Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

Paris je t’aime , Valls contre Hollande, Calais jungle du viol

 

Paris je t’aime, le clip plus dangereux pour le tourisme que les attentats

Après avoir sali la capitale avec les migrants et les terroristes (deux formes de violence oligarchique), le socialisme à la française se rend compte que la cote de Paris, la ville rose, s’est effondrée dans le top 10 mondial. Pour remédier à cela, une seule chose est venue à l’idée des génies de la mairie : un clip. Une mise en scène grotesque de Noirs, de Blancs et de Bruns, au ralenti, avec du bonheur factice plein la gueule. Ça pue le marketing désuet, la pub pour banque voleuse, et en plus, la chanson est en anglais !

Le socialisme parisien, qui a inondé d’art contemporain les musées encore fréquentables, qui a vendu l’immobilier aux prédateurs anglo-saxons, qui a laissé se communautariser des quartiers entiers, au point qu’on ne se sent plus en France dans le XVIIe, dans le XVIIIe, dans le XXe arrondissement, et encore moins dans le XVIe, se demande pourquoi tout foire.

 

 

L’image qui résume tout ? Anne Hidalgo qui se trémousse maladroitement sur un « son » de David Guetta, le maître de la Béatitude dollarisée, et accessoirement du plagiat artistique.

Erratum  : pour une fois, les concepteurs de l’image de la ville n’ont pas incrusté de gays dans le tableau. Rien à voir avec de l’homophobie : la campagne olympique foireuse de l’ère Delanoë a laissé un souvenir douloureux… Se déclarer « capitale gay » peut avoir des conséquences funestes sur le business. Mince, on n’arrive pas à retrouver le type qui avait dit, dans son testament, que Paris était, en substance, une ville de juifs, de socialistes et de migrants...

À propos de gaieté, on peut dire ce qu’on veut de Hollande, qu’il est en surclassement, qu’il accumule les conneries sur la scène diplomatique (foutons-le vite dehors pour reprendre nos relations avec la Russie et tous les non-alignés), qu’il a capitulé devant Valls et le CRIF, mais il est une chose qu’on doit lui reconnaître, en ces temps de théorie du genre transmachin, c’est qu’il est 100% hétéro. Un gros cochon qui chope de la dinde culturelle à la tonne. Comme Sarko, comme Chirac, comme Mitterrand, mais pas comme de Gaulle. Lui, il était au-dessus de ça, au-dessus des hommes et des femmes. Son amour, c’était la France. L’amour de Hollande, c’est pas la France, c’est le petit cul des actrices. On aime ce qu’on peut, hein.

« J’adore la cuisine française, et aussi celle de l’Italie du Nord. Depuis mes 14 ans, je m’intéresse à la littérature française. Les Françaises peuvent aussi se targuer d’avoir les plus beaux culs. »

Dixit Jim Harrison, l’écrivain récemment parti dans les plaines éternelles du Montana.

 

Le petit Valls attend son tour de manège royal

Courir après les morues ne fait pas un président. Au moment où Chirac glisse lui aussi dans l’Au-Delà, on découvre ses relations amoureuses. La presse les « dégèle ». Marie-France, Jacqueline, Michèle… Le bougre aura bien vécu. La bouffe, les femmes et le pouvoir, y a pas à tortiller, ça vous requinque un mec. D’ailleurs, quand ils quittent le pouvoir, ou plutôt quand le pouvoir les quitte, ils flétrissent à vue d’œil. Leur vraie maîtresse, c’est le pouvoir. L’anneau !

 

 

Un qui a encore les gonades bourrées de testostérone monarchique, c’est le petit Iznogood de Matignon. Lui, ça fait deux ans qu’il piaffe, avec son sponsor principal (CRIF) qui lui excite l’arrière-train à coups de pique-bœuf. Il a envie d’aller au contact, il fume des naseaux, il gratte le sol de ses Weston (y a plus de belle chaussure française), il a envie de tout défoncer. Quand ils vont le lâcher dans l’arène, ça va faire mal.

Le Premier ministre du CRIF a de quoi jubiler. Son président et chef, François Confessions Intimes Hollande, est en train de se noyer dans ses calculs à cinq bandes. Le tableau de la France est trop noir pour une remontée, on lui prédit un score à un chiffre, autant dire l’humiliation nationale, en 2017. Le pauvret nous fait penser à ces arbitres sud-américains qui ne peuvent plus rentrer chez eux, après un penalty sifflé à la dernière minute contre l’équipe locale. Il faut alors changer de métier, de pays, et de visage. Le programme de protection des témoins du FBI, c’est une possibilité, pour François le Petit. Peut-être la seule.

 

JPEG - 98.6 ko
Les employés de Soros au boulot

 

Quant aux Français, eh bien, ma foi, ils se débrouillent. En étant aussi mal gouvernés, c’est le système D qui reprend de la graine. Entre le chômage de masse et les hordes de migrants, les bombes terroristes et la connerie médiatique, se frayer un chemin n’a rien d’une sinécure. C’est dur pour tout le monde, pour les Français et les non-Français.

Hier soir, une interprète afghane a été violée et la journaliste qui la suivait agressée aux abords de la jungle de Calais. Vous savez, le réservoir à bêtes sauvages sorossiennes, qui sert à diluer nos frontières, nos services publics, notre justice, notre franc-parler et notre vivre-ensemble, tout ce qui résiste et que l’oligarchie américano-sioniste ne supporte pas. Si on refoule ces nouveaux barbares, on est des salauds ; si on les bute, on est des nazis ; si on les accepte, on est des cons.
Quelqu’un a une solution ?

 

Prolongez les thèmes du jour avec Kontre Kulture

Voir aussi :

24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
11
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1581580

    Il y a bien un couple de gays dans le clip.

     

    • #1581626
      le 18/10/2016 par franck d
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      je confirme ! il y a bien un couple de gays au milieu de la video...
      c est de l’ordre du deni de realite de ne pas le voir ! ; )


    • #1581629
      le 18/10/2016 par franck d
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      pour ceux qui veulent vraiment verifier, se reporter a 1min 22 sec

      la petite menotte sur l epaule ne trompe pas !
      c est soft... mais c est la


    • #1581837

      Oui, je me le suis dit en regardant cette daube en vidéo avant même de lire cet excellent article par ailleurs.
      C’est donc bien un carton plein, il y a tous les saloperies et clichés que l’oligarchie nous enfonce au quotidien.
      Comme d’habitude, merci aux pubards pour leurs travaux biens rémunérés de collaboration oligarchique, l’argent n’a pas d’odeur.


  • #1581582

    Excellent.
    Comme d habitude.
    Quelle plume !
    Ça fait du bien, sûr.


  • #1581591

    Hier soir j’ai fait découvrir à mon fils de 15 ans "Ascenseur pour l’Echafaud", superbe film de Louis Malle avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Lino Ventura,... et la musique de Miles Davis. Ça c’est Paris et il a été scotché.
    Comme quoi dans le cinéma, la littérature ou la musique, quand c’est du lourd c’est multi-générationnel et intemporel, n’en déplaise à ces vendus de socialopes à la con.

     

    • #1581709

      Si des touristes étrangers sont convaincus par cette pub et se pointent à Paris… Ils vont vite déchanter.


    • #1581875
      le 19/10/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      @ Nono
      Tu m’as donné envie de voir ce film que je ne connais que de nom : dans le réseau des médiathèques de la ville de Paris, quasiment tous les nombreux exemplaires sont déjà empruntés !

      Pas mal, pour du noir et blanc sorti en 1958, et qui n’a pas particulièrement "d’actu" !


    • #1582882

      À voir également, Le Feu Follet inspiré de Drieu La Rochelle, et Lacombe Lucien.
      C’est pas du petit jus Louis Malle.


  • #1581602
    le 18/10/2016 par White Knight
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    Excellent article !
    La conclusion est d’une pertinence exceptionnelle !
    (Je vais la ressortir celle là...) ^^


  • #1581619
    le 18/10/2016 par spiritof76
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    La petite blanche qui a les couettes de Marie Ingalls regarde langoureusement le grand black hirsute...

    Le couple se trouve devant un tableau, lequel ?

    Le radeau de la Méduse...Tout un symbole.


    Mais a quoi pense les gens qui on conçu cette daube marketing ?

     

  • #1581655
    le 18/10/2016 par Ted Raquais
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    Il faut les accepter (on peut pas faire autrement) et les convertir. De mon côté je vois que ça, ( comme les juifs ça sera le signe de la fin des temps d’ailleurs ). Une fois que le martyr de l’église sera fini avec l’implosion de la secte conciliaire, son triomphe n’en sera que plus grand.
    " Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroît "

    Grand merci pour ces topos quotidiens et pour votre travail, j’en rate plus un seul.


  • #1581660
    le 18/10/2016 par Grosbill
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    Dans le clip, on s’est bien gardé de filmer de trop près le monument de la place de la république, complètement salopé par des tags et autres déjections. C’est sûr que ce n’est pas terrible pour attirer les touristes. Il paraît qu’il a été nettoyé, mais la karchérisation violente de peinture incrustée dans la pierre doit faire quelques dégâts (je ne suis pas sur place pour vérifier), et le nettoyage n’est pas gratuit...

     

    • #1581793
      le 19/10/2016 par Hadrien
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      J’ai toujours trouvé ce monument repoussant. Cette statue, allégorie de la "République", est hideuse, dure et écrasante. Quand aux symboles qui habillent son socle ... une illustration de la vulgate maçonnique.

      Dans la perspective d’un changement de paradigme, il serait intéressant qu’un sympathisant d’ER féru d’histoire décortique cette iconographie du XIXème siècle présente sur moult monuments, bâtiments de la Capitale, et que les parisiens côtoient quotidiennement sans bien les comprendre. Or les symboles sont agissants.


  • #1581667

    Désolé les gars mais il y a bien un couple de mecs qui apparaît de 1mn21 à 1mn24 (sur un marché façon bobo puis image suivante même couple bras dans le dos avec main sur l’épaule). Je sais, je suis taquin. Quand j’ai vu s’afficher Mairie de Paris à la fin, j’ai pensé Merde de Pub.


  • #1581695
    le 18/10/2016 par la petite porte
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    Ayant vécu quinze ans à paris et après avoir fuis à la campagne je peux affirmer haut et fort que ce film ne reflète en rien la réalité ! Les trottoirs sont crade, ça pue, y à pleins de bruit, les gens font tous la tronche, ils en ont tous pleins le cul de leurs petite routine. Les étrangers qu’on vois sont souvent marginaux et parfois ils inspirent un peut la crainte. Les gens ne sont pas du tout accueillant. Avec les chemtrails il y fait toujours gris, les bâtiments concentrent le vent.

    Paris était une ville magnifique et pourrait encore le redevenir (sauf si les Russes en décident autrement..) mais sous le joug artistique du libéralisme économique il n’y à rien à voir la bas.

    ps : en bas de la tour Eiffel il y à des bonasses étrangère qui te propose de te faire visiter, elles viennent vers toi, incline une carte pour cacher ces mains et te chope des trucs dans le sac ou les poches en t’occupant. Avec ou sans complice. Et à la sortie des métro vous pouvez acheter des paquets de cigarette low cost à des pac pac...

     

    • #1581738

      Ben dites donc, vous avez bien fait d’aller vous reposer à la campagne. Parti depuis quinze ans, vous donnez l’impression d’être encore bien perturbé.


    • #1581811

      @Eric
      Encore un qui comprend ce qu’il veut bien comprendre.
      Le gars te dit "J’ai été quinze ans à Paris" et toi tu captes qu’il l’a quittée depuis 15 ans.
      Que Dieu fasse que je ne tombe pas sur une de tes hautes analyses de l’actu, je crois que j’y perdrai mon latin !


    • #1581853

      Vous aurez corrigé de vous-même. Parti " après " et non depuis. Mais bon c’était trop tentant, n’est-ce pas ? Reposez-vous bien et tâchez d’essayer de conserver le même pseudo deux posts d’affilée. Au plaisir de lire à nouveau vos hautes analyses d’un réalisme sans pareil et brillamment exprimées (la palme revenant au passage sur les chemtrails). Bref, un irréalisme répondant à un autre irréalisme mais au bord opposé. Le votre ayant l’avantage d’être drôle dans le fond.


    • #1581958

      Bravo !!! et tout à fait d’accord pour avoir vécu à Paris dans les années 1970 .Je pris pour ne plus y refoutre les pieds .


    • #1582233

      Mort de rire. Nul besoin de prier, il suffit de ne pas y remettre les pieds tout simplement.


  • #1581743

    Super article. De la vraie plume perspicace, à la fois drôle et cinglante.


  • #1581792
    le 19/10/2016 par Paul Dupont
    Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

    Très bon article mais Weston est français justement ! Ne nous l’enlevez pas ! C’est même un magnifique fleuron français qui a évité l’écueil commercial dans lequel est tombé son éternel rival Church’s

     

    • #1581869
      le 19/10/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      "Weston est français justement !"

      Peut-être, mais des pompes de bolos, avec le petit pull cachemire négligemment jeté sur les épaules, pour paraître "décontracté"...


    • #1582586
      le 19/10/2016 par Paul Dupont
      Un jour en France : mardi 18 octobre 2016

      Si vous voulez, mais cela perpétue un savoir-faire français de très haute qualité et contribue à l’économie et au rayonnement de la France.

      Peu importe leur clientèle, à ce compte-là vous arrêtez tous les produits de luxe ; les grands bourgeois français se fourniront aussitôt à l’étranger et vous aurez l’air malin.


  • #1582002

    J’ai failli m’arrêter au bout de une seconde de clip. L’Asiatique qui matte la rousse dans un lit surplombant la rue qui mène a la Tour Eiffel...Quel tableau idyllique made in PS.
    La propagande metissolatre bat toujours son plein.
    Quand aux homos,blancs evidemment,ils sont bien la vers 1mn30,avec deux grands sourires espiègles pour bien nous montrer que etre amateurs de trous de cul dans Paris,y’a rien de plus fun.Bon je retourne a mon "Mein Kampf".


  • #1582024

    ha ! il n’y a plus de poubelles d’immondices jamais ramassés, de Roms sur matelas à chaque coin de rue ou presque à Paris ?


  • #1582035

    Pourquoi ne pas avoir filmé les tentes sous le métro aérien et les mendiants roms allongés des grands boulevards !?? Et aussi filmer le clan des bulgares et des roms qui se sont installés cet été aux pieds de la Tour Eiffel avec des pousse pousse fabriqués de leurs mains pour balader les touristes à 15 euros la course sans aucune assurance et sans licence ,la police n’intervient pas elle doit avoir eu des consignes ! les clandestins et les gens de l’Est entrés grâce à cette escroquerie de l’UE font tout et n’importe quoi à Paris c’est le foutoir voulu par les socialopes d’ Hidalgo et du préfet laisse laisse faire !


Commentaires suivants