Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Voies sur berges, Canopée des Halles : la Mairie de Paris ridiculisée par le retour du réel

Voies sur berge : le rapport qui dénonce
l’explosion des embouteillages à Paris

 

Révélé par Le Figaro, le rapport commandé par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, sur les effets de la fermeture des voies sur berge est accablant pour la Mairie de Paris.

C’est désormais la grande pagaille dans la capitale mais aussi en banlieue. La piétonnisation des voies sur berge rive droite, qui a indiscutablement aggravé la circulation dans Paris, provoque, en effet, de sérieux ralentissements bien au-delà de ses murs. Le trafic est désormais plus dense sur un périphérique déjà saturé et les temps de parcours se sont aggravés sur la rocade plus éloignée de l’A86.

Tels sont les nouveaux enseignements tirés du deuxième rapport d’étape commandé par la région Île-de-France et que révèle Le Figaro. Valérie Pécresse, présidente LR du conseil régional, a en effet décidé de confier à un comité d’experts indépendant le suivi de l’évolution du trafic depuis la fermeture très controversée de la berge aux automobilistes, depuis septembre dernier, et d’en publier chaque mois les résultats. Pour cet observatoire que préside Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, de nombreux organismes sont rassemblés. Parmi eux Airparif, Bruitparif ou encore l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Île-de-France. Par l’intermédiaire de ces spécialistes, il s’agira donc aussi d’analyser les conséquences en matière de pollution de l’air et de bruit. Tels sont les objectifs de la région, qui entend ainsi jouer un rôle dans les discussions à venir autour des conséquences de cette piétonnisation et pour laquelle trois autres observatoires ont été mis en place. À côté de celui de la Ville, se trouvent celui de la préfecture de Paris et celui de la Métropole du Grand Paris.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Il faudra 1,2 million d’euros pour colmater la Canopée des Halles

 

[...] Plus d’un million d’euros pour colmater des fuites qui n’existent pas, voilà une sacrée facture. C’est pourtant bien celle que s’apprête à payer la Ville de Paris qui vient de lancer un appel à projets pour éviter que la toiture de la Canopée ne laisse passer autant d’eau de pluie. Une décision qui fait suite au mécontentement des commerçants et des usagers du lieu.

Tout est affaire de vocabulaire. « Il ne s’agit pas de fuites », tient à préciser la Ville en rappelant que « le plan initial a été respecté », plan qui ne « s’était pas engagé à l’étanchéité ». Il n’empêche, toutes ces flaques et cette eau stagnante, ce n’est pas bon ni pour le commerce, ni pour les passants. [...]

Les travaux ne modifieront pas l’aspect du toit, ajoute la Ville, qui devra également remédier à un autre problème, celui des pigeons qui nichent dans certains secteurs du toit et créent des nuisances et des salissures.

Lire la suite de l’article sur immobilier.lefigaro.fr

À ne pas manquer, l’analyse du cas Hidalgo par Alain Soral :

 

Histoire et actualité d’une élite parasite,
chez Kontre Kulture :

 

Le poisson pourrit toujours par la tête, à lire sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Napoléon III avait dit à Baltard, l’architecte des Halles : "Je veux des parapluies" . Aujourd’hui il en faut pour ne pas se faire arroser sous la "canopée", joli mot abusivement appliqué à cette horreur... Les Halles de Baltard ont tenu un siècle, combien d’années tiendra la nouvelle cochonnerie architecturale de Parisalem et son arrosage - gratuit - en fientes de pigeons ?

     

    Répondre à ce message

  • Je confirme l’augmentation du trafic automobile le matin dès 7 heure...les gens partent plus tôt pour tenter de se frayer un passage vers Paris....ça roulait parfaitement il y a 5 mois !

    Les halles....sa destruction fût la pire erreur du président Pompidou en 72....une malédiction plane sur le site depuis lors...rajoutez du socialisme bobo promotion canopée à la mairie et vous aurez ce gaspillage d’argent public si marquant sous un gouvernement Valls.... !!!

