
Le choix des sans-dents, un service militaire socialiste, les livres pour enfants
6
29 novembre
Un jour en France : mardi 29 novembre 2016
Cheminots fichés, école française nullissime, le cancer ou le chômage
18
28 novembre
Un jour en France : lundi 28 novembre 2016
Mélenchon, Rachline : tous contre Fillon ! Et Caroline Fourest contre Valérie Boyer
10
25 novembre
Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016
Fillon violente Martichoux, Taubira-Hidalgo-Aubry l’union des gauches
21
24 novembre
Un jour en France : jeudi 24 novembre 2016
Policiers emprisonnés, pompiers à l’eau, et la prime aux migrants
11
23 novembre
Un jour en France : mercredi 23 novembre 2016
Le fascisme de l’UEJF, France Inter sodomie, Fillon-Renaud et les fachos
23
22 novembre
Un jour en France : mardi 22 novembre 2016
Restos du Cœur (français), François Ruffin président, la Criirad en rade
14
21 novembre
Un jour en France : lundi 21 novembre 2016
Primaire loupée sur France 2, Patrick Cohen sur liste noire, Le Monde anal
15
18 novembre
Un jour en France : vendredi 18 novembre 2016
De Thomas Pesquet à Claudie Haigneré, en passant par Mezrahi-Nabilla
35
17 novembre
Un jour en France : jeudi 17 novembre 2016
Cannabis trafic d’États, pizzas volantes, Minc et Juppé contre BHL
8
16 novembre
Un jour en France : mercredi 16 novembre 2016
Franck Dubosc au chômage, la flexisécurité (sociale ?), jobs du cinéma
11
15 novembre
Un jour en France : mardi 15 novembre 2016
Cash libyen pour Sarkozy et Guéant, Montebourg et Poisson outsiders, le sucre
16
14 novembre
Un jour en France : lundi 14 novembre 2016
Statistiques ethniques, sondages piégés, Mélenchon Le Pen en 2017
19
11 novembre
Un jour en France : vendredi 11 novembre 2016
Réfugiés de France, Griezmann et/ou Benzema, le Pr Rollin lucide
9
10 novembre
Un jour en France : jeudi 10 novembre 2016
Sarkozy sous Trump, l’inversion Belkacem, Thomas bimbo Hollande
5
9 novembre
Un jour en France : mercredi 9 novembre 2016
À notre tour de marquer l’Histoire
17
8 novembre
Un jour en France : mardi 8 novembre 2016
Yannick Jadot agent US, Tous pour Hillary, le Refuge pour Fred Lopez
11
7 novembre
Un jour en France : lundi 7 novembre 2016
Valls le touriste, sécuriser la primaire, sexualité des salaires
9
4 novembre
Un jour en France : vendredi 4 novembre 2016
Migrants en poussières, langue française menacée, Aude Renaudot Lancelin
13
3 novembre
Un jour en France : jeudi 3 novembre 2016
Spécial prix "littéraires" avec Yasmina Reza, Leïla Slimani et Steve Sandberg
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1508022
    le 11/07/2016 par matador
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Les portugais, un peuple réellement sympa, travailleur, et une belle culture. J aime ce pays depuis longtemps. de beaux souvenirs de leur côté chaleureux.Les portugais aiment sincèrement la France et je crois que l inverse est vrai aussi. Un joli peuple, les islandais du sud ? :) je suis content qu il ait gagné....


  • #1508034
    le 11/07/2016 par Rorschach64
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Petit moment Compl’autiste :

    La Grèce a gagné l’euro en 2004. On sait ce qu’elle a subi depuis.

    Méfiez-vous les Portugais... !!! Ça risque de piquer.


  • #1508042
    le 11/07/2016 par TeddyTed
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Très bon article sur les français d’origine portugaise, merci.
    J’ai constaté aussi (avant cette finale) qu"ils sont très moqués sur les réseaux sociaux. Cela s’explique - à mon avis - parce qu’il est devenu mal vu de blaguer sur les "communautés" (je ne vous fais pas de dessin). Alors beaucoup de "rieurs" se déchaînent contre les Blancs cathos, et notamment la communauté portugaise. Et pourquoi les moque-t-on généralement ? Pour leur capacité à construire des bâtiments, et leur force de travail (perso j’ai plein de potes d’origine portugaise, aucun n’est au chômage).
    Je vous laisse réfléchir là-dessus.

     

    • #1508179
      le 11/07/2016 par gelindo
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      "j’ai plein de potes d’origine portugaise, aucun n’est au chômage"

      Tu fais allusion aux travailleurs détachés ? Si la grande majorité des portugais ont du travail c’est parce qu’ils consentent à travailler à des salaires d’esclaves.


