Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

Fillon violente Martichoux, Taubira-Hidalgo-Aubry l’union des gauches

 

La pauvre Élizabeth Martichoux de RTL a tout pris dans la poire. Face à Fillon, elle tente de faire ce que font tous les journalistes-système, c’est-à-dire coincer leur interlocuteur sur une question sociétale censée exhumer du néofascisme, mais François, fort de ses 44% et de sa victoire contre son mollissime sparring-partner Alain Juppé, lui rentre dans le chou. Pas de respect ni pour la femme, ni pour la journaliste. Une violence intolérable le jour où justement fallait pas toucher à un cheveu d’une femme...

 

 

Car le 25 novembre, c’est désormais la Journée contre les violences faites aux femmes. JCVFF. On ne va pas faire le compte des journées qui jalonnent le calendrier, mais on doit pas être loin des 50, avec la Journée de la Gentillesse, de la Politesse, de la Femme, contre la Violence, le Harcèlement, le Viol (donc pour Clémentine Autain), du sans-voiture, du On ramasse les crottes de chiens sur les trottoirs, du On arrête de « basher » Hollande
Vous l’aurez compris, cette manie de fixer des jours pour des problèmes sociétaux nuit plus à leur cause qu’elle ne les sert. Ça vire au concours de vannes et ça ridiculise au final des combats sérieux, et légitimes. La magie de la « com » change un problème de société en rigolade cruelle.

Cela ne nous empêche pas de rire à l’avance de la réunion des gauches rose, rouge et verte. Demain à Bondy, dans le 93, trois femmes puissantes vont se retrouver, pour changer le destin de la Nation. Il s’agit de la très dépensière Anne Hidalgo, celle qui verse trois millions d’euros sur un budget en déficit pour une merde de 22 tonnes signée par un escroc new-yorkais – ah, l’art américain –, de Martine Aubry la sociale, et de Christiane Opération portes ouvertes en prison Taubira. Le ministre de la justice socialiste qui a rendu possible la vente d’enfants en France, qui préfigure la vente d’organes prélevés sur des enfants. On ne voit pas ce qui peut empêcher ça, maintenant que la boite de Pandore a été ouverte. Le Diable est dedans, qu’on se le dise. Mais le progressisme veut tout ouvrir, détruire les frontières morales et physiques, afin que la barbarie, pardon, la démocratie libérale règne en maître absolu…

 

JPEG - 370.5 ko
Catch féminin : clé aux cervicales de la Colosse de Lille face à la Vipère de Guyane

 

Cessons ces prévisions apocalyptiques et intéressons-nous au programme des Trois Grâces. Laissons pour cela la parole à Jean-Marc Germain, député des Hauts-de-Seine proche de Martine, cité par Libé :

« C’est une première depuis très, très longtemps que les personnalités de gauche les plus aimées des Français que sont Martine Aubry, Christiane Taubira et Anne Hidalgo, des écologistes, des communistes, et le parti dans toutes les tonalités de rose se retrouvent »

 

Quel comique ! « Les personnalités de gauche les plus aimées des Français  » ! On voit que Jean-Marc ne traîne pas souvent dans la France d’en bas. Taubira ? À part Hollande, Bergé, Libé et Le Monde, pas grand monde ne la supporte. Sa morgue, ses prises de position insensées, et son poème indécent sur les victimes du carnage de Nice, font qu’à la fin de son mandat, elle ne pouvait plus sortir sans une escorte de 30 gardes du corps. Si c’est ça la popularité… La violence verbale qui lui a été opposée est le salaire de son mépris des Français, de leurs familles, de leurs couples. Personne ne défend ici l’outrance verbale, mais elle a récolté ce qu’elle a semé.

Quant à Anne Hidalgo, cette pseudo-reine d’une capitale en perte de vitesse sur tous les plans (art, architecture, business, propreté, sécurité, attractivité), elle n’avait pas besoin d’enfoncer la ville à ce point. Travailler uniquement pour les 4 arrondissements du Boboland, vanter les mérites d’une capitale gay-friendly (la honte du plug !) et le rapprochement avec un pays qui pratique massacres et tortures au Proche-Orient, c’est grand !

