Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 8 février 2017

Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"

 

Ils sont de retour ! Alléluia ! Nos deux agents du système médiatico-politique, les Laurel & Hardy de l’investigation dans la poche du juge, les Pipo & Pompo de l’info chaudasse, viennent de frapper un nouveau grand coup de cymbale dans l’orchestre médiatico-philarmonique de la France occupée : Davet & Lhomme ont balancé les auditions « Fillon » ! Merveille du journalisme indépendant qui brandit haut le drapeau du scoop déontologique arraché aux Forces du Mal !

 

Bon, on redescend sur terre. Un dossier, ça se fourgue, ça se revend, qu’on soit chez les flics ou les magistrats, ces professions mal payées, qui acceptent un petit billet facilement. Même les journalistes sont achetables, car tous ceux qui rêvent de ce métier prestigieux croient qu’on déjeune du matin au soir, et qu’on poursuit les méchants devant le grand public qui applaudit. Il n’en est rien. Beaucoup de pigistes crevards vendraient leur belle-mère pour un « dèj » dans une brasserie de luxe. Davet & Lhomme, eux, n’ont pas ce problème. Ils sont au Monde, où ils ont repris le job de l’agent Plenel, qui avait d’excellentes relations avec la hiérarchie syndicale policière, celle qui sait tout sur tout le monde. Son taf parallèle : organisateur des coups bas du pouvoir qui ne peut pas se permettre de se salir les mains (la CIA fait pareil avec la Mafia ou la DGSI avec les « hybrides ») alors hop, les dossiers brûlants, dans les mains des journalistes avides de notoriété.

 

 

Dans un chat sur le site du Monde diffusé juste avant la conférence de presse du bouc Fillon, le lundi 6 février 2017, les deux héros du Waterclosetgate français s’expliquent :

Mat  : Comment avez-vous eu accès aux informations des auditions ? Ne s’agit-il pas d’un dossier en cours et donc soumis au secret judiciaire ?
Gérard Davet et Fabrice Lhomme : Comme nous le répétons souvent, et contrairement à ce que laisse croire une légende tenace, les journalistes ne sont en aucun cas tenus au secret de l’enquête ou au secret de l’instruction. Seules les parties prenantes aux investigations le sont (magistrats, policiers, greffiers, etc.).

[...]

5de7  : Comment vous croire alors que vous participez au lynchage médiatique en cours ?
Nous ne participons à aucun « lynchage », mais nous intéressons à une affaire judiciaire devenue un scandale politique majeur, ce qui est notre mission première. Par ailleurs, il ne s’agit pas de nous « croire » puisque nous ne donnons pas notre avis sur cette affaire, mais révélons des éléments factuels incontestables. Libre à chacun ensuite de les interpréter bien entendu…

[...]

Chris93  : Pensez-vous que M. Fillon fera tout pour se maintenir au risque de faire perdre son camp ?
Difficile de présumer comment va réagir M. Fillon à nos révélations. En tout cas, il n’était pas prévu qu’il annonce son forfait, c’est même tout l’inverse : il semble déterminé à faire front et à se maintenir coûte que coûte. Reste à savoir s’il pourra supporter les pressions judiciaires, politiques et médiatiques qui s’exercent sur lui…

Ah, le graaand journalisme, qui fait le porte-flingue dans les règlements de comptes entre politiques…

Le règlement de comptes, c’est le boulot du sympathique Cambadélis, surnommé Camba – Mon Camba ? – et pas Délice, allez savoir pourquoi. Le trotz devenu gras comme un franc-mac rad-soc’ de province nous en a encore sorti une bonne. Lui, son rôle, après celui de fomenter les coups de vice en interne pour le compte de François 4% Hollande, c’est de faire croire, par sa communication, que tout va bien, en France et au PS. Évidemment, ça fait rire la France entière, mais c’est pas grave. Les rires s’envolent, les écrits restent…

 

 

La dernière de Camba, c’est de menacer d’exclure du PS tous ceux qui louchent trop du côté de Macron, le nom de cette chaloupe à la mer de plus en plus tentante pour les affolés du naufrage en cours… Une fuite qui pourtant a lieu sous ses yeux, la plupart des hiérarques ne voulant pas servir la soupe – populaire – à « Bilal » Hamon, comme il aime à se renommer, et encore moins à Valls, brûlé au 49’3ème degré. Menacer d’exclure des gens qui ont très envie de partir… L’impression que Camba finira seul maître à bord, maître à bord, mais seul, dans un bateau qu’il aura lui-même miné de partout, lui et son pote Juju. Dray & Camba ? Les Davet & Lhomme du socialisme post-mitterrandien… Les faiseurs de rois... qui finissent décapités par la foule en colère. Tout ça pour ça, aurait dit Lelouch. Les noyauteurs ont tout bouffé, il faut changer de fruit ! Tous chez Macron ! Manu, on serait toi, on ferait gaffe à nos fesses.

