Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

Statistiques ethniques, sondages piégés, Mélenchon Le Pen en 2017

 

Il n’est pas question ici de dénigrer le travail de confrères journalistes, même s’ils ne nous aiment pas et qu’ils se sont plantés en beauté dans leur appréhension de la sociologie américaine. La politique est une chose, la sociologie en est une autre. La connaissance du corps social par les instituts de sondage et les titres de presse dominante a ses limites, qui ont explosé à la gueule de leurs manipulateurs lors de l’élection de Trump, le 9 novembre 2016 au petit matin. Un jour béni pour les patriotes de tous poils, un jour noir pour les partisans de la dictature démocratique.

 

JPEG - 663.9 ko
Sondeurs sondant le corps électoral

 

Avec tous leurs outils technologiques dernier cri, leurs logiciels ultra perfectionnés, leurs moyens financiers et humains quasi-illimités, comment ces deux relais du pouvoir (profond) ont-ils pu se planter à ce point ?

 

L’erreur sociologique majeure des instituts de sondage

Comment fonctionne un sondage ? Si l’on met de côté les petits correctifs, qui modulent le résultat de 5% environ, un électeur est considéré comme une mécanique de votation calculable et ce, selon plusieurs critères bien définis : la catégorie socioprofessionnelle (CSP+ ou -), le sexe, l’âge, le lieu de résidence, et enfin, le vote précédent. Aidé de ces 5 items, l’institut de sondage, qui interroge environ 1 000 personnes anonymement selon la « carte » nationale (un ouvrier fan du RC Lens, un patron homosexuel de Paris IV, un artisan boucher du Mans, une femme du secteur tertiaire de 45 ans dans l’Ain, un autoentrepreneur écrivain nationaliste de Vienne), en respectant donc la distribution sociologique, professionnelle, sexuelle et démographique de la France, l’institut arrive donc à un instantané plutôt fiable des forces politiques en présence. En intégrant notamment dans son calcul de tendance les craintes (aléas et accidents) du jour : la crise, le déclassement, le taux de chômage, qui voient certaines catégories descendre dans la case du dessous, le terrorisme (qui peut changer un vote, on l’a vu en Espagne après les attentats de Madrid). Le cadre financier devient chômeur, le chômeur devient chômeur longue durée, l’ouvrier perd son job et se voit payer une formation par le Pôle Emploi mais ne retrouve pas tout de suite un boulot dans les services…

Sauf que, malgré la justesse relative de cette projection, deux critères ne peuvent être évalués, ou admis par la « machine » sondagière : il y a des pauvres qui veulent devenir riches, des employés qui veulent monter leur boîte, et qui donc voteront pour ceux qui vont alléger les charges, des femmes qui ne votent pas à gauche (Sophie de Menthon), des Noirs qui ne sont pas pro-Hollande (Basile Boli), etc. On peut les appeler les contre-pieds électoraux.
Et surtout, des patriotes qui n’osent pas dire qu’ils votent FN en secret, comme devrait l’être tout vote. Ce sont bien les médias et les sondeurs qui ont culpabilisé les Français sur leur vote national.

C’est donc à cause des sondeurs et des journalistes que leurs propres infos ne sont plus fiables. Aux États-Unis, pays ultra communautaire aux frontières bien délimitées entre les communautés, on peut mieux prévoir les choses, ce qui n’a pas empêché les médias US de se planter, et notamment sur les Noirs, les Latinos et les femmes. Les délinquants, les hispaniques et les hystériques, aurait dit le méchant Trump.

 

JPEG - 332.3 ko
Photographie de l’électorat d’Hillary Clinton et François Hollande

 

Des catégories qui auraient dû, théoriquement, voter massivement Clinton. Eh bien non. Certains Latinos ont monté leur Taco Bell, ou leur Los Pollos Hermanos, et ils se sentent plus près du rêve américain que de la compassion de la fausse gauche clintonnienne qui pue la manip sorossienne. On peut encore s’élever par le boulot, aux States. En France, c’est moins vrai, en tout cas pas de la même façon : les banques et les investisseurs ne vous suivent pas, d’où le manque d’initiative et d’esprit d’entreprise. Mais ne changeons pas de sujet.

