Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Une guerre dans le Pacifique Ouest est-elle possible ?

Personne n’y a intérêt... pour l’instant

On peut se demander pourquoi en France, ni les pouvoirs publics ni les médias ne prêtent d’attention aux affrontements militaires qui de préparent inévitablement dans le Pacifique Ouest entre une coalition menée par les États-Unis, avec le Japon, les Philippines et même l’Australie, d’une part, la Chine d’autre part.

Même si la Chine n’a pas hésité à renforcer sa présence dans la mer de Chine sud, en construisant des bases dans les atolls Spratly et l’archipel des Senkakus, elle ne dispose pas de moyens militaires suffisants pour peser sérieusement en cas de conflit avec les États-Unis et le Japon. Nous avons publié plusieurs articles relatant cette situation.

Par contre depuis 5 mois les risques s’accroissent. Après 20 ans d’absence, l’Amérique militaire est de retour. Washington met en place des systèmes antimissiles dans les Philippines, couvrant la Corée du Sud et le Japon (U.S. Theater High Altitude Area Defense ou THAAD). Comme nous l’avions indiqué en ce qui concerne le réarmement de l’Ukraine, ces missiles peuvent très facilement prendre un rôle offensif et porter des têtes nucléaires. Le rapport dit « Air Sea Battle strategy » ou « Joint Concept for Access and Maneuver in the Global Commons », que nous avions cité, propose différentes façons de neutraliser les défenses côtière de la Chine, voire de frapper au cœur de celle-ci. D’ores et déjà l’US Navy a déployé deux porte-avions avec leurs groupes de bataille dans la zone. Elle en possède 8 autres non loin. La Chine n’y dispose que d’un petit porte-avions.

Le gouvernement chinois a appelé les États-Unis « à la prudence » selon les terme du ministre de la Défense Yang Yujun. Le journal gouvernemental Global Times a prévenu que les actions militaires américaines élevaient le risque d’une « confrontation physique avec la Chine ». Rien n’a été dit cependant concernant les réactions chinoises concrètes. Mais vu l’extrême inégalité des moyens conventionnels en présence, dont souffre la Chine, l’escalade devrait logiquement dériver en confrontation nucléaire.

 

Le Japon

De son côté, et c’est tout aussi inquiétant, le gouvernement japonais actuel, ayant repris les traditions offensivement nationalistes de ses prédécesseur avant 1945, a laissé entendre que lui non plus ne céderait pas aux « intimidations » de la Chine. Le 2 août, le ministre japonais de la Défense a accusé la Chine de s’engager dans « des actes dangereux pouvant avoir des conséquences non voulues ». Le Premier ministre Shinzo Abe milite en ce qui le concerne, avec l’appui des États-Unis, pour une levée des accords internationaux interdisant au Japon de se doter de forces offensives significatives. La plupart des incidents entre avions et navires de guerre se produisent à l’initiative du Japon. Ils n’ont pas encore dégénéré, mais ils peuvent le faire à tout moment.

On peut se demander pourquoi les États-Unis courront de tels risques. Une des réponses présentées par les experts est qu’ils sont effrayés de voir la Chine, selon le FMI, être devenue depuis 2014 la première puissance économique mondiale. Compte tenu de sa population, elle pourrait les supplanter dans leur rôle traditionnel de chien de garde (big dog) dans le Pacifique. Les États-Unis ne pourront résister à cette évolution inévitable qu’en continuant de s’efforcer de mettre en place l’équivalent d’un OTAN regroupant tous les pays asiatiques soumis à leur influence. Ceci quels que soient les risques de guerre mondiale.

Pour l’Europe, le Pacifique est loin et elle a d’autres soucis. Jupiter aveugle ceux qu’il veut perdre.

 

L’Asie face à l’empire, à lire chez Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1542692

    face au risque toujours plus grand de guerre mondiale, il n’y a désormais plus qu’une seule question à se poser : que faire pour l’éviter ? le meilleur moyen serait d’initier une coopération économique et politique avec les russes bien sur, car l’amérique du nord ne se lancerait jamais seule dans cette "aventure", il lui faut des pays alliés faisant office de bases avancées qui prendront tout les dégâts à sa place pendant la guerre, si ce pays est si belliqueux c’est bien parce qu’il sait qu’il a suffisamment de pays à sa botte.
    Ce que ces psychopathes ont l’air d’oublier, c’est qu’eux non plus n’en sortiront pas indemnes, ils pensent vraiment que ça va être comme en 40, une bonne guerre chez les autres, on s’enrichit au passage et ça repart ? à l’heure de l’armement toujours plus puissant et nucléaire, on se dirige tout droit vers la fin d’une grande partie du vivant sur terre en cas de guerre mondiale.
    Je crois que ce monde est arrivé à un point de non retour.


  • #1542711

    D’ou l’alliance Russie (armement de pointe et superieure qualitativement aux US) Chine (premiere puissance eco devant les US) allié à l’ Iran (force conventionnel supperieur à celle d’Israel)

     

    • Je ne pense pas non, la Chine est extrèmement dependante de ses exportations ET importation, ils ont beaucoup de gens certe, mais combien ont le niveau d’éducation nécessaire ?
      La Russie a une grande armée mais niveau qualité elle est quand même derrière. L’Iran je sais pas. Quand aux alliances, si l’Europe s’unifie pour prêter mains forte aux USA, elle a largement de quoi peser sur la balance. Si t’ajoutes le Japon, l’Inde, Israël, et d’autre pays (à peu près tout les pays d’asie et d’océanie qui peuvent pas supporter les chinois). On est loin d’une guerre mondiale équilibré. Si la Russie possède de grande terres, Cette dimension n’a plus trop d’importance. Et les chinois sont coincés entre les montagnes et la mer, d’où cette obsession de contrôler leurs eaux.

      Et de toute façon aucun de ces pays ne se lanceraient dans une guerre ouverte.


    • Mais oui, mais oui bla bla bla .....C’est bien connu la technologie russe triomphe sur le monde et non l’américaine.


  • #1542759

    Espérons que Trump va décrocher la timbale sinon la planète partira en fumée !


  • #1542813
    le 26/08/2016 par L’humanité insurgée
    Une guerre dans le Pacifique Ouest est-elle possible ?

    Il n’y aura pas de guerre mondiale. A quoi bon ?

    La Russie et la Chine ne posent aucune menace aux marchés et aux marchandises Americains, Européens et Nippons.