Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

Anelka défend Pogba, les seins de Girardin, et le martyr des antifas

 

La plantureuse Annick Girardin est souriante. Il y a de quoi : son ministère et ses administrés nagent en plein Noël. Le cadeau préélectoral du jour, c’est l’annonce de la construction de 600 logements flambant neufs (on rajoute flambant neufs parce que ça fait encore plus fort) pour les employés les plus modestes de la fonction publique d’État. Car la vie en Île-de-France n’est pas donnée, surtout quand on se rapproche de Paris. Quand tu touches un appart de fonction, qui plus est neuf, tu ne peux que voter PS.

 

Des esprits mal intentionnés diront que les logements iront de toute façon à des fonctionnaires PS. Possible, mais difficile à vérifier. On se doute bien que le policier qui a refusé de serrer la main à Valls et Hollande ne touchera pas son trois pièces cuisine avec vue sur la Tour Eiffel en 2017. En général, en politique, on récompense les gens de son camp, et on punit les autres. Ça tombe bien, le PS est truffé de fonctionnaires de la FPT, la fonction publique territoriale, celle qui a bénéficié de la décentralisation (de Deferre en 1982) et qui a vu ses effectifs carrément doubler depuis 1998.

 

 

Pour l’instant, la facture des cadeaux clientélistes de Hollande se chiffre à plus de six milliards d’euros. Simillard, simillard ! Mais 600 Français heureux – un sur cent mille – ça n’a pas de prix. Le plus malheureux du jour, c’est Paul Pogba. À la fin du match contre l’Albanie, gagné sur le fil par les Bleus – les observateurs auront remarqué que beaucoup de matches à l’Euro se gagnent dans les cinq dernières minutes – la pépite tricolore, hors caméra, a fait un geste à base de bras plié et d’avant-bras opposé.

La presse, en mal de scandale depuis l’affaire Benzema (qui a fait vendre grave du papier), a sauté sur l’occasion et fabriqué « l’affaire Pogba ». Qui a été défendu par un avocat inattendu : Nicolas Anelka. L’auteur de la quenelle en Angleterre ! Là, ça prend des proportions quasi-terroristes !

 

 

Au fait, l’explication de ces buts qui interviennent dans les arrêts de jeu ?
Le money time, comme disent les commentateurs de la NBA. Ce moment où tout se joue, où tout peut basculer, d’un côté ou de l’autre. Le moment, à partir de la 85e minute, où une équipe peut s’effondrer, parce qu’elle n’a pas les nerfs. Le mental. Mais le mental, c’est quoi ? Pas juste de la méthode Coué, du genre « je suis fort on est forts », mais le sens de la souffrance, qui donne le goût de la victoire. C’est pour ça que les grandes équipes gagnent toujours, statistiquement. Que le Real de Madrid empile les Ligues des Champions.

Mais pourquoi les équipes font-elles presque toujours 0-0 jusqu’à la 85e ?
Parce que les entraînements et les tactiques s’uniformisent, comme s’uniformisent les pays européens. Il n’y a plus grande différence – de jeu – entre la Croatie, l’Allemagne, la France, l’Albanie, alors qu’il y a 30 ans, on pouvait deviner un Allemand à son style bourrin, un Français à sa finesse (et sa naïveté), un Italien à son vice… Les équipes ont depuis entrepris d’éradiquer leurs différences nationales, mais une chose, une chose a résisté au rouleau compresseur de la normalisation : le joueur d’exception.
En politique, on appelle ça l’homme providentiel, et avec l’équipe qu’on a à l’Élysée et Matignon, on sent bien qu’il manque un Zidane. Qui sera le Zidane de la politique française ?

 

Changement de martyr

Des qui ont failli prendre un carton rouge, ce sont les policiers fascistes qui ont envoyé une grenade de désencerclement dans le dos d’un manifestant, le 14 juin, lors de la manif monstre rassemblant un million de personnes contre la loi Travail à Paris. Lui causant un trou de 5cm de diamètre, qui brûlait devant les témoins horrifiés.

Ça, c’était la version officielle de la presse de gauche anti-flics et de la bande à Taranis News, qui aimerait voir la France en flammes. En réalité, les choses sont moins manichéennes : le manifestant est un jeune homme de nationalité suisse, la manif n’avait rien à voir avec les grandes « Manif pour Tous » de 2013, qui ont dépassé allègrement le demi million de manifestants (pacifiques), et à qui le sinistre Delanoë avait demandé 100 000 euros pour les pelouses massacrées du Champ-de-Mars. À ce tarif, combien Hidalgo va demander aux vrais et faux antifas ?

Mais le pire est à venir : alors que la presse se déchaînait contre les « violences policières », les vidéos de la scène et une enquête de Libé montrent que le projectile, une fusée de détresse, provenait plutôt des rangs des manifestants.
Merde alors, les médias de gauche et les antifas tenaient enfin, après Clément Méric, un nouveau martyr (qui va heureusement mieux) de la Cause, et voilà qu’il part en fumée... Il va falloir provoquer d’autres violences. Du boulot en plus, et pas payé... Eux qui n’aiment pas le travail, ils sont servis.

Voir aussi :

19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9
17 avril
Un jour en France : lundi 17 avril 2017
La télé de Lutte ouvrière, le vote musulman, Poutou désarme la police
17
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1490358
    le 17/06/2016 par anonyme
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Bravo Nico tu as remis les pendules journalistiques à l’heure des joueurs de l’EDF !

     

    • #1490418

      Hahaha, oui bon, il a raison dans le fond... Mais ce n’est en fait qu’un réflexe tribal : une racaille qui en défend une autre. Comme plein d’autres (anonymes) le font sur YouTube. Ce genre de mecs là n’ont plus aucun crédit pour moi depuis l’Afrique du Sud. À part Evra qui a réussi à la boucler, faire profil bas et faire ce pour quoi il est sélectionné : jouer au foot !


  • #1490377
    le 17/06/2016 par delphin
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Le plus drôlement écrit depuis que cette rubrique existe !
    Continuez, j’adore la prose agrémentée avec du second degré : (quoi de comparable, d’ailleurs ? Jarry, Allais, Satie et Molière l’avaient compris avant nous...)
    Anelka, a, pour cette fois, grandement raison ; "l’équipe" semble être dans une fuite en avant assez catastrophique. (libé aussi, en fait).

    Moralité ; on peut aller au fond des choses sans se prendre au sérieux....


  • #1490396
    le 17/06/2016 par gelindo
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Chouette article bien écrit. Dites donc elle n’est pas mal votre Annick Girardin. Niveau poitrine c’est le genre qui ferait un tabac auprès des Blackos.

    Respect pour le point de vue d’Anelka. J’ignorais qu’il puisse parler si bien le français même si on voit bien qu’il fait un effort pour ne pas tomber dans la racaille. Après tout, c’est un Noir arabisé.

     

    • #1490619

      Un noir arabisé ? C’est un nouveau concept ? T’as trouvé ça tout seul ou bien on te l’a soufflé ? Tu fais sûrement référence à sa conversion à l’Islam.
      En tout cas si c’est grâce à ça qu’il s’exprime mieux et paraît plus sage, tu devrais t’arabiser toi aussi...


  • #1490405

    Je me disais bien qu’une grenade ne fait pas ce genre d’orifice, surtout qu’une lacrymo n’est rien de plus qu’un gros ’prout’.


  • #1490479
    le 18/06/2016 par Emmanuelle
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Kevin Barrett, Alison Weir, Les Corps Constitués s’expriment (l’intégrale), Un jour en France ... "gavage et dopage" intellectuels plus que réjouissants !
    À E&R, vous êtes vraiment bons !
    Votre bonté ne peut provenir que de Dieu Qui Est La Source De Toute Bonté Véritable !
    Et comme Toute Bénédiction de Dieu, vous nous apportez tout pour comprendre notre quotidien et ses ténèbres. MERCI !


  • #1490492

    On pourrait rajouter dans les nouvelles farfelues du pays cette semaine, la nomination de la région Midi Pyrénées, Languedoc en Occitanie excluant ainsi l’Aquitaine ce qui est énorme puisque toutes l’étymologie des noms et l’histoire est lié à l’Occitanie mais incluant par contre la catalogne française qui n’a aucun lien.

    Tout va bien......


  • #1490554
    le 18/06/2016 par gelindo
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    @hahahaha

    "À part Evra qui a réussi à la boucler, faire profil bas et faire ce pour quoi il est sélectionné : jouer au foot !"

    Profil bas ? On a vu à quel point c’était une drama queen rien que parce que Suarez l’aurait traité de négro. On nous avait fait chié pendant des semaines avec ce fait divers. Que dire de la scène où il refusait de serrer la main à Suarez. L’ironie dans tout ça c’est que le grand-père de Surarez est un Noir et que dans certains pays le mot negro n’est même pas considéré comme une insulte. C’est un Congolais qui le dit !


  • #1490572
    le 18/06/2016 par Patriote
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Il a raison , ils sont toujours en train de mettre de l’huile sur le feu ,
    ces journalistes propagandistes , un peu de sérieux svp , arrêtez
    d"alimenter des ragots stériles !

    Sans cesse , eux et les politiques nous parlent de vivre ensemble ,
    alors qu’ils montent sans cesse les uns contre les autres , comme
    d’habitude la politique c’est tout le contraire de ce qui est dit .

    Je ne vois rien de mal dans le geste de Pogba , si ce n’est un signe
    de joie , d’allégresse.....laissez-les vibrer suite à leur réussite....


  • #1490602

    Hé, Nico : avec tes nombreux "débordements" extra-footballistiques tu as participé à rendre ce sport imbuvable pour beaucoup !
    Bon, Paulo : contente-toi de jouer au foot, simplifie ton jeu, arrête de prendre le terrain pour une piste de cirque et tout rentrera dans l’ordre !
    Si on a la rage au coeur, un sentiment d’injustice (pour une raison ou une autre), il faut le montrer sur le terrain et dans le jeu...


  • #1490635

    A propos de l’Euro, entre le problème Pogba et l’émotion de Srna avant le match Croatie/République Tchèque suite à la mort de son père... Mouais !


  • #1490714
    le 18/06/2016 par zaper lipopette
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    Ben oui , il ya du bashing de l’équipe de France de foot et ce depuis quelques années ; il faut être un fieffé menteur pour le nier : " ouin ouin ils chantent pas la marseillaise, ouin ouin y’a trop de noirs , trop d’arabes , trop de blancs racailleux , ouin ouin ils gagnent trop , ouin ouin ils vont aux putes etc etc" .

    Tout ceci orchestré par les mêmes et emmenés par nos si parfaits et si utiles journaleux trop heureux de pouvoir se défouler et déverser leur fiel, tenus par les couilles qu’ils sont, du Pouvoir Politique . Moi j’attends juste les mêmes exigences de perfection , de déontologie et de respect du drapeau de nos hommes politiques car avant de parler de respect du drapeau : Drogba et ses potes sont rémunérés par yoplait et autres ; le politique et le journaliste du service public sont rémunérés par la France...


  • #1490745
    le 18/06/2016 par Yéhoudi
    Un jour en France : vendredi 17 juin 2016

    " Laissez les antifas casser, casser... il faut qu’ils se mettent en jambes, qu’ils s’entraînent pour les semaines qui viennent quand on les enverra casser dans toutes les réunions du FN pendant la campagne électorale de 2017 "

     

    • #1490937

      Complètement d’accord.
      Les antifas d’aujourd’hui seront utilisés comme les milices marxistes allemandes en 1918-1920 (je voulais faire référence aux S.A. mais, par soucis de cohérence politique...).
      Je dis bien utilisés et non manipulés. Je pense qu’ils sont globalement conscients de leur rôle.


Commentaires suivants