Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

Tel père, tel fils, telle fille

L’interview de Victoria Bedos, menée de main de maître par Sacha Naigard, un croisement réussi entre Ariel Wizman (sans la fatigue) et Cyril Hanouna (sans le Pakistan), débute à deux pas de Notre-Dame, qui échappera, on l’espère, au destin de l’église Sainte Rita, démolie pour être remplacée par un parking (sainte bagnole).
Ça situe le décor de la rencontre, mais aussi l’ambiance de ce quartier, qui fut autrefois le coeur et l’âme de Paris, mais qui n’en est plus que la vitrine menteuse, occupée – de occupation – par une tribu de bourgeois-bohèmes qui ne doute de rien, et qui joue à se faire « peuple ».
Les vrais Parisiens, eux, sont partis depuis longtemps. Ils ont pris le maquis, en province.

 

On pourrait croire, au début de l’émission, que Sacha se moque de Victoria, la fille aux multiples talents de Guy Salope Bedos, l’homme qui a cloué la dangereuse Nadine Morano, rendant un grand service au combat antifasciste. Sans les Bedos, père, fils & filles, que deviendraient la Liberté, l’Humour, l’Art ?

Apparemment, si on a bien suivi, Vicky (le petit nom de Victoria, qui ne fait pas assez peuple) a réalisé un film, qui s’appelle justement Vicky ; c’est aussi le nom de son groupe, Vicky-Banjo. Résumé de Vicky, le film, par Wikipédia (Vickypédia ?) :

Victoire, bientôt trentenaire, s’émancipe enfin, ce qui déplaît à sa famille. Pour survivre, elle doit se remettre en question. Elle rencontre Banjo, un chanteur de bar qui va lui faire découvrir l’alcool, le sexe et sa voix.

Du grand scénar, n’est-ce pas. Scorsese peut aller se rhabiller avec les costumes flashy de Robert de Niro dans Casino. Les questions idiotes s’enchaînent, personne ne s’esclaffe dans le faux bistrot populaire. On en conclut donc que Sacha n’est pas un troll, et qu’il interroge très sérieusement la fille Bedos, qui ressemble bien à son père et à son frère, question vanité hors-sol. Au fait, pourquoi avoir tourné sur l’île Saint-Louis ?

« Alors parce que on cherchait un lieu sur l’île Saint-Louis parce que le film a été écrit sur l’île Saint-Louis, parce que mes parents habitent sur l’île Saint-Louis, que moi jusqu’à hier j’habitais sur l’île Saint-Louis, aussi, et que Chantal Lobby [Lauby, NDLR] qui joue ma mère, habite sur l’île de la Cité donc juste à côté »

Lorsque le duo Vicky-Banjo entame sa chanson J’aime faire l’amour, là on se dit à nouveau que non, c’est pas possible, c’est bien un gag. Mais non. Du sous-balloche au 3ème degré pour bobos fatigués le week-end, qui sortent dans des pizzerias bio. L’horreur sociologique. Le comparse de Vicky, Olivier, sort une phrase à la fois sociologique et urbanistique assez remarquable :

« Retrouver une vie de village dans Paris c’est super... Et dans mon quartier tu vois, tous les commerçants je les connais, et on a l’impression d’être dans un petit village »

Il faut regarder ce reportage jusqu’au bout, car derrière le rideau de moquerie, il y a de la sociologie, pure à 100%. Quelque chose comme le théâtre d’une dégénérescence d’abord artistique et conceptuelle, mais qui annonce une véritable disparition. Ce qui est étonnant, c’est que la classe des bobos, à peine née, est déjà en fin de parcours. Elle a fait en trois décennies ce que la classe dominante précédente avait fait en deux siècles. L’extinction darwinienne d’un groupe humain spécifique en direct, sous nos yeux. L’histoire n’est pas morte, elle s’accélère.

 

L’émission Paris en boîte du 4 août 2016 :

La famille Bedos n’a visiblement qu’un mot à la bouche : « salope ». Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

148 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dieudonné peut prendre sa retraite, on a là des humoristes d’un tout autre calibre, qui ont complètement assimilé leur personnage. Mieux, ils ont fusionné avec. Que c’est bon aussi de visiter tout ces endroits pas "pouêt pouêt" ! Je ne comprends pas pourquoi certains anciens (la Vieille France rétro à papy) se mettent une balle devant l’Hôtel de Ville. Ces jeunes sont si...


  • Une fois je parlais avec des proche de ce monde intra-muros que sont les bobos & consort avec leur soirées (où lieu de villégiature by night comme le Nuba, le yoyo...) je m’étais poussé maladroitement à dire que je ne me reconnais plus dans cette jeunesse en disant "que ça donnait envie de rentrer dedans et de tous les descendre", je vous imagine pas la bourde que j’avais faite...


  • Ouf ça fait mal ! Les images et les dialogues suffisent, pas la peine d’en rajouter ! Heureusement que le fric et les relations des parents sont là. Sidérant !


  • On dirait un épisode de striptease.

