Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Voici ce que Le Pen disait en 1988...

 

Jean-Marie Le Pen, en trois interventions, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1524294
    le 30/07/2016 par VIVACHAVEZ
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Il avait tout compris. Sa fille ne fait que profiter de l’héritage.

     

    • #1524299
      le 30/07/2016 par JeSuisLePen
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Sa fille a un meilleur programme économique que son père.


    • #1524482
      le 31/07/2016 par silas216
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      @ JeSuisLePen
      Reparle à Jean-Ma du "Reagan Français", je pense qu’il a évolué sur la question.
      La fille n’est évidemment pas au niveau du père, dans tous les domaines.


    • #1525125
      le 31/07/2016 par JeSuisLePen
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Le parti de la fille fait de meilleurs scores électoraux que celui du père.


    • #1525661
      le 01/08/2016 par MagnaVeritas
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Le 31 juillet à 21:22 par JeSuisLePen
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Le parti de la fille fait de meilleurs scores électoraux que celui du père.



      Le FN est le parti de Jeanmarie Le Pen, quoiqu’il en soit. Il en est le président-fondateur, que cela te plaise ou non. C’est comme ça et pas autrement, petit haineux.


  • #1524323
    le 30/07/2016 par Demy
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Je me souviens parfaitement des dires de M. Le PEN, sauf que je ne l’avais jamais entendu dénoncer à l’époque le racket des banques ou le choix des grands patrons pour la main d’oeuvre étrangère.
    Par la suite il s’ y est mis, on l’ a certainement un peu poussé et du coup sa fille commence carrément à faire de l’ombre au coco, ce n’est pas sérieux !
    Bien entendu, les autres candidats ne valaient guère mieux, idem de nos jours.


  • #1524337
    le 30/07/2016 par super repentant
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    C’est trop tard maintenant ; difficile de revenir en arrière : nos grands-parents n’auraient pas imaginé un pays si morcelé...


  • #1524342
    le 30/07/2016 par MPNF
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Il n’a pas pris une ride Jean-Marie Le Pen. Quant à ses analyses lucides et visionnaires, elles prennent, malheureusement, tous leur sens aujourd’hui (immigration incontrôlée, chômage, déficit, lutte entre communauté pilotée par des associations ayant d’énormes intérêts en France...). Nos marchands de sommeil politiques ainsi que leurs séides associatifs, médiatiques, hauts-fonctionnaires (école des ANEs), syndicats depuis 1988 entraînèrent la France dans un puits sans fond. En effet, nos chats successifs noir / blanc puis de gouttière gris) détruisirent l’organisation de nos institutions, nos valeurs, notre religion. Ils s’employèrent à dynamiter chaque socle social l’un après l’autre de ce qui fait la France pour la rendre inaudible, invisible aux yeux des autres nations. Nous sommes devenus l’ombre de nous-mêmes, pays aveugle car sans perspective. Je pense que nous sommes passés à côté d’un grand homme d’Etat si les médias ne menaient pas une guerre de désinformation voire de sidération mentale d’entre les 2 tours pour maintenir les deux partis siamois (UMPS) au pouvoir afin que rien ne change sauf que 28 ans après tout s’accélère par un effet multiplicateur (dette publique à plus de 100% du PIB, la dette française atteint les 2243 milliards, une économie en berne, un chômage stratosphérique, des morts civils liés aux attentats par la faute de nos gouvernants suivistes de pays extrêmement nocifs (arabie saoudite, qatar, israHell, Usa, allemagne et la commission bruxelloise ...). Il serait temps de remettre la France en France, la remettre sur pied au lieu de la saccager.

    Je suis Jean-Marie Le Pen, B. Gollnisch, Ch Arnautu.

     

    • #1524517
      le 31/07/2016 par ipk74270
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Les visionnaires n’arrivent jamais au pouvoir, jamais. Ils ne font qu’inspirer ceux qui s’y trouvent ou qui aspirent à s’y trouver, c’est d’ailleurs en ce sens qu’ils leurs sont supérieurs. J’ajoute aussi que la vision est accessible à presque tous, la frontière n’est autre que le niveau de culture générale, seuls les grands érudits sont visionnaires, leur vue porte au dessus de l’horizon du vulgum pecus et c’est toujours parce qu’ils sont en avance sur leur temps qu’ils sont incompris. Partant de là, la démocratie est un leurre puisque c’est la masse des ignorants qui est censée être lucide ! Les aveugles aux commandes ou plutôt commandés par des vendus à la cécité nécessiteuse...


