Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

Hollande/Poutine, Hollande/Merkel, et Hollande/Rost

Ce vendredi 8 juillet, il faut bien le reconnaître, c’est la journée de gloire de François Hollande. L’homme le plus « bashé » de France (de l’anglais bashing), a été reçu en grandes pompes à la réunion de l’OTAN à Varsovie, le truc fabriqué par les Américains sur le dos des Européens pour emmerder les Russes. Ça sert aussi accessoirement à empêcher la grande liaison Paris-Moscou-Berlin, qui serait un drame national au pays de l’Oncle Sam. Qui a déjà assez à faire avec ses Noirs et ses flics.

 

 

L’OTAN fait mine de jouer les conciliateurs avec Poutine, mais la contention géographique est bien là : malgré la communication officielle de cette US Army en Europe (depuis 1944 en réalité), l’organisation atlantique a dépecé et grignoté les pays du Pacte de Varsovie, justement. Tous sont tombés dans l’escarcelle de l’Empire, et le rideau de fer contre les Européens de l’Ouest s’est mué en rideau de fer contre les Russes, qui persistent à ne pas vouloir s’américaniser. Va savoir pourquoi…

Nous, en France, on s’est américanisés depuis 1945, et les choses vont vraiment mieux : la communauté nationale a explosé en morceaux, une guerre civile larvée érode le pacte républicain, les religions et communautés se durcissent, la paupérisation augmente avec le nombre de super-riches (effet classique en pays post-capitaliste), le niveau culturel s’effondre, les médias mentent tellement qu’on peut parler de suicide collectif... Heureusement, Hollande rassure tous azimuts :

« L’OTAN n’a pas du tout vocation à peser sur les relations que l’Europe doit avoir avec la Russie ; et pour la France, la Russie n’est pas un adversaire, n’est pas une menace »

De l’autre côté, l’OTAN et ses larbins reprochent à Poutine d’avoir « envahi » la Crimée. C’est comme si on reprochait à la France d’avoir envahi la Corse, la Chine le Tibet, ou l’Irak le Koweït. La France qui enverra des avions de chasse dans les pays baltes pour empêcher les chars russes de débouler à l’Ouest. On croit rêver.

 

 

À côté de ça, l’armée française tire la langue sur tous ses théâtres d’activités : 3 500 soldats au Sahel, autant au Proche-Orient, où l’on fait le sale boulot pour les États-Unis d’Israël (EUI, nouvelle appellation), sans compter les forces spéciales qui grenouillent un peu partout. Dire qu’il va nous falloir 29 milliards dans les années qui viennent pour renouveler notre dissuasion nucléaire… Il serait temps de faire un peu la paix, hors de chez nous et chez nous.

 

La rue française

La paix intérieure, avec le bordel dans la rue depuis la piteuse loi MEDEF-Khomri-Badinter, les provocations de l’extrême gauche manipulée pour couler la vraie contestation sociale (c’est son rôle d’idiote utile), le bordel terroriste qui nous vient de l’oligarchie (on ne croit plus aux balivernes du djihad mondial super-organisé qui peut frapper quand il veut dans toutes les capitales du monde), ça devrait être l’objectif de nos dirigeants, qui font tout le contraire.

On ne va pas re-prouver que la paire Hollande-Valls a tout fait pour affaiblir le pays, le morceler, le diviser, pour mieux le diriger. Enfin, « mieux », façon de parler. Faire des Français des racistes, des antisémites, des homophobes, selon la définition de nos faux dirigeants, c’est pas vraiment une victoire. Casser, tout le monde peut le faire. Un gouvernement de casseurs, voilà ce qu’on a, depuis deux ans : ils pètent tout ! L’unité nationale, l’entente entre les religions, entre les classes sociales (bon ça c’est pas de leur faute).

Et là, second miracle pour Hollande, la France qui bat l’Allemagne et se qualifie pour la finale de l’Euro. Incroyable. Les morceaux de la nation se re-collent à toute vitesse, tout se ressoude, même les racailles deviennent – presque – françaises. Car on a tous faim d’unité et de victoire. Une unité qui se fait sur le dos des Allemands, c’est pas une mauvaise chose, on est trop habitués à leur obéir au niveau européen. Oui, car l’Europe est le cache-nez de la Grande Allemagne.