     

  • #1528834
    le 06/08/2016 par la pince mon seigneur
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    Bas ils z’ont réussi à s’implanter ds le system show-biz "grace" à leur père et son parler vulgaire, ils ont conquéri un marché de l’image que beaucoup de gens jalousent , ils ont gratté leur place, j’connais perso l’autre soeur Bedos, elle a tout foutu à la poubelle elle par-contre... Y en a plein qui aimeraient faire les kékés à leur place et qui finissent par l’analyse complotiste !


  • #1528836
    le 06/08/2016 par MaxdeCannes Volte-face d’avant-garde, éclaireur retranché
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    Allons z’enfants de la patrie... non, vous, restez avec votre danse de saint-Guy sur l’île Saint-Louis, qui se retourne dans sa tombe.


  • #1528839

    Putain que c’est mauvais , que c’est bobo , que c’est merdique...C’est du Bedos

     

  • Mais sinon, y a quelqu’un qui leurs a dit que c’est de la merde ce qu’ils font ou pas ? Parce que, rester dans l’ignorance toute sa vie ça peut être problématique !!


  • On verra si elle fera autant la maligne avec une cirrhose du foie et une hépatite.

     


  • Il faut regarder ce reportage jusqu’au bout...



    Sérieux, il faut vraiment le regarder jusqu’au bout ? Je vais devoir le regarder par épisode car là j’ai tenu jusqu’à 02:15 et j’en peux déjà plus !

     

    • Pareil pour moi. C’est à consommer en tranches très fines. Perso, j’ai arrêté à l’une des premières répliques (vers 2:10), "mais grave de temps mon gars ! ", et là je prends une longue pause pour me remettre du choc d’une telle punchline digne des inrocks.


    • Suis-je malade docteur ? J’ai visionné moins de 1 minute...
      Je pars du principe qu’il ne faut s’intéresser qu’aux personnes qui vous respectent et s’intéressent à vous.
      Je suis en train de lire "Dans la lumière la vérité" Message du Graal de Abd-Ru-Shin....alors forcément la discrépance est phénoménale...même Lucifer pourrait être écoeuré par sa progéniture et se tourner finalement vers la lumière


  • Ce système s’effondrera sur lui même sous le poids de sa propre putréfaction par manque de gens intelligents et compétents pour l’entretenir. Le problème c’est que plus le système s’affaiblit de par sa corruption plus plus il adopte une posture défensive contre le petit peuple en abolissant tout doucement mais sûrement les libertés publiques et individuelles. Ils ont commencé par abolir la liberté la plus fondamentale car directement liée à la survie des individus et des unités familiales qui est celle de la libre entreprise en sur-régulant l’entreprenariat, en soumettant tout forme d’initiative entrepreneuriale aussi primitive soit-elle à une multitude de procédures administratives, normes, régulations... Ils ont réussi le tour de force à faire en sorte à ce que les gens acceptent sans broncher que l’on leur retire la liberté entrepreneuriale (de survie) en généralisant l’assistanat sociale, en rendant la condition salariée relativement supportable grâce aux congés payés, un pouvoir d’achat acceptable grâce à un salaire décent (vrai jusque la première moitié des années 80 pour ce point.), et par le biais de l’éducation nationale en faisant en sorte à ce que les gens perdent leurs facultés instinctives et acquises d’entreprendre (en faire des ilotes sans compétences techniques réelles et dépourvu de cet instinct consistant à se charger soi même de sa propre survie et donc complètement aliénés à un maître esclavagiste, l’employeur.) Maintenant ils s’attaquent aux restes des libertés individuelles ainsi qu’aux libertés publiques en utilisant dans un premier temps le prétexte de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et maintenant la lutte contre le terrorisme...


  • Je suis désolé mais malgré la consigne je n’ai pas pu regarder jusqu’à la fin...


  • putain que c nul !! le pire c la chanson !! franchement niveau groland on se croyait chez groland interrogé par kuntz ahah !

     

  • En tout cas elle tourne pas au Vicky Celestin

     

  • C’est vrai que la double lecture est bonne.


  • Moi, je n’ai pas pu regarder en entier. Trop dur.


  • Une synthèse....


  • Personnage typique de ces nombreux enfants de célébrités, qui surfent sur leur patronyme sans avoir jamais à faire la preuve d’un véritable talent .....
    Ce qui tombe bien, car généralement, comme c’est manifestement le cas ici, ils n’en ont rigoureusement aucun !!!

     

    • Emission fascinante de vacuité. J’ai regardé jusqu’au bout.

      Même le père, qui pourtant se satisfait de la médiocrité et de la vulgarité, lui a interdit de chanter sous son nom. C’est vous dire...

      Je suis dur mais juste.


  • Une dynastie de génies. Les Zappa sont battus à plate couture.


  • Mort de rire de rire du début jusqu’à la fin, c’était comme un sketch de Dieudonné. Le passage avec la noire, le "sens de la famille" revendiqué, etc... rien que le nom : le "vicky banjo tour" ! Ahurissant !!


  • #1528891

    La gauche est un naufrage

     

  • Merci de m’avoir fait connaître quelqu’un de fascinant. Ce fut un enrichissement auquel je m’y attendais pas si tôt le matin. Je m’en vais de ce pas m’acheter closer.