    • #1508566
      le 12/07/2016 par TeddyTed
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      à Gelindo :
      Ici les Portugais travaillent le plus souvent pour des (petits) patrons portugais (bâtiment, toiture, plomberie, carrosserie automobile etc.), et le WE ils s’entraident pour construire et entretenir leurs propres maisons et voitures... "Salaires d’esclaves" ou pas, ils ont tous une maison (souvent une deuxième au Portugal), une voiture et une famille dont ils s’occupent.
      Si la France avaient plus de communautés comme celle-ci (car il est exact que le réflexe communautaire portugais a pris de l’ampleur ces dernières années), le pays se porterait mieux.


  • #1508051

    Les portugais se sont reposés un jour de plus...et ça fait,selon certains,50% de punch en plus !!!
    Le système Deschamps à un attaquant (Giroud) ne convenait pas...il aurait fallu deux buteurs...Griezmann,en milieu défensif est trop en retard face à la défense adverse...On a pu voir Sissoko enchaîner les accélérations (sa spécialité) et de rien trouver devant et donc de repasser la balle en arrière...Le jeu était fermé complètement....Pourtant,Ronaldo qui sort...On pouvait croire à un coup de pouce du destin mais c’est son remplaçant qui marque...un signe !
    et que dire de Patricio en gardien de chantier ?...Rien n’est passé !!!

    Le Portugal avait dans les années 60,la monnaie la plus forte du monde...inchangé depuis les années 30 et donc une économie en berne...Salazar comptait sur l’Angola pour palier au manque de ressources et ça aurait pu fonctionner tant que le pétrole de Cabinda était raffiné par Exxon...Le jour où le Portugal a voulu reprendre ce droit,une révolution téléguidé par la CIA dégageait le gouvernement militaire et larguait aussi sec les colonies....un beau gâchis !

     

    • #1508130

      Bonjour l’ami,
      Durant le régime de Salazar énormément d’enfants travaillaient dès l’âge de 11 ans, parfois plus tôt. Chez l’immense majorité de la population, le salaire d’un père de famille ne suffisait pas. La femme allait également à l’usine et elle pouvait travailler de nuit. Un énorme pourcentage du peuple était totalement analphabète. Je suis née au Portugal en 1964. Certes, il n’y avait pas de chômage, mais le niveau de salaire était pire que dans la France du 19e siècle. A faire chialer un Zola... J’ignore à qui cela profitait car je connais mal l’histoire de mon pays d’origine. Cela dit, je garde de bons souvenirs de ma petite enfance, dans ce pays béni de Dieu.
      Amitiés


  • #1508087
    le 11/07/2016 par EXLIMES
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Désolé, quand je vois des centaines de drapeaux portugais en France, ça ne m’enchante pas plus que quand je vois des drapeaux algériens, israéliens ou autres. Ca montre tout simplement l’échec de l’intégration et de l’assimilation. Ca montre qu’on favorise le communautarisme qui permet, comme cela a été indiqué, de faire partir de l’argent à l’étranger et de créer des quartiers ou des villes communautarisés. Ca montre qu’ils ne se sentent pas français même s’ils le sont administrativement et donc que ce ne sont que des Français de papier, pour reprendre l’expression de Jean-Marie Le Pen. Ca me donne envie de considérer que mes origines celtiques sont plus importantes qu’une certaine idée de la France qui a échoué dans l’intégration. S’ils se sentent portugais, qu’ils aillent vivre au Portugal car ce pays a besoin de se développer et qu’ils renoncent à la nationalité française comme tous les autres français qui brandissent des drapeaux étrangers.

     

    • #1508216
      le 11/07/2016 par gelindo
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Enfin quelqu’un de lucide ! Je te donne entièrement raison.


    • #1508307

      Je partage ton avis également. Rien de particulier contre les portugais mais voir des étrangers célébrer la victoire d un pays étranger contre mon pays, sur la plus grande avenue de la capitale de mon pays, en sachant que beaucoup de ces types ont la nationalité française me pose un problème. De plus il suffit d aller sur les réseaux sociaux pour voir que l’amitié franco-portuguaise a ses limites. Nous n avons pas vocation à accepter tous les étrangers quand bien même ils se comportent bien, ce qui est un minimum...


    • #1508387
      le 12/07/2016 par Manu Zap
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Ah ok, donc quand tous les portugais fêtaient la victoire de l’équipe de france en 98 ou étiez vous avec vos remarques ???
      voila, voila...


    • #1508390
      le 12/07/2016 par Jean Bonbeur
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      certains français ne se gênent pas pour faire la même chose à l’étranger. On oublie souvent de parler ici de l’arrogance et de la condescendance des expatriés français dans le monde.


