Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Une Franco-israélienne sacrée "artiste féminine de l’année"

Aux Victoires de la musique, il n’est pas question que de musique

Vendredi 12 février, la chanteuse Yael Naim a été sacrée « artiste féminine de l’année » aux Victoires de la musique [1].

Rappel : Yael Naim avait servi durant trois années l’armée de l’air israélienne [2].

Celle qui fut alors repérée par des producteurs français – en raison de sa participation à un gala parisien organisé par l’armée israélienne – avait jugé « agréable » son service militaire [3].

Elle retourne désormais « deux, trois fois par an » en Israël [4].

Yael Naim, Franco-israélienne de 37 ans dont les parents sont juifs tunisiens, avait également été choisie par l’Élysée pour être la première chanteuse de la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats qui fut organisée le 27 novembre aux Invalides [5] .

Détail symbolique : la soirée des Victoires de la musique s’est tenue en présence d’Audrey Azoulay, la nouvelle ministre de la Culture qui dirigea antérieurement la cellule de l’Élysée en charge du choix de Yael Naim pour honorer les victimes des attentats du 13 novembre [6].

Présente lors d’un meeting pro-israélien organisé à Paris par Benyamin Netanyahou, Audrey Azoulay avait également exercé une pression sur France Télévisions pour faire diffuser un film récompensé par le Crif [7].

Notre choix pour le meilleur duo de l’année :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’y a plus rien à rajouter à cela, la messe est dite !


  • Muhahaha, les prix de musique, ça me fait vraiment tordre de rire.
    ça fait longtemps que ça ne parle plus de musique mais bien de marketing musical et que ça ne parle plus d’art ni de culture mais de pognon, il faut vraiment être lobotomisé au dernier des points, complètement aliéné par la société de consommation, gauchiste,... pour ne pas avoir encore compris ça.
    Là c’est carrément le prix collabo du complexe militaro-industriel, je sais je suis un méchant conspirationniste, fasciste, homophobe, blabla phobe/iste pour ne pas avoir compris cet art contemporain.


  • #1398034

    Elle chante magnifiquement. C’est une vraie artiste.
    Faites-vous une idée par vous-même sans a-priori en l’écoutant sur YouTube. Mais avec discernement.
    Votre avis m’intéresse vraiment.

     

    • Oui, c’est très agréable à écouter.

      Mais s’il faut distinguer la problématique musicale de la problématique politique, cela n’implique pas qu’il faille n’en choisir qu’une pour comprendre ce prix. Posons-nous la question suivante : à talent égal et toutes choses égales par ailleurs, une artiste Franco-palestinienne antisioniste aurait-elle reçu le prix ex-aequo avec Yael Naim ?


    • Tu trouves que réellement sa musique est transcendante ? car si il suffit de chanter juste pour gagner une victoire alors beaucoup la mériterait.


    • Avoir un jugement factuel et technique notamment sur la tessiture de cette mme Naim n’est pas le sujet en réalité.

      Sa personne n’est pas le sujet. Ce qui est le sujet c’est les enjeux qui se jouent dans les coulisses avec l’argent du contribuable FRANÇAIS.

      Ce qui se joue c’est le rapport de force, la colonisation des territoires Palestiniens, la colonisation des esprits faibles du peuple de France. La mascarade anti-raciste à la con alors que l’essence du racialisme élitiste met de coté la plèbe, l’utilise, la sacrifie, se moque d’elle et la jette en pâture au Taffta, à l’UE, à l’ouverture des vannes soudaines de l’afflux de réfugiés des guerres commanditées par ces mêmes forces sataniques racialistes !

      Voilà le cœur nucléaire des débats...le reste n’est que pacotille et violoncelle....


    • Oui mais au a elle fait en 2015 pour être artiste de l’année ?


    • Personne n’a dit qu’elle ne chantait pas bien. Là n’est pas la question puisqu’en effet on récompense ceux qui vendent le plus ou, en l’occurrence, ceux qui "représentent" le plus.

      Sinon elle chante, en effet, très bien.


    • Y’a ceux qui chantent juste et y’a ceux qui chantent juste avec le profile en plus.
      C’est comme nos gouvernants : y’a les cons sionistes et y’en a surement chez les antisionistes mais ceux là on les voit moins aux postes à responsabilités.


    • Je ne connaissais pas. J’ai écouté plusieurs chansons et un mot me vient à l’esprit : quelconque.
      Mon anglais est trop limité pour apprécier les textes, mais sa voix, certes jolie, manque quand même de personnalité je trouve. Elle n’a pas de grain unique qui fait les grandes chanteuses. Musicalement, je trouve que c’est assez plat également, il n’y a pas un son ou un truc qui m’accroche spécialement. Après, les goûts et les couleurs...


    • bof, ca casse pas trois pattes a un canard, mais c’est de la musique, ce qui la classe automatiquement au-dessus du rap et de la techno, et comme y a que ca ces temps-ci on a l’impression que c’est bien, mais bof, sans plus... les extraits que j’ai ecoute ca faisait grosse imitation de Feist sinon (qui est deja pas une reference artistique mais plutot... publicitaire haha), apres j’ai pas tout ecoute...


    • Et alors ? Quel talent est-il plus répandu que savoir bien chanter ?


  • La coupe va bientôt être pleine .

     

  • Commentaires suivants