Ivre de sa double victoire – Merkel l’a même félicité pour l’exploit des Bleus, alors qu’il n’y est pour rien, enfin, on l’espère – Hollande, dans son euphorique élan, a nommé le rappeur Rost au Conseil économique et social. Le CES, c’est quoi ? Rien. Ça sert juste à caser des copains avec du pognon public à la clé, qui ne branlent rien, comme au CSA. Le Canard enchaîné appelle ça « les fromages de la République ». Aussitôt, à la vitesse d’un toast qui gicle du toaster, le casier judiciaire musical du mec a jailli des réseaux sociaux, sous la forme d’une « chanson » (on préfère mettre des grosses parenthèses) où il appelle à la vengeance antiflic. Du grand art :

 

 

Merde, pile le jour où des snipers noirs qui en avaient marre que les flics blancs butent leurs « frères », dessoudent cinq policiers à Dallas. La ville maudite de l’Amérique, ville dont l’État veut en plus devenir indépendant…

Bon, la victoire sur l’Allemagne un point, la main tendue vers Poutine un point, mais la nomination de Rost, zéro point. On peut pas tout réussir d’un coup la même journée.

Voir aussi :

27 septembre
Un jour en France : mardi 27 septembre 2016
Sarkozy fête Hanouna, Charles-de-Gaulle mission Mossoul, violences à l’hosto
3
26 septembre
Un jour en France : lundi 26 septembre 2016
Hollande dans la jungle, Sentinelle overdose, Mouloud et Kery James
10
23 septembre
Un jour en France : vendredi 23 septembre 2016
La montée du populisme, Juppé rempart de Marine, Macias se casse
22
22 septembre
Un jour en France : jeudi 22 septembre 2016
La fachosphère de Libé, Cohn-Bendit pour Macron, et la pauvre Sécu
17
21 septembre
Un jour en France : mercredi 21 septembre 2016
L’explosion d’AZF, le barrage de Malpasset, et le renseignement
7
20 septembre
Un jour en France : mardi 20 septembre 2016
Le discours de Valmy, Sarkozy le Gaulois, Belkacem contre Wauquiez
10
19 septembre
Un jour en France : lundi 19 septembre 2016
Mr. Robot et le Complot, Didier Porte à Yassine Bellatar, la charria française
11
16 septembre
Un jour en France : vendredi 16 septembre 2016
Fabien Clain le "radicalisateur", le centre de déradicalisation, et la mort du Famas
20
15 septembre
Un jour en France : jeudi 15 septembre 2016
Trévidic pas logique, mixité logicielle au collège, Sisco ville d’amour
8
14 septembre
Un jour en France : mercredi 14 septembre 2016
Hidalgo et la pollution, la loterie des migrants, l’espérance de vie
9
13 septembre
Un jour en France : mardi 13 septembre 2016
Eugénie Bastié contre Barthès-Hanouna, Riss et Lhermitte contre Twitter, et Alstom
16
12 septembre
Un jour en France : lundi 12 septembre 2016
Ligne SNCF Lille-Israël, lasagnes chez Charlie, et Dalaï CIA Lama
15
9 septembre
Un jour en France : vendredi 9 septembre 2016
Cukierman vs Soral, Libé vs Mélenchon, Finchelstein et Hollande
5
8 septembre
Un jour en France : jeudi 8 septembre 2016
Mélenchon sourd, éleveurs vs Carrefour, Houellebecq pour Marine
27
7 septembre
Un jour en France : mercredi 7 septembre 2016
Carolis balance Sarkozy, l’armée recrute, Gayet refuse le sexisme
9
6 septembre
Un jour en France : mardi 6 septembre 2016
Guaino à Sainte-Anne, Zemmour contre l’islam, Marseille-sur-Morts
12
5 septembre
Un jour en France : lundi 5 septembre 2016
Onfray TV, Cahuzac balance Rocard (mort), Cyrille Eldin fasciste
6
2 septembre
Un jour en France : vendredi 2 septembre 2016
Le procureur Molins, la question du Christ et la taxe anti-calories
13
1er septembre
Un jour en France : jeudi 1er septembre 2016
Rama Yade 1er, les proviseurs militaires, Barré et les Arabes
34
31 août
Un jour en France : mercredi 31 août 2016
Le Mont-Blanc, le déchireur de chemise, Richet et Mel Gibson
14
30 août
Un jour en France : mardi 30 août 2016
Macron démission, Chevènement contre Cohn-Bendit, et Canal+
12
29 août
Un jour en France : lundi 29 août 2016
Primaires à droite, Burkini et Cénacle
25
14 juillet
Un jour en France : jeudi 14 juillet 2016
354 Légion d’honneur, 1 600 profs français, 1223 Philippe Auguste
10
13 juillet
Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016
Virenque roi du Ventoux, le défilé militaire, le coiffeur du président
14
12 juillet
Un jour en France : mardi 12 juillet 2016
Les Français à découvert, le désert médical, c’était mieux avant
19
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1505832
    le 08/07/2016 par poiuytre
    Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

    Je croyais que c’était une blague de votre part la nomination de ce rappeur !
    J’ai vérifié : et merde...

     

  • #1505859
    le 08/07/2016 par otan, syndicat du crime
    Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

    De plus en plus drôle, en tout cas


  • #1505876

    "Merde, pile le jour où des snipers noirs qui en avaient marre que les flics blancs butent leurs « frères », dessoudent cinq policiers à Dallas."
    Combien de blancs se sont fait buter par des flics aux US ? Faites des recherches ER, et quand je parle de blancs, je parle des "non hispanic whites". Ensuite, comparez les avec le taux de criminalités par ethnies, puis la proportion de ses ethnies dans la population des US. Une fois fait, on en reparle.

     

    • #1506084
      le 09/07/2016 par Afromonk
      Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

      Et donc ça justifie le fait que des snipers civils butent des flics ?!?


    • #1506197

      Pas du tout. Je veux seulement faire comprendre que Bllack lives matter est une fumisterie, qu il y’a autant de blancs qui se font buter par la police, et que certains (noirs ou blancs) le sont par des flics noirs.


    • #1506328

      C’est vrai, mais au final la population noire reste une des premières victime .
      Même si au regard des pourcentages de criminalité,police,etc c’est dans la moyenne, ça fait du monde en terme de personnes à la fin de l’année !


    • #1506340
      le 09/07/2016 par Robespierre
      Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

      Je pense que tu ne saisis pas ce qui agace Zorgl.

      D’abord il veut rappeler qu’il y a aussi des blancs qui sont tués par la police sans que cela génère un scandale. Ensuite, en admettant le paradigme prisé outre Atlantique de la race — caucasien, asiatique, afro-américain, espagnol... — si l’on s’intéresse au taux de criminalité par couleur de peau, il y a un taux plus élevé de criminels dans la population noire que dans la population blanche.

      De surcroît, alors que la population noire représente entre 12 et 13 % de la population totale, cinq à six fois moins que la population blanche, elle est légèrement plus présente dans les prisons. 36 % des détenus sont noirs, 33 % blancs, là où on attendrait peut-être 6 à 8 % de noirs. En fait le commentateur reprend une image connue sur /pol/.

      Il est difficile de donner du sens à ces chiffres, si tant est qu’ils soient exacts, c’est-à-dire d’isoler spécifiquement les causes, de déterminer ou non leur interdépendance. Pauvreté ? mais les disparités économiques n’expliquent pas seules l’écart entre la propension à la violence. Injustice de la justice aussi qui met plus facilement en prison les noirs.

      L’identification, encouragée, à des modèles qui ne peuvent que mener à l’échec joue aussi son rôle : rappeurs résidus de fonds de bidets, dotés d’un Q.I. proche de celui d’un navet, et promotion du colifichet clinquant en gigotant des bras à la manière d’un crabe. Joey Starr fut en son temps un agent efficace d’abêtissement. Enfin la culture de l’excuse et de la mendicité de privilèges n’aide pas non plus beaucoup les afros-américains — tu parles d’Africains ! on est prié de ne pas éclater de rire — à progresser.

      Magnifique travail d’horizontalisation de la lutte, comme dirait Soral, que veulent importer au maximum des demeurés aux grands cœurs avec plein de bleus à l’âme. La fonction de Thuram, l’intellectuel à lunettes invité par France-Culture dans le courant des années 2000 pour prêcher le racisme positif, se résume à dépolitiser en masquant le sérieux, soit l’hégémonie de la pensée mercantile substituant aux rapports humains un échange marchand, par de l’anecdotique, le « foot » et sa symbolique de pacotille censés tenir lieu de débat politique.


    • #1506738
      le 09/07/2016 par Soralien
      Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

      @ Zorgl.
      La question n’est pas de savoir qui bute qui et combien , c’est la façon dont on se fait buter .
      Quand on est un bandit , la mort fait partie du "packaging" , tu ne peux pas à la fois vivre comme un prince et etre une raclure sans penser qu’un jours le flingue que tu caches dans ton caleçon est ton passeport pour l’au delà , car le flic , qui est père de famille a surement , et à juste titre , reçu pour consigne de ne prendre aucun risque , en d’autres termes , dans la rue c’est toi ou eux . Mais zigouiller un mec à bout portant quand on est plaqué au sol ,là est le débat .


    • #1507801

      Ce n’est pas ça le débat pour Black Lives matter, leur débat est : les blancs sont méchants, les noirs sont des victimes, vengeons nous.


  • #1505883
    le 08/07/2016 par un repenti
    Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

    Rost avant d’etre un rappeur est surtout connu pour les centaines de milliers d’euros de dommage causes par ses grafittis sur les lignes de la Ratp dans les annees 90.

    A l’epoque il faisait partie d’une bande de racailles appellée CMP (Comité de la Mafia Parisienne) spécialisée dans les aggressions physiques, le racket, le vol et le vandalisme.


  • #1505947

    Rost nommé au Conseil Économique et Social, il ne doit même pas savoir ce que ça veut dire. Ça veut rien dire ? Pardon, autant pour moi.


  • #1506006

    Merci pour le clip de la planète des singes .


  • #1506242

    J’adore l’image de Flamby devant le perron .


  • #1506265

    La grande liaison "Paris-Moscou-Berlin" est un fantasme. Je rappelle qu’en 2002/2003, lorsqu’elle aurait pu se matérialiser concrètement, Poutine et les Russes ont choisi l’option George Bush qui correspondait à leur problématique du moment (terrorisme islamique en Tchétchénie) et qu’ils ont laissé Chirac et les Français assumer seuls l’opposition claire à la guerre en Irak et au concept même de "guerre contre la terreur".

     

    • #1506344

      Tu oublies un SACRE details l’ami, c’est qu’en 2002 l’armée russe etait au tout début de sa reconstitution, apres les années Eltsine...
      Pourquoi crois tu qu’ aujourd hui les US courbent l’echine en Syrie, c’est tout simplement parce que la Russie est devenue la premiere puissance militaire mondiale (niveau qualitatif ET conventionnelle) !!!

      C’est qd même "incroyable" que dans la dissidence et tout particulierement ici ou les gens sont "normalement" ré informé, certain(e)s adpotent les mêmes raisonnement que les "nigots" du systeme.
      Deux epoques differentes, deux attitudes differentes, en fonction des moyens de chacun...
      C’est pourtant simple à comprendre ???? Non ?


  • #1506282
    le 09/07/2016 par zaper lipopette
    Un jour en France : vendredi 8 juillet 2016

    Un gay qui fait un carnage dans dans une boite gaye dont il était habitué et un sniper de l’armée qui tire sur des flics . Et donc ce grand pays qui s’assassine, se viole, se mutile dans les plus abjects circonstances donne des leçons au monde entier et détruit des nations comme on détruit un château de lego.

    Et puis nous avons flamby pour relayer la bonne parole et appliquer les directives de ces fous qui sont pas foutus de faire régner l’ordre dans leur pays depuis sa création. Allez crions " allez les bleus" pour faire croire à une quelconque indépendance de la France.