 

JPEG - 263.1 ko
L’Union européenne permet désormais de choisir ses produits d’importation

 

Tenez, en parlant d’Israël, la France, inféodée à l’Union européenne, vient d’en faire une bonne, de farce. Et bien involontaire, tant nos dirigeants sont habituellement alignés sur la politique de Benyamin Netanyahou. C’est encore Libé (décidément, on va leur demander de nous régler cette publicité) qui nous informe de ce drame, qui a fait hurler le ministère israélien des Affaires étrangères :

Israël a accusé la France de favoriser les boycotts anti-israéliens après les instructions données par Paris aux acteurs économiques d’appliquer une décision de l’UE sur un étiquetage différencié des produits en provenance des territoires occupés.[…] Le ministère français de l’Économie a avisé jeudi les opérateurs économiques qu’ils devaient ajouter « colonie israélienne » ou une mention équivalente sur les produits alimentaires fabriqués dans les colonies, c’est-à-dire les implantations civiles israéliennes, de Cisjordanie et du plateau du Golan occupées par Israël depuis 1967, selon Légifrance, un site gouvernemental français.

Attendez, le pire arrive, dans un communiqué du ministère français de l’Économie :

« En vertu du droit international, le plateau du Golan et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, ne font pas partie d’Israël »

Fermons cette parenthèse inattendue qui permettra de contourner l’interdiction de boycott des produits israéliens – hin hin hin – et revenons à nos moutonnes, et à Hidalgo. Il fallait une femme de gauche à ce poste pour transformer toute critique de sa politique en attaque « fasciste » contre « la » femme.

 

JPEG - 170.1 ko
Qui veut perdre des millions (de voix) ?

 

Oui mais il y a une justice divine. Tout ce que touche non pas la gauche mais cette gauche aujourd’hui, se transforme en bouse. Le soutien du show-biz à Juppé, comme s’il était le recours désespéré d’une gauche perdue, tient plus de la bouée de plomb que de la main tendue. Même les gays ont appelé à voter Juppé
On est en droit de se demander si cette gauche caviar n’a pas inconsciemment fait campagne pour Fillon, qui lui marche sur la gueule. Un certain masochisme issu de la culpabilité des dominants, peut-être…

Voir aussi :

9 décembre
Un jour en France : vendredi 9 décembre 2016
Aphatie "avocat" de Cahuzac, Valls divague chez Bourdin, l’OTAN vise un lycée
41
8 décembre
Un jour en France : jeudi 8 décembre 2016
Valls Cassation et Sarkozy Télévisions, pollution alternée, Peillon président
8
7 décembre
Un jour en France : mercredi 7 décembre 2016
Le crime des anti-IVG, turbulente Marion Le Pen, Alep et les médias
15
6 décembre
Un jour en France : mardi 6 décembre 2016
Filoche "gerbe" sur Valls, Ménard embrasse Fillon, Viadeo s’écroule
24
5 décembre
Un jour en France : lundi 5 décembre 2016
Manuel Valls impopulaire, anarchie au PS, Guy Carlier prévient Cyril Hanouna
24
2 décembre
Un jour en France : vendredi 2 décembre 2016
François "le CRIF m’a tuer" Hollande, Valls–Fillon l’escroquerie "démocratique"
23
1er décembre
Un jour en France : jeudi 1er décembre 2016
Stoléru contre Le Pen (1989), Stromae & Goldman académiciens, Rabbi Jacob 2 avec Jul
9
30 novembre
Un jour en France : mercredi 30 novembre 2016
Le choix des sans-dents, un service militaire socialiste, les livres pour enfants
6
29 novembre
Un jour en France : mardi 29 novembre 2016
Cheminots fichés, école française nullissime, le cancer ou le chômage
18
28 novembre
Un jour en France : lundi 28 novembre 2016
Mélenchon, Rachline : tous contre Fillon ! Et Caroline Fourest contre Valérie Boyer
10
24 novembre
Un jour en France : jeudi 24 novembre 2016
Policiers emprisonnés, pompiers à l’eau, et la prime aux migrants
11
23 novembre
Un jour en France : mercredi 23 novembre 2016
Le fascisme de l’UEJF, France Inter sodomie, Fillon-Renaud et les fachos
23
22 novembre
Un jour en France : mardi 22 novembre 2016
Restos du Cœur (français), François Ruffin président, la Criirad en rade
14
21 novembre
Un jour en France : lundi 21 novembre 2016
Primaire loupée sur France 2, Patrick Cohen sur liste noire, Le Monde anal
15
18 novembre
Un jour en France : vendredi 18 novembre 2016
De Thomas Pesquet à Claudie Haigneré, en passant par Mezrahi-Nabilla
35
17 novembre
Un jour en France : jeudi 17 novembre 2016
Cannabis trafic d’États, pizzas volantes, Minc et Juppé contre BHL
8
16 novembre
Un jour en France : mercredi 16 novembre 2016
Franck Dubosc au chômage, la flexisécurité (sociale ?), jobs du cinéma
11
15 novembre
Un jour en France : mardi 15 novembre 2016
Cash libyen pour Sarkozy et Guéant, Montebourg et Poisson outsiders, le sucre
16
14 novembre
Un jour en France : lundi 14 novembre 2016
Statistiques ethniques, sondages piégés, Mélenchon Le Pen en 2017
19
11 novembre
Un jour en France : vendredi 11 novembre 2016
Réfugiés de France, Griezmann et/ou Benzema, le Pr Rollin lucide
9
10 novembre
Un jour en France : jeudi 10 novembre 2016
Sarkozy sous Trump, l’inversion Belkacem, Thomas bimbo Hollande
5
9 novembre
Un jour en France : mercredi 9 novembre 2016
À notre tour de marquer l’Histoire
17
8 novembre
Un jour en France : mardi 8 novembre 2016
Yannick Jadot agent US, Tous pour Hillary, le Refuge pour Fred Lopez
11
7 novembre
Un jour en France : lundi 7 novembre 2016
Valls le touriste, sécuriser la primaire, sexualité des salaires
9
4 novembre
Un jour en France : vendredi 4 novembre 2016
Migrants en poussières, langue française menacée, Aude Renaudot Lancelin
13