  • #1524358
    le 30/07/2016 par fred8
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    allez MONSIEUR Le Pen faites nous une mise à jour de votre analyse


  • #1524367
    le 30/07/2016 par Juan
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Un vrai menhir cet homme. Un OVNI politique au milieu de cette chienlit. Dire que les gauchistes et les sionistes par peur du nationalisme l’ont diabolisés pendant plus de 40 ans au travers des médias aux ordres de ces même tarés..


  • #1524370
    le 30/07/2016 par frederoc
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Excellent discours de Mr LePen. On ne la pas suivi, on va manger maintenant.


  • #1524376
    le 30/07/2016 par ahlala
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Les français m’écoeurent ...
    Avoir été prévenus et continuer à voter comme ils l’ont fait et vont continuer à le faire ...


  • #1524378
    le 30/07/2016 par Liberté
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Très belle allocution de Mr Le Pen , tout ce qui dit est totalement
    vrai , mais ses pensées dérangent les anti France , Européistes et
    mondialistes.

    Pou eux leur dessin n’est pas la France , la détruire par le biais de
    l’immigration voila quel est leur volonté .

    Mr le Pen aime la France , les autres en on rien à faire , seuls
    les finances mondiales qui les place les intéressent .

    JMLP a été toute sa vie martyrisé par ce qu’il disait des vérités qui
    dérange , rien de plus...

    Ils ont vendu et trahit la France et son peuple !

     

    • #1524579
      le 31/07/2016 par Actarus67
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Martyrisé ?
      avec ce qu’il a pris au cimentier il est blindé. Il a servi d’idiot utile consentant et s’est gavé avec le système que soit disant il dénigrait.
      Si seulement il était habité par ses convictions il aurait eu l’étoffe d’un homme d’état


    • #1524765
      le 31/07/2016 par LaitzKauRaikte
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      @Actarus67

      Tout à fait, je me disais bien aussi que JMLP faisait partie du complot visant à faire croire à une démocratie et une liberté d’opinion.

      Plus sérieusement, il faut arrêter de tout remettre en cause, là ça devient du gros n’importe quoi. Relisez votre commentaire et vous vous rendrez compte de votre paranoïa.


  • #1524418
    le 31/07/2016 par Rachid Paris
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Les gouvernements successifs et avec le patronat, ont profité de l’immigration d’après-guerre. Faire baisser les salaires et profiter d’une main d’œuvre bon marché. Voilà le plan machiavélique de ces gouvernements. Nous sommes le fruit d’un accident (ou dommage collatéral) d’une vision politique.
    Le Japon ne souhaite pas d’immigration, et même avec une population vieillissante ils ont remédié au probleme démographique avec la robotisation.

    L’avenir s’annonce incertain, plus que jamais. Français de souche et Français de branche, vivre ensemble ou mourir ensemble (Kerry James). Tel est le défi

     

    • #1524562
      le 31/07/2016 par Rachid Paris
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      n.b : au Japon, avec une jeunesse qui décroît, la robotisation c’est surtout pour pallier au probleme de main d’œuvre. Bonne ou mauvaise idée ? Faudrait voir sur le long terme. En tout cas c’est le "plein-emploi" au Japon.


    • #1524940
      le 31/07/2016 par Légion
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      L’immigration asiatique est forte au Japon. J’ai un pied au Japon et une ville comme Tokyo a pas mal changé en 10 ans. Les grands centres comme Ikebukuro et Shinjuku sont remplis d’asiatiques continentaux souvent peu civilisés. C’est bruyant et sale. Les boutiques sont subjuguées et bordéliques. La crasse s’installe. Au début des années 2000 Tokyo était sans doute à son sommet. Quoi qu’il en soit ça reste à des années lumières du chaos parisien.


  • #1524428
    le 31/07/2016 par Louis #
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    @ 11:10 : autres mesures ... le foyer fiscal, ... gérer le foyer comme une entreprise.

    Cette mesure, au doux parfum de pur esclavagisme, a été mise en œuvre par Nicolas Sarkozy en 2008. Elle s’applique à tout bénéficiaire de minima social et permet surtout de siphonner la totalité des avoirs de toutes personnes cohabitant dans un même logement.
    Par le biais du code de la sécurité sociale cela permet à toutes les administrations de s’échanger leurs données à toutes fins de contrôle des droits.
    Le tout en contrepartie du devoir de chercher un emploi sans être formellement tenu d’en trouver.

     

    • #1526007
      le 02/08/2016 par Ciceron
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      A Louis #

      Il me semble aussi que l’esprit de cette loi permette, entre autre, aux personnes qui n’ont pas la chance d’obtenir une place en crèche par piston de bénéficier d’un avoir fiscal quand elles emploient une assistante maternelle à domicile, ou organise une garde-partagée avec une autre famille ...

      Amicalement.


  • #1524451
    le 31/07/2016 par Stev
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    En 1988, Pasqua a organisé une rencontre Chirac / Le Pen. L’idée était d’avoir le soutien du FN pour le second tour. Avec en contrepartie un accord électoral. Voir l’entrée de Le Pen au gouvernement en cas de victoire.

    Chirac s’est dégonflé. Le Pen n’a pas appelé à voter pour lui. Chirac a remaquillé cette rencontre en "jamais je ne pactiserai avec les forces du mal" etc... Il a perdu face à Mitterrand.

    Qui sait ce qu’il serait advenu si cet accord avait été conclu.


  • #1524535
    le 31/07/2016 par Mareur
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Tout ce qu’il disait à l’époque s’est réalisé. C’était le bon sens personnifié, l’évidence même.
    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi, malgré la censure d’état, les français n’ont pas eu le bon sens de l’écouter et de se rendre compte que tous ces politiciens que l’on caractérise aujourd’hui sous l’étiquette UMPS, nous racontaient des balivernes et avaient en commun une incompétence criminelle pour diriger notre pays.
    En toute objectivité, il fallait être sacrément con pour ne pas voir ce qui allait se passer. Et le pire, même si de plus en plus de français ouvrent les yeux aujourd’hui, il y en a quand même énormément qui continuent à ne pas comprendre, malgré les attentats, malgré des entraves étrangères qui se multiplient partout dans notre pays, malgré un chômage massif, malgré des retraites qui diminuent, malgré une sécurité sociale qui ne nous couvre plus etc, etc...
    Je suis très pessimiste quant à l’avenir du pays. Malgré tout, je continuerai à me battre pour lui en apportant modestement ma voix aux élections, sans relâche, car tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

     

    • #1524538
      le 31/07/2016 par JeSuisLePen
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi, malgré la censure d’état, les français n’ont pas eu le bon sens de l’écouter




      C’est parce qu’il a été calomnié et diabolisé systématiquement par tous les médias. C’est la force du bourrage de crâne, qui fonctionne encore aujourd’hui, mais de moins en moins bien, avec sa fille.