  • #1528927
    le 06/08/2016 par Catholique & Français
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    Sauf erreur, y-a aussi un grand Homme d’Etat, Manuel Valls, qu’a habité l’Ile Saint-Louis ? A l’Ile Saint-Louis, le Gratin intellectuel et politique de la France du XXI°s !

     

  • #1528936

    Encore une qui en plus de la grosse tête, se laisse pousser le menton.

     

  • Affligeant.
    Effrayant.
    D’une vacuité criminelle.
    J’ai tenu jusqu’au bout, avec une abnégation de militant sanctifié, pour bien prendre conscience de l’ampleur de la déréliction, mais que ce fut dur.
    Ces gens là sont juste abrutis de niaiserie nombriliste au sens strict du terme.


  • Ce n’est qu’un film publicitaire pour vendre de la camelote (genre pantalons à 1 jambe).
    Gageons qu’il y a de moins en moins de gogos pour acheter cette m......

     

    • Ils pourraient n’en avoir rien à foutre à la limite puisque ce genre de truc bénéficie de subventions du cnc jusqu’à la glotte et que donc on nous fait les poches pour financer ça ? Si encore c’était susceptible de faire des entrées conséquentes, mais tout cela est une bulle de A à Z. Va falloir mettre le paquet sur la promo et je vous fiche mon billet que tout cela donnera lieu à un dimanche avec la momie Drucker en compagnie de papa et frérot, le hat-trick bobo. Un grand moment de télé pour un grand moment de cinéma. Avec en plus l’onction de la critique d’E&R (ces dangereuses " salopes " fascisantes d’E&R), pour eux c’est un peu l’attribution du grade de Grand-croix dans l’ordre du fion de de hamster. Sinon, j’ai une suggestion à leur faire pour un possible titre de film : " Je suis terrasse ".


  • A propos du premier couplet de la chanson sur les femmes qu’on traite de salope alors que les hommes seraient qualifiés de Don Juan... Le cliché absolu servi tel quel. Pas une variante, pas un clin d’oeil... Non servi mot pour mot, avec sa rigidité cadavérique et son fumet d’expression en voix de putréfaction. Ce refrain éculé - ils en on fait un couplet, ces zozos ! - Nous l’entendons depuis cinq décennies au bas-mot. Pas un journal pour femme, pas une abrutie, pas une crétine, une andouille, une chienne de garde qui ne l’entonne. Pas un jour sans que... les femmes-salope...mais les hommes-Don Juan. Pas grave... mais elle n’est pas encore arrivée !

    Ce que je lui souhaite : que son Banjo soit tout le contraire de son père.


  • je suis fasciné par ceux qui ont la vie facile, vraiment.

    je ne vis pas et ne vivrai jamais dans le meme monde que ces gens.

     

  • Il y a comme un bruit de chasse d’eau à la fin.


  • Tout est faux, de leurs apparences à leur attitudes, le retour dans le réel va leur faire mal, la fête est bientôt finie pour eux.

     

  • Ces gens sont remplis de vide, de néant, de rien. Leur esprit est cadenassé par la médiocrité, ils produisent du rien et donc ne servent à rien.

     

  • LOL
    ils ont une voiture ! à paris ! la grande classe

    lionel bensemoun/ petit fils partouche,
    au demarrage un petit casino (pas loin d’un port) cela sert à *********

    lionel bensemoun est un bon bougre (pas de drogue pour lui même).
    c’est heureux qu’elle parle de cela car ces gens sont le symbole de la decrepetitude.
    a part vendre/consommer de l’alcool (et d’autres choses) dans des bars qui tiennent pas 10ans... y a RIEN
    ces endroits soit disant hype sont dignes de bars au senegal (completement nul)
    que des loosers.

    j’ai pris conscience il y a dix ans de la fin de paris (même nyc...) en allant en boite en chine. la chine vivait alors ses roaring 20’s (avant 1929 à nyc)

    j’ai connu ces loosers de l’interieur
    même pepite que la barmizva du fils qui possede une partie de beaugrenelle


  • #1528974

    Le crétinisme bobo de la marchandise , lamentable !


  • Pourquoi parler de fin de race alors qu’il ne s’agit que d’une petite fille à papa sans envergure comme il y en a toujours eu. Généralement leur histoire se termine mal, en fait divers plus ou moins sordide. Elle a bénéficié d’une avance sur recette ou autre aide à la création pour son chef d’oeuvre ?


  • #1528984

    Pour info, L’Île Saint Louis, c’est 20 000 euros du mètre carré.
    Ces gens sont RICHISSIMES.

     

    • Et ils font des cocktails avec du whisky à 50 balles les 70cl. Quel bande de connards.
      D’ailleurs, ils le trouvent où tout ce fric ? Faire le clown à la télé lui a rapporté tant que ça au père ?


    • #1529283

      Zorg,
      Elie Semoun roule en BENTLEY et il est loin d’avoir eu la carrière d’humoriste et d’acteur de Guy BEDOS. Ces gens sont riches à dizaine de MILLIONS. Didier Bourdon des inconnus par exemple a un appart de 300 m carré dans le 8ème arrondissement de Paris ou une de mes amies habite. Elle le voit tous les matins comme TOUS ceux que tu vois à la télé faire sa promenade matinale au Parc Monceau. Dés que tu passes à la télé, la moindre miss Météo, c’est le JACKPOT. Alors imagine un mec qui fait des spectacles à 40 euros la place pendant plus de 40 ans ? Que tu passes à la télé ? Que tu joues dans des films qui sont cultes comme "Un éléphant ça trompe énormément" et j’en passe... Fais le calcul.
      Elle précise bien que Chantal Lauby des "Nuls" y vit aussi. tant mieux pour eux ma foi ? Mais qu’ils ne se hasardent surtout pas à venir nous dispenser des leçons PRO MIGRANTS ou de quoi que ce soit d’autres parce que là ce sera plus la même donne. Ils sont et ne vivent entourés que de blancs ultra-friqués et AUCUN pour l’instant n’a demandé l’asile dans la jungle à Calais ou n’a pris un appart avec son mec à La Courneuve ou bien à Trappes ou à Saint Denis. Non non, ils vivent juste dans le plus grand des luxe et une totale opulence et se permettent en plus de nous toiser !


  • #1528985
    le 06/08/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    ...Ou lorsque leur laideur intérieure le dispute à leur laideur apparente. Une telle concentration de médiocrité et de vulgarité en si peu de têtes étonne toujours malgré toute la prévention faite par les lucides.
    Ces gens ne seraient même plus en capacité de survivre dans une société en équilibre, ils seront les acteurs et témoins de leur propre fin, assez rassurant finalement.


  • Ca me fait de moins en moins rire ces gens qui vivent dans un monde imaginaire. A quand "l’éternel retour du réel" ?

     

  • Ooooh le caca ! Tout est faux. Dieu, qu’ils ont l’air mal dans leurs pompes. La pov meuf qui chante comme un genou avec l’autre "compositeur" tout pérave à 3 accords barrés. Non mais c’est pas possible, ils doivent bien se rendre compte de leur nullité abyssale ?!! Et c’est pour ça qu’ils boivent. ... Je comprends.

     

  • Certes ils sont tous nuls et j’aime pas du tout.
    Mais je voudrais être persuadé que cette génération va disparaitre.

    Par quels faits pouvez vous me montrer que cette classe est en train de disparaitre ?

    Merci d’avance.

     

  • "Dans Paris c’est comme une vie de village, tout le monde se connaît." Mais...il déjà été la campagne voir la France de ruralité ?
    Désolé, mais je n’adhère pas du tout à leur vision des choses.


  • #1529024

    Wow, t’as vu les commentaires sous la video ? Ah comme dirait Dieudo, la rue, c’est pas les plateaux télé :p



  • au destin de l’église Sainte Rita, démolie pour être remplacée par un parking



    Je me permets juste de faire la remarque que ce n’est pas encore le cas. Ne pas être défaitiste, même si c’est parfois difficile, reste la clé de la résistance à ce monde de fous... Pour faire un don à une assoc catho qui souhaite racheter l’église à ses proprios : https://www.leetchi.com/c/ste-rita


  • Une connasse et deux mutants.

     

  • #1529038

    j’ai reussi a tenir jusqu’au bout ! je gagne quoi au fait ?
    le seul moment ou je me suis marré, c’est quand la bande son insupportable lance : "non, non, rien n’a changé".. autoderision ? eclair de lucidité, 2eme degré ?
    Triste tout ca finalement.


  • Têtes à claques...


  • #1529048
    le 06/08/2016 par Pierre-Albert Espénel
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    L’affliction pour le sage c’est l’interruption de ses études scripturaires
    celle du roi, de mauvais conseillers,
    et pour la femme, boire de l’alcool.
    Cette nouvelle Loana se retrouvera bien vite à la ramasse.


  • Et Vincent Delerm, il devient quoi ?


  • Je me suis arrêté à l’épisode de la voiture... Elle a gagné une voiture, (avec l’argent qu’elle a, elle peut surement s’en acheter 15). Bref elle l’a garde quand même, même si elle a pas de permit ("C’est à moi je l’ai gagné !!!!!"). En mettant un autocollant du nom de son groupe pour faire plus "rock". Voila l’esprit rock en 2016... rentrez chez vous ya plus rien à voir.


  • Insupportable...de médiocrité...


  • Heureusement qu’on lui a pas donné le permis, vous imaginez le danger, rentrant le soir après la tournée des pochtrons friqués. Remarquez le chauffeur n’a pas l’air mieux...


  • Je n’ai même pas regardé la vidéo, le texte disait tout. Il était succulent !
    Bravo à la rédac, c’est un régal.


  • #1529067

    Dans la famille Bourricot ...je voudrais le père, le fils, la fille...