Sur les dégâts du féminisme antiraciste chez Kontre Kulture

 
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1609242
    Le 25 novembre à 22:19 par Benoiton
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Parmi toutes ces fameuses "journées" il manque "la Journée des Putes" et "la Journée des Clients" . Coupables oublis !

     

    Répondre à ce message

  • #1609244
    Le 25 novembre à 22:20 par alias
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Fillon a mis Martichoux dans les choux, avec pas mal de classe .

     

    Répondre à ce message

  • #1609249
    Le 25 novembre à 22:28 par obs
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Fillon est aussi modéré que brillant et il va siphonner des voix à Marine . Jusqu’à présent on le prenait plutôt pour un con : erreur .

     

    Répondre à ce message

  • #1609274
    Le 25 novembre à 23:09 par super repentant
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Faut voir l’hystérie des pro-Taubira se répandre sur les réseaux sociaux... un peu comme les wagnériens à Bayreuth. Du délire. (Et Wagner, lui, avait du génie).

     

    Répondre à ce message

  • #1609413
    Le 26 novembre à 08:42 par tak
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Il semble que Fillon et Juppé aient le même programme économique.
    Par ailleurs, ce Fillon répond toujours à côté sur les sujets susceptibles de lui valoir la sympathie des "manif pour tous", sujets dits "sociétaux" et pourtant vitaux (l’avenir de la France et sa santé physique et mentale) sur lesquels il manie à merveille la langue de bois. Aucune réponse claire de type Poisson. S’il est de plus de la confrérie des invertis, on n’a rien à espérer.
    C’est un sarko qui s’exprime correctement, se tient correctement, est français sans aucun doute, et ne ferait pas honte au pays à l’international. Mais un sarko quand même, que Fillon a fort bien supporté (aux sens français et américain) au temps de sa catastrophique mandature, et dont il a agréablement profité.
    La plus grande méfiance est de rigueur. Sarko a désarmé notre pays, l’a donné aux banquiers-escrocs de l’UE, l’a pillé au profit de milliardaires. Hollande a achevé le travail en lui ôtant toute frontière, en favorisant l’implantation de maghrébins et subsahariens anciens et nouveaux, au détriment bien sûr des héritiers des bâtisseurs du pays, en désespérant les agriculteurs et les ouvriers des secteurs productifs, en exportant-donnant nos entreprises phare et nos secrets industriels, en sabotant l’énergie nucléaire bon marché, en favorisant des petits employés-pions citadins inutiles. Il a de plus totalement dévalorisé toute idée dite "de gauche", et avec ces idées, les acquis des sans-dents.
    Ce pays endetté, appauvri, désarmé, c’est le nôtre aujourd’hui. Fillon s’est vanté ouvertement de s’asseoir sur l’opinion et les manifestations populaires, inutiles puisque les gueux n’ont pas même de fourches pour faire valoir leur point de vue. Lui et ses pareils ne recherchent l’accord du "peuple" qu’au moment d’élections truquées. Il suffit de baratiner ce peuple incapable de se défendre autrement que par la pensée.
    Fillon ne sera pas pire que Hollande, c’est certain. Mais son approche prétendue de la Russie consiste à conseiller à Assad de s’exiler sans "punition".