     

    Répondre à ce message

  • Il était tellement évident et prévisible que les bouchons allaient augmenter en fermant les voies sur berge, non ? Mais alors, peut-être que ce qui les intéresse n’est pas de résoudre les problèmes des Français, des parisiens dans ce cas précis, mais plutôt de les créer ...

     

    Répondre à ce message

    • #1603781

      "On les fera chier jusqu’à ce qu’ils en aient marre !"
      (On : nous royal de Delanoë - ils : les automobilistes)
      La mairie de Paris a déclaré une guerre à la voiture il y a 15 ans. Le tramway sur les boulevards extérieurs était déjà pensé comme une ceinture de sécurité pour dissuader de passer certaines portes du périph.
      La fermeture des autres voies sur berges, ça va dans le même sens que la transformation des places de parking en couloir de bus : rendre la circulation dans la ville infernale.
      Maintenant vu que ces cons ont toujours pas compris, on en est à interdire carrément aux plus pauvres de venir en discriminant les vieilles bagnoles.

       
    • C’est clair, j’ai la possibilité d’aller bosser à vélo, je le fais par soucis d’entretien de mon corps et par economie également, mais là c’est vraiment le gros bordel,et durant mon trajet j’ai encore la chance de pouvoir emprunter la coulée verte mais ça ne dure qu’un temps, après c’est le gros bordel et c’est dangereux en plus. Merci qui ? C’est les livreurs, taxis et autres bosseurs qui vont s’énerver et c’est juste logique.

       
    • #1604274

      @nono

      Tu dois manger cher en micro-particules avec les poumons bien ouvert (dilatation des bronches à l’effort).

       
  • Première fois que j’entends parler d’un toit fait pour imiter son absence.

     

    Répondre à ce message

  • au lieu de fermer les voiex sur berges ils auraient plutôt dû dire qu’elle ne sont désormais praticables que par les voitures électriques et vélos. Du coup on réduit bien la pollution et on améliore la fluidité du trafic auto.
    Je suis sûr que ça inciterait encore plus à acheter de l’électrique

     

    Répondre à ce message

  • #1603821
    Le 17 novembre à 23:10 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Voies sur berges, Canopée des Halles : la Mairie de Paris ridiculisée par le (...)

    Même certaines lignes de bus RATP sont concernées, qui ne pourront plus tenir leurs engagements auprès des usagers.

     

    Répondre à ce message

  • N’avais-je pas décrit dans un commentaire ce scénario et ceci sans avoir eu besoin d’avoir fait une étude de faisabilité ? Après avoir lu l’article annonçant ces mesures stupides concernant la piétonnisation des voies sur berges il m’a fallu 30 secondes chrono (et encore je suis large) pour identifier exactement les problèmes que générera cette politique à la con !
    Ce pays est sous contrôles de gens qui sont dans le sens médical du terme fous ! Un tel déni du réel est littéralement du ressort de la psychiatrie ! A ce niveau là ce n’est même plus de l’incompétence, c’est à dire des gens qui prendrait de mauvaises décisions faute des connaissances et de l’expérience nécessaire à cela, mais des gens qui nient le réel, ses limites et contraintes ! De la démence !
    Tu m’étonnes que les gens normaux devant endurer

     

    Répondre à ce message

  • Anne Hidalgo s’est récemment enorgueillie d’avoir la double nationalité et d’avoir pu être Maire de Paris.
    Elle est surtout fière d’avoir pris les Parisiens pour des nouilles, et de s’être fait élire malgré son incompétence. Laquelle incompétence apparaît dans tout sa splendeur.
    Ce qui prouve que la discrimination positive est une escroquerie. Ce ne sont que des marionnettes faciles entre les mains du Système.

     

    Répondre à ce message

  • Moi je propose de raser cette horrible ville-lottissement-haussmannien pour la désengorger ;). Bon, je suis taquin, mais je suis sûr que ce serait rendre service et libérer les pauvres âmes qui y vivent :)

     

    Répondre à ce message

  • Mme Hidalgo a un pois chiche à la place du cerveau.
    Je crois que tout le monde s’en est rendu compte.
    Toutes ses décisions s’avèrent être complètement aberrantes.
    On est pas en Espagne dans les années 60

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents