Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une prof de français du 93 explique comment se soumettre à ses élèves

Et France Inter fait la promo de la langue africaine

« J’avais dit à cette élève vous êtes en retard, donc je ne vous accepte pas, et elle m’a répondu : “mais non madame pas du tout chuis pas en retard, c’est l’heure qui est en avance”. Et là je suis tentée non plus de me fâcher mais de saluer le génie, voilà, de l’à-propos. »

« Y a une forme de génie dans certaines copies dont vraiment enfin des copies que 80% des profs de français moi la première seraient incapables de faire... J’ai des copies vraiment bluffantes, ce sont des élèves qui sont de vraies éponges linguistiques... On leur dit “écrivez comme Molière” ils écrivent comme Molière ! »

 

On touche là au cœur de la nouvelle « éducation » en direction des élèves de banlieues, et particulièrement du 93, ce département socialement sinistré. Il s’agit de ne pas heurter les apprenants avec des considérations trop clivantes, trop françaises, et aller vers eux comme de petits animaux à apprivoiser. Ce n’est pas nous qui le disons, ou qui le faisons, c’est la technique socialiste dans l’enseignement.

Autrement, c’est trop dur : la confrontation est permanente et l’ÉducNat a lâché l’affaire. On le voit avec toutes les expériences pédagogiques qui sont autant de renoncements et de rabaissements. Les conséquences, tout le monde les connaît donc on ne va pas s’étaler et empiéter sur le territoire du Brighelli, c’est l’effondrement du niveau dans le « public », enfin, le public près des quartiers, la ruée vers le privé et les cours de rattrapage. Un effet ciseaux dévastateur pour l’unité du pays puisqu’à l’horizon se profile une société vraiment coupée en deux entre des sabotés de la comprenette et des super diplômés. Elle est belle la société sans classes des socialous.

C’est drôle, le socialisme actuel a mené à l’exact inverse de ce qu’il prônait. Le désir d’égalité s’est transformé en un séparatisme dangereux. Les ingénieurs sociaux du PS peuvent alors utiliser ces troupes manipulables à l’envi contre leurs cibles politiques, à savoir les patriotes ou les souverainistes. Mais c’est une autre histoire. Restons dans l’ÉducNat et le service public avec une magnifique émission de France Inter intitulée Interclass’, un jeu de mots talentueux entre Inter et Classe. On voit qu’il n’y a pas de « e », c’est mieux, ça fait plus américain, le français, ça craint tellement.

 

 

Vendredi 31 mars 2017, des jeunes filles de Sarcelles chantent à l’antenne une texte de leur composition, sur un instrumental de Booba, ce génie de l’écriture et de la musique contemporaines. Le magazine pour demi-hommes GQ avait même écrit qu’il s’agissait du « Victor Hugo » d’aujourd’hui, la scie qu’on sort sur tous les rappeurs qui vendent. C’est le commerce qui fait les rois, pas l’intelligence, ça se saurait !

Et là, on laisse la parole à franceinter.fr, parce que c’est trop beau :

♫ 225 je suis Ivoirien, je suis là, non je ne suis pas un moins que rien
Je tiens mon équilibre comme Claudia, et la chance viendra à moi

Mali, Cameroun, Zaïre, Côte d’Ivoire, Haïti … les strophes dessinent le continent africain, son histoire, ses combats et son avenir.

♫ Moi je ne m’appelle pas Obama, mais pour pays je combattrai comme Mandela
En Afrique, oui, c’est la misère. Sur notre continent tous les Africains seront fiers

(Pour écouter la chanson des collégiens, cliquez sur Écoutez dans la page de l’émission)

On rappelle qu’à l’occasion de cette émission, c’est la comédienne Claudia Tagbo (qui est souvent invitée par Arthur) que les élèves avaient choisi de rencontrer. Voici un exemple de son humour pas du tout communautaire :

 

 

L’émission Interclass’ a été produite par les élèves de la Quatrième 7 du Collège Jean Lurçat :

Lyncha Aostin, Djaouad Belhouari, Assitan Diakite, Samia Elbouri, Nawfel Elailaji, Amin Kacumi, Lexie Kouanang, Enzo Levy, Awa Ly, Alisha Mohammad, Morgane Moore, Tryna Lazarre, Khady Sane, Hicham Tendaoui, Elagiha Thavarajosothy...

En éducation, on peut toujours descendre, c’est plus facile que de monter les pentes. Le problème, c’est qu’on n’apprend qu’en montant, pas en descendant, c’est-à-dire en retirant tous les morceaux pénibles du programme, en l’occurrence de quatrième. Mais en retirant les difficultés ou les concepts ici, et en les rassemblant là, on crée deux populations absolument antagonistes. Ceux qui apprennent les programmes socialistes faciles à l’école diminuent leurs chances économiques plus tard. C’est ça, la vérité.

Alors, comme la prof de français d’en haut, qui voit du génie dans chaque réplique à deux balles parce qu’elle ne veut pas ou ne peut pas enseigner la complexité à ses élèves, une complexité qui pourtant les élèvera, on peut se voiler la face et repousser la sanction du réel à plus tard. Ce qu’on voit aujourd’hui dans les écoles et dans les rues.

Faire chanter du sous-Booba à des élèves au lieu de les faire bosser sur l’histoire de leur pays c’est ce qu’on appelle de la démagogie. Les perdants, ce sont les élèves, pas les profs. La lâcheté socialiste est responsable de l’abaissement et du dénigrement auxquels on assiste. Alors, il faudrait apprendre les rois de France aux collégiens ? Pourquoi pas ?
Après, le contenu des programmes, par exemple d’Histoire, c’est encore une autre histoire...

L’Histoire peut et doit être passionnante, la preuve
avec Marion Sigaut sur Kontre Kulture

 

L’éducation nationale socialiste, sur E&R :

 






Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ce professeur n’habite certainement pas en Seine Saint Denis, c’est dommage car elle y aurait probablement scolarisé ses propres enfants qu’ils profitent des traits de génie des autres élèves...Ah ! Pas de chance...

     

    Répondre à ce message

  • #1693767

    Il est dit en fin d’article que les socialistes agissent par manque de courage. Perso, je pense qu’il s’agit d’une véritable stratégie de maintien de la population des banlieues et des villages de France dans la sous culture et la sous intelligence.

    C’est l’ingénierie de julien dray et de ses comparses du peuple des lumières. Complotisme vous croyez ??

     

    Répondre à ce message

  • #1693974

    Contrairement à nombre de commentaires ici, je crois volontiers que cette prof ait pu rencontrer des élèves bien plus doués qu’elle ; mais le don, sans discipline et sans travail, ne vaut pas grand chose.

     

    Répondre à ce message

  • Booba avait une très belle plume, très riche, jusqu’à une certaine époque. Dire du mal sans savoir c’est pas terrible...
    Mais bon article

     

    Répondre à ce message

  • Ceci est un poisson d’ avril de haut niveau .

     

    Répondre à ce message

  • #1694446

    Au concours pour devenir prof des écoles, si le candidat accepte d’aller enseigner en zone sensible, chez les sous-développés, la barre est officiellement à 4/20. C’est dire ! Vous vous rappelez cet article ER (ancien) où des parents signalaient que les élèves reprenaient les Maîtres et Maîtresses pour des fautes grossières ? Bon là, je reconnais que cette grosse stupide, c’est encore le haut de panier (de crabes).

     

    Répondre à ce message

  • #1694522

    La rhétorique est ce que partagent le philosophe et le sophiste, le sage et le truand.

    Tu peux faire un bon Gorgias, avoir du succès et de l’argent, mais c’est Socrate qui fait avancer la civilisation.

    En voilà bien une en tout cas qui sait ce qu’elle veut : plaire.

     

    Répondre à ce message

  • #1694616

    La seule raison pour les femmes laides et obèses de voir du génie dans des attardés issus de la fange de l’immigration, est qu’ils n’ont aucun souci pour bander et pénétrer n’importe quel laideron adipeux.

     

    Répondre à ce message

  • #1694894

    La prof tient un discours "pédago-soumis" ultra classique et connu de tous , maintenant... on trouve pas mal de ces spécimens chez les électeurs de Hamon, tout comme chez les lecteurs de libé ;
    Gageons qu’elle ne croit elle-même sans doute pas dans son discours, juste là pour convaincre des convertis d’office...
    En résumé : "pas de panique, les futurs Molière et Maupassant sont déjà parmi nous" ; la thèse du film "entre les murs" donc ; je me souviens d’une vieille vidéo ER ou on voyait un épicier puis louison Bobet s’exprimer, la différence était radicale ; ajoutons l’exemple d’albertine sarrazin, algérienne adoptée auteure reconnue maintenant ;

    Le PS est le fossoyeur de cette nation, infoutu de réguler des autoroutes qu’il a bâtit dans les grandes largeurs : Toujours la même recette : acheter la paix sociale en confortant les élèves dans leur médiocrité ; mais oui, Booba ou grand corps machin seront édités dans la pléiade, pourquoi pas...

    PS : (sans jeu de mot) Mathilde, l’anteoccupation, ça revient au sophisme, ou l’art d’embrouiller pour obtenir gain de cause, en d’autres termes.

     

    Répondre à ce message

    • #1695446

      Macron est aussi dans cette filière soft et relativiste, où tout se vaut, pourtant pleine d’oxymores :

      * On est tous pareils mais vive la diversité (enfin la leur, pas celle de JP Pernaud)
      * On est tous égaux mais on idolâtre les champions sportifs (surtout issus de)
      * On aime tout le monde sans distinction, mais pas les Méchants bien sûr (mâles blancs occidentaux cathos identitaires conservateurs FN....)
      * On s’extasie devant les cultures indigènes (Indiens d’Amérique, Peuls, Pygmées, Massaï, Bushmen, Aborigènes, Inuits...) mais la France, elle, n’a pas de racines (ou alors nauséabondes)

       
  • #1695433

    Excellent article, rafraîchissant.
    Brighellien sur le fond, mais différent dans la forme. Je souscris avec enthousiasme (pardon... à donf !)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents