Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

Mel Gibson aux Français, i>Télé en grève inaperçue, Askolovitch contre Ken Loach

 

Pas facile de marier Dieu et la Guerre. Mel Gibson l’a fait en réalisant un film sur le brancardier américain Desmond Doss, qui a sauvé 75 soldats (de son camp) pendant la terrible bataille d’Okinawa, sans toucher une arme.

 

Pardon ? Un Jour en France est une rubrique française sur la France et pas sur les USA ? On vous rappelle que le christianisme est universel, et que les films de Mel – un pote – sont très appréciés en France en général et chez les partisans d’E&R en particulier.
D’ailleurs, son message semble destiné aux Français : comment rester chrétien sous la mitraille de l’oligarchie (ouf, on a trouvé un angle), à savoir l’orage migratoire, la pluie de balles du terrorisme et la bombe à neutrons du chômage ? Ne pas répondre à la violence par la violence, mais déconstruire la violence oligarchique en informant sur son mécanisme et ses buts. Savoir encaisser les gifles et transformer cette énergie en connaissance, voilà le programme.

La bande-annonce de Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge en anglais), avec un antihéros freluquet qui touche quand même sa bille (enfin sa grenade) pendant la boucherie et qui se tape une sacrée bimbo :

 

 

 

Dans les deux parties de l’entretien qu’il a accordé en exclusivité aux journalistes de RTL, Mel ne pipote pas, il ne joue pas au chrétien parfait (il aime les femmes – ce salopard a été marié un nombre incalculable de fois et il attend son 9e enfant – et la boisson et aussi dire des bêtises sur la religion d’Hollywood) :

« Je ne suis pas très pratiquant. J’aimerais ressentir vraiment la foi. C’est pour ça que je suis ému quand je croise des histoires comme celle de Desmond, pour qui la foi est essentielle. Je voudrais que cela m’inspire et certaines pages de son livre m’aident en ce sens. D’ailleurs il n’y est pas question de religion, mais bien de la foi, de conviction, de droiture, et de cet amour pur qui, pour moi, est dans le cœur de Dieu. Je poursuis mon chemin d’homme imparfait, et croyez-moi, j’essaie de régler ces questions en privé. »

 

i>Télé, la grève dont tout le monde se fout

Des qui sont pas en train de régler leurs questions en privé, ce sont bien les journalistes de la chaîne d’info du Groupe Canal+. Qui s’est rendu compte de la grève à i>Télé ? Vous, nous, toi ? Personne.

i>Télé est une chaîne surnuméraire, qui ne sert quasiment à rien, puisqu’elle répète en bon perroquet de la dominance les banalités qu’on entend ou lit déjà partout ailleurs, un peu moins vite d’ailleurs.

La surface médiatique accordée à l’affaire i>Télé-Morandini équivaut ces derniers temps à celle consacrée à la Syrie, comme quoi la corporation journalistique profite de sa position privilégiée pour « partager » ses soucis avec le grand public. Une comparaison plus judicieuse serait à faire entre la couverture média des licenciements massifs des grandes entreprises et celle des licenciements à venir d’i>Télé.
En disant cela, nous ne visons pas les journalistes maison, qui ont un job et qui veulent légitimement le conserver. Cependant, à quoi servent les chaînes doublons ? Un jour – la grande Concentration est en marche – on aura une seule chaîne monstre, on reviendra à la chaîne unique, comme dans les années 1960, ou comme en Union soviétique. Le communisme est bien l’avenir du capitalisme.

Tant qu’on est dans le cinoche, restons-y. Mais pas du côté chrétien. Là on est chez Asko, le diminutif d’Askolovitch, l’autre nom d’Israël über Alles en France. On plaisante ! Non, Claude, n’appelle pas Haziza !
Claude, dont l’avis compte, déclare dans Slate qu’il boycotte le dernier Ken Loach, parce que « le cinéaste aime le genre humain à une exception près, celle d’Israël, et je ne ne m’y résous pas ». Claude, qui soutient les journalistes d’i>Télé contre le méchant Bolloré (un chrétien !) , aime bien le réalisateur « social » britannique, sauf quand il s’en prend à Israël. De la même façon, Céline c’est super sauf quand il parle des juifs.

