Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 3 mai 2016

Anticonspis, extrême droite, remplacement

Les anticonspis sont les complices du pouvoir. La preuve, ils ne sont jamais inquiétés, jamais attaqués en « justice », ils ont toute latitude de raconter leurs salades, mentent comme des arracheurs de couilles, sont promus rapidement dans le système médiatico-politique, sont grassement payés pour leur sale besogne, et en plus, ces escrocs tentent de se faire passer pour des amis de l’humanité et de la vérité : les deniers de la Traîtrise, et la médaille du Courage !

 

« Conspiracy watch » watch

En vérité, ce sont des chiens – de garde – qui surveillent toute pensée qui s’aventure hors du territoire délimité par leurs maîtres. Ces flics, dans le sens le plus péjoratif du terme, qui ne protègent ni la veuve ni l’orphelin, sont régulièrement pris en flag de contradiction conceptuelle. Du coup, ils ne piègent que ceux qui sont déjà victimes de la propagande ; les personnes lucides ou de bon sens les fuient instinctivement ou se moquent d’eux. Malgré ça, ces menteurs pathologiques poursuivent leur sale besogne, fliquent ceux qui sont prisonniers des versions officielles étroites et étouffantes, dénoncent les hommes (trop) libres, rabaissent la pensée des autres, salissent les penseurs, bref, utilisent leur intelligence contre l’intelligence.

En cas de véritable grabuge de rue, ils iront se planquer chez leurs maîtres, qui les foutront dehors, trop heureux de refiler de la mauvaise viande à un peuple affamé de vengeance. Heureusement pour ces traîtres, les temps ne sont plus si barbares : ils finiront juste à poil, en public, sous une pluie de crachats. Car il faut assumer ses choix : quand on dénonce ses petits camarades pour un bonbon hiérarchique, c’est pas la peine de venir pleurer chez les résistants le jour de l’addition. En attendant le jour A comme Addition, ils sont les perroquets de l’oligarchie, les soulageant de la détestation de leurs contemporains.

 

 

Ce qui nous fait rire, au fond, c’est que ces valets sont obligés de défendre mordicus des versions officielles branlantes, simplettes, et pour tout dire, indéfendables. Même avec tout l’or du monde, ça ne pourra pas marcher. Il en faut des couches d’info-mastic, pour tartiner les yeux du grand public qui lorgne avec envie vers des explications plus cohérentes. Il en faut, des tartines de mensonges, pour défendre la version officielle du 11 Septembre, confectionnée pour les copines de Nabilla. Ou pour croire une seconde à la spontanéité du terrorisme qui touche la France depuis un an. Là, on ne rigole plus. Ces bouffons deviennent subitement les complices – conscients ou pas – de manipulations plus graves.

Ceux qui pensent – on les appelle aussi les réinformés – doivent donc avancer avec ces parasites sur le dos, qui les harcèlent, hélant les passants, hurlant dans les yeux et les oreilles, afin de brouiller le message contagieux qui sort de la bouche des évadés. Les anticonspis ? Des petits diables accrochés sur le dos des évadés, hurlant leur position, désignant leur dépassement des lignes, des frontières… Finalement, les réinformés, ce sont eux les vrais « no border ». Sans ces frontières mentales, qui sont établies par la dominance, et que les anticonspis ont pour ordre de faire respecter. Hélas, une part grandissante du public se tourne vers une explication moins insultante pour l’intelligence. Le respect de soi-même, ça compte, merde !
Au fait, à quand la Journée Mondiale du Complot ?

 

Extrême droite et extrême droite

Les journalistes qui crient au loup de « l’extrême droite », avec la montée en puissance du FN de Marine Le Pen, ne voient-ils pas qu’une extrême droite d’inspiration étrangère a pris le pouvoir dans notre pays, et au niveau de la politique intérieure, et au niveau de la politique extérieure ? Cela fait maintenant deux quinquennats que nos présidents appliquent le programme de l’Empire, et ces hypocrites de journalistes ne se scandalisent pas ?

 

 

Les journalistes « antifascistes » enlèvent le cheveu de l’assiette de merde, voilà ce qu’ils font. Car l’extrême droite – qui leur fait tant peur quand ils la fantasment en Française blonde de 47 ans qui ne tuera personne –, elle les embauche, elle les dirige, elle leur donne ses ordres, elle les punit quand ils dévient de la Ligne – on appelle ça des dérapages, et tous ces imbéciles s’entre-surveillent et s’entre-dénoncent –, comme à l’époque soviétique.
L’extrême droite honnie, qui pétrifie Caroline Monnot et Abel Mestre, les deux antifascistes patentés du journal Le Monde, mais c’est elle qui les finance !

