Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 27 septembre 2016

Sarkozy fête Hanouna, Charles-de-Gaulle mission Mossoul, violences à l’hosto

 

L’anniversaire de Cyril Hanouna est un événement national. C’est l’un des dommages collatéraux de la médiatisation de ce vendeur de falafels dont le talent consiste à dire n’importe quoi mais très fort, ce que les discrets et modestes chrétiens ne savent pas faire. Mais ne soyons pas jaloux, et regardons ensemble cet anniversaire très « familial »...

 

 

Une carotte (un tube de terre montrant une variété de couches géologiques) du showbiz se prosterne devant le nouveau roi du PAF, qui a remplacé Arthur dans la très juteuse fonction de récoltant du champ de patates (millions). Les lecteurs de Voici et de Closer auront reconnu dans Capucine Anav, la chroniqueuse qui a obtenu l’enregistrement de l’ex-président de la République, une proche de Nicolas Sarkozy. Le monde médiatico-politique est petit : Capu est en couple avec Louis, l’héritier. Tout cela reste en famille, et même tata Lang y a été de son message. En plateau, Cyril a dit une méchanceté sur l’extrême droite mais c’est tout à son honneur : ça prouve qu’il est dans le camp du Bien. Des fois on choisit, des fois on choisit pas son camp.

Il est dommage, quand on y repense, que des personnes qui ont des ennuis avec la justice aient fêté son anni sans que Cyrille ne tique. Si Marc Dutroux nous envoyait un petit message d’amitié, pas sûr qu’on le diffuserait. Sans transition, on passe aux ennuis de Nicolas Sarkozy (un pléonasme), dont les petits cadeaux de feu Kadhafi sont en train de remonter à la surface. Ça rappelle ces polars où le crime est parfait, mais à la fin, un petit détail fout tout le subtil montage en l’air : la main de la victime sort de terre sous une pluie battante (un Chabrol), ou d’un filet arrimé au bateau sous un magnifique soleil méditerranéen (Plein Soleil, de René Clément).

 

 

Puisqu’on est en mer, on va y rester, avec notre porte-drapeau national, le Charles-de-Gaulle, qui trace vers l’Irak pour aller arroser Mossoul de ses obus et de ses Rafale. La grande bataille de libération de l’Irak est en voie d’achèvement, et les enfants du fond de la classe sont en droit de demander pourquoi l’Amérique, qui a détruit l’Irak, vient aujourd’hui le sauver. Ce sont les mystères de la géopolitique de l’Empire. Les tordus penchent pour un scénario moins paradoxal : un, la destruction d’un pays arabe nationaliste et laïc opposé à Israël au Proche-Orient ; deux, l’organisation d’une milice terroriste « islamiste » déstabilisatrice qui intervient partout où l’Empire en a besoin ; trois, la destruction de la-dite milice une fois son « œuvre » accomplie.

Et pourquoi la « France » va-t-elle là-bas ? Tout simplement pour être là où ça se passe, et obéir aux Américains. Cela permet accessoirement de faire des vidéos de missions de Rafale que vous ne verrez pas, mais que les hauts gradés brésiliens, indiens et saoudiens dégusteront devant leur écran géant, dans leurs PC ultra sécurisés. Quant aux dommages collatéraux de cette guerre économique, puisque toute guerre est économique, au fond, eh bien, qu’ils aillent se faire soigner dans les hôpitaux... qui n’ont pas été aplatis sous les bombes.

Selon Le Figaro du jour, une agression a lieu toutes les 30 minutes dans les hôpitaux français. On n’en est pas encore aux bombes mais ça prend une mauvaise tournure. Le personnel hospitalier se prend la misère et la connerie humaines en pleine gueule. Cela arrive malheureusement aux pompiers et aux policiers, dès qu’ils mettent le nez dehors dans un « quartier » ou une cité chaude. Toutes les cités ne sont pas chaudes, certaines sont froides. Et malgré tout, il fait bon y vivre. Mais là où les communautés étrangères d’origine sont concentrées, là où il n’y a plus de vraie mixité sociale, ça ne se passe pas très bien. Pas la peine d’évoquer la « guerre civile » pour parler de la misère française, d’autres diront immigrée. Les rapports officiels font remonter des cas d’incivilités dans les centres de soins de plus en plus fréquents et de plus en plus violents.

 

 

Ce n’est pas que physique : on reproche aux médecins ou aux infirmières leur façon de faire (des gens s’énervent pour une prise de sang), le temps d’attente (surtout aux urgences), bref, une population nerveuse, impatiente et agressive fait face à nos braves personnels soignants. Du coup, les services s’adjoignent la présence d’agents de sécurité, chose classique dans les hostos du 93. On va parler un peu plus vrai, ça fera gagner du temps. Avant, n’importe qui pouvait aller et venir dans un établissement ; aujourd’hui, on se méfie. Entre les « cousins » qui débarquent pour mettre la pression sur un service, la famille de 15 Gitans qui squatte une pièce occupée par deux autres personnes en convalescence, les pétages de plombs aux urgences les vendredi et samedi soirs alcoolisés, les HP qui réduisent leur nombre de lits (les fous sont lâchés), et l’augmentation du désœuvrement général dehors, on a mal pour ceux qui nous soignent avec un dévouement sans pareil.

On a piqué la conclusion au Figaro, qui a trouvé un vieux routier des Urgences qui explique « sa » méthode pour se protéger : « Il ne faut jamais tourner le dos au patient, être toujours assez loin de lui pour ne pas pouvoir être agrippé et rester le plus proche possible de la porte. »
Non non, on parle bien d’un soignant, pas d’un dresseur dans la cage aux fauves.

 

Prolonger les thèmes du jour avec Kontre Kulture

Voir aussi :

24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
4
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1566597

    :D Ma parôôôle, il a la haine le Moktar. T’es chez Hanouna là, si tu veux ramasser les miettes, tu dois ramper Moktar. "T’es toléré ici, toléré" !

     

  • #1566599

    La séquence Hanouna...on en est là ? grave.....une espèce de sentiment de grosteque de fausseté, je ne veux pas croire que ce genre de type dispose d’un public, ça me fait honte. Comment un pays peut-il s’en sortir quand un tel tas de cons le compose ? en vrai ? sa mère de sa race qui tapine au prisu ? Moi aussi je sais le faire..... ;) ;) ;).......grave....


  • #1566638

    mais quelle vulgarité, cette émission d’Hanouna , j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout de l’extrait . Comment une telle nullité peut elle avoir autant de succès ?
    Heureusement, dans mon entourage, on me parle du " C dans l’air", qui a été regardé à la même heure, devant la télé .

     

  • #1566683

    Nicolas Sarkozy aime l’ énergie de Cyril Hanouna dans laquelle il se reconnait.. mais bon sang d’ ou vient cette énergie ???? à votre avis ..

     

  • #1566694
    le 27/09/2016 par La piscine
    Un jour en France : mardi 27 septembre 2016

    Commentaire un peu à côté mais je ne crois pas que les gosses-beaux actuels d’hollywood n’arrivent ne serait ce qu’à la cheville de l’incroyable beauté d’Alain Delon. C’est fascinant.
    Je suis un homme mais je ne suis pas homosexuel, je le précise bien évidemment.

     

  • #1566761

    Rien qu’avec l’extrait de Cyril Moukil, j’ai vomi par le fion. Faut prévenir avant les mecs, moi j’ai pas la télé, je suis pas habitué.


  • #1566855

    Pauvre Hanouna ,pour que le reste comme tu dis ,ils ont d’autres choses
    à faire de plus important et gratifiant que de te souhaiter un bon
    anniversaire. Tu veux certainement parler du FN ,on l’aura bien compris.
    ,mais que de temps perdu est quel intérêt de s’intéresser à une personne
    plus insignifiante que toi ,dans cette immondice télévisuelle dont tu es le
    chantre .Le FN a une fierté ,et ne s’abaisse pas à ce niveau de
    vulgarité qui ne fait pas partie de leur quotidien.


  • #1566857

    Si tout s’arrête, Capucine Anav (l’anti Nabila) retrouvera sa vie d’avant sans problème. Ses parents tiennent à Lyon les boutiques Superdry, G-Star et Eleven Paris. Elle connaît bien le milieu du commerce.
    http://www.tribunedelyon.fr/?actual...

     

  • #1567022
    le 28/09/2016 par vivelhumanite
    Un jour en France : mardi 27 septembre 2016

    Triste société de spectacle (de qualité ultra médiocre), ou on glorifie l’âne ou faiseur d’ânes et ou on se moque du sage.

    Il faut vraiment détester l’humanité à un point tel pour oser lui faire bouffer une telle merde en faisant semblant de l’aimer (mes petites beautés, mes petites chéries...etc).


  • #1567129

    Votre vanne sur le vendeur de falafels braillard est vraiment hilarante, digne d’une réplique de Dujardin en OSS 117. Rien que pour ça, merci !