On termine en beauté avec la franco-espagnole Olivia Ruiz, devenue légèrement célèbre par la grâce d’une émission de télé réalité, un télé-crochet, un truc où tu chantes et si ta gueule plaît, tu gagnes. À toi les contrats, Universal et compagnie, les couvs de Voici, Closer, les photos faussement volées (mais réellement dealées) entre deux paparazzades sur un politique pédé et une pouf à Gad Elmaleh. Le minois d’Olivia a dû plaire, parce qu’elle a été élue haut les seins, et qu’ensuite, intelligemment, elle a abandonné la variète, pour faire une carrière de chanteuse solo, un peu hors des sentiers battus.

 

 

Oui mais voilà, c’est pas à la télé qu’on apprend à chanter, c’est dans des écoles spéciales, on appelle ça « maîtrise », comme il y a une école de musique – les CHAM (classes horaires aménagés musique)– ou de danse – les CHAD – qu’on peut intégrer sur un petit examen à partir du CM2 ou de la 6e. Un secteur d’excellence menacé par l’Éducation nationale socialiste : ces désolants tranchent dans les budgets de l’apprentissage artistique, qui serait trop « élitiste ». Une catastrophe de plus à mettre au crédit des 68tards qui ont sciemment bousillé notre école, ce fleuron de la France des années 60. Soyons indulgents, il n’y a pas qu’eux : introduire dans l’école des la République des enfants qui parlent mal le français, dans des proportions difficilement intégrables, ou assimilables – tu parles d’une différence – c’est faire mécaniquement baisser le niveau. Remarquez, si c’est pour finir avec un pétard dans le bec et un revenu universel dans la poche, c’est pas si grave.

Olivia, qui plaît tant aux journaux de gauche, Le Monde, Libé – même si c’est de la fausse gauche –, a du sang espagnol, comme Anne Hidalgo, autant dire qu’on a de la graine de « républicaine ». Olivia qui chante, mal, faux, filet de voix aigre de robinet rouillé, et tout le monde de s’extasier. Facile d’impressionner un public sous-cultivé issu de l’école publique sabotée par les trotskistes. Pour les hommes politiques, c’est pareil : ils n’ont rien à craindre du grand public électoral...

Conclusion : si Olivia chante mal, c’est la faute à Camba.

Pour aider Olivia à passer de sa voix de Lolita à une voix de femme, cette version en français de la chanson tirée de Mary Poppins, dont l’air sert de générique de fin à une célèbre séquence mémorielle :

 

Voir aussi :

22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9

Relevons le niveau et finissons sur une note d’espoir
avec Kontre Kulture Musique

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1661261

    Hahaha, je veux bien que les français soient des veaux, mais le sophisme à ce niveau c’est de l’Art ! Chapeau Camba ;) Pauvre Gainsbourg sinon...


  • #1661283

    Je vous trouve un peu durs avec Olivia Ruiz... Alors oui, effectivement, la justesse était assez approximative sur la séquence en question. Certes.

    Mais cela dit, pour la question du timbre de voix, c’est plus subjectif et si le sien est effectivement assez "spécial", il est du genre qu’on aime ou qu’on déteste. Perso j’aime bien sa voix et je trouve qu’elle sait assez bien en cerner les possibilités expressives, même si aussi sur ce plan il y a une marge de progression. Mais c’est déjà pas mal en tant que tel.

    Après, pour ce qui est des chansons sur lesquelles elle l’utilise, c’est du McDo musical, on est bien d’accord.

     

    • #1661593

      Dur ?
      Ah non je trouve la rédac’ super indulgente.
      D’abord Olivia n’a pas été "élue" haut les seins puisqu’elle n’a jamais "gagné" de télé-crochet ( éliminée avant la finale)
      Ensuite, Universal a dû dépenser des sommes ahurissantes pour imposer un album dont les radios ne voulaient absolument pas. En dernier recours, Universal a utilisé de gros moyens de pression pour forcer les radios à entrer cette bouse en playlist.
      Enfin le robinet rouillé est une belle image poétique pour une voix rappelant (aussi) une porte qui grince miaulant des textes à pleurer de conneries.