    • #1508432
      le 12/07/2016 par Pierre-Albert Espénel
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Fais comme tout le monde ; tu n’as qu’à arborer ton drapeau celte. Le nationalisme a ce petit quelque chose de chiant c’est qu’on est toujours l’étranger de quelqu’un.


    • #1508483

      Personnellement je me moque des drapeaux qui ne représentent plus rien. Tu crois franchement que c’est plus "patriotique" d’avoir un drapeau français ?! Celui ci a été récupéré depuis les évènements de janvier 2015, à des fins politiques. Voir le drapeau portugais ne me choque pas. Je dirais que le drapeau français aux fenêtres de bobos qui conchient la France à longueur d’années me dérange davantage.


    • #1508503

      tout à fait d’accord avec Jean Bonbeur, les français sont réputés dans le monde entier pour leur arrogance et grande gueule.


    • #1508506
      le 12/07/2016 par Patriote
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Je partage entièrement ton avis. Les drapeaux Portugais ne m’enchante absolument pas ! Même cette 3eme génération ne s’assimile pas ! Les Portugais n’arborent jamais les drapeaux français sauf pour une minorité (ceux qui se sont assimiler...). J’en ai assez de tout ces drapeaux étrangers sur mon sol français !


    • #1508843
      le 12/07/2016 par mik ezdanitoff
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      N’en déplaise à certains, ce sont les peuples du SUD qui s’intègrent le moins bien, et continuent à former une "communauté". Il ne devrait plus y avoir de "communauté" portugaise, car ils sont là depuis déjà un moment et auraient dû se fondre dans la masse. On peut constater une attitude similaire avec certains italiens et espagnols. En revanche, ce ne sera JAMAIS le cas des français issus de l’immigration polonaise et belge. Pas des pays du sud.... quand aux maghrébins, je n’en parle même pas.


    • #1509061
      le 13/07/2016 par Marcolino
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Alors selon toi, parce qu’un français d’origine portugaise préfere supporter son equipe de coeur en football, cela fait de lui un non assimilé !? c’est du FOOTBALL l’ami !!!!
      Saches pour commencer que la majorité des portugais qui, dans les années 60 sont venus s’installer dans des bidons villes de Champigny etc, s’en sont ensuite sorti par leur force de travail et leur détermination, (pas en allant chialer a la CAF et autres) car leur credo était de travailler dur, d’élever leurs enfants avec rigueur et de ne pas se faire remarquer et surtout de ne rien demander a personne ! Si la moitié des gens qui se prétendent natios mettaient en pratique ces valeurs, je serais le premier à la boucler...
      Je suis portugais d’origine, mais je considère ce pays comme le mien, la plus vieille nation d’Europe depuis baptême de Clovis en 498, un pays qui a reigné sur toute l’europe occidentale avec Napoleon, d’une énorme culture et beauté géographique exceptionnelle, De la Bretagne à l’Alsace, Du Nord au Pays Basque, la majesté de la Savoie, c’est pour moi le plus beau pays au monde !
      Je suis désormais propriétaire, je pense bien finir mes jours ici et mon casier judiciaire est vierge...
      J’aime la france et je souhaiterait de tout mon coeur que le Français de souche soit prioritaire dans son pays !!!
      Mais en foot désolé, c’est le Portugal !


  • #1508100

    C’est un peu léger de réduire le sport à des stats, c’est comme réduire l’économie à des courbes. Aucun calculateur aussi puissant soit-il ne pourra jamais prédire un résultat sportif avec une très grande fiabilité. L’humain est trop imprévisible. A moins bien sûr, qu’entre temps on l’ait transformé en machine...


  • #1508102
    le 11/07/2016 par impartial
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    L’Euro a vu le triomphe des Africains : les Africains de l’équipe "portugaise" (Eder) ont battu les Africains de l’équipe de "France" (2/3 d’Africains...)

     

    • #1508300
      le 12/07/2016 par Emmanuelle
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      Même au stade, c’est plutôt le Triomphe du vrai Catholicisme lusitanien contre l’hypocrite Laïcité gauloise.

      Spirituellement, les Portugais demeurent fidèles à Dieu et ne s’en cachent pas. L’une de leurs églises romandes est l’une des rares églises catholiques qui font encore le plein les dimanches ordinaires, avec toutes les générations et surtout beaucoup d’enfants.

      Unanimement avec leur victoire du jour, on souligne et apprécie les valeurs des Portugais en France en omettant de mentionner leur culture catholique qu’ils vivent et entretiennent dans l’humilité, l’amour du travail, l’amour du prochain, la famille, la fraternité et la solidarité avant la communauté, etc.