Réveillez-vous, les lanceurs d’alerte au loup gris. La droite nationale franchouillarde, à côté, c’est de la petite bière : sans moyens, militaires ou matériels, il ne lui reste qu’à jouer sur les mots avec des phrases-choc, pour, dans le meilleur des cas, botter le cul de quelques grappes de racailles qui pourrissent ces cités aux noms fleuris, et puis c’est tout. La question qu’on peut se poser, en ces temps très embrouillés, où se superposent toutes les manipulations et tous les faux-semblants, est la suivante : l’oligarchie objectivement aux commandes de notre pays – puisqu’on a perdu la main sur la monnaie, l’économie et la guerre, selon la formule de Marie-France Garaud –, est-elle en train de pousser le gouvernement actuel vers la voie de la soumission totale à coups de pique-bœuf terroriste, de grosses décharges qui mettent la pression, ou veut-elle tout simplement placer à terme une Marine Le Pen à la présidence, ce qui présenterait moins de différentiel entre le programme et la réalité (totalitaire) ?

C’est peut-être pour ça que la droitisation de Valls avance à grands pas, sur le modèle de l’attelage Sarkozy-Buisson en 2011… Un Patrick Buisson qui revient dans le jeu avec de Villiers. La pression lepéniste ne servant, in fine, qu’à permettre de muscler le discours du Premier ministre. Histoire d’assécher le marigot. Comme ça, d’un côté ou de l’autre, l’oligarchie est gagnante : les musulmans vont déguster.

 

 

Le glissement totalitaire dû au surgissement d’un terrorisme sans revendication se décline en une économie dérégulée (Macron/Attali), une répression des idées par le biais du couple police/justice aux ordres des associations communautaires (CRIF/SOS Racisme), et un ennemi commun, le musulman, avec sa version diabolique, l’islamiste. Si le programme du FN « matche » avec ça, c’est autant de « réglages » de gagnés, de ceux que Hollande et sa clique d’incompétents subissent d’en haut et imposent au bas actuellement. Car la gauche moderne justifie la casse sociale que la droite ne veut ou ne peut pas faire. C’est ça, l’alternance : se partager le sale boulot du libéralisme et de la censure.

Quant au Grand Remplacement, au sommet, il est déjà acté. La décision en matière de politique intérieure/extérieure ne nous appartient plus, elle appartient à cette oligarchie littéralement innommable. Ceux qui hurlent au grand remplacement en cours feraient bien, au lieu de surveiller les plages du sud de l’Europe, de regarder un peu vers le haut, où il est parfaitement achevé.

Voir aussi :

5 décembre
Un jour en France : lundi 5 décembre 2016
Manuel Valls impopulaire, anarchie au PS, Guy Carlier prévient Cyril Hanouna
24
2 décembre
Un jour en France : vendredi 2 décembre 2016
François "le CRIF m’a tuer" Hollande, Valls–Fillon l’escroquerie "démocratique"
22
1er décembre
Un jour en France : jeudi 1er décembre 2016
Stoléru contre Le Pen (1989), Stromae & Goldman académiciens, Rabbi Jacob 2 avec Jul
9
30 novembre
Un jour en France : mercredi 30 novembre 2016
Le choix des sans-dents, un service militaire socialiste, les livres pour enfants
6
29 novembre
Un jour en France : mardi 29 novembre 2016
Cheminots fichés, école française nullissime, le cancer ou le chômage
18
28 novembre
Un jour en France : lundi 28 novembre 2016
Mélenchon, Rachline : tous contre Fillon ! Et Caroline Fourest contre Valérie Boyer
10
25 novembre
Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016
Fillon violente Martichoux, Taubira-Hidalgo-Aubry l’union des gauches
21
24 novembre
Un jour en France : jeudi 24 novembre 2016
Policiers emprisonnés, pompiers à l’eau, et la prime aux migrants
11
23 novembre
Un jour en France : mercredi 23 novembre 2016
Le fascisme de l’UEJF, France Inter sodomie, Fillon-Renaud et les fachos
23
22 novembre
Un jour en France : mardi 22 novembre 2016
Restos du Cœur (français), François Ruffin président, la Criirad en rade
14
21 novembre
Un jour en France : lundi 21 novembre 2016
Primaire loupée sur France 2, Patrick Cohen sur liste noire, Le Monde anal
15
18 novembre
Un jour en France : vendredi 18 novembre 2016
De Thomas Pesquet à Claudie Haigneré, en passant par Mezrahi-Nabilla
35
17 novembre
Un jour en France : jeudi 17 novembre 2016
Cannabis trafic d’États, pizzas volantes, Minc et Juppé contre BHL
8
16 novembre
Un jour en France : mercredi 16 novembre 2016
Franck Dubosc au chômage, la flexisécurité (sociale ?), jobs du cinéma
11
15 novembre
Un jour en France : mardi 15 novembre 2016
Cash libyen pour Sarkozy et Guéant, Montebourg et Poisson outsiders, le sucre
16
14 novembre
Un jour en France : lundi 14 novembre 2016
Statistiques ethniques, sondages piégés, Mélenchon Le Pen en 2017
19
11 novembre
Un jour en France : vendredi 11 novembre 2016
Réfugiés de France, Griezmann et/ou Benzema, le Pr Rollin lucide
9
10 novembre
Un jour en France : jeudi 10 novembre 2016
Sarkozy sous Trump, l’inversion Belkacem, Thomas bimbo Hollande
5
9 novembre
Un jour en France : mercredi 9 novembre 2016
À notre tour de marquer l’Histoire
17
8 novembre
Un jour en France : mardi 8 novembre 2016
Yannick Jadot agent US, Tous pour Hillary, le Refuge pour Fred Lopez
11
7 novembre
Un jour en France : lundi 7 novembre 2016
Valls le touriste, sécuriser la primaire, sexualité des salaires
9
4 novembre
Un jour en France : vendredi 4 novembre 2016
Migrants en poussières, langue française menacée, Aude Renaudot Lancelin
13
3 novembre
Un jour en France : jeudi 3 novembre 2016
Spécial prix "littéraires" avec Yasmina Reza, Leïla Slimani et Steve Sandberg
9
2 novembre
Un jour en France : mercredi 2 novembre 2016
Harcèlement de Belkacem, Morts contre la France, CETA pour les nuls
12
1er novembre
Un jour en France : mardi 1er novembre 2016
Handicapée à la rue, hommes des bois de Vincennes, Sylvain Tesson en Sibérie
18
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1457829
    le 03/05/2016 par LECTEUR
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Article tout bonnement excellent !
    Précis, jaugé, mesuré, mais direct et clair !
    La ligne est parfaite.


  • #1457876
    le 03/05/2016 par yassin
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    j’adore la fin.

    - Ceux qui hurlent au grand remplacement en cours feraient bien, au lieu de surveiller les plages du sud de l’Europe, de regarder un peu vers le haut, où il est parfaitement achevé.-

    bravo au’x) rédacteur(s)


  • #1457882
    le 03/05/2016 par Odyle
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Article hélas 100% véridique. Il nous faut beaucoup d’humour et de paix pour digérer tout ce poison.
    Un jour proche viendra où la vérité surgira !


  • #1457888
    le 03/05/2016 par Mo’Truckin’
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    La Le Pen en France ...
    La Clinton aux USA ..
    Ben putain(s) !


  • #1457890
    le 03/05/2016 par ursus
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Il faut arrêter avec le monde des bisounours... Si le moment de passer à la caisse survient, il faudra être sans pitié !
    Ne serait-ce que par mesure de précaution, pour préserver l’avenir...


  • #1457904
    le 03/05/2016 par anonyme
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    "tous ces imbéciles s’entre-surveillent et s’entre-dénoncent –, comme à l’époque soviétique"
    J’ai dû relire par 2 fois, je pensais que vous parliez aussi du FN, et j’avais trouvé ça bien vu ...


  • #1457951
    le 03/05/2016 par lothare
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    "Grandes Ecoles : l’Elysée accusé d’avoir fait un concours spécial pour des juifs"
    Laurent Mauduit, Médiablate, repris par l’Obs.

    Elle est salace celle-là, non ?

     

    • #1458060
      le 04/05/2016 par rectificateur
      Un jour en France : mardi 3 mai 2016

      Salace en effet, mais date de 2011, sous Sarközy de Nagy-Bocsa. Des nouvelles fraîches pour les concours en cours ?