      Leçon n°1 - La radio fait accepter n’importe quelle merde "à force de"
      Lecon n°2 - Le public docile finit même par trouver que la merde n’a "pas si mauvais goût"

      Mais de temps en temps il est bon de remettre l’église au milieu du village.


    • #1661854

      Je ne sais pas si tu as réellement lu mon commentaire de bout en bout.

      A aucun moment je n’ai dit que gagner un télé-crochet (puisque tu insistes sur le fait qu’elle ne l’a pas gagné, justement) ou qu’être beaucoup passé à la radio était un gage de qualité. A aucun moment j’ai dit que j’appréciais son travail (j’ai même dit le contraire, à la fin de mon commentaire...mais je ne crois pas que tu sois allé jusque là).

      Et, je le répète, l’appréciation d’un timbre de voix est une chose éminemment SUBJECTIVE, a fortiori quand il s’agit de timbres pas vraiment consensuels comme le sien. Le fait que personnellement j’apprécie le sien ainsi que son expressivité vocale n’a rien à voir avec le lobbying fait par sa maison de disques, vu que je n’écoute pas la radio. Donc merci de ne pas insinuer que je suis un mouton qui aime la merde à force de m’en faire bouffer. Tu ne pourrais pas être plus loin de la réalité.

      Donc, oui, je le maintiens, la rédaction est un peu dure avec elle je trouve, même si elle a raison de faire remarquer qu’elle ne chante pas juste, du moins sur la séquence en question. Après, à sa décharge, il reste à voir dans quelle mesure elle pouvait entendre le clavier : le boulot de l’ingé son de l’émission est que les téléspectateurs entendent tout bien, et on entendait tout bien ; mais si elle, elle entendait bien le clavier, c’est une autre question.


    • #1661911

      @Henri
      j’ai bien lu ton commentaire.
      Le pire est qu’elle ne chante pas particulièrement faux sur cet extrait, si le pianiste de chez Leclerc ne foutait pas des accords enrichis-à-la-con partout franchement ça passerait.

      "Du McDo musical" en effet tu as pas mal résumé.
      (C’est justement ce qu’on est en droit de lui reprocher...)

      Quand une major dépense plusieurs centaines de milliers d’euros pour imposer un produit médiocre, elle ne les dépense pas à encourager des artistes plus talentueux, c’est mathématique.
      Comme tu n’écoutes pas la radio, tu as donc découvert Olivia Ruiz chez des amis (qui eux avaient dû l’écouter, fatalement...)

      Attention à ne pas confondre critique (argumentée et renseignée...) et attaque ad hominem.
      Il en faut pour tous les goûts dit le proverbe.


  • #1661331
    le 08/02/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : mercredi 8 février 2017

    Au rayon chanteuses, en Europe, au XXème siècle, Amália Rodrigues.
    Issue du peuple, famille très modeste : une des dernières immenses chanteuses populaires, considérant les mutations engendrées par la société spectaculaire marchande.

    La différence musique du peuple/ musique pour le peuple, pour l’abrutir... Madonna, Gaga, etc...

    Dans le reste du monde, Oum Kalthoum, Billie Holiday, Dolly Parton, Emmylou Harris...
    Si vous en connaissez d’autres, j’écoute.

     

    • #1661408

      Cesaria Evora.


    • #1661418

      Susana Baca par exemple, c’est pas mal quand même merde.
      (veuillez m’excuser, y a un catalan qui m’a traumatisé).
      https://youtu.be/MXo4AfC8HFY


    • #1661487

      Diane Dufresne....


    • #1661517

      Bonjour,
      Plus que d’accord avec vous concernant Amalia : parmi les plus grandes.
      Mon critère ? Les poils qui se quillent et ce chaud frisson qui vous parcourt.

      Dans le même sens je me permets de proposer à l’écoute (outre Edith Piaf, tellement évidente qu’on l’oublie parfois), Nina Simone. Essayez l’album "Forbidden fruit" ; un parmi tant.

      La liste serait peut être trop longue et par conséquent diluée, cependant j’y ajouterais volontiers : Patti Smith, Madeleine Peyroux (Careless Love), Amy Winehouse, sans oublier de se faire plaisir avec Miriam Makeba.

      Bonne écoute et... je passe le relais.