    • #1508571
      le 12/07/2016 par TeddyTed
      Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

      C’est chercher la petite bête... Le football moderne est au contraire une métaphore assez incroyable des vraies forces en présence sur la planète. Les footballeurs africains et nord-africains ont beau pratiquer et débouler en masse, ce sont toujours - à la fin - des équipes de "petits blancs" qui l’emportent. A commencer par l’Allemagne et l’Italie, et récemment l’Espagne.
      Dans notre équipe de France - saturée de Blacks physiquement et techniquement forts - ce sont les Blancs qui font le jeu et marquent les buts (enfin, depuis que les problèmes intestinaux semblent avoir été éliminés).
      Quant au Portugal, ils ont aussi des Noirs vu leur histoire coloniale, mais c’est surtout une équipe de blancs et de métisses. D’ailleurs, connaissant leur "mentalité" ils ne copieront jamais la France et garderont toujours une équipe profondément portugaise dans ses racines.


  • #1508126
    le 11/07/2016 par delphin
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Très heureux pour le Portugal, pays très apprécié en France ; les bleus étaient sans doute un poil au dessus, mais, il faut savoir aussi fracturer une défense.
    .... par contre le jeu n’y a pas gagné : quid des Rui, Eusebio ou même Figo qui pratiquaient avec leur équipe un football brillant ? (comme les français d’alors !)

    La Croatie et l’Allemagne exit, ils ne restait que les équipes qui bétonnaient, sans surprise (Mourinho aurait entraîné cette seleçao, ça aurait du pareil au même...)
    La France s’est trop adaptée à ses adversaires ; l’excès de pragmatisme est déplaisant ; la Hollande des 70’s assumait son style, ce qui est le vrai génie.
    Petit clin d’oeil à C.Ronaldo, (ému, un peu moins arrogant qu’un Zlatan.... et proche de la cause palestinienne).


  • #1508321
    le 12/07/2016 par Lantuti
    Un jour en France : lundi 11 juillet 2016

    Médiapart ?

    Même Le Monde s’y met (et ça ne "modère" pas trop les commentaires) ! Où va-t-on ?
    http://www.lemonde.fr/europe/reacti...


  • #1508424

    Au moins les Portugais ne font chier personne et sont respectueux contrairement à d’autres "communautés" bien plus nuisibles et qui conchient la France et ses valeurs ...
    Valeurs d’ailleurs faussement acceptées quand il s’agit de toucher une allocation quelconque ...


  • #1508470

    Les portugais ont de l’or dans les mains et dans les pieds, leur pays est très beau : Nazaré et la plage du nord impressionnante, les vieilles rues de Lisbonne, son aquarium, le pont Vasco de Gama à traverser, Obidos, la superbe plage de Peniche, la plage de Setubal, celle de Porto Covo, les grandes plages de la Carrapateira, la plage de Beliche et Sagres… La bouffe est très bonne, les gens sont très gentils, l’eau est froide et parfois les vagues sont énormes… Vraiment un très beau pays.
    Paulo Futre, sorte de Messi en plus fragile, la vista !
    https://www.youtube.com/watch?v=TCO...


  • #1508737

    Le Tocardisme ou philosophie du tocard est une spécialité hautement de chez nous et en sport plus particulièrement !
    Qui aurait pu penser un seul instant que cette équipe allait perdre en finale d’un Euro de balle aux pieds, conçu rien que pour elle, livré à domicile qui plus est devant ses supporteurs et dans sa capitale face a une équipe qui a perdu son attaquant de génie ? Et bien non ! Tocardisme oblige le tocard à chuter même quand toutes les conditions sont réunies pour qu’il gagne inéluctablement !
    Non je ne crache ni sur la France ni sur ces "pseudos héros sportifs" bien qu’une fois de plus il soit difficile de comprendre pourquoi ces tocards sont aussi tous millionnaires en Euros ! Bordel !
    Non ! Je suis furieux car ils ont encore fait passer ma patrie pour un conglomérat de ringards !
    Non ! Cette fureur est parfaitement justifiée !
    La preuve est simple à fournir, ce même dimanche A.Murray le British, n’a laissé aucune chance à Raonic métèque du Monténégro versus Canada rentrer chez lui avec l’inestimable coupe du tournois de Wimbledon !
    Désolé, y’a pas photo !
    C’est pour quand les sanctions financières pour ces goldens boys du footebâle international qui osent encore porter le maillot bleu et soi-disant chanter la Marseillaise ? D’ailleurs je crois qu’ils ont eu peur de se faire lyncher au Vélodrome, c’est la seule raison de leur victoire dont le premier but est bidonné par l’arbitre !


Commentaires suivants