Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Une soi-disant victime du 13 novembre 2015 condamnée à un an de prison ferme

Laura O. comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Versailles pour « tentative d’escroquerie » après s’être fait passer pour une victime des attentats...

 

Cupidité sans borne ou engrenage infernal, quels ressorts ont pu pousser Laura O., 24 ans, mariée et mère d’une petite fille, à mentir et se déclarer victime des attentats du 13 novembre dans le seul espoir de toucher une indemnisation financière du Fond de garantie des victimes d’actes de terrorisme (FGTI) ? C’est ce qu’a tenté de déterminer ce lundi, le tribunal correctionnel de Versailles chargé de juger la jeune femme poursuivie pour « tentative d’escroquerie ».

 

« Un luxe de détails qui donne la nausée »

Le 22 décembre 2015, lorsque Laura. O, enceinte de 7 mois, se présente au commissariat des Mureaux, elle déclare aux policiers vouloir porter plainte, assurant qu’elle se trouvait à la terrasse du bar Le Carillon le soir du 13 novembre 2015.

Le bras en écharpe, elle raconte les circonstances de l’attentat : une « énorme explosion », « la sensation du souffle », « des morts » à côté d’elle, les « gens qui criaient », « l’instinct maternel qui l’incite à protéger son ventre » et sa blessure importante au bras. Un procédé choquant aux yeux de Jean-François Laigneau, avocat du Fonds de garantie des victimes : « Je n’ose imaginer ce que ressentent les victimes. Il y a – dans son récit – un luxe de détails qui donne la nausée ».

Mais la jeune femme persiste. Au lendemain de son audition auprès des enquêteurs de la Police judiciaire, elle contacte la Maison départementale des personnes handicapées pour bénéficier d’une éventuelle allocation. Aux policiers, elle fournira trois faux certificats médicaux et une photographie d’un bras brûlé, trouvée sur un site Internet.

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

À lire chez Kontre Kulture :

 

La tragédie du 13 novembre 2015, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents