Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

Falcone à la rue, Attali en roue libre, Ernotte en chute libre

 

Il s’appelle Falcone, comme le juge anti-mafia qui a été assassiné en Italie. Sauf qu’il est français, à la tête de la police nationale… et tête de turc d’une bonne partie des policiers de base, qui manifestent depuis cinq jours, de nuit (debout !), dans les grandes villes de France. Ça sent la sellette, pour le Jean-Marc en question.

Que lui reproche-t-on ? D’avaler les couleuvres politiques du désarmement moral et matériel de la police, et d’entériner les décisions socialistes désastreuses pour la sécurité des Français, et pour la réputation de leur police. En bon technocrate obtus, au lieu d’ouvrir le dialogue avec la base en colère, qui a débordé les syndicats, jugés trop mous, il n’a rien trouvé d’autre que de saisir l’IGPN (la police des polices) pour enquêter sur les manifestants ! Voici ce qu’il a déclaré dimanche au JDD  :

« Quand je parle avec les gars de terrain, ils me demandent simplement de pouvoir travailler ! Ils me disent : “Monsieur, vous êtes le patron de la police, on veut pouvoir exercer notre métier qui est de mettre des délinquants hors d’état de nuire”. Qu’est-ce que vous voulez que je dise d’autre que je les approuve ! »

 

S’il comprend la colère des flics, il « ne partage pas leur façon de l’exprimer ». Encore un bon exemple de hiérarchie aveugle, coupée du réel, ou alors elle-même paralysée dans ses possibilités d’action. Allons à l’essentiel : les flics ont l’impression – dérangeante – qu’on ne les laisse plus arrêter les délinquants, qui ressortent trop rapidement libres du tribunal. Leur directeur général est-il complice de cette neutralisation manifeste ? Pris entre le chien et l’os, il semble qu’il n’ait pas le pouvoir de changer les projets de l’oligarchie, sur la fabrication du chaos…

Celui qui a la solution à tout, c’est Jacques Attali. Chaque année, cet Amélie Nothomb de la prospective géopolitique nous pond un livre, en général inspiré par d’autres livres, ou compilant des bouts de ses livres précédents. Pour les nouveaux arrivants sur E&R – car il y en a tous les jours – voici un portrait maison du descendant quasi-direct de Yahvé.

Jacques Attali est écrivain, économiste, chef d’orchestre et d’entreprise, conseiller des présidents successifs, porte-parole du Gouvernement mondial basé à Jérusalem, un génie auteur de plus de six millions de livres traduits dans toutes les langues, même les plus difficiles, comme le martien, le vénussien et le batracien.

Chaque sortie éditoriale de ce VRP du mondialisme est un événement, que la presse s’empresse de relayer à grands bruits et à grands frais. Rien n’est trop beau pour vanter les pages sublimes de cet homme augmenté (de sionisme). Pour éviter de dérouler le tapis rouge à chaque fois sous les pieds du Géo Trouvetout supranational, l’homme-monde qui solutionne tous les problèmes avec le sourire – sauf ceux qu’il a lui-même créés –, les semelles de ses chaussures nomades ont été doublées avec du tapis rouge.

 

JPEG - 100.6 ko
Le mage Attali apparaît régulièrement sur la télé et la radio publiques

 

Le service public, que ses détracteurs ont renommé le servile public, a dépêché Pierre Weill pour interroger, sans le brusquer, le Géant. L’échange est de haute volée. «  Alors vous publiez cette semaine un livre intitulé Vivement après-demain  », commence Pierre, de « France » Inter.

Parce qu’il y en a un par semaine ? Rassurez-vous, les « archivistes » au service de SuperSioniste ne peuvent pas repomper un ouvrage par semaine, n’exagérons rien. Jacques, qui peut se dématérialiser à souhait, se projette en 2030, d’où il nous promet le meilleur des mondes, et puis aussi la guerre mondiale. Il fait penser à une voyante qui refilerait à son client à la fois la possibilité d’une apocalypse, et l’assurance d’un bon gros espoir. La vanne attalienne du jour, c’est quand il fustige les élites. Ça alors, où se situe-t-il ? Du coup, pas la peine d’écouter les 8 minutes où Pierre sert le café, puis cire les chaussures du Maître tout en lisant les questions envoyées par le Maître en personne.

Après Falcone pour la sécurité et Attali pour le futur, ce lundi 24 octobre est un jour sombre pour la télé dite française. La Cour des comptes vient d’envoyer son Scud annuel au cœur du dispositif de France Télévisions. Et le missile a explosé au pire endroit : les effectifs. On rappelle que près de 10 000 personnes travaillent pour le groupe public, et que les promesses d’améliorer la gestion, la synergie (entre JT, entre chaînes, entre radio et télé) et autres coupes budgétaires, ont été balancées aux toilettes.

On avait rapporté ici même les propos dangereux de Delphine Ernotte, la femme de paille de Michel Field, le véritable dirigeant mandaté par l’oligarchie (décidément, ce mot est à la mode en période de crise ouverte) pour tenir la bride à la bête publique encore trop à gauche, qui rue et cabre de temps en temps… Aujourd’hui Delphine a pris une grosse claque. En effet, la masse salariale a encore augmenté – la redevance aussi – et les programmes ont perdu de l’audience.

Invité ce samedi chez Ruquier, qui dispose d’une permanence sur France 2 depuis des années, Christophe Hondelatte explique le bonheur de travailler sur le service public, tout en évoquant le cas Morandini, « un gros dégueulasse » qui ne risque rien « pénalement » :

 

Ça c’est con : encore plus de fric et d’employés, pour moins de programmes et de public. On va finir par l’appeler le « service peu public » audiovisuel. Le bilan de la Cour des comptes n’est pas surprenant : quand on confie l’émission politco-médiatique vitrine de la chaîne amirale à Laurent Je Suis Partout Ruquier, quand on refile la matinale de la station amirale à Patrick Liste Noire Cohen, on ne peut pas s’attendre à des miracles.

Si on peut se permettre un petit conseil à Delphine (et à son alter ego de Radio France), qui joue sa tête : parler de diversité, c’est bien, mais la couleur de la peau, l’âge et le sexe, on s’en fout. Ce qui compte, c’est la diversité des opinions, et celle-là, la plus importante, n’est évidemment pas représentée sur l’audiovisuel public. il n’y en a que pour la pensée unique (Cohen-Ruquier), qui n’est même pas une pensée, tout juste un amas de mensonges qui ne tient même plus debout, ni ensemble.

 

Approfondissez les thèmes du jour avec Kontre Kulture

Voir aussi :

20 janvier
Un jour en France : vendredi 20 janvier 2017
Procès de la Grande Borne, carton pour Le Drian, pauvre Science
19 janvier
Un jour en France : jeudi 19 janvier 2017
Europe 1 en chute libre, Ovidie contre le X, Osez le sexisme
21
18 janvier
Un jour en France : mercredi 18 janvier 2017
Hidalgo bête et méchante, migrants contre SDF, Guillaume Meurice contre la France
10
17 janvier
Un jour en France : mardi 17 janvier 2017
Patrick Bruel contre Marine Le Pen, Un Sac de billes, billard à 3 bandes
25
16 janvier
Un jour en France : lundi 16 janvier 2017
Les survivants d’i>Télé, froid de France, Francis Heaulme
11
13 janvier
Un jour en France : vendredi 13 janvier 2017
Marisol Touraine en grippe, Antichrist à la trappe, Mélenchon star des naïfs
19
12 janvier
Un jour en France : jeudi 12 janvier 2017
Belle alliance impopulaire, François GPA Rugy, Fillon immigration
9
11 janvier
Un jour en France : mercredi 11 janvier 2017
Laurence Haïm chez Macron, le revenu universel, Nikola Karabatic monstre Bleu
18
10 janvier
Un jour en France : mardi 10 janvier 2017
I love(d) migrants, femmes et sciences, trumpmania française
20
9 janvier
Un jour en France : lundi 9 janvier 2017
Mélenchon l’ami des banques, Huppert No border, Belkacem anti-profs
33
6 janvier
Un jour en France : vendredi 6 janvier 2017
Gad Elmaleh l’Américain, Cyril Hanouna l’anti-FN, Tancrède Melet l’homme vertige
17
5 janvier
Un jour en France : jeudi 5 janvier 2017
La Voix du Nord enrouée, Bayrou contre le "chrétien" Fillon, le coût de Calais
5
4 janvier
Un jour en France : mercredi 4 janvier 2017
Manuel Valls "inventif", Vincent Peillon "européen", Cédric "migrants" Herrou
14
3 janvier
Un jour en France : mardi 3 janvier 2016
Apprentis complotistes, Bondy Blog anti-inégalités, Marianne dévisse
19
2 janvier
Un jour en France : lundi 2 janvier 2017
Guy Bedos chez Montebourg, Lucas Belvaux anti-FN, les grilles anti-migrants
11
Décembre 2016
Un jour en France : vendredi 23 décembre 2016
Spéciale "Je veux un gros chaos à Noël"
9
Décembre 2016
Un jour en France : jeudi 22 décembre 2016
Marine Le Pen la Russe, 100 Airbus pour l’Iran, Hidalgo, Delga et les subventions
4
Décembre 2016
Un jour en France : mercredi 21 décembre 2016
Lobby militaro-industriel, Église (enfin) sous protection, Journée de l’Orgasme
13
Décembre 2016
Un jour en France : mardi 20 décembre 2016
SDF contre migrants, Debré a son pauvre, France/Allemagne en social
3
Décembre 2016
Un jour en France : lundi 19 décembre 2016
Pécresse contre le "genre", Wauquiez contre LGBT, Fillon contre les Saoudiens
5
Décembre 2016
Un jour en France : vendredi 16 décembre 2016
Najat Belkacem numérique, Gad Elmaleh Amérique, Karim Benzema juridique
15
Décembre 2016
Un jour en France : jeudi 15 décembre 2016
La SNCF débauche, l’organigramme Fillon, King Cantona & "foot leaks"
6
Décembre 2016
Un jour en France : mercredi 14 décembre 2016
Spéciale Alep : Nicole Pleurniche Ferroni, l’Anne de Paris et Sionard Glucksmann
20
Décembre 2016
Un jour en France mardi 13 décembre 2012
Ruffin chez Salamé, la grande mosquée de Sarcelles, le mur de Calais
8
Décembre 2016
Un jour en France : lundi 12 décembre 2016
Christine « 404M€ » Lagarde, Paul « 110M€ » Pogba, Gérard « 1 800 balles » Filoche
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1586018
    le 24/10/2016 par Meyer à bide
    Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

    Attali devrait résilier son abonnement à "sciences et vie", là ça commence à faire ridicule...


  • #1586080

    Ça fait du bien de rire


  • #1586100
    le 24/10/2016 par Bananonyme
    Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

    Très juste description de M. Attali !
    Toujours aussi marrant, merci.


  • #1586123

    Et Y. MOIX de déposer sur le plateau, avec la finesse délicate de son cerveau de brute épaisse, son gros étron fumant "les cathos tradis aiment les petits enfants".
    Lui, il aime les jeunes brésiliennes, je peux l’affirmer sous serment, puisqu’il vit avec une. Ils sont nos voisins immédiats (même escalier étroit) depuis déjà trop longtemps, rue Jean Mermoz. Quel cuistre !


  • #1586173

    du grand art !
    merci pour ce moment (oups !)


  • #1586313
    le 25/10/2016 par anonyme
    Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

    L’arnaque du siècle a aussi ses petites mains.
    Le père tenait un commerce de vêtements a Belleville.
    Les fils se sont lancés dans l’escroquerie financière.
    Fabrice, devenu joueur professionnel, décroche meme la 6e place au Partouche Poker Tour.
    Aujourd’hui, les frères Touil risquent dix ans de prison.
    Richard, l’aîné, s’est réfugié en Israël.
    Sollicités, les avocats Temime et Kaminski n’ont pas répondu.
    http://www.leparisien.fr/economie/6...


  • #1586442
    le 25/10/2016 par Thibaut_Berlin
    Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

    Excellent le coup des chaussures doublées de tapis rouge !! hahaha


  • #1586563
    le 25/10/2016 par Mathieu
    Un jour en France : lundi 24 octobre 2016

    C’est toujours un plaisir de lire vos "Résumés de journée".