Pour l’emporter, M. Trump a donc impérativement besoin d’une moindre participation de la coalition qui a assuré à deux reprises le succès de M. Obama : celle alliant les femmes, les jeunes, les Afro-Américains et les Latinos (Le Monde)

Chez nous, le vote immigré ou musulman semblait acquis à Hollande (90% en 2012), qui cassera son jouet avec le mariage gay (2013). Les immigrés étant censés remplacer les ouvriers, partis au FN, dans l’électorat socialiste. En 2007, les ouvriers avaient en partie voté pour Sarkozy parce qu’il avait su leur parler, notamment de ces heures sup défiscalisées. Cela ne réduisait pas le chômage, mais ça augmentait un peu la paye. Inversement, les socialos ont prôné le partage du travail, synonyme d’amaigrissement de la feuille de paye. Erreur fatale ! L’erreur de ceux qui n’ont jamais bossé…

La France va donc être obligée de faire de la statistique ethnique. Aux États-Unis, ce n’est pas interdit, car ça ne menace pas l’unité nationale, qui est quelque peu additionnelle. Ici, cela semble plus dangereux. C’est pour cette raison que les médias français se sont jetés avec gourmandise sur les analyses ethnico-sociologiques de l’élection américaine. Ils pouvaient – enfin – écrire « Noirs », « Latinos », femmes et homos ! Le soulagement ! On pouvait même comptabiliser, à l’intérieur de chaque État, les masses en fonction de leur couleur de peau ou de leur différence sexuelle. Ainsi, Hillary rassemblait-elle les nouvelles catégories minoritaires mais non populaires – Noirs, Latinos, femmes, homos – tandis que Trump rameutait une foule de « petits Blancs », ou de white trash, au choix.

 

JPEG - 87.6 ko
L’imagination époustouflante des anti-Trump

 

Le mouvement est planétaire, et on n’y coupera pas : il y a aura une énorme surprise en France en 2017, car les calculs socialistes suicidaires (jouer les minorités contre le peuple) précipitent déjà le centre de gravité de l’électorat vers la droite. Mais pas forcément la droite classique, qui est socialiste dans l’âme, puisque ce socialisme est déjà libéral. Plutôt vers une droite patriotique, qui ne devra pas abandonner le social pour le sociétal, cette erreur que les socialistes ont faite. Décidément, on a les socialistes les plus cons du monde. Alors qu’il leur aurait suffi d’être nationalistes, et ils raflaient tout. Mélenchon s’y colle, mais on sent le rafistolage de dernière minute. Nul doute qu’il osera des sorties bien plus nationalistes d’ici le 23 avril 2017…

La preuve ? BB en personne l’apprécie ! Il faut dire que Jean-Luc a mis le paquet dans son nouveau régime : plus de nationalisme et moins de viande (donc moins d’abattoirs), et ça, ça plaît à Bardot, 82 ans au compteur, mais toujours aussi verte ! Et si l’écologie c’était ça ?

Terminons cette chronique sur le karma : de plus en plus d’électeurs votent contre les sondages, afin de faire mentir les candidats du Système. C’est une excellente réponse d’en bas aux injonctions d’en haut. Cela s’appelle aussi une rétroaction négative, en cybernétique. L’effet corrige le facteur, la manipulation est punie par là où elle a péché. Le corps électoral ne réagit plus mécaniquement, mais cybernétiquement. D’où les surprises de nos « sondeurs », un mot qui sent la sonde endoscopique, n’est-ce pas.

Voir aussi :

21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
24
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9
17 avril
Un jour en France : lundi 17 avril 2017
La télé de Lutte ouvrière, le vote musulman, Poutou désarme la police
17
14 avril
Un jour en France : vendredi 14 avril 2017
Spécial Vannes : le boucher, les migrants et le 3e RIMa
10
13 avril
Un jour en France : jeudi 13 avril 2017
Le NPA contre le FN, Hollande contre Marine, et Nawak contre les fachos
9
12 avril
Un jour en France : mercredi 12 avril 2017
Des HP en prison, Philippot à la Foire du Trône, un Français gagne 83 millions
4
11 avril
Un jour en France : mardi 11 avril 2017
Concours d’éloquence antiraciste, l’aide sociale contre l’emploi, salauds de Français
11
10 avril
Un jour en France : lundi 10 avril 2017
Spécial « Vichy, repentance et petits calculs électoraux »
33
7 avril
Un jour en France : vendredi 7 avril 2017
Guy Bedos perd la tête, Mélenchon allume Merkel & Hollande, le drapeau BBR
20
6 avril
Un jour en France : jeudi 6 avril 2017
Spécial "gauches" avec Philippe Débraillé Poutou, Finkielkraut qui allume Hamon, et le rap de Besancenot
10
5 avril
Un jour en France : mercredi 5 avril 2017
Macron achète les people, les Roms victimes d’antisémitisme, Taubira power
17
4 avril
Un jour en France : mardi 4 avril 2017
Anne Hidalgo insulte Saint-Pétersbourg, le silence des veuves de l’amiante, France Propagande en chute libre
13
3 avril
Un jour en France : lundi 3 avril 2017
100 artistes (subventionnés) contre le FN, les 2 France, la ZAD « écolo » crado
25
31 mars
Un jour en France : vendredi 31 mars 2017
Terrorisme NBC en France, les 102 lingots de Puteaux, la propagande par les maths
10
30 mars
Un jour en France : jeudi 30 mars 2017
Virilité catholique, Aphatie contre Fillon, Mélenchon & Macron
10
29 mars
Un jour en France : mercredi 29 mars 2017
Le Monde contre le FN, mixité forcée dans le XVIIIe, un Pierre Ménès moins lourd
9
28 mars
Un jour en France : mardi 28 mars 2017
Marine Le Pen secoue Pierre Gattaz, ACS la mutuelle des sans-dents, Attali récidive
19
27 mars
Un jour en France : lundi 27 mars 2017
Spécial "journalistes" : Anne Nivat, Polony TV, et François "Théonarda" Hollande
9
24 mars
Un jour en France : vendredi 24 mars 2017
Hamon contre Poutine, Les Bleus contre Benzema, la Guyane contre la pauvreté
24
24 mars
Un jour en France : jeudi 23 mars 2017
Marine Turchi dans la colle, Crétin le Bref, SOS Anti-antiracisme
11
22 mars
Un jour en France : mercredi 22 mars 2017
50 nuances de lycées, féminisme oligarchique, termites du PS
12
21 mars
Un jour en France : mardi 21 mars 2017
Grand remplacement des médias, Lapix contre Mélenchon, Turchi contre le FN
21
20 mars
Un jour en France : lundi 20 mars 2017
Les temps de parole à la con, Taubira divague, le dégel français
8

Approfondir les thèmes du jour avec Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1601769

    « il y a aura une énorme surprise en France en 2017 »
    Permettez moi d’en douter fortement. A écouter les gens, on voit qu’ils sont complètement endoctrinés et répètent bêtement ce qu’ils entendent et lisent dans les merdias. Ils ont peur du FN, voir une hystérie à l’´énonciation de ces deux lettres, et joueront le jeu du Système... Un francais n’est pas un américain !

     

    • #1601874

      Peu importe pour qui vous voter vous jouer le ’’jeu du système’’.. personnellement je me demande combien faudra t-il d’élections encore et combien de pantins de plus pour que les gens comprennent l’arnaque mondiale dans laquelle l’humanité est plongée.

      Les empires européens ont exportés mondialement ce modèle d’exploitation massive des masses où le fric est Dieu. Aujourd’hui c’est mondiale et des pays comme la Chine le prouve très bien.

      Les politiciens et les dirigeants du gouvernement sont là uniquement pour maintenir la pompe d’exploitation des masses par des petits groupes et masquer et camoufler la seule chose qui compte véritablement et qui est la pyramide sociale.

      Dans *tout* les pays du monde sans exception, des petits groupes en haut s’enrichissent de plus en plus aux détriments des masses du bas... croire qu’un ’’politicien’’ ou qu’un membre des mafias étatique peut faire basculer les richesses du haut vers le bas est franchement naïf..

      Personnellement je suis content que Trump est été élu et je souhaite que le FN le sois aussi car le temps prouvera, comme il l’a toujours fait, ce que j’affirme.


    • #1601877
      le 15/11/2016 par goy pride
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      C’est clair qu’un Français n’est pas un Américain et plus précisément un anglo-saxon. Ce qui a fait la grandeur spécifique des Français en contraste des anglo-saxons et des Allemands par exemple mais qui deviendra aussi leur grande faiblesse c’est qu’ils ne sont pas racialistes et ne connaissent pas l’orgueil lié à la race. Cette particularité a permis au mondialisme et ses idéologies mortifères de mépris de soi et de culpabilisation de crimes réels ou imaginaires passés de s’engouffrer dans la société française. Dans le monde anglo-saxon les Blancs ainsi qu’une partie de l’élite économique ont encore une vigueur que j’appellerai raciale qui n’a vraiment jamais existé chez les Français.
      Que l’on ne se méprenne pas sur mes propos, je ne suis pas entrain de dire que les Français doivent se transformer en racialistes allemands comme le font de manière caricaturale certains identitaires. Un Français racialiste cela donne Conversano, un personnage improbable et ridicule au phénotype méditerranéen arabo-berbère qui chante les louanges de la pureté de la race aryenne...il faut trouver une position intermédiaire raisonnable qui convienne à la spécificité et au génie français.


    • #1602041
      le 15/11/2016 par anonyme
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      @goy pride

      "ne connaissent pas l’orgueil lié à la race." (La grandeur de la France)

      Ah bon ! Alors il faudrait une fois m’expliquer comment se fait-il que dans tous les pays où il y a une communauté française, c’est exactement ce qu’on semble les reprocher ; cet orgueil, ce sentiment de supériorité. Le Français est mal vu sur tout le continent africain. Tu n’as sans doute jamais voyagé mais ne me dis pas de ne jamais avoir entendu parlé de cela.
      Dire que l’allemand est racialiste c’est faire allusion à une période (que l’on connais tous) où tout le monde l’était et non pas à des degrés divers puisque c’était l’esprit de l’époque. L’eugénisme y était à la mode principalement aux States avant qu’elle atteignit l’Allemagne, les théories de Gobineau, le darwinisme,...Et puis prétendre que ce qui fait la grandeur de la France est le fait de ne pas être racialiste est du pur délire. Quand je voyage et que j’évoque la France, les gens ont plutôt tendance à parler de sa richesse littéraire qui est enseignée dans les plus grandes universités du monde, Louis IX qui fut le précurseur du ballet, sa culture culinaire, son raffinement, la beauté de sa langue et du pays, Georges Méliès(l’inventeur du cinéma),...Je n’ai pas souvenir d’une conversation au cours duquel quelqu’un me dit que la grandeur de la France était le fait de ne pas être racialiste...


    • #1603151
      le 17/11/2016 par Mayol de Lupé
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      @anonyme



      "ne connaissent pas l’orgueil lié à la race." (La grandeur de la France)
      Ah bon ! Alors il faudrait une fois m’expliquer comment se fait-il que dans tous les pays où il y a une communauté française, c’est exactement ce qu’on semble les reprocher ; cet orgueil, ce sentiment de supériorité. Le Français est mal vu sur tout le continent africain.




