Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Venezuela : les "démocrates" qualifient Maduro de "dictateur"

Un appel à la destitution du successeur de Chàvez par des forces étrangères ?

Le Parlement du Venezuela, dominé par l’opposition, a accusé dimanche le pouvoir du président Nicolas Maduro d’avoir perpétré « un coup d’État » en suspendant le processus de référendum révocatoire contre le chef de l’État.

 

Au cours d’une séance houleuse de quatre heures, suspendue pendant 45 minutes à la suite de l’irruption dans l’hémicycle de partisans de M. Maduro, le Parlement a appelé les citoyens vénézuéliens et la communauté internationale à défendre la démocratie.

Dans une résolution, l’Assemblée nationale a décidé de « déclarer la rupture de l’ordre constitutionnel et l’existence d’un coup d’Etat commis par le régime de Nicolas Maduro ».

[...]

La séance extraordinaire a été perturbée par l’irruption de groupes chavistes (du nom du défunt président Hugo Chàvez, prédécesseur et mentor de M. Maduro). Il y a eu des bousculades, des coups et des insultes, quelques personnes ont été légèrement blessées.

[...]

Plusieurs députés ont dénoncé dimanche une « dictature » de l’exécutif. « Le peuple a le droit de se révolter (...) Un coup d’État permanent s’est produit au Venezuela, qui a culminé avec le vol du vote du référendum », a accusé le chef du bloc de l’opposition, Julio Borges.

« Comment pouvez-vous dire qu’une dictature règne au Venezuela si vous avez pu gagner des élections », a rétorqué la députée chaviste Tania Diaz, qualifiant la session du Parlement de « reality show ».

Luis Florido, chargé de la politique étrangère à l’Assemblée nationale, a annoncé que des responsables de la MUD allaient se rendre à Washington pour demander que l’Organisation des Etats américains (OEA) applique au Venezuela les dispositions de la Charte démocratique interaméricaine, qui prévoit des sanctions en cas de rupture démocratique.

Le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, avait déjà estimé vendredi que le Venezuela était en pleine « rupture démocratique » après la suspension du processus de référendum.

Lire l’intégralité de l’article sur lexpress.fr

 

À ne pas manquer, sur le Venezuela, la projection-débat sur Hugo Chávez
avec Vincent Lapierre le 28 octobre 2016 à Grenoble :

 

Pour parfaitement comprendre la situation vénézuélienne,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Rappelons que Julio Borges s’est rendu cette année à une conférence de l’"Israel Allies Fundation" un de ces truc dont on ne peut dire le nom.


  • Bah quoi ? C’est bien ça la Démocratie..., américaine !


  • « Comment pouvez-vous dire qu’une dictature règne au Venezuela si vous avez pu gagner des élections »
    Comment en effet, à moins de tout inverser.

     

  • je souhaite humblement commenter cet article...

    MOI...j’ai vécu au Venezuela : les dernières élections ont été truquées, jusqu’il faut pour se maintenir - j’ai personnellement connu des agents des bureaux électoraux : ce qu’elle m’a raconté est édifiant !!!

    Chavez est devenu une rente, un talisman : celui que le possède a l’imperium...

    sauf que les gens ont faim !!!!!!!!!!!

    le chavisme a échoué : que les USA corrompent les élites pour le pétrole, c’est un pléonasme, mais les chavistes n’ont de rouge que l’habit : corruption !!!!

    Geoffrey, communiste qui connait (un peu) le Venezuela

     

    • Je souhaite humblement répondre à Geof...
      Français, j’habite le Vénézuela, mais j’ai habité l’Amérique du Nord pendant 20 ans. Quel est le pays le plus corrompu du monde ? Eh bien, les Etats Unis ! Car quand la corruption est institutionelle, c’est toujours de la corruption.
      Vous êtes sûr que vous êtes encore communiste, car il me semble que votre analyse tombe dans le panneau de la propagande atlanto-sioniste. Qui se gargarise de ses sondages et autres agences de notation bidon. Donc, si je vous suis bien, il faut larguer les chavistes ? Et, la suite... ? Eh bien encore plus de corruption, dix fois plus de misère, le retour de l’analphabétisme...
      Les gens ont faim ? Et c’est la faute à Maduro... ? Allons donc ! Tout le monde sait que les banksers ont décidé de saigner financièrement ce pays, et les grands distributeurs de l’affamer..Révisez Marx un peu, ou bien vous allez bientôt voter Hollande.


  • #1585887

    Je pige pas : ils n’ont pas encore réunis les signatures nécessaires pour procéder au référendum apparemment... qui leur interdit de le faire ? L’assemblée ? Le gouvernement ? Il faut d’abord les signatures pour enclencher la procédure !

    On voit la normalisation de l’Argentine et du Brésil, voir de l’Uruguay : ils ne soutiennent plus les chavistes.

    Les plaintes auprès de ce fameux "conseil des droits de l’homme des Amériques" à Washington peuvent déboucher sur des sanctions économiques, mais de toutes façon au point où ils en sont... ce sont les tenants des grandes chaines de distribution qui provoquent artificiellement les pénuries. Comme le faisait les spéculateurs céréaliers avant la Révolution en France.