Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Amnesty International dénonce les crimes de guerre des rebelles syriens

Mais le gouvernement français ne veut rien savoir

Un rapport qui tombe mal pour les gouvernements occidentaux, dont la France, qui continuent d’aider en sous-main en Syrie les groupes rebelles islamistes autres que Daech, y compris le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda. Le Front Al-Nosra avait pourtant été condamné au même titre que Daech par la résolution 2253 du Conseil de sécurité du 17 décembre 2015.

 

L’obsession de renverser le gouvernent Assad, toujours tenu pour l’ennemi numéro un, les a conduits depuis cinq ans à livrer des armes et à entraîner différents groupes rebelles islamistes tenus pour démocrates, un qualificatif dont personne n’est dupe.

Après avoir largement dénoncé au cours des dernières années le gouvernement officiel, Amnesty international vient de publier un rapport accablant sur cinq de ces groupes armés choyés par les Occidentaux, actifs dans les régions d’Alep et d’Idlib depuis 2012 : le Mouvement Nour al Dine Zinki, le Front al Shamia et la brigade 16, qui ont rejoint la coalition de groupes armés Conquête d’Alep (Fatah Halab) en 2015, ainsi que du Front Al-Nosra et le Mouvement islamique Ahrar al Sham à Idlib.

« Certains groupes armés non étatiques définissent leurs propres systèmes judiciaires fondés sur la charia (loi islamique) dans les zones qu’ils contrôlent, et mettent sur pied des forces de police et des centres de détention non officiels. Ils nomment également des juges, dont certains ne connaissent pas la charia (...) ».

Le rapport recense 24 cas d’enlèvements par des groupes armés. « Parmi les victimes figurent des militants pacifiques et même des mineurs, ainsi que des membres de minorités pris pour cibles uniquement en raison de leur religion (entendons des chrétiens) ». Ces enlèvements sont généralement suivis de torture ou d’exécutions.

Lire la suite de l’article sur atlantico.fr

Voir aussi, sur E&R :

Pourquoi la France soutient-elle en Syrie les djihadistes
qu’elle prétend combattre sur son sol ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Amnesty n’est bonne pour certains que quand son rapport va dans leur sens. Par contre, quand elle a dénoncé les crimes d’Assad, on l’accusait de collaboration. L’hypocrisie à son état parfait.

     

    • Exact.

      On ne peut pas citer ce genre d’ONG quand leur communiqué nous arrange et dire que c’est une officine impérialiste quand c’est le contraire.

      C’est un outils des grandes puissance comme l’est L’ONU, point barre. Ce sont les relais médiatiques qui font la différence.
      Un rapport non relayé c’est du vent, par contre si ça fait les gros titres, on sait vite dans quels buts et aux profits de qui.


    • On peut retourner votre argument comme une crêpe : quand ce genre de rapport vise les crimes du pouvoir légitime syrien (qu’on l’aime ou pas), Amnesty International a toute votre attention et vous croyez tout ce qui y est raconté, en revanche lorsque cette organisation dénonce ceux des "rebelles" : là, c’est de l’hypocrisie.

      Ne vous y trompez pas, les hypocrites dans cette affaire, ce ne sont pas les dissidents mais bien les partisans du système qui veulent voir la Syrie réduite en cendres comme l’a été la Libye.


    • Ce n’est pas comme ça qu’il faut voir les choses.

      Amnesty international est une ONG américaine, donc un baromètre.
      Quand elle dénonçait les crimes d’Assad, c’est que les USA voulaient sa peau.
      Le fait qu’elle dénonce aujourd’hui, les crimes des rebelles, veut simplement dire que les USA ont changé leur politique étrangère et qu’Assad a temporairement sauvé sa tête.


    • Fred79
      Ce sont les russes qui décident du sort d ’Assad et tant qu ’ils le soutiendront, les amerloques ne pourront rien faire. Ce sont les russes qui mènent le bal en Syrie, les us viennent de prendre un coup de baton avec leur base detruite pour permis de construire non conforme .


  • Le peuple est tellement vide, livide, que je crois que les gens pourrait voir de leur yeux de veaux mort un Hollande ou un Valls en train d’égorgé de ses propres mains un villageois d’Alep qu’ils ne demanderaient toujours pas leur démission.
    C’est affligeant comme personne ne fait rien... et ils pourront s’expatrié à Marakech ou Tel Aviv à la fin de leur mandat... tel des gitans trouvant nouvelle pelouse après avoir chopper tous les fils de cuivre à portée et répandu leur déchet sur toute la plaine... si E&R lance un stage "soulèvement de masse : ou comment amené du monde à bouger son c**" je prends tout de suite.

     

    • Au mieux les plus sensibilisés manifestent avec plus ou moins de véhémence leur désapprobation.
      Ici ou ailleurs. Il faut reconnaitre aussi que les français, à moins d’être branchés sur la Syrie, ne croulent pas sous les infos fiables de la par des médias officieLS ;
      Ceci explique surement aussi cela.


  • Que dit amnesty international des frappes francaises et americaines ayant fait pret de 150 morts sur un village pret de Alep ?
    Des dommanges collateraux ? pas de crimes de guerre ?

     

    • Je crains que personne d’Amnesty international ne reviendra de Syrie où ils ont vu trop de choses gênantes. Le gouvernement préfère de loin récupérer les si bons rebelles qui font du si bon boulot.
      Quand on voit l’alliance officialisée entre Israël et l’Arabie saoudite...il est clair que les ONG auront intérêt à pondre des rapports conformes pour les commanditaires qui financent le chaos organisé.
      Pour le peuple français il y a tout à perdre dans cette horrible boucherie.


  • Merci Amnesty International pour votre combat et votre intégrité contre tous ces criminels -
    le gouvernement français avec en tête Fabius devraient passer en cour Martiale et être comdaner - j’espère que personne n’a oublié qu’ un bon nombre de ces crapules trouvaient qu’Al Nostra faisaient du bon boulot en Syrie alors qu’ilms égorgeaient des civils -


  • Le jour ou le gouvernement français reconnaitra quoi que ce soit de sa politique ,c’est qu’on aura pas le même.