      Idem en France et en Europe pour l’africain, hors mis chez les jeunes et en ville !
      Mais dans les campagnes, le noir, l’africain n’est pas synonyme d’invité ou de bienvenue, ils respectent (tolèrent, serait plus juste) les africains qui travaillent, se tiennent bien, sont polis, ou qui jouent dans l’équipe de rugby du village, mais c’est tout !
      Et je pense même, mais la je parle pour ma région, que peu de gens aiment les africains (mais j’habite en milieu rural en Midi-Pyrénées et peut-être que c’est différent ailleurs )
      Pour ma part je ne connais aucun paysans qui invitent des africains même qu’un dans sa ferme (à par s’il est mécano et pour une réparation dont il ne peut se débrouiller seul et encore )
      Alors ce que tu dis me semble normal idem pour les amerloques, les homos ou pour les arabes !
      Je pense que tous les peuples se méfient de ce qui leur est différent !
      Alors est-ce que les africains n’aiment point les français peut-être as-tu raison !
      Mais par-contre ils aiment la France tout au moins sa CAF, son RSA, sa carte vitale et son ethnomasochisme !
      Mais beaucoup de choses sont en train de changer (même si j’ai peur que cela face le jeux d’une certaine communauté dominante , mais chuttt !)
      Et fasse aussi notre malheur à tous... on a des pros ici ,qui savent manipuler les colères et les diriger à leurs grès (BHL, Zemmour, Finkelcrotte, Fabius, et connes et con-sort...)
      Alors prions pour que ce que A.Soral propose soit compris de tous !
      Ce qui est moins sûr !


    • #1608912
      le 25/11/2016 par Alessandro
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      Mais un francais peut chercher l’inspiration chez les Américains. 2017 sera La victoire de La France du bas avec Marine Le Pen.


  • #1601783
    le 14/11/2016 par TeddyTed
    Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

    Une partie de l’erreur des médias américains vient du fait que là-bas les résultats des sondages concernant les votes Trump ne sont pas réévalués (comme ils le sont en France avec le vote FN). Le vote Trump était en effet un peu "honteux" vue la pression médiatique jamais vue.
    Quant à Brigitte Bardot rappelons qu’elle stigmatise les boucheries dans les abattoirs depuis 1962, et qu’elle en a vu passer des ministres et des gouvernements successifs qui lui promettent que... et qui ne font rien. Mélenchon lui ne fait que s’aligner (discrètement) sur le programme du FN qui doit être l’un des seuls à prévoir un chapitre sur la souffrance animale.

     

    • #1601832
      le 14/11/2016 par Ibn Khaldun
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      Ce n’est pas Mme Clinton qui a été battue, c’est le système médiatique occidental.
      Incroyable mais vrai. Véritable révolution, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre.
      La puissance médiatique occidentale est cassée.
      L’incroyable battage, des semaines durant, de l’Alaska jusqu’aux frontières de la Turquie, a fait pshiit ! D’habitude, avec une couverture médiatique pareille, un chimpanzé aurait été élu. Mais là, quelque chose ne marche plus.
      La victoire de Trump ne me réjouit pas particulièrement, moi, le musulman... Mais...
      Catastrophe ou début, enfin, d’un éveil à la réalité du monde ?


  • #1601804
    le 14/11/2016 par La porte en bois
    Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

    Peut-on oublier le passif de melenchon ?

     

    • #1601881

      Autant oublier qu’une purée est faite à base de patates.

      La surprise de 2017, ça pourrait être la réélection de Hollande.


    • #1601915
      le 15/11/2016 par liberatefratras
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      Non, car il a voté le traité de Maastricht et de surcroît :
      il savait ce que l’aller faire l’union européenne.
      Mélanchon est une girouette.


    • #1601947
      le 15/11/2016 par L’étrangère
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      Grz,
      Comment Hollande pourrait-il être réélu puisqu’à peine 4% de la population Française le soutient ? Et encore, 4% ça me paraît énorme ! Je pencherais plutôt pour 1%.