Bande-annonce de Moi, Daniel Blake, dernière Palme d’or à Cannes, film désormais boycotté par le puissant lobby askolovitchien :

 

Voici la raison précise de ce désamour :

Par amour des Palestiniens, Loach a décidé que l’État d’Israël devait devait être retranché de l’humanité commune. Il fait partie des organisateurs du boycott de l’État juif. Un boycott complet définitif, n’excluant pas même les artistes, les universitaires, les intellectuels, tous renvoyés à une culpabilité commune, tous n’étant que des déclinaisons ou des appendices de la politique de Benjamin Nétanyahou.

Soyons honnêtes : Cloclo refuse que Ken assimile tous les juifs – dont les juifs de gauche, pas vraiment propalestiniens mais sûrement pas pro-Netanyahou – aux colons israéliens spoliateurs et assassins. Malgré ces lourds griefs, Cloclo reste mesuré dans sa sentence : « Je ne crois pas que Loach soit antisémite ». Ouf, Ken, t’es passé à deux doigts de la correctionnelle ! Un peu plus et tu rendais ta Palme, qui aurait été remise directement au chef d’œuvre israélien qui suit :

 

 

Ça c’est de l’art, mon pote !

 

Hollywood, la guerre et le Christ chez Kontre Kulture

Voir aussi :

24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
11
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1590808

    J’ai toujours aimé Mel Gibson sauf mad max, l’acteur, le réalisateur. Sa "passion du CHRIST" est admirable, on s’y croirait, il a su respecter l’Evangile de Saint Jean à la lettre. Merci Monsieur Gibson.

     

  • #1590831
    le 31/10/2016 par sioniste un jour...
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Askolovitch est sioniste : sans rentrer dans les détails, sa page FB le montre assez clairement...
    Chacun son avis, mais pour moi, point de différence entre un sioniste de gauche ou de droite ; ce sont juste les méthodes qui diffèrent, vu que le but poursuivi est sensiblement le même (ou sinon on s’affranchit de sa judéiété, -messianique, s’entend- : ER d’ailleurs donne suffisamment de bons exemples...)

    L’excitation relative au BDS est compréhensible : un boycott efficace aurait des conséquences dramatiques pour la maison mère.

     

    • #1590905
      le 31/10/2016 par André Pierre
      Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

      Revoir les interventions de l’excellent Gilad Atzmon sur le sujet.

      Le sioniste de droite est plus franc, plus direct, plus violent, plus facile à prévoir.
      Le sioniste de gauche est trop hypocrite et met trop de temps avant de faire se découvrir qui il est vraiment.

      Mieux vaut le sioniste de droite donc.


  • #1590854

    est on obligé d’aimer Israel pour exister en tant qu’humain ?.. certes pas pour Askolo machin chose.. mais on s’en fout !

     

  • #1590855
    le 31/10/2016 par L’étrangère
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    I-télé est en grève ? J’avais pas remarqué. Faut dire que j’entends pas, et à chaque fois que j’allume la chaîne I-télé je ne vois que des publicités hystériques et épileptiques. Mon "handicap" est plutôt un atout dans ce monde où les cons hurlent pour rien. Pendant ce temps, ce que je vois avec mes yeux, c’est que nous nous faisons tranquillement remplacer, selon un plan sorti tout droit des cerveaux malades de nos chers oligarques, et que les journalistes qui osent dénoncer le remplacisme ne sont pas les bienvenus sur I-télé.

    Sur ce, je vais terminer tranquillement " Un quinquennat pour rien" que je sirote avec plaisir. Il a du se tromper dans le titre, c’est pas un quinquennat pour rien, c’est un quinquennat pour achever la France....Et surtout qu’ils continuent de choyer leur électorat ces chers remplacistes qui nous gouvernent, ils vont avoir besoin d’eux pour être ré-élus. Silence... Il faut surtout pas dire qui vote pour le PS, cela pourrait froisser les burkinis de ce vivier électoral si précieux pour les mondialistes.

     

    • #1592385
      le 03/11/2016 par Peter Sellers
      Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

      Que représente numériquement le vote immigré ? À croire que ça n’est pas les français qui votent dans leur majorité pour le PS...

      De toute façon vu comment vous montrez du dédain pour l’extra-européen dans sa majorité, la petite partie qui vote (!), quand elle vote majoritairement à gauche par peur de la « extrême-droâte » ne le fait peut être pas aujourd’hui sans raison : la quantité de messages clairement racistes (qui aurait l’audace de le nier ?) sur les réseaux sociaux... C’est bien simple à la grande époque de SOS raviolis les propos douteux étaient rares alors qu’ils sont devenus une banalité sur la toile tellement un militantisme de la contre provocation par la provocation s’est installé comme la nouvelle normalité..

      D’ailleurs on se demande comment l’idéologie SOS racisme peut encore perdurer..

      Allez faut remettre un jeton dans la machine...
      Ps : pas besoin d’affirmer qu’il y a un soit disant silence.. vous n’êtes pas tres attentive aux déroulement des choses dans les médias.. le don d’ubiquité de Zemmour démontre bien que les médias jouent sur l’anxiogène.. Pas vraiment subtile vos constats.


  • #1590923
    le 31/10/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Claude Askolovitch se comporte comme les personnages des fonctionnaires obtus dans la bande-annonce du Ken Loach !


  • #1591013
    le 01/11/2016 par réGénération
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    J’ai pas vu ce dernier film avec les Charlots...


  • #1591122

    Il y a quelques jours je suis allé voir Carla’s Song de Ken Loach au cinéma, film de 1995 dont l’action se passe en 1987 :

    Synopsis issu de Wikipédia : "Glasgow, 1987. George, chauffeur de bus, est amoureux de Carla, jeune réfugiée nicaraguayenne qui a fui la guerre dans son pays, après avoir été témoin d’évènements dont elle ne veut pas parler. Un jour il la sauve d’une tentative de suicide. Il décide alors de se rendre avec elle au Nicaragua sur les traces de son passé. Parti avec une sympathie pour le pays de Carla et pour ses compagnons de lutte, ce paisible garçon se retrouve soudain au cœur d’une violence qui n’est pas sienne, qu’il n’avait jamais soupçonnée, et qu’il est incapable de supporter."

    A la fin du film, Ken Loach met dans la bouche d’un Américain (Bradley) travaillant pour une ONG une dénonciation virulente des crimes des Contras soutenus par la CIA (Langley en Virginie, le siège de la CIA, est nommé) au Nicaragua. En 1995 Internet en était à ses balbutiements et peu d’Occidentaux connaissaient ces crimes odieux dont la barbarie est décrite par Bradley. C’est certainement la meilleure scène du film et elle a dû laisser pantois de nombreux spectateurs.


  • #1591141

    Vous vous trompez : Mel Gibson n’a pas été marié des dizaines de fois, bien au contraire : il est resté très très longtemps marié à la mère de ses 8 premiers enfants (si j’ose dire !) Il est contre l’avortement et, malgré ses propres démons ( Dieu éprouve durement ceux qu’il choisit) , c’est un homme de valeurs. Son chef d’oeuvre absolu , Braveheart, en est une éblouissante démonstration. Corneille n’en aurait pas renié les dialogues , d’une très haute tenue et d’une morale très aristocratique et chevaleresque. Qt à la passion du Christ , tournée en latin et en araméen , encore une preuve sacrément gonflée de la qualité humaine de cet homme qui est , par ailleurs, d’une très grande beauté et d’une très grande virilité, je trouve. Ca fait du bien : ça change de toutes ces petites merdes dégénérées d’Hollywood qu’on nous vend toute la journée , avec leur gueule en plastique et leur fond de teint !


  • #1591146
    le 01/11/2016 par brebis_mal_garée
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Mel Gibson est mon réalisateur préféré tant il cherche le réalisme visuel (Braveheart) et plus tard le réalisme textuel (Apocalypto, la Passion...). Il a aussi bercé mon enfance en tant qu’acteur (Arme fatal). J’aime vraiment beaucoup ce type et ses frasques ne me l’ont rendu qu’encore plus sympathique.


  • #1591187

    Bloodfather le dernier rôle de Mel gibson est génial je le conseil à tous un beau film !!


  • #1591188
    le 01/11/2016 par Bananonyme
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Chronique toujours plaisante !

    Mel Gibson est un excellent réalisateur, certes un peu "classique" dans la forme, mais extrêmement subversif dans le fond. Je crois que c’est un très habile créateur qui est à Hollywood sans vraiment en être.
    "Apocalypto" est pour moi son chef d’œuvre absolu, éblouissant par sa technique et tellement "dissident" par son propos, où il met en scène les ravages de la civilisation face à la primauté sacré de l’homme de Nature, et les errements de parcours de l’Homme dans son retour à soi. C’est très hegellien, très marxien et très subversif et peut-être même que ça n’était pas entièrement voulu !


  • #1591238
    le 01/11/2016 par Majestic
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Mel est l’un des meilleurs réalisateurs se voulant sauf braveheart car encore dans les mains de producteurs avides de fric, proche de la realite des époques et du sujet qu’il met en image.
    N’ oubliez pas le film L’homme sans visage son 1er qui est bon aussi.

    Enfin pour terminer, je trouve Mel assez tendu et nerveux lors de cet interview, redoute il quelque chose, qu’une chose soit mal interprétée ?
    J’ai lu quelque part qu’il ferait parti des personnes mk, victime
    Si quelqu’un a des informations, merci d’avance


  • #1591305
    le 01/11/2016 par Mendina
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    Gibson n’a été marié qu’une seule fois pendant 26 ans et 7 de ses 9 enfants sont de son ex femme. Ta pire que ça dans le show Biz.


  • #1592391
    le 03/11/2016 par Peter Sellers
    Un jour en France : lundi 31 octobre 2016

    J’ai lu il y a bien longtemps « Le Héros aux mille et un visages » (en anglais « The Hero with a Thousand Faces ») citez dans l’interview par Monsieur Gibson et je pense avoir bien compris l’idée des archétypes concernant les héros..

    C’est bien pourquoi lors de la sortie de « Saving Private Ryan ».. j’ai bondi de mon siège à la fin de la séance avec la ferme conviction qu’ils n’avaient pas le droit d’écrire un tel scénario.. Qu’il y avait là un précèdent scénaristique impensable.. Une inversion des valeurs ahurissante...

    Pour la première fois dans un film de guerre le héros (Ryan qui d’autre ?) était un être passif.. Habituellement, le héros est supposé se sacrifier pour sauver la vie du plus grand nombre (ce que respect le film de Mel Gibson). Là (dans le film multi-oscarisé de Spielberg), c’était tout un bon bataillon de boys américains qui devait mourir pour sauver le soldat Ryan (soldat élus) car sa famille avait beaucoup souffert.. C’est de l’ordre du symbolique.. le commandement militaire s’attache à l’acte prétendument symbolique...

    Mathématiquement ça ne colle pas vous vous en doutez, militairement non plus.. alors moralement je ne vous explique pas.. Et ça n’était pas un film de science fiction.. Ou alors peut être un film d’anticipation ?..

    Bon, Spielberg aurait-il fait un film de commande pour l’armée ? Et l’armée américaine serait devenue folle en présentant le chevalier auréolé de gloire comme étant un nobody s’appelant Ryan ?! Le règne de la médiocrité (genre tout le monde peut être un héros même malgré lui ET surtout malgré lui si heureux élus) n’explique peut être pas tout ?.. faut pas abuser..

    Franchement ça ressemble surtout à ce qui s’est passé depuis... aux soldats américains qui doivent mourir pour protéger (le Moyen-Orient) Israël car ce pays à beaucoup souffert.. Propagande sioniste anti-goy introduisant l’idée d’un soldat lambda mais élu dont la vie, selon un idéal déterminé par le haut commandement, vaudrait beaucoup plus (tout un bataillon en faite) qu’un soldat non-élus ?

    Et personne n’y a vu que du feu ?.. À la même époque des films Hollywoodiens ou la série télévisée 24 heures chronos justifiaient et d’encourager les sévices ou la torture institutionnalisée.. tout comme Israël l’avait très officiellement légaliser peu de temps avant.. Hollywood un temps de retard, un temps d’avance....


Commentaires suivants