  • J’ai suivi l’ordre de l’article, j’ai regardé jusqu’au bout en zappant quand même car je ne suis pas maso et ça me fait de la peine de la dire mais je suis content de ne plus avoir la télé, même ma fille de 16 ans pourtant enclin à la branchitude de "Paname" n’a pas pu regarder jusqu’au bout. Rien que les lieux qui sont présentés avec physio à l’entrée, videurs et compagnie, me sont totalement étrangers, je pense que c’est réservé à une "élite" ou une "avant-garde" au choix qui ne vie qu’entre elle et qui n’a aucune créativité, qu’un rien n’amuse en le présentant comme un phénomène, mais qui ne s’amuse de rien... La catastrophe du Bataclan à fait son œuvre, des nuits parisiennes ont l’air chiantes, chères, élitistes, et manager toujours par les mêmes... Merci ER pour cette torture :)


  • en effet c’est bien une race.


  • #1529084

    Qu’est ce que c’est lourd !!! , mais pourquoi j’ai regardez ce truc ... je suis assommé pour la journée moi :(

     

  • Oh ! Cette présentation ; 10 mn de ravissement ; époustouflantes esthétique et créativité artistiques qu’orchestre une brillante originalité, profondeur des thèmes traités tout en finesse, le tout accompagné d’une richesse musicale innovante ; merci à e&r pour ce délicieux partage...


  • La fille ressemble à un travelo et les mecs à des ectoplasmes, bref la france de 2016


  • #1529092

    Je trimbale ces minables à la vie facile à longueur de journée et de nuit dans l’ouest et le centre de Paris (+ Montmartre) par le biais d’un réseau judéo-américain de berlines conduites par des chauffeurs esclavagisisés bien connu.

    Ils sont tous les mêmes, pleins de fric grâce à leurs parents ou à leur réseau auquel ils offrent leur cul facilement pourvu que ça leur rapporte suffisament, narcissiques, gravement incultes, moutoniers (ils vivent dans les mêmes rues de quelques arrondissements et sortent dans les mêmes endroits les mêmes jours, ne se fréquent qu’entre eux et sont toujours très gentils avec tout ce qui est friqué), dénués de talent et d’originalité, hypocrites, addicts à l’alcool, la drogue ou les médocs, déguisés en prolos avec des jeans à 200 Euros.

    Ils se prosternent tous devant la COMMUNAUTE, quand ils ne lui appartiennent pas, pour une goyim le top c’est de mettre le grapin sur un fils de cette communauté, quitte à se convertir.

    Ils se sentent tous Charlie, ne se reconnaissent pas de racines en France, ils sont tous pro-LGBT, anti-FN, anti-Poutine, anti-Bachar, se proclament de gauche et écolos bien qu’ils évitent soigneusement de fréquenter le peuple des banlieues ou de la province ordinaire, ils ne connaissent rien à la nature qu’ils dégueulassent allègrement par leur mode de vie et de consomation excessifs.

    Pour eux le crime des crimes qu’il ne faut jamais, mais alors jamais oublier c’est celui avec des chambres, du gaz et des fours, et les morts innocentes en Irak, en Lybie, en Syrie, à Gaza ne sont pas un sujet, Dieudonné est une ordure pire qu’un terroriste, évidement pas un humoriste, Soral est une réincarnation d’Adolph H. en pire, les cathos sont des culs serrés qui briment les femmes, ce sont des empêcheurs de jouir, leurs curés sont pédophiles et ils ont été complices entre 40 et 45. Pour Faurisson, alors là d’accord, on pourrait rétablir la peine de mort...

    Quand ils nous disent bonjour, au revoir ou merci ça sonne faux, ils le font sans nous regarder, quand ils nous adressent la parole c’est avec condescendance et ils n’écoutent pas nos réponses, quand on leur offre une petite bouteille d’eau ils en boivent une gorgée et la laissent dans le vide-poche comme si c’était une poubelle, quand on leur met des bonbons à disposition ils s’en gavent et en jettent les papiers sur la banquette, ils n’ont que du mépris pour ceux qui le servent car ils sont persuadés de leur être infiniment supérieurs.

     

  • Et pendant ce temps les migrants arrivent par milliers.
    C’est vraiment le Titanic.


  • Un filet de voix, c’est même trop gentil et quant aux paroles, elles sont incroyables de vacuité et de bêtise même si on est la fille Bedos, et le tout dégouline de fatuité surtout au niveau du menton de l’énergumène.

     

  • Vous en avez raté une énorme ;
    - " Ce que j’aime, c’est la vie de famille, être reçue comme si on était à la maison"

    Ca me rappelle les inconnus ;
    A cinq ans et demi, j’avais déjà ma Ferrari
    Je pouvais pas la conduire, bien sûr j’étais trop p’tit
    Auteuil Neuilly Passy c’est pas du gâteau, tel est notre ghetto !


  • #1529118

    Elle aurait dû appeler son film "Sodome et Gomorrhe". Le DJ à la fin dit que, pour entrer dans cette boîte quand on n’est pas connu, "il ne faut pas être TROP bourré et TROP défoncé." Un petit peu quand même donc. C’est marrant que ces bobos pro-migrants, donc anti-frontières, fréquentent des lieux où justement il y a une frontière gardée par des "physionomistes." Et tout ça pour "faire la fête", c’est-à-dire pour "se bourrer la gueule" en claquant du fric sans compter. Même les mouches à merde sont plus évoluées puisqu’elles n’ont pas besoin de "se bourrer la gueule" pour "baiser".

     

  • Insipide.

    Je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout, ou plutôt pas eu l’envie. Sans intérêt. Le néant.


  • Les Bedos, Balasko Higelin et d’autres tout ces gens humanistes qui sont contre la guerre, pour la paix, l’ amour et contre la haine la maladie ont comme par hasard leurs enfants qui sont bien placés dans le milieu du show business alors qu ’il y a prés de 100.000 intermittents du spectacle qui galèrent...

    A chaque fois ils disent qu ’ils son t pour rien dans leurs réussites, qu ’ils n’ont jamais téléphonés à personne qu ’ils les ont jamais pistonnés qu ’ils ont été surpris par leurs talent même comme le dit Balasko au Divan de Fogiel...

    Pour ce qui est de Victoria elle a un égo énorme : tout lui est du exemple flagrant : le thème du film qu ’elle a réalisé :

    Wikipédia : "Victoire, bientôt trentenaire, s’émancipe enfin, ce qui déplaît à sa famille. Pour survivre, elle doit se remettre en question. Elle rencontre Banjo, un chanteur de bar qui va lui faire découvrir l’alcool, le sexe et sa voix."

    Bref son autobiographie !
    Et comme à chaque fois elle va dire qu ’elle parle pas d’ elle même si son personnage s’appel...Victoire

    Son frère Nicolas va sortir un film qu ’il a réalisé : M. & MME ADELMAN

    Le sujet : "L’histoire d’amour entre un célèbre écrivain et son ancienne muse. Cette dernière se souvient de leur longue relation lorsque son compagnon décède."

    Avec Doria Tillier son ex Bref Il parle de lui, de son oeuvre quoi !

    Affligeant ! Et aprés en avril toute la famille Bedos va s’indigner publiquement du fait que Marine Le Pen soit au second tour de la présidentielle...

    Des pompiers pyromanes

    Si Coluche qui dérangeait et qui donnait des coups de pied dans la fourmilière est mort "accidentellement" le père Bedos lui qui a toujours le vrai faux rebelle depuis Giscard va mourrir trés vieux logiquement

    FAITES CE QUE JE DIT...


  • J’ai dégueulé.


  • #1529137

    Le père Bedos qui entend sa fille se vanter de coucher le premier soir ...ça doit faire partie de ces petites avanies que le bon Dieu envoie à ceux qu’Il méprise

     

    • #1529163

      Suis-je le seul à trouver absurde pour la femme le fait de bien voir et d’imiter la déchéance de l’homme ?
      Un homme qui couche le premier soir, à droite et à gauche, avant de s’appeler un Don Juan c’est avant tout un queutard.


  • Ils sont dans un autre monde ces gens-là, mais quand ils vont atterrir, ça va leur faire tout "drôle".

    C’est normal qu’ils soient aussi laids, ils ont été construits dans ce moule de laideur et comme ils n’ont pas réussi à s’en délivrer, ils sont à la triste image de ce qui les a fait être ce qu’ils sont !

    Ceux qui se croient libres parce qu’ils agissent , s’ils ne savent pas CE qui les fait agir, alors de quelle nature est cette liberté ?( Spinoza revu et corrigé par ma mémoire qui défaille peut-être un peu, soyez indulgents svp !)

    La nature de cette pseudo-liberté, c’est du toc ! de la façade ! du sable et pas du roc !!!


  • Lorsque ton seul "talent" réside dans ton nom de famille, je crois qu’il est de bon ton d’adopter le silence.
    Triste france.


  • un seul mot : pitoyable


  • #1529158

    Difficile de tomber plus bas dans le rien ! Ces gens sont horribles de non-existence. Cela fait froid dans le dos. Une sorte de Daescherie du vide.


  • "Les vrais Parisiens, eux, sont partis depuis longtemps. Ils ont pris le maquis, en province".

    Vous ne connaissez pas de vrais parisiens pour dire ça, il faut sortir du 93.


  • Hilarant ce sketch de Nicolas Bedos !


  • #1529184

    J’ai pas réussi à aller plus loin que le jingle atroce ...


  • comment faire disparaître le Français de souche ?...en le faisant s’identifier à des épaves "dans tous les sens du terme"...(un groupe humain en voie d’extinction) c’est de l’ingénierie sociale ...la fille confirme ce que je pensais du père...


  • je n’ai pas de télé ... j’en manque des trucs !!! :) :) :)

     

  • J’ai rapidement sauté les passages comme je le fais régulièrement quand une vidéo me semble pourri et sans interet, je suis tombé sur le moment ou elle chante...Je me suis dit : "c’est plutôt pathétique mais son nom ne me dit rien", je regarde le titre : "bedos".

    Je comprends mieux.


  • Elle résume tout en 3 mots à 08:07... (pour être arrivé jusque là, ça mérite bien un fion de hamster !)


  • Pas pu regarder jusqu’au bout. Je me suis juste infligé la chansonnette de Miss menton- à- fesse- plate dans laquelle elle braille qu’elle adore se faire fourrer comme un beignet, vente ou pleuve-Cela accompagnée par un branque s’acharnant sur un bout de bois plaintif. La question qui fuse dans la cervelle du gueux de base lorsqu’il est mis en relation avec ces spécimens de culs oisifs : avec quoi paient-ils leur beefsteak quotidien ? Progéniture d’un apparatchik socialopathe repêché du bouillon lors de l’avènement de l’oncle à la rose, Miss menton-à-fesse-plate (qu’elle ose tortiller au début de son vagissement érotomaniaque) évolue dans un univers clos et frelaté qu’elle prend pour le vrai. Cela me fait songer à une curieuse anecdote tiré du livre de Léon Trotsky, "Ma vie". Le jeune Léon voit dans l’herbe haute un objet qu’il prend pour une blague à tabac en cuir, il va le ramasser lorsque la blague se déploie et se glisse en sinuant dans la verdure : c’était une vipère. L’univers de cette gentille conne, c’est la blague à tabac de Trosky.

     

  • Tête d’affiche au Festival de Menton !


  • Dans le phénomène de ces "fils de", il y a tout simplement la question de la reproduction des élites, le piston, etc appliquée au show-biz.

    C’est un phénomène que décrivait déjà Bourdieu dans les années 60.

    Il arrive dans le société du spectacle, qui a explosée dans les années 50 (diffusion par la radio, la télévision) ce qui arrivait jadis dans l’industrie du 19ème siècle. Le fils du directeur de la société des mines remplaçait son père. Et ainsi de suite.

    Bientôt on verra les enfants des stars du Hip Hop essayer de prendre le relais de leur père. Les enfants de JoeyStarr ou de Booba n’iront pas bosser comme manutentionnaire ou chauffagistes.

    Le showbiz créé des nouvelles bourgeoisies, voire de nouvelles aristocraties.

    En revanche, on voit moins ce phénomène dans le sport. On n’a pas vu les enfants de Platini ou de Pelé briller dans le football. N’importe qui peut faire croire qu’il est chanteur ou acteur, mais personne ne peut prétendre courir vite ou manier un ballon s’il n’a pas le talent.

    Et on ne parle pas de peinture. Picasso a eu des enfants qui n’ont jamais prétendus être artiste-peintres.

     

    • #1529410
      le 06/08/2016 par Oreillers d’Herbes
      Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

      Il y a une différence à mes yeux entre une affaire et du talent artistique.
      Je crois qu’une grande majorité de parents ont toujours eu ce désir de léguer leur savoir, leurs affaires, à leurs enfants, surtout s’ils se sont donnés du mal pour faire en sorte que ça marche. Parfois leurs affaires deviennent leur identité et "obliger" leurs enfants à les poursuivre est une façon pour eux de ne pas disparaître, de continuer en leurs enfants. Mais c’est aussi pour les protéger en leur donnant la possibilité de gagner leur vie avec un métier qui a fait ses preuves pour eux.
      C’est aussi vrai pour les artisans de tout poil. Il est assez naturel de léguer son affaire à ses enfants, comme sa maison.
      (c’est parfois au détriment de leurs enfants quand cela va à l’encontre de leur nature profonde, en tout cas aujourd’hui dans notre monde de tous les choix.)

      Je crois que dans le monde du spectacle, c’est souvent les enfants qui envient leur parents d’avoir brillé, et qui ont l’impression qu’ils n’existeraient pas s’ils n’étaient pas à leur tour reconnus par le plus grand nombre possible, ou riches, sans doute aussi pour briller aux yeux de leurs parents qui eux-même ne se sentent exister que dans l’adulation des autres pour eux.
      Et dans ce cas aussi je pense que c’est au détriment des enfants qui ont beaucoup plus de mal à trouver leur route à cause de parents connus, riches et admirés.

      Naître dans un milieu détermine sans doute beaucoup le chemin qu’on va suivre, à moins d’avoir une intuition profonde sur sa nature et de la force pour la suivre, ou bien les moyens à disposition (liberté, argent, pays développé).
      J’imagine que dans un petit village en Ouzbekistan, si votre père est berger, il y a de fortes chances que vous fassiez berger comme lui.

      La différence est que dans le monde du spectacle ou de l’art, sans talent à quoi bon !
      Ces paumés savent au fond qu’ils sont des imposteurs.


    • #1529517

      Et la politique ?
      L’élection présidentielle de 2042 opposera peut-être Louis Sarkozy à Térébenthine Duflot.....


    • #1529537

      Quelques contre exemples en sport :
      - Jean Djorkaeff était un bon joueur de football et son fils Youri était encore meilleur.
      - Cesare Maldini et son fils Paolo étaient tous les deux de grands joueurs du Milan AC.
      - Les deux frères Socrates et Raï étaient eux aussi deux grands joueurs de l’équipe du Brésil.


  • Elle a peut-être couché avec son père pour réussir.


  • #1529337

    Quand je pense que ces consanguins bobos de la haute parisienne vulgaire de Paris capitale des cons, nous traitent de populace, de gueux nous les paysans , Ça me fait doucement rigoler !
    Et sur le ton de la plaisanterie (bien-entendu merde quand meme, ..., à la Bedos père & fils) si cette vilaine petite bourgeoise frustrée et son toxico mondain aiment faire l amour ....
    Je leur conseille la gare de Cologne le soir de la Saint Sylvestre.... ou un foyer de migrants !
    Je vomis ces nazes , et leurs lieux de déchéance civilisationelle .
    Ils n’ont jamais rien fait ils sont des fils de ...et ils se permettent de nous là jouer :
    Moi je suis à l’ancienne
    Moi je vis dans le réel mon quartier, mes commerçants, mon public, etc...
    Je me reaproprie mon environnement...
    Moi je , moi je, moi je.....
    Espèce de nantis, de privilégié, de petit bourgeois rien ne t’appartient ni les commerçants, ni le quartier, rien ...ici tu es un parasite, et celui qui est de trop c’est toi et ta greluche avec vos blousons bioman de couleur, votre voiture du tour que soit dit en passant tu n’as pas gagné, mais que l’on t’a offert par clientélisme, par copinage vous avez l’air de deux cons ,si vous croyez que vous êtes unique, vous vous mettez le doit dans le fondement bien profond...
    Pauvre de vous ...
    Vive la Gascogne, vive la France, vive le Christ-Roi.....


  • #1529339

    Heureusement pour nous pauvres humains de l’Armaguedon, parfois la forme rejoint le fond.
    Offrant encore un chemin possible pour cette urgence salutaire et lumineuse de remise en question .
    Uniquement pour celui ou celle qui a encore un cœur vibrant à l’appel de la vérité , et non pas un vide trop plein d’ ordures en guise de sens .

    Bobo désintox


  • #1529441

    Je vais probablement me faire incendier par beaucoup de monde sur ce forum mais j’avoue que j’ai toujours eu de la sympathie pour Guy Bedos dont on ne saurait nier le talent comique.
    Souvenez vous que dans les années 70, il était interdit de TV par le bouffonesque Giscard et qu’il était proche de Desproges.
    Par contre, cette consternante émission montre que sa progéniture est totalement dépourvue du moindre talent....
    Les "fils et fille de" sont vraiment des calamités.


  • #1529476

    C’est assez étonnant on dirait sérieusement un sketch façon caricature d’émission qui se veut branchouille mais vide d’intérêt...

    C’est sur quoi ? Paris Première je suppose non ?

    << - franchement allez voir le film Vicky et écoutez l’album...>> ben non mec, pas envie de perdre deux heures de notre vie merci.


  • Mon Dieu.... quel vide !


  • #1529562

    Ils font de la concurrence à Groland !!


  • Je ne peux pas me faire une idée car je n’ai pas tenu plus de deux minutes.
    Pardon.

     

  • C’est sur que les bobos sont irritants..mais il y a toujours eu une bourgeoisie obscène qui s’amuse pendant que d’autres crève la dalle...Aucune époque n’y échappe


  • #1529734

    Merci E&R de diffuser ce magnifique reportage sur Victoria Bedos, une femme qui incarne, à elle toute seule, toutes les grandes valeurs du génie français, une figure incontournable de l’art, de la culture, du savoir-vivre...
    Sa classe innée, sa magnificence, sa bravoure, son engagement patriote et son dévouement sans borne pour le bonheur de ses concitoyens devraient tous nous interpeller au fond de notre cœur, et nous inciter à devenir comme elle, des êtres de lumière, vertueux, intelligents, généreux, profonds, spirituels, et infiniment bienveillants envers tous ceux qui souffrent.

     

  • #1529924
    le 07/08/2016 par Chevalier Lefebvriste
    Victoria Bedos, symbole éclatant de la fin de la race "bobo"

    Meme les pigeons de mon Église sont plus expressifs, elle ,elle ressemble tout au plus à leurs fientes !
    Meme texture, meme saveur, meme profondeur, meme odeur....
    Moi j aurais été elle je me serait appelé Vicky-la-fiente !
    Mais ce n est qu une proposition bien personnelle ....


  • ou quand les bobos se font leur propre télé réalité....


  • Le monde des bobo se résume à l’île St-Louis (à peu près). Nous on subi leur tolérance de merde sur tout le reste de la France. Niveau musique, c’est 0 pointé. Insupportables !!!


  • Ah, c’est gens (fils de ou pas d’ailleurs) qui se voient artistes alors qu’en fait ils n’ont rien à dire ni à montrer.


  • "Il faut regarder ce reportage jusqu’au bout" plus facile à dire qu’a faire j’ai tenu 1minute. Qui dis mieux ??


  • C’est... c’est... pfffftttttt.........


  • #1530605

    « J’aime faire l’amour  » … La nouvelle cible du Parti Bobo Socialiste :

    Les femmes !

     

  • Bordel que c’est chiant et insignifiant !!!

    On doit s’emmerder ferme chez la famille Bedos.

     

Commentaires suivants