      Ce qui me fait le plus peur c’est que le vivier électoral musulman votera sans aucun doute pour Alain Juppé, et c’est cette marge qui pourrait le faire gagner. Prions pour qu’il ne fasse pas cette erreur, sinon, une énorme chappe de plomb s’abattera sur la France


    • #1602392
      le 15/11/2016 par VIVACHAVEZ
      Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

      @l’étrangère

      En effet, rien à attendre du vote des musulmans qui, au niveau d’une maison, sont "dans les chiottes" comme le dit AS à ce clown de Chaambi. Et il semble que, pour un petit avantage personnel, ils voteraient pour Mickey ou Donald. Désolé, mais n’est pas Camel Bechikh qui veut....


  • #1601939

    Les sondeurs US ne se sont pas "plantés" au sujet de Trump : un sondage cela S’ACHETE, et plus vous payez, plus le sondage vous sera favorable, De Villiers l’a démontré dans son avant dernier livre . Un sondage c’est avant tout un instrument de propagande : quand tous les sondages donnaient Trump perdant, beaucoup de cons se sont mis à voter pour Clinton afin de ne pas se trouver dans le camp des perdants : c’est le panurgisme démocratique . Mais cela n’a pas suffit pour faire gagner la folle de Sion .

     

    • #1602190

      Non, pas vraiment, c’est plus les gens qui ne se sont pas déplacés : 130 millions de votants il y’a 4 ans, 120 millions aujourd’hui. La faute du "oh ? Hillary va gagner ? pas besoin d’aller voter" et sans compter les gens qui se sont dit "ni l’un, ni l’autre, je ne participerai pas à ça"


  • #1601960
    le 15/11/2016 par anonyme
    Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

    Toujours a la pointe (du casque), Libe propose : "Naki".
    "Faut-il s’interdire le parallèle ? Celui avec l’entre-deux-guerres, celui du National-socialisme des travailleurs allemands. La probabilité pour que Trump ait lu Keynes est sans doute proche de zéro. Mais voilà, il se trouvera sans doute prochainement des économistes (c’est fait) pour accoler deux mots : celui de national d’un côté, et de keynésien de l’autre : "National-Keynesien".
    http://www.liberation.fr/planete/20...


  • #1601987

    L’ennemi du FN en premier c’est l’abstentionnisme ,et cela le système le sait . On écœure les électeurs " le,tous pourris" pour éviter qu’ils n’aillent voter .Je parle bien sur d’électeurs non avertis ,ne s’ intéressants près pas ou peu à la politique .


  • #1602053
    le 15/11/2016 par soumayahastalavictoria
    Un jour en France : lundi 14 novembre 2016

    Je ne comprends pas bien en quoi Trump ferait écho au FN si ce n’est sur la notion de patriotisme... A part ça, il a quand même été élu avec l’un des partis qui se partagent le pouvoir depuis plus de 70 ans. La seule nouveauté, c’est qu’en tant que miliardaire, il n’a pas eu besoin de lécher les fesses aux lobbies ou aux puissances étrangères pour financer sa campagne... Et ceci a dû plaire très fortement aux électeurs, beaucoup moins à ceux qui tirent les ficelles. Néanmoins, j’attends à voir ce qui va se passer dans les mois à venir... Et ce qu’il va faire quand il sera intronisé. Pour la France, Marine n’a pas la moindre chance d’être élue... Malgré tous ses efforts, le FN continuera à avoir une image détestable auprès d’une majorité de français et même si un vote de contestation a lieu au premier tour, elle ne gagnera pas au second comme pour les régionales où malgré des scores honorables au 1er tour, ce sont encore les mêmes partis au pouvoir qui l’ont emporté au second... De toute manière élue ou pas élue, elle ne fera pas mieux que les autres en laissant la France dans l’Union Européenne...


  • #1602102

    MDR. Excellent article sur les sondages.



    D’où les surprises de nos « sondeurs », un mot qui sent la sonde endoscopique, n’est-ce pas.



    Définition de wikipédia :
    L’endoscopie est une méthode d’exploration et d’imagerie médicale ou industrielle qui permet de visualiser l’intérieur (endon en grec) de conduits ou de cavités inaccessibles à l’œil.