Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un journaliste tué dans l’explosion de sa voiture à Kiev

Vers une nouvelle flambée médiatique antirusse ?

Le journaliste d’origine biélorusse Pavel Cheremet a été assassiné mercredi 20 juillet dans l’explosion de sa voiture en plein centre de Kiev.

Pavel Chemeret se rendait à la radio Vesti, où il anime une émission matinale, quand sa voiture a explosé, à 7 h 45.

Originaire de Biélorussie, il possédait la nationalité russe. Il résidait depuis plusieurs années en Ukraine, où il travaillait pour le site d’information Ukraïnska Pravda. D’après Le Monde, ce journal est « l’un des médias du pays les plus critiques vis-à-vis du pouvoir ».

La directrice d’Ukraïnska Pravda, Alena Pritoula, était la compagne de Pavel Cheremet et, toujours d’après Le Monde, c’est sa voiture que le journaliste conduisait au moment de l’explosion.

Pavel Cheremet, ami de Boris Nemtsov, avait quitté la Biélorussie suite à un différend avec le pouvoir de Loukachenko, pour lequel il fut brièvement emprisonné en 1998 et qui lui valut de perdre sa nationalité en 2010.

Le rédacteur en chef du site Ukraïnska Pravda, Sevguil Moussaïeva-Borovik, a déclaré à l’AFP :

« Pourquoi tue-t-on des journalistes en Ukraine ? Quelqu’un veut déstabiliser la situation dans le pays en faisant ça. »

Zorian Chkiriak, conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, a précisé que trois pistes sont privilégiées dans l’enquête sur son assassinat : un lien avec son activité professionnelle, une inimitié personnelle ou « la piste russe ».

Sur Twitter, le porte-parole du président ukranien Prochenko a fait une annonce étrange :

« Le président a demandé d’assigner à l’enquête des experts du FBI américain et de l’Union européenne. »

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1516116

    « Le président a demandé d’assigner à l’enquête des experts du FBI américain et de l’Union européenne. »
    Quid des "experts" israhelliens ? Ne nous dit-on pas que ce sont les plus qualifiés pour ce genre de situations ? Faut dire que c’est une longue école depuis le temps de la hagannah


  • #1516244

    Prochenko a fait une annonce étrange :

    « Le président a demandé d’assigner à l’enquête des experts du FBI américain et de l’Union européenne. »

    Flash spécial de dernière minute. Le FBI aurait retrouver les empreintes digitales de Vladimir Poutine dans la voiture qui a explosé ! L’union européenne sous le haut commandement de l’OTAN va donc attaquer la Russie avec l’armement fourni par les industriels us et les prêts en dollar de la FED et de la City de Londres ! L’union quant à elle, fournira la chair à canon ! La FED et la City débloquera des fond secret aux banquier oligarchiques russe, qu’elle leur fera parvenir par le truchement de paradis fiscaux pour les aider à se défendre contre l’assaillant européen. Le gagnant se chargera de rembourser la FED et la City en dépeçant le vaincu ! Fin du flash spécial.

     

  • #1517214

    « Le président a demandé d’assigner à l’enquête des experts du FBI américain et de l’Union européenne. »

    Traduction : Je ne sais pas qui est derrière cet assassinat.
    Je laisse donc à mes maîtres le soin de pointer du doigt celui qui leur sera le plus avantageux de désigner.


  • #1523593

    On n’a pas envisagé la piste américaine, que je sache, après l’assassinat de Nemtsov. Pourtant, il y avait un mobile autrement plus plausible que celui qu’aurait Poutine à liquider un critique de Porochenko ...