Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Vers une sorte de loi Gayssot sur la question européenne ?

"Il faudra bientôt réfléchir à une interdiction totale des référendums en Europe"

Les propos tenus ces dernières semaines par certains membres ou proches de la nomenklatura bruxelloise font froid dans le dos.

 

Nous avons appris en 2005 que, lorsque notre gouvernement a recours au référendum et que la réponse des Français lui déplaît, il s’assoit dessus. D’ailleurs, pour éviter à l’avenir ce genre de désagrément, Nicolas Sarkozy, sous couvert de donner la parole au peuple, nous avait aussitôt concocté une loi sur le référendum d’initiative populaire qui rend celui-ci impossible à mettre en œuvre dans les faits — les participants de la Manif pour tous ne le savent que trop bien.

Nous n’avons pas non plus oublié la réponse d’un député européen à une question posée en direct sur Arte à propos du vote des Irlandais (toujours en 2005) : « On leur posera la question jusqu’à ce qu’ils disent oui » (en ricanant) et Eva Joly d’en rajouter sur « l’arrogance des Irlandais » qui avaient osé dire non. Tout ceci et les anecdotes de ce type sont légion, les médias se gardent bien de le rappeler.

Hélas pour eux, grâce à cette mémoire qu’est l’Internet, nous ne sommes plus dupes, la République française a perdu le droit de se prétendre une démocratie. Heureusement, tout le monde n’est pas aussi mal loti que nous. Aux Pays-Bas et en Autriche, par exemple, le référendum d’initiative populaire est une réalité bien tangible et l’actualité récente le prouve. Faut-il y voir des raisons d’espérer ? Ou, au contraire, faut-il s’attendre à un retour de bâton ?

Les propos tenus ces dernières semaines par certains députés européens et autres membres ou proches de la nomenklatura bruxelloise penchent hélas vers la seconde issue et font froid dans le dos.

– Ainsi la Britannique Rebecca Harms, député européen membre du groupe Les Verts-Alliance libre européenne, qui a déclaré que les questions relatives à l’Europe devraient être écartées du champ d’application des référendums. Elle a, d’ailleurs, ajouté qu’il était inacceptable que la populace [sic] puisse rejeter un accord voté par des Parlements.

– Ainsi le Britannique (encore) Fraser Cameron, ancien haut fonctionnaire à la Commission européenne, qui a déclaré : « Les référendums sont en train de devenir un énorme problème pour l’Europe […] il faudra bientôt réfléchir à une interdiction totale des référendums en Europe ».

– Ainsi Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, qui a déclaré : « Le référendum n’est pas un outil approprié pour résoudre des questions complexes dans une démocratie parlementaire ; si vous voulez détruire l’Europe, alors il suffit de faire plus de référendums ».

Vous en restez bouche bée, n’est-ce pas ? Mais n’était-ce pas une évidence dès 2005, ou alors combien de fois faudra-t-il le répéter : pour les partis de gouvernement, la question de l’existence de l’Europe est un véritable tabou auquel tout est subordonné, même la nature démocratique de nos institutions. Non seulement il est hors de question de la remettre en cause, mais très bientôt, à entendre ces enragés, il sera même hors de question de l’évoquer.

Alors, allons-nous vers une loi Gayssot sur cette question ? C’est tout à fait possible. Je songe, par exemple, à un amendement à la Constitution pour y ajouter que l’appartenance de la France à l’Union européenne est définitive. Rien de plus facile… Je verrais bien Alain Juppé en faire la proposition. Et le pire, c’est qu’il n’aurait même pas besoin d’un référendum pour parvenir à ses fins.

Vers la post-démocratie européenne ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’union Européenne.... la honte de l’occident.


  • Le problême c’est que le gens ne votent pas comme il faut. SarCONzy s’en était bien rendu compte avec le référendum de 2005. Ca ne l’a pas empêché de trahir les français avec le traité de Lisbonne. Les élections sont inutiles, elles devraient elles aussi être abolies tant qu’à y être. Les gens sont cons, ils ne savent pas ce qui est bon pour eux. ;)


  • Bien ! Que l’ennemi déclare publiquement et clairement ses intentions et qu’il dévoile son jeu. Il montre ainsi son vrai visage et sera combattu plus facilement.


  • De toute façon les referendum, ce sont des pronunciamentos. Tu dois voter OUI. Sinon on met le referendum à la poubelle. Sa sert de pub pour le pouvoir, de pub démocratique. C’est de la démocratie de théatre, la socièté du spectacle.
    Ce n’est pas de la démocratie directe, c’est de la connerie.
    Il ne faut pas croire aux referendum, il faut voter pour un gouvernement qui veut sortir de l’UE :
    C’est trés simple !


  • Je pense que le nazisme a de beaux jours devant lui si les pays européens n’y remédient pas, car celui-ci n’est pas toujours du coté que l’on voudrait nous faire croire. À ce rythme-là,les heures les plus sombres seront devant nous.


  • Rien d’étonnant, l’Union Européenne totalitaire prend forme jour après jour pour ceux qui en doutaient encore, n’oublions pas que Papandréou avait été "remercié" et viré finalement pour avoir évoqué un référendum, on sait ce qu’il est advenu ensuite avec Syriza et Tsipras, certes il y a eu un référendum, enfin un pseudo référendum dont Bruxelles, Merkel et Tsipras se sont foutus, sans doute était-ce pour amuser le peuple, car tous savaient très bien que peu importerait le résultat, le malheur est que les autres peuples européens s’en s’ont foutus aussi, ne pensant pas que leur liberté de choisir leur serait confisquée également et plus vite qu’on pourrait ne le penser, en effet, devant un probable réveil des peuples, l’UE n’a d’autre choix que d’accélérer l’intégration, à marche forcée, si elle veut se maintenir, idem pour le Brexit, on voit très bien que la sortie de l’Europe n’est juste pas envisageable , il faut observer aussi, la Pologne, bientôt une nouvelle place Maïdan est-elle en préparation pour mettre au pouvoir un européiste docile ? idem en Hongrie,et autres récalcitrants peut-être ? Europe intégrée= Union Soviétique d’une autre forme, qui, si elle s’installe à terme sera beaucoup plus difficile à démanteler que ne le fut celle des soviétiques (qui a quand même duré 60 ans !) pour le plus grand malheur et la ruine des peuples .


  • C’est un peu comme si on demandait à ces fonctionnaires européens : "Voulez-vous perdre vos salaires de nababs ?"


  • #1464006
    le 12/05/2016 par PER CAPITA .................
    Vers une sorte de loi Gayssot sur la question européenne ?

    Interdire ou pas tout réferendum ?..

    Quelque soit la façon de penser de chacun, force est de dire que nous sommes face à un probléme cornélien !..
    Soit on ne donne plus la parole au peuple et tout le monde va hurler - à juste titre - à la fin de la démocratie ...
    Soit on lui donne la parole et alors la question est : "La masse populaire dispose t’elle de connaissances suffisantes pour avoir un avis éclairé sur les sujets inhérents généralement à la politique " ?..
    Personnellement j’avoue me poser beaucoup de questions à ce sujet.
    En effet, lorsque l’on voit les millions de gens qui ne lisent plus ... pas ... voire jamais ... qui puisent leurs connaissances dans ce que leur racontent les médias ... qui sont incapables d’articuler une phrase et parfois même pas leur propre nom, force est de se demander s’il ne serait pas préférable qu’ils s’amuïssent dans la plupart des cas !..
    Idem pour le simple droit de vote ?.. Est-il logique que des millions d’ânes incultes votent ?.. Si les ânes votent, ils ne peuvent élire que des ânes et ensuite leur reprocher leur incompétence ... conclusion RIEN ne fonctionne et c’est la pandémonium perpétuel.
    Tout de même, lorsque l’on voit la vacuité intellectuelle incommensurable de nos politiques, on est en droit de se poser la question de savoir s’il faut continuer à laisser le bon peuple élire ses dirigeants et toujours donner son avis sur tout ?..
    Mais peut-être me goure-je ?..

     

    • Intervention savoureuse en effet.
      Je pense aux états du sud des Etats Unis après la guerre de sécession qui faisaient passer des « examens de civisme » aux noirs pour les empêcher de voter. Les mêmes états qui faisaient tout d’ailleurs pour maintenir ces citoyens potentiels dans l’analphabétisme et l’inculture.
      Après tout, cette populace non plus n’était pas apte à donner son avis sur tout et rien, le racisme dont elle faisait l’objet par exemple.
      Votre « réflexion » est à côté de la plaque parce que vous mélangez ce qui est certain avec le flou artistique.
      La démocratie est une catégorie politique, laquelle ne peut donc être assise que sur des règles générales et impersonnelles d’ordre juridique. Une voix un vote, l’on n’en sort pas et il est impossible d’en sortir.
      Des notions aussi vagues que « la culture » ou « l’intelligence » ne peuvent intervenir là-dedans. Un vendeur de savonnettes qui passent quatre heures par jour à regarder des mangas à la télé peut avoir un avis plus sensé sur des questions politiques comme l’Europe qu’un impétrant à crâne d’oeuf de l’ENA.
      Et même s’il ne l’a pas, tant pis ! C’est le rôle des gens instruits d’éclairer ceux qui le sont moins. Notre démocratie part à veau l’eau aussi parce que les gens dits instruits ont la fâcheuse tendance à former une caste et à fermer la porte derrière eux.
      Qu’est-ce que vous voulez ? Attribuer des points de vote en fonction du « niveau », ou du « diplôme », ou sur présentation d’un certificat de bon entendement délivré par Alain Soral comme quoi vous avez bien lu « Comprendre l’Empire » dans les wataires ?
      Quelle différence avec l’Alabama en 1880 ? Lisez donc Domenico Losurdo (« contre-histoire du libéralisme »). Il soutient la thèse -qui est aussi la mienne- que le racisme ethnique n’a jamais été qu’une métaphore du racisme social, lui-même assis sur le sentiment de supériorité intellectuelle de quelques-uns sur le plus grand nombre.


    • Si le peuple est trop bête pour voter, alors il est trop bête pour payer les impôts. Et leurs enfants seront trop bête pour respecter la loi.
      Les pays ce sont les peuples qui les construisent pas les politiques.
      Ensuite il faudra me rappeler, où était le gouvernement en 1940, après avoir pris tout un tas de décisions d’une grande supériorité intellectuelles.
      Le principe de notre pays est que si on a un pays d’idiots, ça n’engage pas la démocratie. Le principe découle de la responsabilité de chaque citoyen face au choix de l’oligarchie. Et même les ânes payeront la DETTE ! Les choix de tes frères et sœurs te déplaisent , alors instruis les.


  • Rebecca Harms est une politicienne allemande du parti Die Grünen = écolos (groupe des NATO-Olivgrün, c’est-à-dire le groupe pro-guerre et européiste de ce parti).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rebec...


  • Référendum ou pas, le pouvoir résidera toujours entre les mains de la Finance ! Le système est tellement complexe, que ce soit pour ce qui touche à la finance, au droit, ou à l’économie que seule une petite élite peut y comprendre quelque chose...
    il faut espérer que cette élite légiférera dans le sens de l’intérêt commun, mais ne pas divaguer et s’imaginer que le vulgum pecus entendra quoi que ce soit à de questions si techniques et complexes...
    Le populo veut bien donner son avis, or cet avis est rarement éclairé : on vote selon son opinions du moment, sur l’air du " j’aime / j’aime pas " ...il n’y a pas 1% du peuple qui vote avec son cerveau, mais le plus souvent avec son cœur et ses tripes ; c’est humain, après tout...alors démocratie parlementaire, démocratie directe ou ce que vous voulez d’autre : il reste que l’on ne peut se passer d’une minorité ( d’une élite, si vous préférez ) ....


  • "la République française a perdu le droit de se prétendre une démocratie."

    Combien de fois faudra-t-il le répéter ? La République française n’a jamais été une démocratie car une république est un gouvernement représentatif (cf. le célèbre essai de Bernard Manin intitulé Principes du gouvernement représentatif), autrement dit un régime oligarchique.

    "Mal nommer les choses, c’est ajouter aux malheurs du monde."

    Albert Camus

     

    • Oui la "démocratie" à la Française c’est juste un label, ce qui pour ma part ne me dérangerait pas si l’oligarchie n’avait pas pour but de nous siphonner jusqu’à la toute dernière goûte de moëlle.


  • #1464128

    Quel rapport avec le swastika ?


  • Europe = URSS


  • Leur position contre le referendum c’est l’arbre qui cache la forêt.
    Ils saluent la bêtise des votants quand ces derniers votent pour les eurolâtres.
    Quand le risque sera trop important d’avoir une majorité d’élus eurosceptiques, ils trouveront légitime d’ôter le droit aux citoyens de choisir leurs représentants.
    Tout ceci pour le bien de la populace bien sûr, et non pas pour leur bien personnel.
    Et les gens râleront un peu avant de reprendre une dose d’hanouna et de koh lanta, puis de replonger dans leur léthargie coutumière.
    Seuls l’insatisfaction des besoins primaires pousse les gens à se révolter, et la conscience politique n’en est pas un.


  • #1464510

    Débattre au sujet de droits constitutionnels, qu’ils soient nationaux ou européens, ne sert pas à grand chose ...
    Ces constitutions sont écrites par et pour eux (eux, les politiciens de l’oligarchie, manipulés par les banksters et lobbyistes de tout bord) ...
    Penser ou espérer que quoi que ce soit changera relève du doux rêve (ou de l’aveuglement, du déni, du mensonge ...).
    La seule et unique façon de changer le cours des évènements est de reprendre le Pouvoir en écrivant nous-mêmes notre Constitution ...
    Imaginer que ces dirigeants vont se renier eux-mêmes, prendre des décisions pour le bien du Peuple et de la Nation n’arrivera jamais ...
    Ce serait aller à l’encontre de leurs propres intérêts et de ceux de la nouvelle gouvernance mondiale qui se met en place ...


  • #1464567

    les élections sont destinées à ce que le peuple puisse choisir quel style de vie il veut, rien de plus. Cette vie sera t-elle plus humaine plus riche de social ou une simple comptabilité. Le choix est là. Le peuple au fond , il s’en fout de la droite ou de la gauche ; Ce qu’il veut, c’est un peu plus de douceur de vivre et ne pas devenir une simple matière première dans un monde contingenté de toute part.
    Evidemment, les gangsters parfumés de républiques qui ont siphonné les caisses zoociales doivent le secouer maintenant le bon petit peuple... sinon, y se met aussi à vouloir faire de la compta pour y voir clair dans l’faux bilan des vampires.


  • #1464589
    le 13/05/2016 par Marionette aux milles visages angéliques
    Vers une sorte de loi Gayssot sur la question européenne ?

    A mon avis leur europe,ça va pas le faire !!!!!!!!
    Le ton monte un peu partout dans chaque pays de leur soit disant europe unifiée
    Par qui et pour QUOI ?????
    Le peuple souverain dans chaque pays,voilà ce qui se trame et ce qui va se réaliser
    Question de temps et très court en plusss
    Ras le bol de tout ce n’importe quoi
    Les responsables ne seront pas oubliés


Commentaires suivants