      G.


    • #1661645

      Kate Bush. Non seulement une chanteuse exceptionnelle à tous points de vue, mais aussi une compositrice géniale.


    • #1662253
      le 09/02/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : mercredi 8 février 2017

      Nina Simone, gros morceau : elle a tapé dans tellement de registres différents, son éclectisme égare.
      Je connais surtout cet album de 1978, Baltimore, qui pour le coup, est relativement homogène. Forbidden Fruit, c’est noté, merci.
      Je me suis désintéressé de Nina Simone parce que sa version de Strange Fruit est moins profonde que celle de Billie Holiday, que je ne peux tout simplement pas écouter, pour le coup ! lol, rapport à l’éclectisme, qui ne permet pas d’approffondir.

      Avec l’exemple de Nina Simone, on touche à un point intéressant : "l’engagement politique" dans une pratique artistique. Elle en avait probablement besoin, pour s’y exprimer aussi, mais c’est une déviation vers une impasse, avec éventuellement une saloperie de récupération à la clef.
      Y’a pas besoin de ça.
      L’artiste doit être fatalement au-dessus de ces anecdotes, et approfondir son art, c’est tout.
      Si tu compares Emmylou Harris à Madonna, l’une des deux n’a pas besoin de se positionner politiquement, de faire du racolage.
      Emmylou est d’essence humainement exemplaire.

      Pour répondre aux suggestions :
      Merci pour Susana Baca, je vais apprendre à connaître !
      Cesaria Evora m’a toujours fait l’effet d’un apéritif, un peu comme Astrud Gilberto, c’est très bien, mais trop "léger" pour moi : j’écoute aussi principalement du doom, sinon, hein... lol
      Donc, Diane Dufresne, c’est un peu le même registre que Cloclo, non ?
      Miriam Makeba, y’a un côté festif/"positif" qui ne me touche absolument pas.


  • #1661337
    le 08/02/2017 par katapugon
    Un jour en France : mercredi 8 février 2017

    Sauf qu’Olivia Ruiz n’a jamais eu la carte et n’a survécu que parce qu’elle a été suivi par son public... Faites excuses mais là vous vous êtes emmêlés les pinceaux *

     

    • #1661595
      le 09/02/2017 par Alban78430
      Un jour en France : mercredi 8 février 2017

      Olivia Ruiz a utilisé le système sans vergogne (star acamy) pour ensuite le renier. exactement comme les gens qui utilisent ER et qui ensuite retournent leur veste. Dans tous les cas je trouve ça méprisable.


  • #1661351
    le 08/02/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : mercredi 8 février 2017

    #chanteuse #sanscommentaire

    Sheila Kay Adams
    https://www.youtube.com/watch?v=7XB...


  • #1661354

    Je la trouve également bien la version allemande de "chem cheminée". Est ce quelqu’un connaît le nom de l’interprète allemand ? Merci.

     

  • #1661459

    un peu une voix de "Bringande !!! " d’ailleurs ou sont elles ? j’aimerais bien les réentendre avec notre actu


  • #1661506
    le 09/02/2017 par gloria lasso
    Un jour en France : mercredi 8 février 2017

    Sauf que c’est une chanteuse française (qui... ?) qui double Julie Andrew.


  • #1661732

    Les deux gueules de faux jetons Davet et Lhomme roulent pour Drahi-Rothschild qui font tout pour dégager Fillon afin que leur marionnette Macron soit en finale face à Marine - et gagne, front sionisto-"républicain" oblige .


  • #1661765

    Olivia Ruiz est une des rares artistes françaises qui fait de la musique différente et avec un réel talent..
    ecoutez sa version de "la femme chocolat" uniquement accompagnée d’une guitare hawaïenne pour vous faire une idée ..
    https://m.youtube.com/watch?v=MvvZH...
    C’est de la merde ça ?

     

    • #1661879

      La "guitare hawaïenne" s’appelle un ukulele.
      Mais les hawaïens jouent aussi de la guitare, à plat, et ça s’appelle un lap-steel :

      https://www.youtube.com/watch?v=xdT...

      "Uniquement d’une guitare hawaïenne"
      Apparemment tu n’as pas dû entendre le piano ni la batterie, mais c’est pas grave, ça peut arriver à tout le monde...

      Quand à la question : "C’est de la merde ça ?"

      Une réponse trop franche ne respecterait pas la bienveillance amicale qui règne sur les forums d’E&R...