    Belle alliance.
    Sarko aussi parlait dans le vague et promettait de façon très atténuée des choses qui pouvaient aller (avec beaucoup de bonne volonté de la part de l’auditeur) dans le sens de la volonté populaire.
    Bien sûr, Juppé, ce n’est pas mieux.
    De notre côté, nous ne sommes pas encore assez forts. Il doit bien y avoir quelque part un homme providentiel qui réunira les éléments épars de notre vitalité, le plus tôt, le mieux.

     

    Répondre à ce message

  • #1609465
    Le 26 novembre à 10:05 par thanatonpatisas
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Saint IVG, priez pour nous !

     

    Répondre à ce message

  • #1609580
    Le 26 novembre à 13:01 par ducegabbana
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Fillon ne votera jamais pour Mme Le Pen si elle face à François Hollande ? Ben rassure-toi mon coco moi je ne voterai jamais pour toi si t’es face à Hollande...et beaucoup de patriotes feront de même.

     

    Répondre à ce message

  • #1609617
    Le 26 novembre à 13:42 par paramesh
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    "Sois c’est l’austérité puissance mille, sois l’Empire prend ouvertement le contrôle total du pays,".




    mais bougre de crétin, cela revient exactement au même pour nous, et peut être même pire, car quitte à se faire enculer autant que ce soit par le chef étranger que par le kapo collabo, c’est moins humiliant.
    et pour rigoler, vous avez zappé le 19 novembre:la journée mondiale des toilettes (sous le haut patronage de l’ONU)
    je mets le lien car certains croiront à une blague :
    http://www.worldtoiletday.info/

     

    Répondre à ce message

  • #1609639
    Le 26 novembre à 14:15 par DUWEZ
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    SOUPE A LA GRIMACE
    Alors c’est vrai, c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe, paraît-il…Une soupe dans laquelle il va falloir harmoniser le dégoût du Néo-conservatisme yankee (qui a priori semble combattu par Trump) et un Souverainisme « bon goût », ne sentant pas le thym et le romarin de notre Provence mais le smetana de Valdaï, vision multipolaire douguinienne oblige.
    Nous allons donc faire du neuf avec du vieux : « Cher cousin, je t’envoie des chemises neuves, faites avec les vieilles de ton père, quand tu les auras usées, tu me les renverras pour que j’en fasse des neuves à ton frère ». Notre ami Bilderberg a pas mal de casseroles, par exemple son futur 1er Ministre, l’actuel P.D.G d’A.XA , Henri de Castries, un autre Bilderberg, Président du think-tank, « Institut Montaigne ». Premier Sinistre comme disait feu Coluche, Fillon se distingua le 1er juillet 2011 par un décret qui autorise la Police à tirer à balles réelles sur les manifestants en appel de la loi n°2009-971. Avis donc aux cocos et à l’engeance des antifas…
    Ecce homo pourrait dire la Trilatérale, et puis d’ailleurs il pourrait faire remarquer comme Pilate : « Qu’est-ce que la Vérité ? ».

     

    Répondre à ce message

  • #1609796
    Le 26 novembre à 17:48 par listener
    Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

    Moi qui suis légitimiste vieille roche ("le trône, l’autel et les baïonnettes), je vais finir par trouver ce fils de procureur de province sympathique !

    Un petit retour au 19ème siècle n’est pas inutile. Il s’agit qu’un personnage certes intelligent mais sorti d’une caricature de Daumier, un Louis-Philippe, un Guizot, un Adolphe-Thiers, un homme du "Juste-Milieu", et même un partisan du 2-décembre", de "la stabilité est assurée", de "l’Empire, c’est la Paix", un Cavaignac, un Casimir-Périer, un homme du parti de l’"Ordre" (avec une pincée de "Progrès" pour plaire aux loges, aux Illuminatis et autres Alumbrados), tout cela qu’on a cru à tort balayé par des révolutions aussi convulsives que vaines de 1830, des journées de juin, de 1848, de la Commune de Paris, et pour le 20ème siècle, par le Front Populaire avec son corollaire l’ineffable "Comité des Forges", son "Mur d’Argent" et ses "Deux Cents Familles".

    Mais voilà. Il s’est passé quelque chose en 1958 lorsque le "Bourgeois" a chié dans ses frocs car il lui faut du "solide" : la stabilisation du régime atrocement bourgeois appelé "Cinquième République" avec remontée des valeurs (boursières).

    Personne ne conteste donc plus comme un plouc du 19ème siècle, le "Régime" et place, et son système stupidement mandarinal digne de la Chine des Ming. Le "Roi" (le président de la République"), la "Loi" (la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme), la "Foi" (la Shoah).

    Donc "la stabilité est assurée" comme sous Victor Hugo et les rentes aussi. Il va falloir "faire avec" et pour longtemps ! Alors, on vote, on vote, on vote encore et toujours, et de plus en plus. Le régime n’est plus contesté ainsi qu’en Amérique. Y-a-t-il des royalistes aux Etat-unis ? Non. La France s’aligne. Vive notre Régime Bien-Aimé, notre "Roi-Bourgeois" immense et triomphant. Pétain, De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Fillon. Dynastie bourgeoise ! Bien joué.

    Dernière remarque : voter, oui, mais avec qui ? "On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui" disait un con. On peut voter sur tout mais pas avec n’importe qui. Il faut encore définir le corps électoral ! Le parti socialiste pour ses primaires va faire voter les étrangers et les migrants. Avouons qu’il est cohérent ! Pourquoi ne pas faire voter le monde, les américains ? Les congolais ? Pas inscrits sur les listes électorales ? Racistes ! Nationalistes étriqués !

     

    Répondre à ce message

    • #1609872
      Le 26 novembre à 19:49 par bertin
      Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

      A Listener ,

      Belle tirade,bien documentée ,
      Alors vous proposez quoi ,Qui,Comment ?
      Une révolution... ? Un miracle ... ?Une guerre... ?
      Des événements mondiaux sont en cours,qui
      balaieront les régimes et les peuples sans consistance.
      Alors patience,mais préparez vous à la suite !

       
    • #1609907
      Le 26 novembre à 20:32 par DUWEZ
      Un jour en France : vendredi 25 novembre 2016

      Le contrepoison de notre époque passera d’abord par un retour à la terre, puis la destruction des écrans (comme dans le film Zardoz) et enfin l’étude du Thomisme. Ainsi, Marcel De Corte, représentatif d’un courant qui à l’aune de la philosophie thomiste remet en cause les évolutions et transformations sociales nées de la Révolution « dite » Révolution française, qui ont abouti à notre société dite « moderne ». L’égalitarisme, l’urbanisation, la mondialisation, ou encore le Marxisme sont pour lui autant de manifestations de désintégration sociale et morale de l’Homme, refusant de façon suicidaire la condition naturelle qui lui est appropriée, cette dernière étant celle de la société chrétienne paysanne occidentale, de l’époque médiévale, proche de la nature, reposant sur une politique hiérarchique et régionales (ou provinciales) :

      « En ce monde étrange où nous sommes, dire que le blanc est blanc et le noir est noir est une audace qui se paie parfois d’une balle dans la nuque, et presque toujours d’un silence hostile de l’opinion publique et des intellectuels qui la gouvernent ». (Marcel De Corte, L’Intelligence en péril de mort, éditeur de la Reconquête).

       
Afficher les commentaires précédents