  • #1457967
    le 03/05/2016 par "Droite des valeurs"
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    La différence entre le grand remplacement de l’élite d’un côté, et le grand remplacement du peuple de l’autre, c’est que le premier peut être corrigé en une nuit, tandis que le second, lui, est irréversible.


  • #1458070
    le 04/05/2016 par Didier ROLLAND
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Radarisé par mon smartphone
    Il est pourtant pas tout jeune, Samsung galaxy S2, ça date pas d’hier, ça doit faire au moins sept ou huit ans que je l’ai, il ne m’avait jamais fait ça. Boum ! il me flashe la tête. Je lui ai rien fait, j’ai rien touché, je suis juste entrain de regarder une vidéo d’Alain SORAL... Oups !

     

    • #1458788
      le 05/05/2016 par Nettoyeur
      Un jour en France : mardi 3 mai 2016

      Il n’y a vraiment pas besoin de vous prendre en photo pour savoir ce que vous faites de votre portable. Il s’agit surement d’un bug.


  • #1458103
    le 04/05/2016 par Toutatis
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    "C’est ça, l’alternance : se partager le sale boulot du libéralisme et de la censure."



    Excellente réflexion ; Quand je vois (et subis à plus de 80 % de ce que j’écris, sans injure, sans vulgarité et avec le moins de fautes d’orthographe possible mais juste en disant ce que je pense !) la censure de la "modération" ici, je sais désormais pour qui et pour quoi vous roulez.
    Oserez-vous laisser lire cette remarque (il serait intéressant de voir les réactions sans censure bien sûr !). Je pense que vous n’avez le courage nécessaire.

    Toutatis

     

    • #1458247
      le 04/05/2016 par The Shoavengers
      Un jour en France : mardi 3 mai 2016

      Ba, vous avez, moi je lis ce qui ne passe pas dans mes messages repris dans ces billets. Donc au final...


  • #1458117
    le 04/05/2016 par Lehardi
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Bravo pour votre article !!!! L’avenir fait froid dans le dos...


  • #1458125
    le 04/05/2016 par anonyme
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Rebondissant sur l’affirmation de Gilles Finchelstein, selon qui "la gauche française est sans doute la plus à gauche d’Europe", François Hollande a dit ne pas vouloir entrer dans le débat.
    http://www.huffingtonpost.fr/2016/0...

    Ils s’interrogent sur l’utilité de leur vie de militants de gauche. En toute logique, puisque c’était les organisations communistes qui les avaient pris en charge et formés. Plus tard, quand ils ont rompu avec le PC, ils ont voté socialiste, par tradition familiale.
    http://www.lemonde.fr/idees/article...


  • #1458145
    le 04/05/2016 par gelindo
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Woh, quel article ! Vous vous êtes encore dépassés les mecs. Bravo.

    J’ai adoré "mentent comme des arracheurs de couilles"


  • #1458146
    le 04/05/2016 par Antoine
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    Mais quel MAGNIFIQUE article et travail de grande qualité que vous nous proposez. E&R et son fondateur Alain SORAL sont vraiment en passe de marquer l’histoire de notre pays et de lui rendre un tant soit peu sa dignité.

    "Finalement, les réinformés, ce sont eux les vrais « no border ». Sans ces frontières mentales, qui sont établies par la dominance, et que les anticonspis ont pour ordre de faire respecter. " Très belle phrase, analyse dont je félicite tout particulièrement l’auteur.

    Bravo à vous. Ils peuvent aller se coucher... dehors. Et pour info, alors que je suis sur E&R depuis 2013. Je compte dès à présent prendre la carte de membre quand je vois l’acharnement judiciaire et le chantage financier SCANDALEUX qui pèsent sur Alain SORAL dont les petits collabos du système présents sur la toile se font le relais... à défaut de se mettre au sport et de suivre un bon ptit régime ! Mais quelle honte !


  • #1459527
    le 06/05/2016 par solaine
    Un jour en France : mardi 3 mai 2016

    « ... une part grandissante du public se tourne vers une explication moins insultante pour l’intelligence. Le respect de soi-même, ça compte, merde ! »

    Les ennemis de la vérité (liberté) n’ont qu’à bien se tenir.

    Merci E&R.
    p.s : c’est un article mémorable.


Commentaires suivants