    • #1524719
      le 31/07/2016 par PMJLL
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      @JeSuisLePen : ce que vous ne comprenez pas, c’est la puissance de l’argent. Quand on a la clé de la caisse et que l’adversaire ne l’a pas, on domine et on gagne, à tous les coups.
      La puissance mécanique du martelage médiatique est l’arme magique et absolue. Les Américains le savent. C’est pourquoi d’ailleurs aux USA, Trump est un rare OVNI auto-suffisant qui a pu violer toutes les cabales habituelles.
      Si Le Pen avait eu la fortune de Trump, il y a longtemps qu’il aurait été élu président de la République française. Le Pen n’avait pas la clé. Il pouvait dire ce qu’il voulait, ça n’était qu’une victoire d’un quart d’heure dans la journée. Les 23h 3/4 restantes, les médias reprenaient le discours opposé, lénifiant et soporifique habituel.
      En France, aucun magnat des affaires (Arnault, Bolloré, Pinault, Dassault, etc.) ne s’intéresse à prendre une place éminente en politique. Il n’y voient sans doute qu’une automatique détérioration de leur qualité de vie personnelle. De plus, ils n’ont aucun intérêt financier à le faire, au contraire. Enfin, ils contrôlent mieux le système du dehors que du dedans.
      Seuls de "petits" millionnaires (disons, ayant une fortune de 75 M minimum pourraient être un peu tentés). Ceux-là sont sous haute surveillance de l’Etat et tout est fait pour qu’un franc-tireur n’émerge pas parmi eux.
      Dieudonné aurait pu être un de ceux-là mais la Justice et le fisc l’ont neutralisé « vite fait, bien fait ». S’il faisait fortune, ce ne serait jamais dans des circonstances et conditions lui permettant de menacer l’ordre établi. Ou alors, il devrait ruser encore plus qu’il ne le fait.
      Les gagnants au loto sont rarissimes et toujours de parfaits ignorants en gestion de fortune. Ils sont aussi très vite neutralisés (ISF, vols publics divers, aiguillages sur des voies de garage et de perte, exil et disparition au loin).


  • #1524552
    le 31/07/2016 par Athéna
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Merci à E&R pour cette rediffusion de ce document qui n’a pas pris, hélas, une ride, au contraire, les propos d’un grand, très grand JM LePen,qui avait une vision juste et claire et que l’on aurait dû écouter, nous n’en serions pas là ! On l’avait taxé de racisme, il n’en était rien, seulement la raison, le bon sens et l’amour naturel de son pays, c’est trop tard, hélas tour s’est déroulé selon la terrible prophétie : immigration, chômage, insécurité, déclin de l’industrie, agriculture, éducation, augmentation des impôts, ils l’ont voulu, nous l’avons, G.Orwell le disait : "un peuple qui vote pour des dirigeants corrompus n’est pas victime, mais complice " ; merci !


  • #1524570
    le 31/07/2016 par Clara Imbert
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Je n’en reviens pas... Je n’étais même pas encore née et le discours très lucide de Mr Jean-Marie Le Pen tient toujours (toujours d’actualité). Il est visionnaire !

    Marine Le Pen devrait prendre exemple sur son père qui est un authentique défenseur de la Nation Française par son amour pour sa patrie...

    Incroyable !

     

    • #1524654
      le 31/07/2016 par Liberté
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Justement à partir du moment qu’ils ont gagné la partie dans l’opinIon public
      de la diabolisation de JMLP , MLP est obligée de contourner ce problème et ce
      n’est vraiment pas chose facile pour elle , surtout en l’état d’avancement de la
      déconfiture de la France et de la prise en main totale par cette gauche mais
      un Sarkoziste ne ferait pas mieux...ils se sont tous soumis et vendu aux
      mondialistes

      Il faut comprendre tout cela , je trouve que vous êtes souvent sur ce site , injuste
      envers MLP , elle a face à elle cet héritage que les adversaires continuent d’agiter
      à chaque instant , elle ne peut que pacifié son discours et agir finement , sinon
      elle va terminer comme son père dans l’esprit des Français .

      C’est injuste mais c’est comme cela....drôle de monde.... !


    • #1524943
      le 31/07/2016 par Pierrick
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      On était deux, parmi tant d’autres. Vint 2002, quinze ans après, je me souviens encore de ce matraque médiatique le montrant comme le grand retour de l’hitlérisme. J’étais autant effrayé que ma famille, aujourd’hui, je suis écœuré de cette éviction et m’indigne qu’on en vienne seulement à le comprendre, quinze ans après...


  • #1524627
    le 31/07/2016 par Sektor
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    "dites oui à la France forte"
    Sarko ne s’est pas foulé !

    Le pire c’est que même bien plus tard, quand je fut en âge de me poser ce genre de questions, ce type de discours était tellement isolé que même si tout cela semblait parfaitement logique, je me disait que puisque j’étais seul à penser cela, du moins le croyais-je (la magie des médias), puisque la quasi unanimité des politiciens, forcément éduqués, intelligents et agissant dans le seul intérêt de la France le rejetaient, j’avais forcément tort.

    Question embrigadement, on n’a rien a envier à hitler.


  • #1524774

    MLP ne sera jamais élue.
    Si même elle fesait 55% au premier tour, il faut se rappeler que la france c’est 70% d’abstentionistes, abstentionistes qui se rueraient littérallement aux urnes pour faire barrage au démon et elle se retrouverait avec un score + proche de 20% ( 50% de 30% = 15 % ) dans le meilleur des cas.

     

    • #1525141
      le 31/07/2016 par Citoyen F
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Peut-être mais je préfère voter pour rien (MLP) comme vous le dîtes ,
      que pour les autres aucuns ne mérite , pas plus Dupont Aignan,
      De villiers qui sont des lâches à demi soumis et encore moins UPR
      qui pour moi est un imposteur .

      Même pour rien , je vote MLP , car ça me fait trop plaisir de dire M....e
      à tous les autres , traîtres , lâches et imposteurs , aucun regret !


    • #1525240
      le 01/08/2016 par andreas
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Si tu fais une majorité au premier tour, tu es vainqueur ; il n’y a pas de deuxième tour...


  • #1524777
    le 31/07/2016 par Mohamed B. du Plessis
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Dire qu’à l’époque je prenais tout cela pour un discours alarmiste et irréaliste, j’étais un jeune con rêveur et "bisounours" de gauche, un produit de Mai 68, formaté par la république comme la majorité d’entre nous.
    Pour ma décharge, nous n’avions pas accès à certaines informations, à certains livres, bref il n’y avait pas d’internet.
    Aujourd’hui, comme beaucoup, je m’en mors les doigts !


  • #1524800
    le 31/07/2016 par prodome
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    C’est un discours de centre droit, le bon compromis entre le gaullisme sociale et le libéralisme... et dire qu’on a fait de cet homme un horrible monstre "d’extrême droite", un nazi....
    Le basculement de l’échiquier politique vers le capitalisme financier couplé aux moeurs libertaires a vraiment tout biaisé... il n’y a même plus de parti politique important digne de ce nom, ils sont tous alignés sur les mêmes dogmes....


  • #1524851
    le 31/07/2016 par soufa2m
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Et donc avec ce discours encore plus à gauche que Marchais, on nous explique qu’à cette époque, il était pro-Reagan et ultralibéral ? La France est décidément un drôle de pays.


  • #1524864
    le 31/07/2016 par Jérôme2709
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Notre décadence est inversement proportionnelle à l’évolution israélienne :
    - Destruction de la France par l’immigration mais renforcement d’Israël par l’aliyah.
    - Destruction du service militaire en France mais service militaire obligatoire en Israël pour les hommes et les femmes.
    - Appauvrissement de la France par le gaspillage de ses ressources vers tout ce qui n’est pas français (des allocations familiales pour les étrangers jusqu’aux livraisons d’armes aux rebelles barbares en Syrie) mais enrichissement d’Israël qui siphonne les ressources des autres pays (des dons récoltés dans les divers "galas" de charité pour les soldats de Tsahal jusqu’aux livraisons d’armes américaines et aux sous-marins allemands).
    - Enchaînement par la dette des particuliers et de l’État mais enrichissement des banquiers isaélo-américains.
    Etc., etc. etc. …
    Comme l’a dit Alain Soral, Jean-Marie Le Pen avait raison mais il s’est effondré juste avant la ligne d’arrivée quand il a affirmé que la question des chambres à gaz est un détail de la Seconde Guerre mondiale. Ce n’est pas un détail. C’est l’édifice idéologique qui justifie notre destruction.


  • #1524920
    le 31/07/2016 par The Shoavengers fait des pétitiooons
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Pendant que je regardais les vidéos, j’imaginais déjà les commentaires. Pas raté.
    Combien encensent Jean-Marie aujourd’hui mais n’ont jamais voté FN ? La majorité.
    Heureusement sa fille est bien meilleure que lui, elle a aussi beaucoup plus de travail et de complications.
    L’obsession xénophobe du père qui ramènent tous les sujets et les problèmes à l’immigration, son absence de données précises, absence de toute analyse économique sur la mondialisation, les délocalisations, le système financier, les secteurs d’avenir que sont l’informatique révèlent d’importantes faiblesses.
    Le discours actuel du FN est beaucoup équilibré, plus précis, pointe les bons responsables. Ça se fait contre quelques concessions au politiquement correct, certes.
    Mais le politiquement correct n’existait pas en 1988. On parlait alors de "langue de bois".
    Nous sommes trente ans plus tard, les ravages ont lieu, les problèmes ont métastasé.
    Je voterai FN aussi bien pour Marine que pour le programme, que pour chasser les occupants en place, que pour emmerder les Gauchistes et les autres, ça en fait un paquet, que par hommage au père, pour que ses efforts, même s’ils ont été limités, n’aient pas été vain.
    Des raisons infiniment suffisantes face aux pleurnicheurs, aux lâches, aux pinailleurs, aux indécis, j’en passe et des meilleurs.

     

    • #1525171
      le 31/07/2016 par machin
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Un programme politique et la direction d’un pays ne se fondent sur des aspects techniques mais sur la base de principe. C’est au gouvernement qu’incombe l’aspect technique des choses, qui en à la charge. Le président doit veiller à ce que les décisions prisent par le gouvernement aillent bien dans le direction édicter par les principes de la politique du président.
      La politique est basé sur des rapport de force, se baser sur des aspects techniques pour choisir un candidat est très naïf, le pouvoir oligarchique peu très bien outrepasser les règles et le respect des loi sera très relatif.

      "son absence de données précises, absence de toute analyse économique sur la mondialisation, les délocalisations, le système financier, les secteurs d’avenir que sont l’informatique révèlent d’importantes faiblesses".
      Jean-Marie Le Pen a constamment été contre l’Union Européenne et l’euro. Il a fait toutes les bonnes analyses et les démagogues l’ont traité de démagogue. Il n’y a pas de données précises mais seulement des mesures à prendre pour mener le France dans les bonne direction.
      http://www.dailymotion.com/video/x1...


    • #1526450
      le 02/08/2016 par Patriote
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Que vous avez raison sur tout ce que vous dîtes.....

      MLP ne peut qu’élever le mouvement sans rien dire mais aussi sans ne rien
      lâcher où presque , c’est ce qui s’appelle de la stratégie fine , ce qu’elle fait est fort ,
      elle mérite vraiment le vote de tous les patriotes , les vrais , pas les pinailleurs
      comme vous dîtes si bien !

      Bravo , commentaire sensé

      @MagnaVéritas vous avez tord , la stratégie de JMLP ,, n’était pas bonne....
      ce qui compte pour les Patriotes c’est de gagner la partie , après ils aviseront .


  • #1525023
    le 31/07/2016 par Bananonyme
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Preuve, s’il en fallait, que le menhir a une compréhension profonde des processus soutenant l’économie politique moderne.


  • #1525030
    le 31/07/2016 par dixi
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Ah oui ! il est bien JMLP maintenant qu’on est dans la merde ,tout le monde se retourne en disant peut être "si on avait su" je me souviens des élections contre Chirac "le choc " comme ils disaient nos grands merdias ,qui avaient fait une propagande comme jamais contre JMLP et le FN ,une honte ,fallait sauver la République ,elle était en danger ,et au deuxième tour les Français avaient voté à 82.1% Chirac. Si aujourd’hui on est dans cette merde ,je propose aux Français de voter Juppé ,pour pas perdre la main pour que nous puissions rester dans notre jus .On a raté le coche en 2002 et pourtant ,on en était pas encore à ce niveau ,mais ce qui me désole ,c’est de voir qu’il y en a qui réfléchissent encore .C’est désolant !!!!


  • #1525035
    le 31/07/2016 par Ramon Mercader
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    En le regardant et en l’écoutant, on voit beaucoup de points communs avec Donald Trump.


  • #1525042
    le 31/07/2016 par Guiguidu69
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    BonSoir, j’ai 34 ans et suis assez fier d’avoir toujours voté FN depuis que j’ai l’âge de voter lorsque j’entends ce discours et que je vois comment cela se passe aujourd hui...merci au menhir


  • #1525076
    le 31/07/2016 par politzer
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    bjr

    Tres clairvoyant Le Pen en 88 mais Marchais s était prononcé contre l’immigration dès 83 !

     

    • #1525205
      le 31/07/2016 par machin
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Et Le Pen dès 1972.
      Marchais n’a fait que copier Le Pen et ne l’a fait que par démagogie. Il n’y croyait pas lui-même.


  • #1525162
    le 31/07/2016 par gino
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Très belle allocution. prévisions justes dans une certaine mesure. Mais détournement du bilan à la lutte exclusive contre l’immigration comme l’explosion de la dette qui est surtout dûe à la loi rotshild pompidou. Inversement malheureux également de la Responsabilité dans le conflit judéo arabe où c’est les juifs qui ont envahi la palestine non les arabes qui ont envahi israël. Bref depuis longtemps la politique politicienne est deguelasse et les acteurs se partageaient les segments de marché. Vivement la politique autrement.

     

    • #1525450
      le 01/08/2016 par zuleya
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      oui enfin tu entendras jamais dire lepen que ce sont les arabes qui ont envahi israel, et il suffit de se rappeler de ses positions anti guerre d irak des 1991 pour voir ce qu il pense sur ces conflits...il ne s est pas reveillé hier lui...on parle d un type qui avait tout juste depuis le debut, et qui n etait pas dans la "haine"...

      il se trouve que l immigration de masse (qui detruit la cohesion nationale et frappe les plus pauvres de dumping social, sans parler des problemes de violence physique des que l on melange des ethines differentes) est un poison pour le pays et il ne pouvait pas faire l abstraction de dire "on laisse venir et on verra demain"... d autant qu il ne s’en prend jamais aux immigrés dans ce clip, mais il designe nommement giscard, barre chirac et mitterand...

      evidemment il etait conscient de la realité ethnique...faire comme si c etait un crime "de xenophobie" est a coté de la plaque, cest une reflexion de boboisé...
      d autant qu on entend souvent ici des francais de la diversité qui defendent leur interet de groupe, ce qui est normal, c est exactement le meme mecanisme, mais ca ne choque pas les personnes qui s offusquent de l "obsession xenophobe" de lepen, mais pas de celle des "chances pour la france"

      comme si il aurait pu mieux faire en ne parlant pas du probleme et que l on avait un dr lepen et mr hyde...le bon chasseur et le mauvais chasseur...
      il avait tout le systeme contre lui...la ils ont reussi a le dépouiller de son propre parti...c est dire la violence...


  • #1525539
    le 01/08/2016 par TOUCO
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    J’ai 36 ans. J’ai voté Front National dès que j’ai été majeur. À l’époque, j’étais critiqué de tous. J’ai fini par comprendre que le peuple Français souhaitait cette politique immigrationniste puisqu’il a, en large majorité, toujours vôté droite ou gauche jusqu’à il y à peu.

    je n’étais pas un visionnaire, il m’avait juste suffit de ne pas nier l’évidence.
    Mais qu’on le veuille où non, le peuple Français, endormi par les richesses de son patrimoine, a toujours un train de retard sur la réalité.


  • #1525631
    le 01/08/2016 par MagnaVeritas
    Voici ce que Le Pen disait en 1988...

    Clairvoyant depuis toujours ; pas un seul mot de faux prononcé par le Patriarche !

    Le Pen Roi de France !

    @the shoavengers fait des pétitiooons

    Quelqu’un qui reprend le vocabulaire de l’ennemi ne peut qu’être un sale traître.
    Tu as oublié de dire dans ton petit commentaire accusatoire que tu es le premier à n’avoir jamais voté FN pendant que moi, venant d’une famille de gaucho, dès l’âge de 12 ans je guettais la moindre apparition du Roi sans couronne dans les médias. La défiance monstrueuse dont tu oses faire preuve à l’égard de l’Ange gardien de la France, et du Diable de la raie publique, est là pour le montrer.
    Des efforts limités ? Consacrer sa vie entière à la cause c’est précisément se dévouer sans limite. Toutes ces bouches sales qui accusent le Patron de n’avoir pas fait assez d’efforts sont précisément les plus paresseux, et les plus pervers, ceux qui n’ont même pas fait l’effort de simplement tendre l’oreille et qui aujourd’hui ont le culot démentiel de s’en laver les mains.

    Le Menhir a parfaitement raison de « tout ramener à l’immigration » puisque exactement l’immigration a des conséquences directes et indirectes sur la totalité de la société.
    Le traître y voit de l’obsession, le Juste y voit de la clairvoyance.

    Soit dit en passant, en passant comme j’enjamberais un étron pour ne pas salir mes semelles en cuir, le politiquement correct existait bien évidemment en 1988, le prétendu changement de vocable ne change rien aux faits, seuls les mauvais croient en ta mythologie.

    Marine est bien inférieure au grand Jeanmarie, malheureusement. C’est le lot des personnes de talent comme lui de n’être souvent entourés que de canards boiteux. Quoi qu’il en soit, le Patriarche est un homme d’honneur, jamais il n’aurait trahi comme l’a fait Marine, avec ses idées ridicules de se soumettre. Son obsession pour la dédiabolisation n’est qu’une mise en conformité avec le politiquement correct, or c’est justement ce politiquement correct qu’il faut affronter, et ça le grand Jeanmarie n’a pas attendu des « warriors » du net pour le faire.

    Ta prétention risible te rendrait presque comique si tu n’étais pas à vomir. Comme si les wannabe allaient pouvoir donner la moindre leçon aux vrais. On te laisse croire... mais on sera toujours là pour savater les confusionnistes dans ton genre.

     

    • #1526717
      le 03/08/2016 par gelindo
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Bien dit !


    • #1526819
      le 03/08/2016 par MPNF
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      J’abonde dans votre sens sur la soumission de fifille Le Pen, regardez le reportage posté sur le site du FN concernant Jean-Lin Lacapelle. Cet ex-DRH définit les règles de conduite pour devenir un parfait élu politiquement correct s’il veut obtenir un mandat FN, sorte de FN à la schlag, il faut mettre au pas tous les nouveaux sinon attention. Si je vois une tête qui dépasse celle de la cheffe alors “ schnell raus hier ” !


    • #1526869
      le 03/08/2016 par The Shoavengers
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Ah bon, je n’ai jamais voté Le Pen ? T’in le prophète à deux balles. Je ne compte même pas l’insulte, c’est cadeau et ça parle tout seul sur son auteur.
      Des efforts limités, oui. Suffit de voir le résultat. Pas bien compliqué pourtant.
      Moi aussi j’avais prévu ce qui arrive aujourd’hui il y a 20 ans. Mais il y a tellement d’imbéciles à convaincre. Là oui, j’insulte. Parce que s’il faut être considéré comme un génie pour avoir prévu ce qui était visible comme un éléphant au milieu de la figure, c’est bien que le troupeau est composé de xxxxx xxxx xxxx. Et ça me désole.
      Tirer une quelconque gloire d’avoir eu raison de la catastrophe présente me paraît aussi particulièrement "déplacé", sinon plus.

      Bonus : en parlant de langage de l’ennemi, mon attention est attirée à la fin de ta diarrhée par le terme "confusionnistes", employé et breveté par les seuls Kapos du Système pour faire taire les "machos". Chacun en tirera les conclusions qu’il veut et merci pour m’avoir tendu le bâton.


    • #1526873
      le 03/08/2016 par The Shoavengers
      Voici ce que Le Pen disait en 1988...

      Je pourrais en écrire des tonnes.

      j’ ajouterais (pour l’instant) que ta phrase " Le Pen Roi de France" est symptômatique de l’impuissance politique dans laquelle tu te vautres.
      1. Les Rois c’est fini depuis 200 ans.
      2. Le Pen n’a jamais été Roi.
      3. Ne le sera jamais.
      4. Ne l’a jamais souhaité.
      Face à ce niveau de délire, je me sens vraiment désarmé.


Commentaires suivants